Francais        English         Portugues          Espagnol        Swahili      Lingala      Kikongo      Tshiluba       Tetela

Bibliothèque  Champ de Boaz    Frère Branham    Frère Lee Vayle     Frère Billy    Ecodim     Evangelisation  

 

La Divinité #15

L'Essencialité et l’Intrinsicalité de Dieu - 1 Tim. 1:17

[The Essentiality and Intrinsicality of God – 1 Tim 1:17]

Par Lee Vayle

Le 2 septembre 2000

 

Père céleste, nous souhaitons la bienvenue à Ta Présence, et nous savons que Tu reçois la nôtre, parce que Tu es descendu ici pour nous visiter et pour confirmer Qui Tu es, pour nous spécialement; c'est vraiment ce que nous désirons; parce que, si Tu Te confirme, et que ce n'est pas à nous, ce serait alors très catastrophique pour nous. Nous serions dans une situation extrêmement dangereuse. Mais maintenant, nous avons de l'assurance, car nous sommes rassemblés pour T’obéir, tout comme, Seigneur, dans les temps anciens, il est dit dans les Ecritures : “Les gens se rassemblant pour T’obéir” signifiait qu'il y avait la mort. Et nous nous rendons compte qu'il y a la mort en notre heure, et ici même où nous nous tenons, c'est la mort à toutes nos propres pensées, la mort à notre compréhension, et la mort à nos voies que nous avions suivi d'après une fausse conception que l'ennemi a mise sur nous par la fausse doctrine.

Mais maintenant nous sommes délivrés et nous savons qui nous sommes et ce que nous sommes, et nous savons Qui Tu es, et nous savons, Seigneur, que la grande union invisible a continué à se faire, elle est en cours, et elle sera bientôt achevée au grand souper de Noces de l'Agneau, quand tous ceux de la première résurrection seront réunis— de l'Ancien et du Nouveau Testament.

   Et nous T’en remercions, Seigneur, et nous en sommes certains, bien que bien des fois, nos opinions s’élèvent contre nous, et bien des fois, notre compréhension (un peu faible ici et là) peut réclamer à grands cris, mais, Seigneur, nous savons que c'est une Parole confirmée, et nous La croyons vraiment, et nous nous tenons avec Elle. Ouvre largement notre compréhension, et puisse Ton Esprit béni, envoyé pour nous révéler la Vérité , nous donner cette grande assurance et nous conduire dans la vie. Ce soir, puisse Ton Esprit, O Dieu, fidèlement nous ouvrir la Parole de telle façon que tous les doutes soient ôtés et que nous nous retrouvions oint de Toi dans la Vérité , et que nous marchions dans la Vérité. Au Nom de Jésus, nous prions. Amen. Vous pouvez vous asseoir.

1.            Maintenant j'ai confiance que nous serons capables d’établir tout ce que je veux dire ce soir, et je ne suis pas sûr si j'y serai très efficace. Mais ici nous allons en quelque sorte tâtonner, parce que la chose principale est d'en venir à la Parole et de savoir que nous sommes corrects dans notre enseignement, peut-être pas de manière parfaitement claire, toutefois.

   Maintenant je vais dans Jn. 1:1. A nouveau, il est dit: 

(1) Au commencement était la Parole , et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 

(2) Elle était au commencement avec Dieu. 

Et je reviendrai à ceci et en lirai plus, mais je veux lire encore, dans le même ordre d'idée, les Ecritures à propos du fait qu'en Jn. 1:1, il s'agit, en effet, du Dieu Tout Puissant, comme Fr. Branham l'a dit, je crois peut-être, à des centaines d'endroits ou peut-être même plus.

2.            Dans 1 Timothée  1:16-17 :

 (16)       Mais j`ai obtenu miséricorde, afin que Jésus Christ fît voir en moi le premier toute sa longanimité, pour que je servisse d`exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle.

 (17) Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu, soient honneur et gloire, aux siècles des siècles! Amen!

Et puis dans 1 Timothée 6:13-16 :

(13) Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus Christ, qui fit une belle confession devant Ponce Pilate, de garder le commandement,

(14) et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus Christ, (Je crois que ce mot ‘apparition', c'est l'epiphanea.)

(15) que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs,

(16) qui seul possède l`immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n'a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance éternelle. Amen!

Maintenant, nous pénétrerons davantage dans ces versets, mais la compréhension ici est que nous avons une image très complète, dans ces trois versets, du Dieu Souverain. Et le ‘Dieu Souverain' signifie, bien sûr, qu'Il est le Souverain, qu'Il est le Roi, qu'Il est absolument aux commandes, et qu'il n'y a personne qui puisse faire quoi que ce soit contre Lui ou pour Lui, qui L'augmenterait ou Le diminuerait ou Le maîtriserait, ou d'une façon anéantirait ce qu'Il désirerait. Et si Dieu le voulait, étant souverain, Il pourrait sans problème jouer au chat et à la souris. Cependant, il n'y a pas moyen que cela puisse arriver car Dieu n'est pas du genre hypocrite.

Quand vous parlez de souveraineté... Vous utilisez un mot terrestre, parce que tout ce que nous pouvons faire c'est d'utiliser des mots terrestres, bien qu'ils viennent sans aucun doute du ciel, parce que nous savons qu'à la tour de Babel, Dieu Lui-même est descendu et a changé toutes les langues. Ainsi Dieu est l'auteur des langues. Satan peut la pervertir, mais il n'en est pas l'auteur. Et ainsi nous découvrons ici, dans notre langue, ces versets, que j'ai lu, montrent certainement la souveraineté de Dieu.

3.            En abordant maintenant la 'Divinité', quand vous pensez à Dieu, vous devez penser à un Dieu souverain, comme je l'ai déjà mentionné, et que je vous ai lu le premier chapitre du livre du Dr. Pink sur la Souveraineté de Dieu, comment, si vous allez parler de Dieu, vous devez parler de Quelqu'un Qui est tout puissant. Et si vous ne Lui attribuez même pas le mérite de Sa sagesse, dont Dieu est seul responsable et non l'espèce humaine, parce que Dieu ne permet à personne de Le juger, Lui. Les Ecritures disent distinctement que l'homme ne peut pas juger Dieu. L'homme ne peut même pas juger un prophète, parce qu'un prophète a “l'Ainsi dit le Seigneur.” Le prophète devient le juge par la Parole de Dieu. 

Ainsi dans la souveraineté nous voyons un état complet. Nous voyons un pouvoir illimité, et nous ne voyons aucune partie de Dieu être déléguée. En d'autres termes, Dieu ne peut simplement pas se découper en morceaux et puis d'aucune façon établir, ce que vous pouvez appeler, une oligarchie, qui est un gouvernement conduit par plusieurs. Il ne peut pas le faire. Son Royaume, comme Nebuchadnezzar l'a découvert, est absolument, uniquement, basé sur Dieu Lui-même. Et Il fait dans les armées du ciel et sur la terre, au-dessus de la terre, sous la terre, tout ce qu'Il veut, quand Il le veut, selon Son Propre bon plaisir qui est fondé sur Sa sagesse ou Son omniscience.

4.            Maintenant cela nous donne bien entendu une image très sévère de Dieu, très autocratique, où Il exerce un contrôle absolu. Et maintenant ce qui ne va pas avec ça, c'est que, à moins que vous ne commenciez à étudier Dieu comme la Personne qu'Il est sensé être, Ses qualités, Son caractère, Sa sagesse, Son omnipotence, Son grand amour, vous ne pouvez vraiment pas apprécier Dieu comme étant Dieu. C'est pourquoi tant de gens ne peuvent pas croire à la prédestination.

Or si Dieu est souverain, c'est logique qu'Il prédestine. Puis s'Il n'est pas souverain, alors il y a une partie de Lui qui n'est pas souverain, d'où beaucoup de gens pourraient maintenant dire à Dieu quoi faire. Or même quand il s'agit d'un message Divin adressé à l'homme, l'homme ne peut pas prendre ce message et en se basant sur ce message dire à Dieu ce qu'Il peut faire. La seule chose que l'homme peut faire, c'est de prendre ce message et de l'appliquer à sa vie et de parler à Dieu au sujet de ce que Dieu a dit, de se mettre en position de foi, et ensuite de marcher dans cette lumière jusqu'à ce que Dieu accomplisse les réponses que cette personne désire sur base de la compréhension spirituelle et du motif. Maintenant souvenez-vous: demander à Dieu ne veut pas simplement dire: “Dieu, donne-moi,” et Lui, Il le fait.

Si vous lisez les Ecritures très attentivement, vous allez découvrir l'élément dans lequel Dieu nous a placés, ce qui est ce monde-ci, si divers, si particulier, et si difficile d'y vivre quant aux principes et à la moralité et à des choses semblables. Dieu veut des gens qui le croit sur Parole et qui marchent dans cette Lumière, avec la main à la charrue, ne se retournant pas jusqu'à ce que la réponse soit donnée. Et c'est là qu'est formé le caractère en vue du placement de fils, ou l'adoption. Maintenant, c'est un sermon sur lequel je pourrais passer des heures.

5.            Mais j'essaye seulement de vous montrer que la souveraineté est complètement entre les mains de Dieu, et même quand vous avez Ses alliances, et que vous avez Ses promesses, vous devez rester dans la structure de Sa Parole que Dieu seul définit, Ses préceptes, Sa manière de faire les choses. Et la Bible dit dans Eccles. 3:14: “tout ce que Dieu fait durera toujours. Et cela ne change jamais. Il n`y a rien à y ajouter et rien à en retrancher, et que Dieu agit ainsi afin qu'on le craigne.” Ainsi, il y a en cela un effroi mêlé d'admiration et d'une crainte révérencieuse.

Ainsi nous voyons que Dieu est souverain, peu importe ce que disent les gens. Or s’Il n'exerce pas un contrôle absolu, alors, dites-moi où Il n'a pas le contrôle. Vous ne le pouvez pas. Vous dites: “Eh bien, le diable a le contrôle.”

Non, c'est seulement permissif. Le diable n'a pas une seule parole à lui. Il n'a pas une seule portion de puissance à lui. Il n'a rien sauf ce qui est permissif. Ainsi nous devons examiner les faits concernant Dieu: Créateur et Souverain de l'univers, éternel, infini, omnipotent, omniscient, Être suprême. Or la 'Divinité', c'est simplement Dieu Lui-même, la Divinité , ou la Déité.

6.            Or la question fut posée, et j'y ai déjà répondu, mais j'entrerai plus tard là dedans, parce que je ne réponds pas aux questions ce soir. “Qu’en est-il de la 'Divinité' dans la ‘Divinissité'?”

Eh bien, vous n'avez pas à vous inquiéter du deuxième mot. Mais la ‘Divinité', c'est l'état ou la qualité d'être Dieu; ça définie le caractère de Dieu. Cela est en relation avec le caractère de Dieu, de même que 'l'enfance', c'est l'état d'être un enfant. Et vous n'attendez rien de cet enfant, excepté le fait que c'est un enfant. Or, nous comprenons ce que sont les enfants.

'L'âge adulte' ou 'la maturité', c'est cette période de temps où vous commencez à vous attendre à ce qu’un adulte devrait être capable de produire et doit produire.

La 'paternité', c'est exactement la même chose. Vous devenez maintenant des parents, et la paternité, c'est le fait que vous avez des enfants et que vous devez les traiter de la manière dont les parents les traitent, en les considérant comme des enfants. Vous avez alors la paternité, l'âge adulte; eux, ils ont l'enfance. Or, tout ceux-là sont absolument séparés, mais ils sont intégrés par le fait de la maturation au fil du temps.

7.            Par conséquent, quand nous parlons de la ‘Divinité', je le réduis à ce que je crois qu'Il est, d'après la définition de la ‘Divinité' basé sur Dieu Lui-même. Ainsi la ‘Divinité' parle exactement de ce que Dieu est en Lui-même, en sorte qu'Il agira en tout temps, et en toute occasion, exactement et toujours, d'après Son essentialité. En d'autres termes, c'est exactement ce qu'Il est. C'est aussi simple qu'un chien qui voit un chat (tant pis pour le chat) sur le champ, il lui saute dessus. Un chat qui voit une souris…tant pis pour la souris. Ou encore tant pis pour le papillon. Un chat bondira pour attraper le papillon.

Vous voyez, ce qui se passe dans les gens, c'est comme ce qui se passe dans un enfant, ce qui passe dans un adulte, ce qui passe dans un parent. Or, cela ne veut pas dire que l'enfant produira automatiquement ce qui se passe dans un enfant, quand vous y pensez de la manière que nous aimons penser concernant les petits enfants. Jésus a dit: “quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera point.” “A moins que vous soyez comme un petit enfant,” vous savez, et c'est un petit enfant qui croit vraiment. Puis comme vous prenez de l'âge, il y a certaines choses qui disparaissent et d'autres qui apparaissent.

Ainsi, nous parlons de la Divinité qui signifie simplement ‘la fonction littérale que Dieu occupe d'après exactement Qui Il est et ce qu'Il est'. Qu'attendez-vous que Dieu fasse?

Eh bien, ce n'est pas ce que vous et moi attendions que Dieu fasse, pas plus que vous vous attendez à ce que vos bambins fassent certaines choses; ils ne sont pas sous notre contrôle. Dieu non plus n'est pas sous notre contrôle. Vous devez connaître exactement l'essentialité et l'intrinsicalité, ce qui veut dire l'être même du Dieu Souverain. Ainsi, Il agit et réalise en tous temps exactement de la manière dont Il est en Lui-même, et Qui Il est et ce qu'Il est en Lui-même.

8.            Ainsi, Il est le Créateur parfait. Et quand vous parlez de la création, c'est très difficile pour moi de ne pas vouloir exploser, mutiler et faire du mal à ces idiots qui essaient de vous dire qu'il n'y a aucune évidence scientifique qu'il existe un Dieu. Maintenant la Bible en parle mieux moi: Psaumes [Ps 14:1] dit: “L'insensé dit en son coeur: Il n’y a point de Dieu!” Dieu prend simplement comme pour un insensé. Mais il est pire que cela, d’après moi. Je n'aime pas ça parce qu'ils le disent.

C'est pourquoi on a blâmé Ventura, parce que, “La religion,” a-t-il dit: “c'est pour les esprits faibles et  pour ceux qui ont besoin d'une sorte de béquille.” bien sûr, il s'est excusé pour cela. Il a dit qu'il n'a pas réellement voulu dire cela. Il a voulu le dire pour les gens qui ‘utilisent' la religion comme une béquille, au lieu d'une façon de vivre. Mais il n'a pas ajouté ‘au lieu d'une façon de vivre'. Mais je pense que c'est en réalité ce qu'il a voulu dire. Et je l'admirerais pour cela, pour cette raison, s'il avait dit: “ la Religion comme béquille est ridicule,” parce que la religion n'est pas une béquille. Quand vous croyez vraiment la vérité et que vous avez la vérité, ce n'est pas une béquille. C'est la vie. C'est extrêmement différent de ce que les gens voudraient vous en dire.

Ainsi, Dieu Lui-même est limité et invariable, selon ce qui Lui est inhérent et Son essence, ce qui veut dire qu'Il est absolument ce qu'Il est, et vous ne pouvez rien y faire. Et en réalité, Dieu non plus. Dieu non plus. Quoi que ce soit qu'Il était et qu'Il est, Il le sera. Il n'y a pas de changement, point. Maintenant, c'est bon, parce que si Dieu avait changé d'une manière ou d'une autre, d'une pensée, d'une manière, Il devrait descendre nous le dire, parce que ce ne serait pas juste. Il ne serait plus un Dieu d'amour. Il serait en quelque sorte un monstre. Vous voyez, ça ne marche pas de cette manière. Il manifeste ce que j'appelle Sa 'Divinité', ou ‘Divinissité' ce qui est un mot que vous ne trouverez pas dans le dictionnaire.

9.            Maintenant 'l'enfance', c'est un enfant qui s'exprime. La ‘Divinité', c'est Dieu qui S'exprime. On ne s'attend pas qu'un enfant soit autre chose qu'un enfant, et son comportement sera habituellement en fonction de cela, et on ne peut pas changer un enfant jusqu'à ce que vienne le temps. C'est comme il y a des années, vous a été enseignés à l'école que vous ne devriez jamais essayer de faire marcher un bébé trop tôt parce que la maturation en prendra soin.

Et nous avons vu ça ici quand un petit enfant... j'ai bien eu Joe [White] une fois à ce sujet. J'ai dit: “Hé! Ta petite-fille court partout.”

Il a dit: “Oh, elle ne peut pas courir partout. Mais enfin, seulement la semaine dernière, à peine essayait-elle  de s'asseoir.”

J'ai dit: “Joe, elle est en train de courir partout.” Assurément, elle courait. N'est-ce pas, Joe? Elle courait. Voyez? La maturation. La maturation.

En d'autres termes, il vient un temps où automatiquement il passe à la vitesse supérieure, parce que c'est là. Maintenant vous ne pouvez pas changer cela. Essayer de le changer, c'est provoquer une perversion et un problème. Et nous utilisons la même pensée envers Dieu. Comment Dieu peut-Il être Dieu, et il y a aucun changement en Lui? Nous présenterons les Ecritures sur ceci un peu plus tard, parce que je veux prendre un autre aspect  de la même chose que nous sommes en train de voir ici.

10.          Ainsi, Dieu ne peut être rien d'autre que Dieu. Qui aura le courage d'essayer de changer Dieu ou d'exiger de Dieu autre chose que ce qui se trouve en Dieu, ou de changer la sagesse parfaite de Dieu et la façon dont Il fonctionne? Or, vous voyez, beaucoup de gens essaient d'utiliser la prière pour faire cela. Vous ne pouvez pas le faire. Quand vous essayez de changer Dieu, vous embourbez vos roues dans le sable. Comme Fr. Branham a dit: "N'essayez pas, quand vous priez, de changer la pensée de Dieu. Restez devant Dieu jusqu'à ce qu'Il change votre pensée." Et c'est ça le renouvellement de la pensée. Et c'est la chose merveilleuse qui vient en notre jour, à travers le renouvellement de la pensée, c’est la métamorphose qui nous mène de la mortalité à l'immortalité. Et déjà le temps et l'éternité ont fusionné. Ainsi, nous savons aujourd'hui que la mortalité va être bannie, finie, partie, et enterré. Et l'immortalité sera nôtre, laquelle nous sommes supposés avoir. Et nous l'aurons.

Ainsi, Il n'a aucune ombre de variation, Il opère toutes choses selon Son Propre dessein, parce que c'est impossible pour Lui de faire autrement, étant donné Qui il est et ce qu'Il fait. Maintenant si vous croyez que Dieu est tout sage et tout-puissant et qu'il est amour, et vous croyez en Son dessein, et vous admettez qu’il y a un dessein, pour quel raison au monde quelqu’un voudrait-il changer Dieu? Et comment au monde Dieu pourrait-Il changer?

11.          Eh bien, je me rends compte que les gens voudraient changer Dieu. "Vraiment", ils disent, "je ne voudrais pas changer Dieu. Je voudrais seulement qu'Il fasse ceci pour moi."

Eh bien, qu'en est-il s'Il veut le faire d'une certaine manière? Eh bien, si vous voulez essayer de changer Dieu pour faire certaines choses, vous êtes comme ce mécanicien dont j'ai parlé auparavant. Il a lu le livre, et il ne savait pas différencier un piston d'un tas d'haricot vert. Et ainsi quand il est arrivé à cela, il a juste mis quelque chose d'autre.

Vous savez, une fois, je pensais connaître quelque chose en matière de voiture, et j'ai fait ce que quelqu'un m'a dit, et vous savez quoi? Le piston… Eh bien, en fait, il s'est émietté et a traversé la paroi du moteur. Eh bien, c'était une bonne idée, n'est-ce pas? Je ne suis pas mécanicien. Je ne suis pas Dieu non plus. Je n'ai pas non plus des pensées qui soient les pensées de Dieu. En fait, Il me dit: "Vos pensées ne sont pas Mes pensées, et Vos voies ne sont pas Mes voies." S'il en est ainsi, je ferais mieux de trouver ce que sont Ses pensées et ce que sont Ses voies, parce qu'Il ne va pas changer d'avis. C'est à moi de changer d'avis. Mais, vous voyez, les gens ne croient pas cela.

Il est omnipotent et Il est aussi omniscient. Comment est-ce qu’une personne pourrait le changer? Qui pourrait le faire? Sachant Qui Il est, et que toutes Ses voies sont parfaites, qui voudrait oser Le changer, Lui et Ses voies, parce que si vous Le changiez, vous changeriez Ses voies, et si vous changiez Ses voies, vous le changeriez.

Vous dites: "Comment ça marche? " 

C'est très simple. Vous ne vous débarrassez pas de vieilles habitudes; vous façonnez de nouvelles habitudes. Et ces nouvelles habitudes opèrent un changement en vous. Eh bien, pensez-vous que Dieu doit agir sur quelque chose? C'est comme Fr. Branham a dit: "Dieu n'a pas une seule pensée en plus; Il n'a pas une meilleure manière de le faire. La première manière, c'est la manière dont c'est fait. C'était du Sang la première fois; ce sera du Sang d'un bout à l'autre. Si cela a été fait d'une certaine manière, cela sera encore fait de cette manière." Et c'est l'Ecriture. Maintenant quand vous parlez de la Divinité , c'est ça que ça veut dire. Ainsi j'espère que cela le rend clair au mieux que nous le pouvons.

12.          Maintenant retournons à Jean 1:1 ici. Maintenant Il est dit ici:

(1) Au commencement était la Parole , et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Et remarquez l’insistance :)

(2) Elle était au commencement avec Dieu.

Il y a une insistance ici que Jean fait pour que les gens voient la réalité de ce dont il parle. Ainsi il dit: " Au commencement était la Parole , et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu." Et fr. Branham ne le cite pas qu'à un seul endroit, où il dit: "Si vous faites de ceci 'Jésus', vous avez trois dieux." Il le cite de nombreuses fois. Et nous vous en avons beaucoup cité les fois passées où j'ai enseigné ici sur la "Divinité."

13.          Maintenant commençons à examiner ceci, et je n'aie pas demandé le tableau noir, parce que je suis trop paresseux pour tout écrire. Ainsi je veux que vous m'écoutiez très attentivement comme je vais vous parler de cet Ecriture d’une manière très banale et très ordinaire. Je travaille exclusivement à partir de ma compréhension, sur base de cette vérité: que Dieu est la Parole , et nous avons la conjonction: "au commencement était la Parole , et la Parole était avec Dieu" -là, il y a une préposition et puis " la Parole était Dieu." Et vous ne pouvez pas nier que la Bible dit distinctement: "au commencement était la Parole ", ou "au Commencement était Dieu Qui est La Parole " parce que c'est ce qu'Il dit.

Maintenant je vais utiliser le mot 'Substance' au lieu de 'Dieu' et 'Parole'. Et Il est dit: "au commencement était la Parole ", mais Genèse dit: "au Commencement Dieu… " Je vais utiliser la Parole comme la Substance numéro 2 (#2), parce que nous traitons d'une réalité qui est très tangible. Et souvenez-vous, le spirituel est plus tangible que le physique, parce que l'homme intérieur grandit, tandis que l'homme extérieur périt.

Ainsi votre homme extérieur, comme Fr. Branham dans la photo prise par Arganbright… Souvenez-vous de ces grandes fleurs de lis, comme elles étaient à la chaire… On a vu des flammes de feu, et on a vu Fr. Branham, un homme en retrait comme la tête d'un mort, et Fr. Branham derrière comme un homme plus jeune. Le Seigneur lui a expliqué la vision: or tous les neuf dons opéraient dans sa vie, il n'en a perdu aucun. Mais l'homme extérieur périssait, et l'homme intérieur était renouvelé jour après jour.

14.          'Substance': c'est là où les gens deviennent fous. Ils ne peuvent pas croire qu'un esprit est une substance. Si un esprit n'est pas une substance, pourquoi quand une dame nommée Benson, qui a été délaissé par son petit ami, a perdu la raison à Red Deer en Alberta, au Canada, et elle a été placée dans un asile psychiatrique. Et un jour des gens lui ont apporté trois pommes et elle a dit, "Oh, la la! Père, Fils, et Saint-Esprit, et j'ai péché contre Vous tous."

Alors, ils surent qu'elle était possédée d'un démon. Ainsi le nom du prédicateur était Fields. Il est venu accompagné de deux soeurs: l'une était Mme Angelese dont le fils est devenu prédicateur, et j'oublie le nom de l'autre femme. Mais ils ont eu le sentiment qu'on devait faire sortir cette jeune femme, Mlle Benson, de cet asile et qu'on devait l'exorciser. C'est ainsi qu'ils ont prié et jeûné, alors on leur a permis d'aller prier pour elle dans sa chambre.

Jack Fields n'avait pas beaucoup de foi, parce que quand le démon est sorti d'elle, le démon l’a giflé ! Or, que s'est-il passé, si ce que vous ne voyez pas, n'a pas de puissance ? Et je veux vous poser une autre question : existe-t-il quelqu’un qui ai déjà vu l’électricité ?

   “Eh bien!” vous dîtes: “Fr. Vayle…“ 

Non. Vous avez vu l’indicateur du courant, mais vous n’avez jamais vu le courant.

Avez-vous déjà vu la pesanteur ?

            “Oh, je l’ai vu agir.”

Mais vous n’avez jamais vu la pesanteur. Vous avez vu les résultats.

C'est ainsi que les gens peuvent se faire des idées que l'invisible n'est pas réel. La réalité  est que: ce qui est invisible est plus réel que ce que vous croyez être réel.

15.          Nous parlons de substance. Maintenant : et la Substance #2 est la Parole , et la Substance #1 est Dieu. Très bien.

Pour qu’une Substance, désigné #2, soit avec une autre Substance, désignée comme étant #1, en sorte que la Substance #2 soit réellement, et en réalité, la Substance #1. Ce n'est rien d'autre que de dire la Substance #1 et #2 sont identiquement une seule et même chose, et elles sont identifiable comme la même Substance fondamentale en sorte que nous donnions, à la Substance fondamentale, des noms qui nous révèlent ce que nous ne saurions pas autrement, ce qui devrait être connu et qui doit être connu pour qu'il y ait relation et communication.

Diriez-vous que c'est assez raisonnable ? Vous êtes un assez bon érudit, Russell, vous étudiez le droit et tout. Ai-je énoncé mon cas ? Dave, vous avez étudié l'anglais, vous me suivez ? Eh bien, n'est ce pas vrai ? Substance #1 : si x = y, et y = z, alors x = z. Ils sont tous égal. Ainsi vous ne pouvez pas y trouver de défaut. Peu importe ce que vous dites, si vous dites 'Dieu' ou 'Parole', vous parlez de choses identiques dans le sens que ça se rattache purement à Dieu. Maintenant souvenez-vous, 'logos' est un terme qui est philosophique dans un sens. Dans un autre sens, ce n'est pas philosophique, bien que ça puisse en contenir. En réalité, c'est par définition une révélation. Très bien.

16.          La Substance ou l'Objet, ou dans ce cas, une Personnalité ou un Être connu comme étant 'Dieu', a Lui-même entrepris de commencer ce qui est connu comme étant 'le commencement', ce qui sans aucun doute parle de la création, d'après Genèse. 1:1, et Jean. 1:1-3. Diriez-vous cela ? Eh bien, Fr. Branham l'a aussi mentionné. Aussi, très bien.

Substance #1 et #2 égalent à Dieu. Point. Or vous ne pouvez pas dire l'un sans l'autre, parce qu'avant qu'il n’y ait un commencement de la création- il est dit: "au commencement était la Parole ", C'était déjà là. Ainsi vous revenez tout droit au Dieu infini, Lui-même, tout seul. Alors, très bien.

La Substance ou l'Objet, ou dans ce cas, une Personnalité ou un Être connu comme étant Dieu, a Lui-même entrepris de commencer avec ce qui est connu comme étant 'le commencement', lequel sans aucun doute parle de la création d'après genèse 1: "Au commencement Dieu… " Hein? Et ici, au commencement la Parole. Alors , c'est très bien. C'est là même...

L'intangible, l'invisible est maintenant devenu tangible et visible à cause de la communication. Or vous devez accepter en premier lieu : Dieu est Esprit. Et nous avons lu dans Timothée au sujet de… l'invisible, l'éternel, et ainsi de suite... Dieu est Esprit…omnipotent, omniscient, affectueux, paternel, d'un bout à l'autre. Nous entrerons dans tout de cela. Mais ici Il est maintenant : la Parole. D'accord .

17.          Dieu a commencé à S'exprimer comme étant le Dieu qu'Il est. Alors très bien. Il a commencé à S'exprimer comme le Dieu qu'Il est, et qu'Il était, et qu'Il est éternellement. Ce pour quoi je dis 'est', c'est parce qu'à ce moment particulier, Il était déjà et Il sera. Vous ne pouvez pas Le changer. Et nous donnerons une Ecriture pour cela. Nous avons déjà montré Sa grande sagesse, dans laquelle Il exprime d’abord ce qui lui est inhérent et Son essence propre, Sa Divinité même. Ainsi, c'est très bien.

Ainsi ce qui est écrit ici, Jean l'a écrit sous l'inspiration du Saint-Esprit. Et Jean n'est pas un prophète. Dans ce cas il est réellement… Eh bien, il était un prophète dans le sens de la Parole , mais il était un apôtre et il y avait des choses là dedans qui était prophétiques, sur base de ce que Dieu lui a appris. Mais en réalité, c'est le travail d'un scribe. Il a écrit juste exactement ce que Dieu voulait qu'il écrive. Alors, c'est entendu.

18.          …Sa Divinité même : concernant ce qu’Il est et ce qu’Il sera en tout, ce qu'Il sera en tout, ce qui doit suivre… C'est ce que je veux que vous regardiez maintenant. "Au commencement était la Parole  : " C'était déjà là. Ainsi, ce que je dis ici concernant ce qu'Il est et ce qu’Il sera en tout, peu importe dans quelle direction vous allez, c'est pour tout ce qui vient après. Nous savons que C'était déjà là, jadis. Or Il dit : "je commence ceci, et ce qui suit sera identique à ce qui était jadis là avant ce point de départ, et à ce point de départ, et continuera à jamais.

Or c'est de cette manière que je le considère, et il m’est impossible de voir une raison de le rendre autrement. Ainsi, concernant ce qu’Il est et ce qu’Il sera dans tout ce qui doit suivre, et qui suivra, ce sera d'après Ses desseins en Lui-même. C'est ça la Divinité. C'est la Divinité , là même. Or voyez, Dieu est Souverain, Dieu seul. ' La Divinité , c'est Dieu en action, manifesté selon ce qui est en Lui.

En d'autres termes Dieu, Jéhovah-Elohim, a commencé seul par Son dessein, étant pas plus et ni moins que ce qui est en Lui, ce qui repose dans cette immense Fontaine Éternelle de beaucoup de sources. Et Lui, Se manifestant, en S'impliquant dans la préparation, le moulage, la création, le soutien et l'apogée de tous ces desseins, à l'intérieur, qui vient de Lui-même, de cette grande Fontaine.

En d'autres termes, ce que nous disons ici, c'est que Dieu manifestera totalement Sa bonté. Comme l'Ecriture dit à propos de Moïse : "Je ferai passer devant toi toute ma bonté." [Ex 33 :19] Et que s'est-il passé ? Il a eu une image. Dieu lui a permis, dans le creux du rocher, de voir Dieu. Or, si ça, c'est la vérité, et je vous dis : c'est ça ‘l’intrinsicalité’. C'est Ce qu'Il est.

19.          Maintenant on voit Dieu dans la création et Fr. Branham a dit comment : dans la continuité. Montrez moi une semence qui n'est pas dans la continuité. Une pêche produira une pêche, produira une pêche, produira une pêche. Maintenant je sais que génétiquement vous pouvez le combiner avec d'autres choses. Et souvenez-vous, Dieu a déjà autorisé cela. Il a dit à Adam : "Dominez sur toute la terre. C'est à vous, sur tous les animaux, le poisson de la mer, et chaque chose sans exception. Je vous donne l'autorité, la domination." Et il avait l'autorité, la domination.

Même Jack Minor a vu cela, l'homme au Canada, vous savez, juste de l'autre côté de la frontière, là, en Ontario. Il était l'un des naturalistes originaux au Canada. Il travaillait avec les oies, les canards et autres. Et il a fait ressortir ce fait, il y a de cela beaucoup, beaucoup d'années de cela, quand ils ont croisé les espèces comme les canards que l’on pouvait croiser et néanmoins, vous savez, ça hériter de certains gènes et continuer. Et il a dit : "Voilà, vous voyez, Dieu a donné à l'homme cette capacité." Et Jack Minor avait raison à cent pour cent. Je n'ai jamais pensé à cela. Je suis heureux qu'il y ait pensé, ainsi je peux vous le dire, et vous pouvez y penser. Mais, vous voyez, l'homme peut le faire.

20.          Et aujourd'hui, l'homme va trop loin avec ce truc, vous savez, de toucher aux gènes. Vous ne devriez pas tripoter les gènes du maïs. Ça tue tous les papillons monarques. Et vous voulez me dire que ça ne va pas avoir des répercussions dans le monde. Les Européens n'achèteront pas la camelote qui fabriquée ici. Et encore, vous ne savez pas, et je ne sais pas, combien d'articles, que nous mangeons dans nos rayons de magasins, sont obtenu par manipulation génétique et sont plein de déchet. Vous rendez vous compte rien que des hormones qui sont injectées dans le boeuf. Or que fait une hormone ? Cela retient l'eau dans l'animal afin de le rendre plus lourd.

Maintenant, qu'est-ce ? Voulez-vous le savoir ? Ce n'est pas du H2O; c'est de l'urine. Ce n'est pas étonnant que vos rôtis puent et sentent l'urine. Et que vous avez tous les genres d'eau dans un pot. Maintenant qui fait cela ? Le gouvernement des États-Unis autorise un petit groupe de gens de le faire, mais l'Europe ne veut pas de notre boeuf.

21.          Vous voyez, tous les politiciens parleront, mais ils laisseront l'argent tout faire. Vous voyez ? Tipper Gore, quand elle a fait du bruit et qu’elle a effectivement obtenu que l'on mette des étiquettes de mises en garde au sujet des disques, et elle l'a fait… Maintenant elle ne dit pas un mot. Pourquoi ? Parce que Gore et Bush ont reçu chacun dans leurs caisses d’efforts de guerre environ $800,000 provenant des obscénités d'Hollywood

Avez-vous récemment lu…maintenant écoutez, j’espère bien sûr que vous ne le faites pas, d'écouter cette saleté qu'on appelle 'rap'. J'ai un article de magazine écrit par le défunt M. Kennedy. Ils m'ont envoyé un petit article qui disait combien étaient bons ces articles dans George. J'ai dit : "je pense que je vais simplement me procurer ce magazine." Ainsi ils m'ont envoyé un exemplaire gratuit, et je l'ai apprécié, alors je l'ai commandé. Et j'ai été épouvanté par les paroles des chansons que ces bambins entendent. Je n'ai jamais entendu de telle saleté de ma vie.

Mais Gore ne s'en soucie pas, et Bush ne s'en soucie pas non plus. Oh, non, c'est le premier amendement, la liberté d’expression. Néanmoins pourquoi vous ne pouvez pas hurler : "Au feu ! " dans un auditorium ? Je vais vous dire: hurler "au feu" dans un auditorium sauverait plus de vies par leurs morts en allant soit au ciel ou en enfer que d'envoyer des milliers et des milliers d’enfants en enfer avec ces pourritures d'enregistrements.

Le tableau se présente ainsi, ce dont nous parlons là : quand vous regardez ce qui se passe dans le monde, ça ne vaut pas la peine d’essayer de penser que quelque chose viendrait du gouvernement quelque part ou un espoir que nous pouvons avoir dans laquelle nous pouvons obtenir de l'aide ou quoique ce soit. Très bien.

22.          Revenons aux bonnes choses. Maintenant nous parlions ici, nous lisions ici, ce à quoi je regarde, ce sont ces Sources de la Grande Fontaine Lui-même, où Dieu, de l'intérieur de Lui-même, a puisé et S'est Lui-même déversé dans Sa création, mais plus particulièrement dans Ses Enfants, pour Qui Il a créé, et dont Il a formé une partie d'eux à partir de ce qu'Il a créé. Et j'essaie de garder ma pensée sur quelque chose à propos de la naissance virginale.

Par conséquent, Il était El, Elah, El Elah, Jéhovah, Jéhovah-Elohim. Et ces noms sont ceux du Grand Dieu Créateur, Elohim, le Dieu qui existe tout seul. Maintenant Il a commencé le grand commencement où Il Se créera finalement dans la chair humaine, selon Apocalypse 3:14.

23.          Maintenant je parle de 'jadis', à ce commencement-là, ce que Dieu était exactement. Il était tout seul, et en Lui-même. Avant, j’utilisais toujours le terme 'quand Dieu rassemblait toutes Ses pensées, exactement comme j'utilisais le terme ‘Logos : 'mettre tout dehors, l'exposer, l’arranger’ : "Ah, je le comprend exactement de la manière que je veux." Et il s'avère que ce Dieu a toujours été, Il est toujours, et Il ne changera jamais d'être El, ce qui est Dieu. Elah, El Elah, Elohim, Fr. Branham a dit : "Celui qui existe seul" ce qui est une très bonne définition.

Et vous remarquerez qu'Esaïe utilise très généreusement le terme composé, à travers tout le Livre d'Esaïe, de 'Jéhovah Elohim', parce que maintenant vous quittez le Dieu qui est vraiment tout seul, pour en venir au Dieu avec une famille. Et souvenez-vous, s'Il avait fait la terre si parfaite pour Ses Enfants, vous feriez mieux de croire qu'Il a prédestiné le nombre d'Enfants qu'Il a eu et le lieu où ils seraient. Car pourquoi au monde quelqu'un nous donnerait-il ce que nous avons aujourd'hui, comme je l'ai mentionné et comme j’y orienté quelques-unes de mes pensées, concernant la manière dont ces gens essaient de se débarrasser de Dieu. Regardez autour vous !

En ce moment même, ils ont trouvé une certaine bactérie qui a de l’intelligence quand elles entrent par un canal dans votre corps ou quelque part. Elles attendent jusqu'à ce qu'elles aient assez de renforts, et alors elles commencent à bâtir des colonies, et elles peuvent se donner un signal et elles peuvent se communiquer ce qu’il faut faire, et donc à ce moment-là, vous en aurez vraiment de plus en plus. Et si une toute petite chose minuscule, qui, pour la voir, vous avez besoin d'un microscope, a autant d'intelligence, ce n'est pas étonnant que l'homme soit un fou quand il dit : "Dieu n'existe pas." Vous parlez de ruine !

24.          Ainsi voici El, Elah, or Il n'est incontestablement pas Jéhovah à ce moment-là, mais souvenez-vous: Il est là au commencement. Ainsi nous avons un commencement. Et si vous avez un commencement, vous allez nécessairement avoir une fin. Or Dieu pourrait avoir beaucoup de commencements et beaucoup de fins selon Ses desseins. Je ne sais pas. Tout ce que je sais, c'est ce commencement et la fin qui vient. Et je peux voir cela parfaitement, parce que je comprends le Livre de l'Apocalypse, parce que fr. Branham nous l'a enseigné. Très bien, alors.

El, Elah, El Elah, et alors Elohim… Plus tard, Il est devenu Jéhovah-Elohim. Ces noms-là sont ceux du Grand Dieu Créateur, Elohim, Celui qui existe seul, le Dieu tout seul. Or depuis qu'Il a commencé ce grand commencement où finalement Il se créera Lui-même dans la chair humaine, parce que c'était ce qui allait arriver, ce qui allait venir après.

Il est tout ce qu'il y avait et tout ce qui sera, mais toujours est-il que ce qui est en Lui, comme le complexe Jéhovah, devait entrer en scène et Se manifester. Et comme le complexe Jéhovah, Il était l’éminent Père avec ces attributs qui sortiront de Lui. Et c'est: Il est le Tout Suffisant, Il est Celui qui pourvoie, Il est notre Justice, Il est notre Bannière, Il est notre Berger, Il est notre Paix. Il est la Grande Présence , et Il est le Grand Sanctificateur, et Il est le Grand Guérisseur.

Or, si vous regardez attentivement, vous allez découvrir que chacun de ces attibuts ont été littéralement reproduit en Jésus et Lui ont été conférés. Et c'est pourquoi vous découvrez que les Saintes Ecritures disent le mot 'à travers' ou 'par'. Très bien.

25.          Maintenant que nous avons bien compris cela à ce point, du moins je l'espère, nous allons revenir à Jean 1. 

 (1) Au commencement était la Parole , et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

 (2) Elle était au commencement avec Dieu.

Maintenant à ce stade, nous voulons nous souvenir de la valeur des prépositions. Elles sont extrêmement précieuses, parce que quelquefois, en grec, même la conjonction 'kai' peut être utilisée comme une préposition aussi bien qu'une conjonction. Et bien des fois j'ai pensé en moi-même: une préposition, c'est mieux qu’une conjonction, d'après ce que j'ai vu Fr. Branham dire. Mais, c'est aussi bien. 

"Au commencement", en ce temps particulier, il y avait Cela, ce que nous avons décrit. Et vous ne serez jamais capable de le changer. Tout ce que vous pouvez faire c'est de voir qu'à partir de cette Réalité intrinsèque, quelque chose en sortira. Ça doit soit sortir de Cela, ou ça ne sortira jamais, parce que ce n'était pas là pour commencer. Maintenant, nous en verrons davantage.

26.          (3) Toutes choses ont été faites par elle. (Par conséquent, Il est dit: "au commencement était la Parole , et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu" ce qui pouvait aussi bien se dire: "au commencement Dieu était la Parole. " Et puis, plus bas, ici, il est dit:) Toutes choses ont été faites par Dieu (Qui est la Parole ), et rien de ce qui a été fait n`a été fait sans Dieu (Qui est la Parole ).

 (4) En Dieu ( la Parole ) était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

Maintenant je veux juste m'arrêter ici et parler de cette préposition. Il est dit: "En elle était la vie ; " en Dieu était la vie. Maintenant c'est la chose la plus bête. Quand serait-il si j'ai deux petits chats, et qu'ils s'ébattent ça et là ; et que vous dites: "Hé! Vous savez, Lee, vous savez, il y a la vie dans ce chat."

Je dirai: "Tu ne veux vraiment pas dire qu'il y a la vie dans un chat. Tu veux dire que le chat est 'vivant'."

"Non, non. Il y a la vie dans le chat."

Et je dirai: "holà! Un instant! Ce type est troublé." Mon chat est vivant?

Je peux vous montrer au moins douze endroits dans le Nouveau Testament où Il est dit : "Le Dieu Vivant", le Dieu Vivant. Or si Jean savait que Dieu était vivant, pourquoi dirait-il: "il y a la vie en Dieu?"

"Oh", vous dites, "Fr. Vayle, parce que Paul a dit la même chose: les idoles n'ont pas de vie."

Oh, ne me dites pas des sottises. Ne me dites pas des sottises. Il vous est dit que c'était quelque chose qui était en Dieu, littéralement, comme ils l'ont fait dans le journal à propos de Clinton: la compartimentalisation. Il est le même Dieu, mais Il a en réalité, comme cela était, ces lignes invisibles en Lui, des attributs. Comprenez par là, ces capacités. Placez-le où vous voulez. Ces qualités essentielles sont là. Et Il est dit ici: "En Elle était la vie". Certainement, il y avait la vie en Lui! Certainement

27.          Mais maintenant pourquoi dirait-il cela? Voyez? Pourquoi dirait-il cela? "En Elle était la vie". Parce qu'il y a quelque chose de différent qui doit être porté à notre attention, à part le fait qu'Il est le Dieu Vivant, et cela nous concerne. Ou alors pourquoi se donne-t-il la peine de nous le dire? Il est vie, vivant en Lui-même et à Lui-même, mais maintenant en Lui il y a une vie dans cette vie qui est pour nous.

Je ne vous dirai pas certaines choses me concernant, à moins qu'il ne s’agisse de quelque chose vous concernant; si nous travaillons ensemble, c'est quelque chose que vous êtes censés savoir. Vous allez chez le docteur, et vous ne dites pas au docteur que vous avez des hoquets, quand vous n'avez jamais fait de hoquets de votre vie- à moins que vous vouliez le duper.

Ainsi pourquoi y aurait-il quelque chose ici qui dit: "En Elle était la vie", quand nous savons très bien qu'Il est la vie? Il est le Dieu Vivant, et cet homme ne parle pas d'idolâtrie.

Vous dites : "Eh bien, Jean utilise un terme philosophique grec qui veut dire la manifestation de la chose elle-même qui doit contenir une partie de ce qui est là afin d'être manifesté, ou ce qui est derrière cela."

Je comprends cela. Mais souvenez vous aussi que les Juifs ont utilisé le mot 'Parole', et ils ont dit: "Dieu est la Parole. " Comme disent les Ecritures: "Il envoya Sa Parole et Elle les guérit." Comment une Parole peut-elle les guérir? Une Parole ne guérit personne à moins qu'il y ait Dieu dans la Parole pour le faire. Les Paroles ne guérissent pas. Aucune Parole de Dieu est sans puissance, parce que C'est la Parole de Dieu: Il est la Parole. Or nos sommes là où Fr. Branham l'a interprété. Et ce sont des choses plutôt difficiles à pénétrer… je n’y suis pas très  fort, mais quoi qu'il en soit, nous allons avancer.

28.          Maintenant, la Bible dit:

(4) En Elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

Et Il est dit: "En Elle était la vie, et cette vie était la lumière des hommes." Ainsi par conséquent, Dieu avait une certaine quantité de lumière en Lui, une certaine partie de Dieu qui était absolument disponible, et pas seulement disponible et pertinente, mais absolument donné aux gens. Vous me suivez? Eh bien, Il est dit ici même: "La vie était la lumière des hommes." Ainsi Il a dû la leur donner.

Ainsi prenons juste une petite pensée ici dans Eph. 5:13. Peut-être que cela nous aidera. Et il est dit:

 (13) mais tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière, car tout ce qui est manifesté est lumière.

 (14) …Réveille-toi, toi qui dors, Relève-toi d`entre les morts, Et Christ t`éclairera.

Eh bien, c'est intéressant là même. Il est dit que Dieu t’éclairera. Et je ne peux le comprendre que d'une seule manière, c'est que Dieu prend quelque chose qui vient de Lui, et nous le montre comme étant la lumière, qui nous donne la compréhension.

29.          Maintenant nous pouvons aussi aller aux Romains 1. Il se peut que ça ne soit très parfait, Rom 1:19-20:

(19) car ce qu`on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître.

(20) En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l`oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables,

Alors, très bien. Là, maintenant vous avez un autre compréhension ici, c'est que Dieu traite avec l'homme, que Dieu en vérité traite avec l'homme. Maintenant écoutez-moi : comment Dieu pourrait-Il tenir chaque homme responsable, au point même qu’il y a un jour qui vient où "Tout genou fléchira, et toute langue confessera que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.", si cela ne leur avait pas été présenté, et qu’ils l’avaient su d’une manière ou d’une autre ?

La Bible a dit : "Oh, nous sommes supposés entendre."

Eh bien, alors pourquoi n'avons nous pas entendu ?

Et Paul a dit : "Leur voix est allée par toute la terre, ce sont les signes du zodiaque." Et il n'y a pas une seule nation, sous le ciel Divin, ou une tribu ignorante qui ne comprend pas les signes du zodiaque, ce qui est le salut et la Bible de Dieu dans les cieux. Vous avez entendu Fr. Branham dire cela. N'est-ce pas? C'est absolument vrai. Bollinger l'a dit. Seiss l'a dit. D'autres hommes l'ont dit. J'ai leurs livres à ce sujet.

30.          Ainsi, allons un peu plus loin alors. Prenons Jean 14:6: 

(6) Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.   (Ainsi, voilà nous l'avons encore. Nous avons cette vie, alors cette vie nous apporte réellement la lumière.) 

Maintenant, à propos de… Bien, descendons au bas de la ligne. Maintenant, il dit ici : 

(5) La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l`ont point reçue. (Ce qui est vrai : les ténèbres ne l`ont point reçue. En d'autres termes, La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres n'y peuvent rien.  Pas plus que les ténèbres ne peuvent la comprendre, mais ce qui ne veut pas dire que l'homme ne sera pas jugé.)  

Or, ainsi ici nous avons une prémisse : "au commencement Dieu… " Qui était la Parole à ce moment-là, à l'aube de la création, déjà, tout était là, en ordre, pour commencer le dessein et le plan de Dieu du commencement jusqu'à la réalisation concrète. Et il n'y a rien que Dieu peut y ajouter ou y retrancher. Il n'y a pas moyen. Cela doit être exactement en Dieu, et Dieu le produira de la manière dont il le veut. Et bien sûr nous comprenons que le diable est impliqué et tout. Mais cela ne change rien. Dieu nous présentera !

31.          Maintenant :

 (3) Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n`a été fait sans elle.    

(4) En elle était la vie, 

C'est une chose étrange, que nous avons dit : "Cette lumière." Par conséquent Il avait en Lui ce qui donnerait de la lumière aux gens. Or nous parlions en même temps de cet Elohim, Dieu, la Parole qui existe seul. C'est pourquoi le psalmiste dit : "La révélation de Tes paroles éclaire,", et " Ta parole est une lampe à mes pieds." [La fin de la face A de la cassette audio.]

D’accord ! Et la lumière brillera du sein des ténèbres ! Et c'est quand il dit que La lumière du glorieux Evangile de Jésus Christ brille dans nos coeurs. Ainsi nous examinons maintenant ce Dieu, la Parole , celui qui réellement Se manifeste Lui-même. [Jean 1 :6 :]

 (6) Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean.   

(7) Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui.

(8) Il n`était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. 

Maintenant, vous avez ici le prophète qui est impliqué, et ici, d'emblée, c'est la manière dont Dieu fait les choses, Il le fait par le prophète. Et, c'est peut-être ce pourquoi Jean-Baptiste était connu comme le plus grand prophète. Jésus a dit qu’il n'y avait pas de plus grand prophète que Jean-Baptiste. Maintenant nous, bien sûr, nous ne voyons pas cela, parce que nous considérons Moïse, nous considérons Paul, et même notre Fr. Branham.

32.          Maintenant remarquez, Il est dit [Jean. 1:9] : "Cette lumière était la véritable Lumière, qui en venant dans le monde, éclaire tout homme." Et, bien sûr, le monde là, c'est le Cosmos. C'est dans le système, dans la structure entière de l'humanité sur terre.

Or, à la lumière de notre interprétation de l'histoire, c'est une déclaration très dure à croire, parce que tellement de gens vont raisonner et dire: "Eh bien, quand Dieu a-t-Il fait ceci, et quand Dieu a-t-Il fait cela? " Mais au Grand Trône Blanc vous allez découvrir qu'ils vont dire: "Eh bien quand T’avons-nous traités de cette façon, et quand ne T’avons nous pas traités de cette façon? " Et ils seront condamnés.

Ainsi la vérité c'est, comme Paul l’a dit, quand les gentils font naturellement ce que les Juifs sont supposés faire par le Parole de Dieu, cela montre que la Parole de Dieu est écrite dans leurs coeurs et dans leurs consciences, et par conséquent, tout homme sans exception, bien qu'il nie de sa bouche, et nie par sa vie, sait, parce que la nature a prouvé, qu'il y a un Dieu, et qu'il en a rejeté la preuve. Et quand vous rejetez la preuve de l'existence de Dieu d’une façon ou d’une autre, d’une forme ou d’une autre, vous vous enfoncez de plus en plus; de même que, quand Dieu commence, Dieu germe, sort, jusqu'à ce que la pleine manifestation de Dieu aie lieu comme vous le voyez dans le Livre de l'Apocalypse, l'Agneau sur le Trône, l'Epouse autour du Trône, les 144 .000, les autres y apportent leur gloire et la Colonne de feu au-dessus du Trône. Vous voyez la conclusion complète.  

33.          Or Il est dit qu'il était dans les systèmes du monde. C'est exactement ce que c'est, le gouvernement, le programme, depuis le Jardin d'Eden jusqu'au temps même de la fin, de même que vous voyez, tout est écrit, l'histoire l'écrit. [Jean 1:10] "Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a point connue." En d'autres termes, ce que Dieu a fait a produit tout ceci.

Maintenant vous dites: "Qu'en est-il, alors, de l'introduction de la semence du serpent? " 

Eh bien, qui pensez-vous a créé le serpent ? Vous voyez? D'un bout à l'autre. Et souvenez-vous, le serpent pouvait discuté les Ecritures et discuté avec Dieu. En fait, le serpent est venu nier l'autorité et la véracité de Dieu, car dès l'instant où vous niez la Parole , vous niez Dieu. Comme Fr. Branham l'a dit: "Une seule Parole ôtée, c'est le royaume de Satan."   

34.          Maintenant, "Elle est venue chez les siens, et les siens ne l`ont point reçue." [Jean 1:11] Et, bien sûr, là même vous savez que ça parle d'Emmanuel, Dieu manifesté dans la chair, Dieu qui vient sur terre dans la forme de Jésus Christ par qui Dieu a créé toutes choses, et ils l'ont rejeté. 

"Mais", remarquez [Jn 1:12], "Mais à tous ceux qui l`ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir," non pas de devenir, elle leur a donné l'autorité. En d'autres termes, c'était autorisé qu'ils soient les enfants de Dieu, parce qu'ils croient la Parole.  

Maintenant, souvenez-vous, l'Ancien Testament c’est plein de ‘croyez aux prophètes et vous prospérerez'. C'est ceux en quoi ils croyaient, les prophètes. Et Jésus a dit : "sondez les Ecritures, car vous pensez en elles avoir la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi." Et il a dit : "Moïse a parlé de moi." Mais ils ont été retranchés de la Parole de Dieu. Ils ne pouvaient pas La croire.

35.          Maintenant, maintenant remarquez ce qu'Il dit [Jean 1:12]: l’autorité leur avait été donné... Ce mot 'pouvoir' ne signifie pas 'dunemes'. C'est 'exusia' qui signifie 'l'autorité'... d'être des fils de Dieu ou amener à leur position dans la connaissance qu'ils sont enfants de Dieu. Maintenant observez-le. Nous parlons de Dieu, une certaine portion de Lui, Son esprit. C'est parce que la vie est spirituelle. Une certaine portion est donnée pour éclairer l'homme. Pourquoi, vous même connaissez le Livre de Jean, comment Il est absolument dit qu'il nous conduira dans toute la vérité. Alors comment le fait-il? Il a dit: "il vous rappellera tout ce que je vous ai dit.". Vous retournez de nouveau à la Parole. Gardez les ensembles dans une harmonie intime et absolue.

36.          Maintenant remarquez: 

(12b) ...à ceux qui croient en son nom, ... lesquels sont nés, 

(13) non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l`homme, mais de Dieu.

Ainsi donc, la lumière ne peut venir, l'esprit ne peut traiter, avec succès, qu'avec les enfants de Dieu. Et souvenez-vous, de même qu'en Adam tous meurent, de même en Christ, tous sont rendus vivants. Et ça veut dire de manière identique, ce qui veut dire nous n'avions pas part au péché d'Adam. Nous sommes blâmés pour nos propres péchés, mais il est celui qui a amené ça sur nous en ne surveillant pas Eve, et en se conformant à elle. Il s'est conformé à son avis à elle et a amené chacun de nous dans la mort. Ainsi, si nous ne savions que faire de notre position, nous ne savons que faire de notre position en Christ maintenant. Vous voyez? Notre condition peut être tout à fait autre chose. Mais notre position, nous sommes comme des pécheurs, point; car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. Nous sommes maintenant avec Christ en Lui, Dieu en Lui ayant fait le travail. Il est notre justice, et, s'il est notre justice, alors nous sommes devenus la justice de Dieu.

En d'autres termes, si je deviens un biscuit, le biscuit, c'est moi. Si je deviens un pianiste, le pianiste, c'est moi. Si je devais devenir un ange, que Dieu m'en garde, je ne saurais pas le faire de toute manière, alors c'est ce que je suis.

Ainsi, il est notre justice. Et nous, maintenant, nous sommes la justice de Dieu. Pourquoi? Parce qu'il n’y a qu'une seule justice, toute notre justice, c'est aussi sale que du chiffon. Ainsi, c'est très bien. Nous en arrivons à l'image.

37.          "Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous," [Jn 1:14a] Maintenant c'est Dieu devenant chair et habitant parmi nous. Et Il dit que nous avons contemplé la gloire de Dieu. Or comment l'avez-vous contemplé? Il dit: "nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père, plein de grâce et de vérité." [Jn 1:14b] Jésus, le Fils de Dieu, était le temple du Dieu vivant, et Dieu s'est manifesté à travers lui. Et par conséquent, parce qu'Il s'est manifesté à travers lui, ils ont dit: "Oh, Jésus a guéri les malades."

Jésus n'a pas guéri les malades; C'est Dieu Qui a guéri les malades. Jésus n'a pas ouvert les yeux de l'aveugle, bien qu'il en ait reçu le mérite, et s'il n'avait pas été là, cela n'aurait pas été fait. Mais il a dit : "Les oeuvres que vous me voyez faire", il a dit : "c'est ce que le Père fait à travers moi." Et il a dit : "Si vous ne croyez pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi, alors croyez à cause des oeuvres, parce que je vous dis: en tant qu'un homme, je ne peux pas faire cela." Et aucun homme ne peut faire cela. Mais on a attribué le mérite à Jésus tout comme on a attribué le mérite à Moïse. Tout comme Jésus a dit : "Allez maintenant, vous les douze et vous les soixante-dix, guérissez les malades, ressuscitez les morts, ouvrez les yeux des aveugles, chassez les démons". Oh ils ne pouvaient certainement pas le faire. Il leur a donné la puissance. L'Esprit de Dieu, c'est ce qui l'a fait à travers eux. Et c'est à cela que vous regardez."

38.          Maintenant, "Jean lui a rendu témoignage", [Jn 1:15] c'est de Dieu, et c’est le témoin du Fils de Dieu en qui Dieu habitait. Et souvenez-vous, Dieu a témoigné: "C'est mon fils bien-aimé en qui je prends plaisir." Et frère Branham a dit: "Littéralement, ça signifiait:' en qui je demeure, j’ai le plaisir de demeurer en lui'. '" Et tout le monde sait que Dieu était si satisfait du sacrifice parfait de Jésus Christ que Dieu a baissé le regard sur ce sacrifice et Il est passé par dessus les péchés de tout Ses enfants et les a rendus complètement juste à travers le sang versé. En d'autres termes, c'est appelé la satisfaction de Dieu. Dieu était satisfait. Le prix est payé; la livraison se fait après ça."

39.          Très bien, continuons à lire.  

(15) Jean lui a rendu témoignage, et s`est écrié: C`est celui dont j`ai dit: Celui qui vient après moi m`a précédé, car il était avant moi." (Maintenant, considérez bien Jésus aussi à cet égard.)  

 (16) Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; (Maintenant écoutez:)  

(17) car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. (Or, c'est Jean-Baptiste qui vous dit ceci.) 

 (18) Personne n`a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l`a fait connaître.  

Maintenant, Jean-Baptiste vous dit-il la vérité? Jésus a dit: "moi et mon Père, nous sommes un". Et il a dit: "je suis sous la supervision de mon Père, et c’est Lui fait ces choses, et Il me donne les paroles à dire." Maintenant,

 (19) Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander: Toi, qui es-tu?"  

(20) Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu`il n`était pas le Christ.  

(21) Et ils lui demandèrent: Quoi donc? Es-tu Élie (C'est Elie, le prophète)? Et il dit: Je ne le suis point. Es-tu le prophète? Et il répondit: Non.  

Vous voyez, ils savaient qu'Elie devait venir. Ils savaient que le Messie devait venir. Ils savaient qu'un prophète devait venir. Mais ils n'arrivaient pas à faire le lien. Et c'est ce que vous voyez aujourd'hui même dans le monde. Ils n’arrivent pas à établir le lien.  

 (22) Ils lui dirent alors: Qui es-tu? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même? Qui es-tu? "  

(23) Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète.  .  

En d'autres termes, il a dit: "je suis la Parole de Dieu rendu manifeste dans la chair humaine pour cette heure." Qu'en pensez-vous? C'est ce qu'il leur a dit.  

Maintenant, si Dieu ferait cela avec le prophète, et nous, nous sommes les enfants des prophètes, ne devrions-nous pas être la Parole de Dieu rendu manifeste? Frère Branham l'a dit: "des épîtres Vivantes lues et connues de tous les hommes." Et ça doit être la Parole de Dieu.  

Et où commencez-vous? Vous devez commencer par croire ça. Si vous ne croyez pas en une certaine chose, pourquoi voudriez-vous le faire? Vous savez, les gens sont si facilement dupés, que c'est dur de leur transmettre la vérité.  

 (24) Ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens.  

(25) Ils lui firent encore cette question: Pourquoi donc baptises-tu, si tu n`es pas le Christ, ni Élie, ni le prophète?"  

(26) Jean leur répondit: Moi, je baptise d`eau, mais au milieu de vous il y a quelqu`un que vous ne connaissez pas, qui vient après moi;  

(27) je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers.  

Or Jean savait là même que Dieu allait habiter dans cette personne qu'il allait baptiser dans l'eau. Et c'est le Messie. C'est le Fils de Dieu. C'est l'Agneau de Dieu.  

 (28) Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait.  

(29) Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l`Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.  

Maintenant il ne dit pas 'l'Agneau qui est Dieu'. Il a dit: "l'Agneau de Dieu."  

 (30) C`est celui dont j`ai dit: Après moi vient un homme (C'est ce qu'Il dit. Il n'a pas dit qu'il était Dieu. Il a dit qu'il est un homme.) qui m`a précédé, car il était avant moi.  

Jean a compris. Là même se trouvait Jésus non incarné, le Fils de Dieu qui était dans le domaine céleste et maintenant il est descendu sur terre dans un corps humain. Et il a  compris, absolument, que Dieu serait dans ce récipient, parce que c'était sa commission. Vous pouvez le lire dans Luc.  

 (31) Je ne le connaissais pas (cette homme): mais c`est afin qu`il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser d`eau.  

(32) Jean rendit ce témoignage: J`ai vu l`Esprit descendre du ciel comme une colombe et s`arrêter sur lui.  

(33) Je ne le connaissais pas, mais celui (Dieu) qui m`a envoyé baptiser d`eau, celui-là (Dieu) m`a dit: Celui sur qui tu verras l`Esprit (c'est un homme) descendre et s`arrêter, c`est celui  (un homme) qui baptise du Saint Esprit.  

 (34) Et j`ai vu, et j`ai rendu témoignage qu`il (l'homme) est le Fils de Dieu.

40.          Maintenant, si vous ne pouvez pas comprendre... j'ai pris du temps ici. J'espère vraiment maintenant que vous comprenez que cette Parole n'est pas Jésus. C'est Dieu Lui-même, comme Fr. Branham l'a dit à de nombreuses occasions. Mais rien que parce qu'il a fait référence à Jésus comme étant le Logos, les gens sont confus. Et parce qu'il a utilisé le terme déité... Et vous devriez être très prudent là, parce que le mot 'déité' vient du latin 'deious' qui signifie 'dieu'. Ainsi vous n'avez même pas besoin d'utiliser le mot 'déité'. Utilisez tout simplement le mot 'dieu'. Et vous n'avez pas à utiliser le mot 'Divinité'. Utilisez tout simplement Dieu.

Mais si vous utilisez 'Divinité', maintenant vous parlez de cette personne d'une manière qui donne la révélation de cette même personne quant à Son existence dans une période de temps. Et Sa période de temps est l'éternité. Qui ne change jamais. Qui agit, oui; Qui accomplie, oui; Qui Se révèle Lui-même, oui; mais Qui jamais, jamais, jamais, jamais ne change.

41.          Maintenant, nous avons une bonne autorité en la matière par l'homme,... l'homme le plus intelligent qui n’ait jamais vécu. Et c’est Ecclésiaste 3:

14           J`ai reconnu que tout ce que Dieu fait durera toujours, qu`il n`y a rien à y ajouter et rien à en retrancher, et que Dieu agit ainsi afin qu`on le craigne.

 15          Ce qui est a déjà été, et ce qui sera a déjà été, et Dieu ramène ce qui est passé. (Puis il dit :)

 16          J`ai encore vu sous le soleil qu`au lieu établi pour juger il y a de la méchanceté, et qu`au lieu établi pour la justice il y a de la méchanceté.

 17          J`ai dit en mon coeur: Dieu jugera le juste et le méchant; car il y a là un temps pour toute chose et pour toute oeuvre.

Et cet homme a regardé ici au cours du temps, et, connaissant les prophètes, il nous a fait savoir ici que Dieu fait tout par un prophète, en sorte que les hommes puisse le craindre. Alors, combien de crainte Fr. Branham évoque-t-il dans les gens? Une pincée! Un tout petit peu, infinitésimal, montrant que sur six milliard de gens, il n'y aurait pas dix mille élus. Et au temps de la fin, il y aura, quelque chose entre cinq cents à cinq mille personnes. Et bientôt, un tiers de six milliards de gens vont être enlevé de la terre. Comment est-ce que ce sera? Je ne sais pas. Je ne comprends pas aussi bien le livre de l'Apocalypse.

42.          Maintenant, permettez-moi seulement de revenir ici à 1 Tim 1:16-17: "Mais j`ai obtenu miséricorde… " Maintenant j'ai lu ces deux versets, mais laissez-moi revenir au verset 1.

 (1) Paul, apôtre de Jésus Christ, par ordre de Dieu notre Sauveur (Remarquez, Dieu est notre Sauveur, combien même Il l’a fait à travers Jésus Christ. Vous voyez ?) et de Jésus Christ notre espérance,

(2) à Timothée, mon enfant légitime en la foi: que la grâce, la miséricorde et la paix, te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus Christ notre Seigneur!

(3) Je te rappelle l`exhortation que je te fis, à mon départ pour la Macédoine , lorsque je t`engageai à rester à Éphèse, afin de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d`autres doctrines,

Or, là même, vous voyez, vous ne pouvez pas changer la doctrine. Les gens disent qu'ils peuvent adorer Dieu en dehors de la doctrine, comme ce groupe de gens là-bas à Saskatoon. Ils se sont éloignés. Je ne crois pas qu'ils ont un seul indice au sujet du ministère de Fr. Branham. Une femme a dit :"je ne laisserai même pas mes gosses entendre le nom de William Branham", et ils ont dit : "Nous laissons la doctrine à la porte." Eh bien, comment pouvez-vous adorer Dieu en dehors de la doctrine, car il a dit: " C'est en vain que vous m'adorez, en ayant pour doctrine la tradition des hommes? " Par conséquent vous avez besoin de la doctrine pour adorer Dieu. Alors quelqu'un a tout gâché, après qu'il s'est fait quelques millions de dollars, je pense.

Maintenant, écoutez:

 (3) Je te rappelle l`exhortation que je te fis, à mon départ pour la Macédoine , lorsque je t`engageai à rester à Éphèse, afin de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d`autres doctrines,

 (4) et de ne pas s`attacher à des fables et à des généalogies sans fin, ...

Maintenant je veux juste vous demander quelque chose ici. Quand vous lisez ce premier verset: « Paul, apôtre de Jésus Christ, par ordre de Dieu notre Sauveur et de Jésus Christ notre espérance, » prenez-vous cela pour dire que Paul ne faisait que déclarer son statut: Paul un apôtre de Jésus Christ par le commandement de Dieu? Non, ce n'est pas ça du tout. Il déclare qu'il a reçu un ordre de Dieu d’écrire à son compagnon. Maintenant si vous ne le croyez pas, prenez d'autres traductions que celle-ci, parce que je l'ai compris dans mon propre esprit, puis j’ai consulté d'autres traductions, plus étendus, et c'est la vérité. Paul a reçu l’ordre d'écrire ceci à Timothée. Hein? Êtes-vous des croyants? Eh bien, continuons; comprenez cela seuls. Ça m’est égal. J’ai du le comprendre tous seul.

44.          Maintenant, il dit ici :

(5) 5       Le but du commandement, (et il donne les ordres que Dieu lui a dit d'écrire.) c`est une charité venant d`un coeur pur, d`une bonne conscience, et d`une foi sincère. (Ne prétendez pas.)  

(6) Quelques-uns, s`étant détournés de ces choses, se sont égarés dans de vains discours;

(7) ils veulent être docteurs de la loi, et ils ne comprennent ni ce qu`ils disent, ni ce qu`ils affirment.

(8) Nous n`ignorons pas que la loi est bonne, pourvu qu`on en fasse un usage légitime,

(9) sachant bien que la loi n`est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers,

(10a)      les impudiques, les infâmes [ceux qui abusent d’eux-mêmes avec des hommes. Darby. NDT.] (Ce sont les homosexuels), les voleurs d`hommes,

Ce sont les types qui ont volé des Africains et ont faits d'eux des esclaves et tout, toujours est-il que tout le monde, tous les merveilleux Chrétiens en Amérique ont Dit: "Oh, les esclaves, c'est en plein dans la Bible , les esclaves, c'est en ordre." Quoi? Ce sont des voleurs d`hommes. Ça n'avait rien à avoir avec l'esclavage. L'esclavage c'est quand vous devenez esclave parce que vous aviez des dettes et ainsi de suite. C'est légitime, d'après la loi, ils étaient liés par contrat. Ici, c'est là où ils ont volé des gens! Même les rois natifs, là-bas, les volaient. Les voleurs d`hommes vont en enfer. C'est là où ils vont: l’étang de Feu.

Voilà pour la religion, eh? Voilà pour le Christianisme. Voilà pour les gens qui lisent la Bible. Oh , ils ne lisent que ce qu'ils veulent lire... entendre ce qu'ils veulent entendre. Venons en au coeur du problème: êtes-vous un voleur d'homme? Êtes-vous un ravisseur? Oh, Là là! "Fr. Vayle, vous devez aimer le pécheur." Je ne pense pas que j'ai à le faire, parce que Dieu est fâché contre le méchant durant toute la journée. Je ne sais pas pourquoi je suis supposé entrer là-dedans. À Dieu d'en juger. Je dois juste vous lire la Parole , et vous, vous devez rester loin de toute chose autre.

45.          Maintenant, Il dit: "les menteurs, les parjures,… " [1 Tim 1:10b] Qu’en est-il de cela? C'est le tribunal. Si vous faites un faux témoignage, vous mentez sous serment, n'est-ce pas? Si vous êtes le Président, c'est ok. Il n'y a pas de problème. Il conduit le pays, c'est bon. C'est bien, bien sûr, bien sûr, bien sûr. Ouais, et une femme l'autre jour, vous savez, une grande personnalité du mouvement de libération de la femme, et elle est pour le choix, vous savez. Et elle a dit : "Nous savons que nous devons garder ces Républicains loin du pouvoir." Elle a dit, "Vous savez ce qu'ils font", elle a dit. "Ayez un tas de juges conservateurs, et ils retourneront Roe contre Wade, et vous n'aurez pas le droit d'avorter." Maintenant, juste un instant. Si ce n'est pas le ‘‘judiciaire’’ qui légifère, en dernière analyse, je ne sais pas ce que c'est. Alors, voilà donc la façon dont la constitution américaine gouverne. Nous en n'avons pas une.

Ce ne sont que des pourparlers d’argents et le péché, là où on se fait de l'argent, c’est la voix qui se fait le plus entendre. Assurément, ils peuvent donner un grand coup sur la tête des petits bébés qui viennent de naître. Voyez ce docteur à Lima. Il se marie. Il fait un enfant à cette femme, et puis il essaye de lui donner des médicaments, pour qu'elle puisse avorter, et maintenant c'est un meurtre, ils vont le mettre sous les verrous. "Oh ouais, oh ouais, oh, nous sommes si merveilleux; nous devons le faire." Pourquoi ne frappe-t-il pas un grand coup sur la tête des petits bébés? Pourquoi n'attend-t-il pas que le bébé naisse et qu'il lui cogne sur la tête accidentellement? Dites donc, "Oh, je serai bon envers ma petite amie, je suis docteur, je ferais l'accouchement." Dites moi. Et le monde n'est pas fou? Je vais vous dire, ils ne sont pas seulement fous, ils puent. Ils sont souillés à ce point là; ils puent. Ils sont couverts de vermine et de souillure.

46.          (10c) les parjures, et tout ce qui est contraire à la saine doctrine, -

 (11) conformément à l`Évangile de la gloire du Dieu bienheureux, Évangile qui m`a été confié. (Nous y voilà. C’est la lettre qu’il devait écrire)

(12) Je rends grâces à  celui qui m`a fortifié, à (Dieu- Le Seigneur Jésus... Je remercie Jésus) Jésus Christ notre Seigneur, de ce qu`il m`a jugé fidèle,

(13) en m`établissant dans le ministère, moi qui étais auparavant un blasphémateur, un persécuteur, un homme violent. Mais j`ai obtenu miséricorde, parce que j`agissais par ignorance, dans l`incrédulité;

(14) et la grâce de notre Seigneur a surabondé, avec la foi et la charité qui est en Jésus Christ.

(15) C`est une parole certaine et entièrement digne d`être reçue, que Jésus Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier.

(16) Mais j`ai obtenu miséricorde, afin que Jésus Christ fît voir en moi le premier toute sa longanimité, pour que je servisse d`exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle.

(17) Au roi des siècles [Eternel], immortel, invisible, seul Dieu [sage], soient honneur et gloire, aux siècles des siècles! Amen!

Maintenant, examinons ce petit verset ci-dessous. Au roi éternel, immortel… Maintenant cela vous jettera dans un cercle vicieux. C'est là où les Jésus Seuls pourrait dire: "Eh bien, vous voyez là même, frère, ça doit être nécessairement Jésus, parce que, vous voyez, ce mot veut dire incorruptible, ce mot signifie cela, vous savez, que... Quelque chose pourrait se corrompre, mais ceci ne le peut pas." Et le corps de Jésus ne s'est pas corrompu, c'est vrai. Mais la Bible a dit:" Et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption." C'est une histoire tout à fait différente.

Mais vous ne pouvez pas en faire du Jésus Seul, et vous ne pouvez pas en faire la Trinité , parce qu'Il dit: "Au roi." C'est ça être souverain. "Au souverain, roi éternel." Ainsi, Il est à jamais roi. Il l'a toujours été; Il le sera toujours. Et étant roi, Il est complètement responsable de Lui-même et de chaque chose sans exception qu'Il a créé ou dans laquelle II a soufflé la vie, lesquels sont Ses enfants. Et chacun dans lesquelles Il n'a pas soufflé la vie, Il en est le maître. Et en outre, quand Il a donné Son Fils unique, le Fils a racheté tout le monde en sorte que chaque pécheur et chaque enfant de Dieu soient obligés de servir Dieu. Oui, ils le sont. C'est pourquoi chaque genou fléchira à un moment donné et chaque langue confessera à la gloire de Dieu que Jésus Christ est Seigneur.

47.          Maintenant Il est éternel, oui Monsieur, et Il est immortel, Il ne peut pas se corrompre. Parlons de Ceci maintenant. Maintenant, très bien, nous lirons ici dans L'Ensevelissement, "Et alors, il n'y a aucun doute dans mon esprit, que c'est ce que Jésus avait à l'esprit quand il était ici sur terre, c'était cette infaillibilité de la Parole éternelle de Dieu. Car nous savons qu'en lui demeurait la plénitude de la Divinité corporellement, toute la Divinité était en lui." Comme Fr. Branham a dit: "Dieu, plus Jésus Christ, c’était la plénitude de la Divinité corporellement". "Il était à la fois Père, Fils, et Saint-Esprit, mais Il demeurait dans une forme humaine, la théophanie de Dieu, la grande image de Dieu à laquelle Il a fait l'homme, puis Il l'a placé sur terre. Il avait un corps. Dieu n'est pas sans un corps. Dieu a un corps, et ça ressemble à celui d'un homme. Moïse l'a vu, d'autres l'ont vu, et ça ressemble à celui d'un homme."

Eh bien, Dieu a fait l'homme à Son image? N'est-ce pas? Ok, parlons de l'image de Dieu. D'accord, dans Gen. 6:8 et Pier. 3:12, nous avons: Dieu a des yeux. Esaïe 66:1: Il a des pieds. Prov. 28:9: Il a des oreilles. Esaïe 53:1: Il a des bras. Et dans Esaïe 49:16: Il a des mains. Dans Ps. 18:15 et Esaïe a 65:5: Il a des narines. Dans Nombres 12:8: Il a une bouche. Et dans Esaïe 42:1, Il a une âme. Exo 33:20-23, Il a un visage. Et ainsi de suite.

48.          Alors, si j'avais le tableau ici, je vous ferais un dessin. Et je dirais: "Très bien, Dieu, Il a un visage", et je ferais un carré ici et des oreilles en chou-fleur et en coquilles Saint-Jacques et une bouche, qui traverse, et un oeil carré, et un oeil comme un triangle. Ah! Vous regardez à un assez pauvre spécimen de l'image de Dieu mais, croyez-moi, je n'ai pas de tête carrée. Il se peut que j’aie une tête carrée, en parlant du point de vue psychologique et de la stupidité; mais je n'ai pas un oeil qui est un triangle. Mes yeux sont normaux jusqu'au point ils sont des yeux normaux. Il en est de même pour mes oreilles, un peu voûtées peut-être. J'ai une bouche. J'ai des paumes. J'ai des mains. J'ai des pieds. Dieu a une poitrine; J'ai une poitrine. Dieu a des entrailles; J'ai des entrailles.

49.          Et une autre chose que je veux vous dire: Jésus Christ était l'image de Dieu. Et quand il est descendu pour occuper cet endroit, où Dieu créa un sperme et une ovule... Maintenant Dieu les a littéralement créés. Ils n'avaient rien à avoir avec ce que Dieu avait créé précédemment. C'était une toute nouvelle création. Et tout ce que Marie a fait, c'était d’utiliser la chimie de son corps pour apporter les suppléments de la terre, par son corps, pour lui donner le corps qu'il aurait naturellement eu des gènes de Dieu, et son… Comme un petit bébé, il avait de belles mains et de beaux pieds. Et [pour] Marie; il était la chose la plus mignonne que vous ayez jamais vu et que personne n'ai jamais vu de sa vie.

Or, en fait, il aurait pu y avoir un petit garçon au bas de la rue deux fois plus beau, et deux fois plus joli. Je m'en fiche éperdument. Le fait est qu'il avait un corps, et c'était un corps humain. Celui Qui est descendu devait convenir dans ce corps, alors il n'avait pas de bras comme une pieuvre, il n'avait pas de nez comme un éléphant, qui a une trompe, il n'avait pas un oeil comme un Cyclope (si une telle chose existe- ce qui n'est pas le cas), ou une corne sur la tête comme une licorne ou un cou comme une girafe.

Quand il est venu au monde, ils ont dit: "Hé, c'est un mignon petit bébé. Voyons, il a des yeux bruns. Maintenant attendez une minute, il a pris des yeux bruns de qui? Eh bien, ça doit remonter à quelque temps, vous savez." Ils ont dit: "Eh bien, je vais vous dire quelque chose, cet enfant est né dans la tribu de Juda, et nous allons juste remonter sa lignée. C'est tout. Les gènes vont continuer à se transmettre."

50.          Ainsi, j'essaie de vous montrer ici que nous examinons le fait que Dieu a un corps et s'il avait pris une forme qui était littéralement venu de ce qui était en Dieu, parce que c'est comme ça que votre corps et le mien sont venus, et c'est venu tout comme vous et moi. C'est ainsi que nous sommes faits à l'image de Dieu. Et Jésus était l'image de Dieu. Et s'il était l'image de Dieu, pensez-vous une minute qu'il aurait pris n'importe quelle image sauf l'image qu’il est supposé prendre, l'image qu'il a donné à Adam, et l'image fut gâché? Vous voyez? Ainsi nous examinons maintenant le fait que Dieu a un corps. Or ce corps ne peut pas se corrompre.

51.          Or, si Dieu est le Logos, lequel est la Parole et comme je l’ai expliqué auparavant, C'est avec Dieu et C'est Dieu, montrez-moi où Jésus n'était pas avec son corps, qui était Jésus. Car la Bible dit: "ne cherchez pas le vivant parmi les morts." Et ils ne parlaient pas de Jésus, l'homme âme. Ils parlaient du corps. Personne ne peut être identifié en dehors de son corps. On ne peut pas le faire.

En matière criminelle, vous devez aller au corps, même jusqu'à l'ADN. Et quand vous pouvez trouver l'ADN, vous pouvez identifier n'importe qui à cet ADN. Et il n'y a qu'une personne qui va correspondre sur des milliards de gens. Et la terre contient peut-être maintenant, quoi, disons 35 milliard de gens? Elle avait approximativement cinq milliard de gens du temps de Noé. Il y a de cela quatre mille ans ou plus. Combien de milliards?

52.          Ainsi nous constatons le fait qu'il y a un corps. Et le corps identifie. Et de tous temps, il est parlé du corps comme de l'individu. Et pourtant, nous savons, que quand vous dites que le corps de John Brown est ici, l'âme de John Brown continue de marcher quelque part ailleurs. Et pourtant, vous savez que vous êtes en train d'enterrer John Brown. Et quand ce John Brown, si jamais il revenait dans la résurrection, vous savez que c'est John Brown, bien que John Brown ne soit pas là, le vrai John Brown est dans le corps. Mais le corps est le vrai John Brown. C'est comme ça, on n'y peut rien. Et pourtant, c'est avec lui, et c'est lui. Pourquoi? Parce que cette vie-là a produit ce corps. Maintenant, si on a Dieu, et c'est cet Parole qui est avec Lui et qui est Lui, et qu'il n'y a rien d'autre là, alors vous comprenez que ce qui vient là doit nécessairement sortir de ce qui était déjà là.

En outre, disons le carrément: Dieu n'est pas une lumière, point. Il peut apparaître dans une lumière, mais une lumière est inanimée. Une lumière est seulement une chose créée ou une émanation. Nous parlons en termes de ce qui éclaire ou illumine nos esprits, en sorte que nous sachions de quoi il est parlé. Et vous pourriez dire ceci: quand Dieu a insufflé Son esprit dans homme, vous n'avez pas à utiliser le mot 'lumière'. Vous pourriez utiliser 'révélation', par laquelle cet homme est devenu informé. Mais comme il est parlé d'obscurité comme du contraire ou de l'opposé, alors il parle de lumière, parce que la lumière entre pour éclairer. C'est pourquoi Il vous est dit qu'il y avait la vie, et la vie était la lumière.

Souvenez-vous, quand Dieu a dit: "Que la lumière soit", une vrai lumière est apparu, et ce n'était pas Dieu. C'était créé, créatif. Et, par conséquent, comme Dieu parle, immédiatement s'est venu à l'existence, et il se peut que ce ne soit pas une l'existence complète. Ce pouvait être tout ce qui est nécessaire à ce moment-là. Par exemple, votre nom et le mien ont été mis dans le Livre de vie, le Livre de vie de l'Agneau. Mais jusqu'à ce que se soit prononcé, ça ne serait pas venu à l'existence. Comme Fr. Branham a dit: "Même une fois prononcé, ça pourrait prendre des milliers d'années avant que ça n'ait lieu."

53.          Ainsi, nous découvrons ici, de la manière donc je le comprends, Dieu est absolument un avec Sa Parole, parce que cet Parole ne pourrait venir de nulle part que de Dieu. Et cet Parole, en étant créative, devait avoir Dieu en Elle. N'est-ce pas! C'est le Logos, ou Il n'aurait jamais pu produire ce qui a été produit. Et quand Dieu a dit: "je vais maintenant amené Mon Fils à l'existence", Il voulait un Fils, mais il n'y avait rien là si ce n'est Dieu. Et par conséquent, le Fils était engendré par Dieu, parce que la femme en faite... disons le carrément maintenant: la femme en réalité forme l'enfant par le processus de la vie qui est en elle. Et Dieu n'a pas besoin d'une femme ou d'un homme ou d'une aide par le processus de la vie pour la vie de Dieu Lui-même. Il a produit celui-ci qui était une partie de Dieu, et frère... Ils ont posé la question à Fr. Branham:"Quelle  est la différence entre Dieu et Jésus? " Or, ce dont nous parlons, nous ramène à l'éternité. Il a dit: "Il n'y a aucune différence, sauf que les fils ont des commencements", les enfants ont des commencements."

Par conséquent, Jésus avait une partie et était une partie du Dieu éternel. Maintenant, la chose est, est-il la divinité? Il n'est pas la divinité, d'aucune manière. Nous sommes ici dans 1 Tim. 1:17; maintenant Il est dit: "Au roi éternel", pas de commencement, pas de fin, "immortel". 'Immortel' parce qu'il n'y a aucun moins d'arrêter la Parole , parce que souvenez-vous, au commencement était la Parole. C'était déjà là. Mais vous vous rendez compte que quelque chose s'est passé, en sorte que la Parole était avec Dieu, mais la Parole était Dieu, et c'était là. Maintenant, "invisible", certainement, Dieu est 'invisible'. Et tout corps Parole est invisible, parce que nous savons que Jésus avait un corps Parole et Fr. Branham a absolument dit: "Nous avons contourné nos corps Parole." Lesquels nous allons nous emparer.

Maintenant, remarquez, "le seul Dieu sage." Ainsi nous parlons maintenant, du Dieu unique, et d'un seul Dieu, et ce Dieu n'est pas Jésus Christ. Jésus Christ est le Fils de Dieu.

54.          Maintenant, très bien. Voyons ce fait maintenant. "Au roi éternel, immortel, invisible." Et Il a fait un Fils à Son image, et ce Fils, déjà, était éternel, non pas qu'Il n'avait pas de commencement avec ce qui est éternel en Dieu. Il avait un commencement avec ce qui est éternel en Dieu, ce qui était cette vie. La même vie que vous et moi partageons. C'est pourquoi Fr. Branham a dit : "il viendra un temps où vous vous rendrez compte que vous avez toujours été sauvés." Maintenant souvenez-vous, Fr. Branham a dit : "Il n'a pas laissé de côté ce corps Parole, mais il l'avait, et sans aucun doute, il l'a apporté avec lui, mais vous et moi ne l'avions pas."

55.          Maintenant, allons à 2 Corinthiens. Et c'est Lee Vayle qui parle à partir des conseils de Fr. Branham, ou son enseignement. Et je vous enseigne ce que je crois que Fr. Branham a enseigné, ainsi cette bande ce soir, c'est de Lee Vayle. D'accord, 2 Cor 5:1 : " Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l`ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n`a pas été faite de main d`homme." Et Fr. Branham a dit : "Ce corps, que vous et moi avions contourné, est éternel."

Immédiatement, l'esprit dit, "UN corps, un corps, un corps; oui, oui, oui, un corps. Qu'en est-il du corps? Ça ne pourrait pas être éternel." Vous avez tort. Vous l'avez manqué à cent pour cent. Parce que, comme le corps de Jésus, et Dieu Lui-même avait ce corps éternel, c'est un corps Parole. Et si cette Parole est Dieu, alors c'est éternel, et n'a jamais eu de commencement. Et vous et moi, par conséquent, avons cela, et nous y allons. C'est un mystère que j'ai finalement commencé à voir, parce que je crois ce que Fr. Branham a dit.

Ma propre pensée, ma propre lecture, m’a dit : "Oh, c'est une résurrection. C'est quelque chose qui ne se peut pas." Parce que, voyez vous, je n'ai pas regardé au fait qu'il a parlé du Dieu immortel, et quand vous parlez du Dieu immortel, et qu'Il est éternel, vous n'avez pas besoin de mettre ce mot 'immortel' là quand vous traiter de Dieu avant "le commencement"

56.          Comment Paul pouvait-il écrire une épître dont Dieu a dit : "Ecrit ceci à Timothée", et ça se retrouve simplement là? Eh bien, allez y; dites-moi. Je vous laisserai m'enseigner. Je suis anxieux. Cependant, je ne vous écouterai pas, parce que j'ai déjà la réponse. Il utilise le terme 'corps incorruptible'. Dieu a un corps, et quand Il s'est exprimé, c'était un homme. Et Fr. Branham a catégoriquement pris cette position et cela explique comment Fr. Branham savait qu'Il était un homme quand Dieu a mis Moïse dans le creux du rocher, mis Sa main sur lui, et lui a montré Son dos, et Fr. Branham a dit : "C'était le dos d'un homme; c'était un dos ensanglanté." Alors, s'il avait dit quelque chose de différent, il aurait eu tort, parce que s'il a une poitrine, un sein, dans le sens, comme un havre [un refuge], une place de sécurité, inviolable, Il doit avoir un dos. Si Il a des entrailles, [alors] Il a un coeur, Il a une âme, Il a ceci, Il a cela. Alors c'est substance; nous parlons sur le plan de la matérialité. Mais quand vous parlez sur le plan de la substance de Dieu, vous parlez du Dieu éternel, incorruptible.

C'est exactement la raison pour laquelle Fr. Branham a dit que nous avons contourné ce corps Parole immortel, invisible, ce corps spirituel. Je n'aime pas le mot 'théophanie' bien que vous puissiez l'utiliser très vaguement, et vous pouvez, mais ne... je ne l'utiliserai pas, parce qu'il met trop d'accent sur nous vis à vis de Dieu, alors que nous sommes semblable à une goutte dans tous les océans du monde, une goutte d'eau comparé à notre Père Céleste. Ainsi je préfère  le terme 'corps Parole' parce que c'est ce qui est ici dans la Bible : "Au commencement était la Parole , et la Parole était avec Dieu, et la Parole  était Dieu."

57.          Ainsi vous pouvez tout de suite voir que nous sommes tous, fondamentalement, de Dieu, et Il nous a donné un corps qui a été formé à partir de choses créées. Mais ce n'était pas le cas pour le corps de Jésus; cela l'a seulement nourris. C'est tout. Développé. Il nous a donné un esprit permis par Dieu mais pas de Dieu. Et quand tout est fini, nous laissons ce corps, nous l'abandonnons, et nous allons à celui que nous avons contourné. Et Fr. Branham l'a vu, et c'était beau: la femme de quatre-vingt-dix ans qui est venue l'étreindre et il n'y avait pas du tout de sensations sexuelles, seulement l'amour et la joie et des enfants de Dieu, comme des bambins, un temps merveilleux. La femme a dit: "Tu ne me reconnais pas? " "Non." "Pourquoi", la voix a dit: "elle était celle qui a été sauvée à l’âge de quatre-vingt-dix ans", et elle est une belle jeune femme, 18 à 19 ans, les cheveux flottants jusqu'aux épaules, tout le monde jeune et heureux.

Ils avaient ces corps-là. Ils ne mangeaient ni ne buvaient. Ils n’en éprouvaient pas le besoin. Quand vous avez contourné ce corps, vous êtes descendus dans un corps qui avait besoin de manger et de boire. Et vous êtes passé à travers le processus que Fr. Branham a expliqué. Et le voici devant nous, à la perfection, ainsi nous allons à ce corps.

58.          Maintenant, Il dit encore, dans Timothée, "le seul Dieu sage." [1 Tim. 1:17] Or remarquez ici, l’omnipotence n'est pas mentionnée, parce que l'omnipotence est déjà mentionnée quand vous mentionnez Dieu. Vous devez mentionner la sagesse, le seul Dieu sage, parce que nous voyons maintenant la puissance harnachée à la sagesse, et la sagesse qui coule de l'amour. Comment au monde pouvez vous vouloir quelque chose d'autre?

Maintenant c'est là où nous revenons à la pensée de "en Lui était la vie" - en Lui était le zoé. Et c'est là où vous chutez de la vie humaine, c'est le zoé. Vous chutez à la vie animale. C'est le zoé. Vous tombez, tout en bas... En Lui était cette capacité de commencer l’homme sur terre avec Sa vie. Mais quand le diable s'est approché et a tenté Eve et a introduit un autre esprit, une autre vie qu'elle a porté dans sa matrice, cela a amené le monde entier dans le péché, et finalement, ce gros bloque, aujourd'hui, où même la science reconnaît une mère, deux pères, quatre-vingt-dix-neuf pour cent d'un père; que dalle, presque zéro pour cent de l'autre père. Mais que cela ne vous embrouille pas et ne vous fasse pas penser que vous pouvez comprendre le pourcentage des saints sur la terre, parce que ça ne marche pas ainsi. C'est toujours ce seul gros bloque. Ça prouve seulement qu'il y a une seule mère et deux pères.

Mais la science aimerait dire, que d'Eve, de là sont sorties sept autres femmes par lesquelles, maintenant ces sept femmes deviennent les matrices de tous les bébés qui sont venus au monde. Je ne sais pas comment ils se représentent ça, mais pour moi, c'est en ordre. Peut-être c'était parce qu'une fille ou des filles d'Eve se sont mariées à Caïn et à des rejetons de Caïn et d'eux sont venus six ou sept femmes 'alpha'. Je ne suis pas du tout en lutte avec cela, parce que, admettons-le, quand Abraham a eu ces deux garçons, celui par l'Égyptienne et une par Sarah, et puis il en a eu dix autres, je pense par Keturah, vous en avez douze là même comme les douze tribus d'Israël. Et vous les avez tous ici suspendus ici, approximativement onze ou douze, peu importe. Où sont-ils? Ils sont là-bas quelque part. Qui s'en soucie? Ça ne m’intéresse pas. Mais, vous voyez, vous pouvez prendre tous ces chiffres et les ramener à la Bible. Mais la chose principale est de voir et de comprendre la vérité de ce dont nous parlons ici.

59.          Maintenant, pour finir, allons à Timothée 6, le dernier verset que je vais prendre ici. Et Il est dit ici, [1 Tim 6:14-16] 

(14) et de vivre sans tache, (remarquez, c'est… il écrit cette lettre de Dieu, à cet homme) sans reproche, jusqu`à l`apparition de notre Seigneur Jésus Christ, (Je pense que c'est l'epiphanea.)

(15) que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs,

(16a) qui seul possède l`immortalité, qui habite une lumière inaccessible,

Maintenant remarquez, il a encore utilisé le mot 'immortalité', "qui habite une lumière inaccessible." Eh bien si vous ne pouvez pas accéder à Jésus, vous n'aurez pas Dieu. "Le Roi de rois et Seigneur de seigneurs", souvenez-vous, Fr. Branham a dit : "Quand cet Esprit qui est parmi nous devient incarné pour nous, nous le couronnerons Roi de roi et Seigneur de seigneurs." Et ce sera le Fils de l'homme, le Fils de David, le Fils de Dieu, la Rose de Saron, l'Entièrement Beau. De quoi parle-il? Il parle de Dieu incarné en Jésus. Et toute l'histoire parle de Dieu.

Fr. Branham mentionne aussi, je ne sais pas si je l'ais écrit ici, à savoir, comment Jésus est la Parole. Mais nous vous l'avons lu en tout cas. Ainsi, le voilà ici même. Et Il dit ici " que nul homme n`a vu ni ne peut voir." (Vous allez voir Jésus, n'est ce pas?) à qui appartiennent l`honneur et la puissance éternelle. Amen!" [1 Tim 6:16b] Ainsi, nous trouvons ici, dans la Bible , la Divinité tout à fait comme Fr. Branham nous l’a apportée, parce qu'il l'a eu dans la Bible.

60.          J'ais eu des citations que Fr. Laurie Hudson m'a envoyé, et quelques-unes étaient très bonnes. Voyons voir; voici celle qui est sur la dualité. "Comment celui-ci peut nier la naissance virginale ou celui-là, qu'il était Divin…?… " En d'autres termes, comment les gens peuvent-ils nier…la guérison divine et tout ces choses ici? "Quelques-uns ne croient même pas en Dieu ou qu'Il était un Fils de Dieu. Ils croient qu'il était un fils de Joseph." Et il a dit:"Qu’est-ce ? Ils ne comprennent pas que Celui qui est descendu sur terre, était Divin, qu'Il était Lui-même la Divinité , faite chair parmi nous dans la personne du Fils de Dieu." Certainement! Ainsi, cela vous dit là même la dualité que nous avons compris ici depuis beaucoup d'années.

"Au commencement était la Parole , et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu." Assurément, voyez, la Parole était en Dieu, c'était Dieu; c'était Ses pensées qui étaient toujours avec Lui, là-bas, les pensées de Dieu, [sont] éternel. Donc vous voyez, en Lui, et puis elles deviennent manifesté, cela doit être Dieu parce que rien ne d'autre ne marchera. Dieu seul a ce pouvoir.

61.          Maintenant, je me rends compte que, parce que nous sommes d'une culture occidental, et il y a tant de choses qui nous avons apprises qui vont absolument à l'encontre des vrais ministères révélateurs, comme celui que Fr. Branham avait, et ce que vous voyez dans la Bible , c'est que c'est difficile de commencer à comprendre vraiment le point de vue de Jean sur le Logos qui, comme nous l'avons dit beaucoup de fois, comme Fr. Branham a utilisé la simplicité de "la pensée exprimée." Mais dans le grec, cela veut réellement dire que ce qui est exprimé doit être littéralement là, non pas seulement un mot, comme si vous dites, 'un lion'. Dieu ne pourrait pas juste dire 'lion' et il n'y a pas là de lion. Ce n'est pas du 'dicton' ou de la 'substitution'. C'est la réalité. La chose elle-même rendue réelle pour vous par le moyen de la visibilité.

62.          Vous devez comprendre que Dieu réellement est dans Sa Parole, faisant s'accomplir chacune de Ses Paroles, sans exception. Et comme Jésus était une partie de cette Parole, vous et moi, nous sommes aussi, dans notre jour, une partie mineure de cette Parole. Ecoutez, si les prophètes avaient Dieu en eux, ils ont voilé Dieu, ils étaient Dieu pour les gens, ils ont apporté la Parole du Dieu vivant aux gens, ce qui est vrai. Or, la Bible a dit: "Vous êtes les enfants des prophètes."

Dites-moi quel prophète était mon père. Je n'ai aucune indice d'un prophète en dehors de Fr. Branham, et il avait seulement cinq ans de plus que moi. Quand il a épousé Méda, elle était de dix ans plus jeune. Et il admet qu'elle était sa fille. Or, comment pouvait-il avoir une’ fille de dix ans plus jeune que lui? Ce que nous vous disons ici, c'est que les enfants des prophètes ce sont ceux-là qui ont la Parole vivante de Dieu en eux. Ce sont eux les enfants, et les enfants sont ceux qui sont revenus aux prophètes, et il a fallu un prophète pour le faire. Et ce prophète était littéralement Dieu manifesté dans la chair humaine, comme Fr. Branham a dit: "Il a été promis au temps de la fin que Dieu se manifesterait une fois de plus dans la chair humaine." Combien de gens le croient-il vraiment? Ils ne le peuvent pas; ils ne peuvent pas s'y ajuster. Nous le pouvons, parce que nous l'avons vu, et nous le savons. Nous connaissons les Ecritures que Fr. Branham utilisait, et il était la Parole faite la chair pour nous.

63.          Maintenant la prochaine grande rectification, et c'est difficile… et pour moi aussi, et je trouve ça difficile, parce que ma pensée n'a jamais été formée de cette manière, mais je dois admettre la Bible qui dit ici : "Au commencement était la Parole , et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.", et nous devons prendre la position de Fr. Branham, absolument, la Parole est Dieu, même jusqu'au point où nous avons dit, comme d'autres gens l'ont dit, cette Bible est Dieu en caractère d'imprimerie. Si ceci est Dieu en caractère d'imprimerie, qu'y avait-il avant l'impression? Le même Dieu,  La même Parole. Et pourquoi? Parce que cette Parole (et aucune Parole n'est sans puissance, mais chaque Parole, sans exception, doit arriver à la manifestation absolue, et c'est seulement Dieu qui peut le faire) doit Se manifester, c'est à dire, S'accomplir.

Par conséquent, Dieu est la Parole. Dieu est dans Sa Parole. Ramenez-le au fait: "Il a envoyé Sa Parole pour les guérir." Quelle Parole? Quelle Parole? La Parole d'un homme ne peut rien faire. C'est seulement la Parole de Dieu. Pourquoi? Parce que Dieu est dans Sa Parole. Des gens essaient de vous dire Que Dieu est dans Son église. Dieu est dans Sa Parole. Des gens, dans ce message, essaient de vous dire cela. Ça ne marchera pas. Ça ne sera pas à la hauteur, parce que ce n'est pas vrai.

64.          Très bien, le voici: "les pensées de Dieu étaient Sa Parole", au commencement (c'est dans l'éternité, maintenant, quand le commencement a d'abord commencé, vous voyez, la même chose je vous ai enseigné) au commencement était la Parole , les pensées de Dieu, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Vous voyez? "Ses pensées, c'est ce qu'Il était, c'est ainsi aussi avec vous." En d'autres termes, l'intrinsicalité de Dieu, bien clairement expliqué, et voici qu'il s'accomplit. "Peu importe ce, quelque chose d'autre, par quoi vous essayez de vivre, vos pensées sont ce que vous êtes. Vous pouvez  agir comme un brave type mais dans votre coeur; vous êtes une femme adultère" (ou un homme adultère, peu importe) "ou quoi que ce soit, c'est ce que vous êtes, vos pensées. Et vos pensées et les pensées de Dieu étaient Sa Parole qui était avec Lui et en Lui et c'était Dieu." Voyez la 'motivation' par le 'motivant' (le Motivant Vivant) apparaît. C'est la personne. Ainsi Fr. Branham a utilisé le terme 'avec' comme 'en", ce qui est parfaitement légal.

65.          Ainsi, c'est le mieux que je puisse vous montrer ici, et essayer de le ramener à la Parole là où sont les corps Paroles, où Jésus avait son corps, Dieu avait un corps, puis Dieu est descendu et S'est Lui-même manifesté dans la chair humaine.

Maintenant, il y a juste une pensée de plus que je veux porter à votre attention, et je vais aller à Jacques 1. Et souvenez-vous, Fr. Branham a fait la déclaration: "Jésus était Dieu, mais il n'était pas Dieu." Maintenant, comment au monde Jésus pouvait-il être Dieu et ne pas être Dieu à moins que ce soit une forme d’être de remplacement ou d'un substitut ou quelqu'un qui prend la place de? Très bien, le voici au verset 17: " toute grâce excellente et tout don parfait descendent d`en haut, du Père des lumières," (Maintenant, nous y voici, vous voyez, on y reviens encore, le fait que " Ta Parole éclaire, En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.") "Chez lequel (c'est Dieu) il n`y a ni changement ni ombre de variation."

Comment Jésus pouvait-il être Dieu et ne pas être Dieu, et n'importe qui fait de lui la divinité ou fait de lui Dieu, quand cela dénonce de la variation et du changement? Ça ne se peut pas. Ça ne se peut pas. Il n'y a qu'un seul Dieu. Fr. Branham l'a entièrement expliqué. Et j'ai été crucifié sur ce point-là. Mais je suis heureux, parce que j'ai raison. Je n'en jubile pas. Je suis juste content que je sache. Je n'essaie pas d'enseigner quelque chose pour me défendre. J'essaie d’enseigner ce qui est vrai. Et comme je vous dis, j'ai lutté avec certaines choses mais pas avec d'autres. Mais voici notre sujet ce soir, et nous en resterons là même sur le sujet de Dieu. Alors, prions.

Père céleste, nous Te remercions pour le temps que nous avons eu ensemble dans Ta Parole. Et nous prions, Seigneur Dieu, que Tu nous aides à comprendre cette révélation plus en profondeur, comme Fr. Branham l'a apporté et avec sa connaissance. Mais nous comprenons, Seigneur, qu'il pouvait connaître bien plus que nous, parce qu'il a vécu sa vie là avec Toi de cette façon et beaucoup de fois Seigneur, Tu étais son pardessus, pour ainsi dire, en sorte que Tu as parlé à travers lui. Et nous savons qu’avec "L'AINSI DIT LE SEIGNEUR", il n'y a personne, mais alors personne qui ne pourrait jamais le dire à moins que, Seigneur, Tu aies parlé à travers cet homme. Et nous savons que Tu l’as fait.

Nous le comprenons absolument de manière parfaite, du moins aussi loin que nous le pouvons dans nos imperfections, et nous l'apprécions grandement. Et nous prions que Tu fasses régné sur nous la vérité, comme nous continuons à aller de l'avant, jusqu'à ce que nous dansions sous la pluie de Dieu, avec nos bouches ouvertes, pour recueillir la pluie de l'arrière saison. Nous voulons être rempli et saturé, à l'intérieur comme à l'extérieur, de cette pluie qui est tombée sur nous, cette pluie de l'enseignement en cette heure, afin que ça puisse être la vie même de notre sang; que ça puise être, pas seulement le plasma, mais dans le flux même du sang, les globules rouges et tous ce qui nous apporte notre vie et qui apporte avec soi sa propre nourriture  afin que nous puissions être vraiment nourris en Toi.

Aide-nous maintenant, Seigneur, à être ce que Tu veux que nous soyons et que nous venions maintenant en ce temps de la fin dans la Résurrection , ceux qui sont partis avant nous et ceux qui, à ce point, croient avec optimisme maintenant qu'ils ne verront pas la  mort mais qu’ils seront ici pour la Résurrection et l'Enlèvement. Et là, nous verrons celui qui est mort pour nous et nous comprendrons en même temps, que nous regarderons à Dieu dans l’homme, la plénitude de la Divinité corporellement, et comprendrons que nous faisons tous partie de Ta famille pour sa gloire à lui. Puisse cela être pour Ta vraie gloire pour que nous Te rendions un petit peu la gloire. Au Nom de Jésus, nous prions. Amen.

   [Fr. Vayle commence le service de la Communion.]