Francais        English         Portugues          Espagnol        Swahili      Lingala      Kikongo      Tshiluba       Tetela

Votre Bibliothèque   Champ de Boaz    Frère Branham    Frère Lee Vayle     Frère Billy    Ecodim     Evangelisation

 

 

Le Dieu Connu

Le Plan de Dieu, Prélude pour répondre

à la question : “Qui est Dieu ?”

[Plan of God; Prelude to Answering. “Who Is God?”]

Lee Vayle

3 Mars 2003

 

 

… De toute façon, le message de cette heure n’a pas été le message de cette heure, et les gens deviennent las et s’évanouissent, nous croyons Seigneur que cela ne se passera pas au milieu de nous, mais au contraire, ceci nous encouragera Seigneur et que cela élèvera nos cœurs et nos pensées, même nos mains vers le ciel, sachant que quand toutes ces choses arrivent sur terre, nous avons cette Parole pour nous défendre, nous tenant derrière Elle, et nous nous réjouissons Seigneur que toutes ces choses arrivent pendant que l’homme extérieur périt et que les systèmes du monde tombe en ruine, l’usure s’étant installée, des érosions partout, mais il y aura un peuple qui se tiendra ici et comme ce fut le cas pendant les ages passés, où tu les mis à chaque fois à l’abri, tu nous mettras aussi à l’abri et certains ne passeront pas par la mort.

Père, nous les gens, rassemblés autour de Ta Parole, sachant qu’en Elle il y a la vie et qu’en Elle seule se trouve ce secours dont ils ont besoin pour leur nourriture spirituelle et naturelle en ce moment, ainsi aide nous à apporter Ta Parole et à comprendre la vérité comme jamais auparavant, nous te glorifions, nous prions au Nom de Jésus.

Vous pouvez vous asseoir [Des problèmes avec le microphone]

 

1. Maintenant, nous allons lire des merveilleuses portions de l’Ecriture et nous prendrons certaines d’entre elles, et nous commencerons ici dans le livre des Actes, le sujet est « Le Dieu Connu », et Il est connu dans les profondeurs de la révélation de cette heure. Et Paul est en train de parler ici dans Actes 17 alors qu’il se trouve sur la colline de Mars, au verset 22, il dit :

 

 (22) Paul, debout au milieu de l’aérophage, dit : Hommes athéniens, je vous trouve à tous égards extrêmement religieux

 (23) car, en parcourrant votre ville et en considérant les objets de votre dévotion, j’ai même découvert un autel avec cette inscription : A UN DIEU INCONNU ! Ce que vous reverrez sans le connaître, c’est ce que je vous annonce.

(24) Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant Le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples fait de main d’hommes ;

 (25) il n’est pont servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.

 (26) il a fait que tous les hommes sorti d’un seul sang, habite su toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée de temps et les bornes de leurs demeures ;

 (27) il a voulu qu’ils cherchent Le Seigneur, et qu’ils s’efforcent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous,

 (28) car en lui nous avons la vie, le mouvement de l’être. C’est ce qu’ont dit aussi certains de vos poètes : De lui nous sommes la race…

 (29) Ainsi donc étant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinité soit semblable à de l’or, à de l’argent, ou à de la pierre, sculptée par l’art et l’industrie de l’homme.

 (30) Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils ont a se repentir,

 (31) parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts…

 

2. Et ici dans Romains 1 :18-21, il est dit ainsi :

 

 (18) la colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive ;

 (19) car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifesté pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître.

 (20) En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages.

 (21) car ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.

 (22) Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous ;

 (23) et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.

 

3. Et dans I Corinthiens, juste quelques versets avant de prendre Ephésiens. I Corinthiens 2 :7- 8, et il est dit :

 

 (7) nous prêchons la sagesse de Dieu mystérieuse et cachée, que Dieu avant les siècles, avait prédestiné pour notre gloire,

 (8) sagesse qu’aucun des chefs de ce siècle n’a connue, car, s’ils l’avaient connue, ils n’auraient pas crucifié Le Seigneur de gloire.

 

Maintenant, ce que vous voyez là, c’est la réalité absolue d’une certaine connaissance de Dieu qui est accessible et qui non seulement est accessible mais qui est vraiment présenté par Dieu de telle manière que cela pourrait être rejetée…non seulement que ça pourrait être rejeté mais pourrait être méprisé par des hommes iniques, ce qui signifie qu’ils ont perverti la Parole ou l’ont gardée captive injustement, par leurs propres désirs.

 

4. Dans Ephésiens, nous avons beaucoup d’Ecritures à lire en commençant à partir d’Ephésiens 1 :

 

 (1) Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu, aux saints qui sont à Ephèse et aux fidèles en Jésus Christ ;

 (2) Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

 (3) Ben soit Dieu le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a béni de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ.

 (4) En lui Dieu nous a élu avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irréprochables devant lui ; (C’est devant Dieu)

 (5) il nous a prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus Christ (C’est le véritable placement, positionnellement, des fils, qui s’accomplira bien sûr dans le millenium, entrer dans la nouvelle Jérusalem, vous trouverez davantage à ce sujet dans I Corinthiens 15). [Par Jésus Christ à lui-même NDT] (C’est à Dieu lui-même), selon le bon plaisir de sa volonté,

(6) pour célébrer la gloire de sa grâce dont il nous a favorisés dans le bien-aimé (Bien sur que cela vous montre quel moyen fut utilisé là-bas, l’homme étant sorti du chemin.)

(7) En lui nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés, selon la richesse de sa grâce,

 (8) que Dieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d’intelligence ;

(9) il nous a fait connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’il avait formé en lui-même,

(10) pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.

 

 (11) En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant le plan de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté,

 (12) afin que nous servions à célébrer sa gloire, nous qui d’avance avons espérer en Christ.

 (13) En lui vous aussi, après avoir entendu la Parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint Esprit qui avait été promis,

 (14) lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ce que Dieu s’est acquis, pour célébrer sa gloire.

 

Maintenant ici dedans se trouve l’interpolation pour le temps de la fin, l’exposé ces versets-ci : 15, 16, 17, 18,19 allant jusqu’au verset 20 (qui concerne l’enlèvement) et continuant à avancer. Cette portion de l’écriture rejoint le livre d’Apocalypse. Maintenant, la plupart des gens ne comprennent pas cela et ils ne prêteraient pas attention si je le leur disais mais je vous dis que c’est un fait réel.

 

Et dans Apocalypse 3 :14, là où nous découvrons qu’il est question du message du temps de la fin, venant de Dieu, que… Je veux juste lire cela. C’est ici dans 3 :14. Et il est dit :

 

 (14) Ecris a l’ange de l’église de Laodicée :

Voici ce que dit l’Amen (C’est le Dieu de vérité selon Esaïe), le témoin fidèle et véritable, le principe de la création de Dieu (C’était Dieu se créant Lui-même dans la forme d’une chair humaine).

Donc, ceci en est la fin, parce que l’apocalypse est le chapitre moisson du livre de la Genèse et ici dans Ephésiens, nous avons le plan entier de Dieu exposé devant vous.

 

5. Maintenant, continuons à lire, Ephésiens 2 :

 

 (1) Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés,

 (2) dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion.

(3) Nous tous aussi, nous étions de leur nombre…

Or, la Bible ne dit pas qu’ils étaient des fils de la rébellion. Ils étaient des fils rebelles. Caïn, à travers Eve, fut le fils de la rébellion, vraiment rebelles. Une pensée rebelle produit un acte rebelle, ce qui produira une moisson rebelle. Et si vous connaissez quelqu'un qui ait été plus rebelle que Caïn, bien, j’aimerais que vous puissiez me le faire savoir après le culte, ce serait assez intéressant.

Donc, ce sont simplement des fils rebelles et ils ont leurs comportements, leurs contacts sociaux et leurs façons de vivre parmi les fils de la rébellion. Ainsi, ce sont ces fils ici qui sont vivifiés… Maintenant « vivifier »…vous pouvez utiliser le mot « vivifiant » avec la signification donner la vie et vous pourrez l’utiliser en ce qui concerne notre vivification en rapport avec notre héritage, que nous avons en Christ, en étant fils de Christ. Mais quand vous parlez de la vivification des morts, ce n’est pas en réalité la vivification des morts, c’est plutôt la résurrection, c’est aussi une vivification, vous pouviez l’appelez ainsi, mais la vivification ici, concerne le fait d’être vivifié par Dieu au moyen du Saint Esprit . Et souvenez-vous de la salutation de Paul, et de qui il l’avait reçu, afin de l’adresser à ce peuple particulier et de cette manière vous comprendrez sans aucun doute que nous parlons des fils de Dieu.

6. Maintenant :

 (3) nous vivions autre fois selon les convoitises de notre chair, (Et frère Branham fait une déclaration à ce sujet) accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées ; et nous étions par nature (C’était par nature) des enfants de colère, comme les autres…

Donc, vous regardez ici à une naissance ordinaire et à une sorte de société ordinaire, et vous voyez immédiatement une partie être mentionnée, comme c’est dans Romains, très bien.

 (4) Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, (Qu’était ce grand amour ?) L’amour prédestiné. Ainsi, les prédestinés ici sont dans le fumier, le bourbier et la saleté, et nous devons sortir comme des lys de l’étang de l‘écume. Suivant :

 (4)…à cause du grand amour, (L’amour qui produit la prédestination; à cause du grand amour qu’il nous a aimé. Maintenant, c’est ici dans le premier chapitre. Très bien.)

 (5) nous qui étions morts par nos offenses…

Maintenant, vous voyez que la vivification concerne la vie spirituelle, non pas le corps. Le corps se trouve ici, possédant le baptême du Saint Esprit lequel est un gage  pour vous faire sortir de la tombe. C’est de cela que frère Branham parlait, il avait l’assurance bénie, non pas quelque chose qui était payé pour le mettre dans la tombe, mais quelque chose qu’il ne paya pas mais qui pouvait le sortir de la tombe.

 

7. Maintenant :

 

 (5) … nous a rendus vivants avec Christ, c’est par grâce que vous êtes sauvés ;

(6) il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Christ,

 (7) afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus Christ.

 

Maintenant, là encore, il est question de la prédestination.

Comme il est question de la prédestination, il y a un choix à faire, ce qui est l’élection. Et comme il y a un choix, il doit y avoir une prescience, et la prescience est le simple fait que Dieu savait exactement combien des fils Il aurait, quels seraient leurs noms, l’endroit où ils seraient placés et toutes ces choses qui les concerneraient ;

Ceci est une manifestation et une preuve de l’amour de Dieu. Et immédiatement, une personne en dehors de nous qui croyons à la souveraineté de Dieu et à la prédestination s’écriera : « meurtre ! », ils ne peuvent simplement pas l’accepter, point.

 

Ils diront : « La souveraineté de Dieu…Ils n’ont pas de représentation, c’est une chose grave que de dire que la prédestination est une chose effroyable, n’accusez jamais Dieu d’avoir fait cela. »

« Bien, vous voyez, la chose est que Dieu connaissait parce que Dieu connaît. »

 

J’aimerai leur poser quelques questions à ce sujet et je ne peux pas accepter ce qu’ils sont en train d’essayer de me dire. Comment pouvez-vous savoir avec certitude à moins que vous ayez la puissance ou que vous soyez au courant, de manière personnelle, de cette puissance de prédestiner ?

 

8. Nous prendrions toute la soirée, j’ai ici beaucoup d’Ecritures et beaucoup de choses au sujet desquelles je veux parler.

 

 (7) afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus Christ. (Maintenant, il vous dit qu’il y a une signification à cela)

 (8) car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

 (9) Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.

 (10) Car nous sommes son ouvrage, ayant créées en Jésus Christ (Maintenant, remarquez là dedans : ouvrage et créée, une partie de cela n’est pas créée, c’est simplement une partie de la nature qui agit, et une partie de Dieu en action, une partie de nous en action) que Dieu a préparé d’avance afin que nous y marchions (Il s’agit de ces œuvres. Bien, comment le savez-vous ? Bien, la Parole de Dieu a toujours été établie dans les cieux et c’est par Elle que nous marchons : La Lumière et l’Agneau à nos pieds.

 (11) C’est pourquoi, vous autrefois païens dans la chair, appelés incirconcis par ceux qu’on appelle circoncis et qui le sont en la chair par la main de l’homme.

 (12) souvenez-vous que vous étiez en ce temps la sans Christ, privés de droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde.

 

9. Maintenant, c’est tout simplement naturel car ils étaient dans une grande masse, faite à l’image de l’homme, étant déchu pour commencer, puis sous la forme de l’image de la bête, ce qui est animal, (Parce que nous sommes tous des animaux - des mammifères), cela tomba et l’image fut brisée et nous avons actuellement des corps qui sont vraiment misérables avec des esprits sinueux. Et sans Christ, nous sommes les personnes les plus misérables, le problème est que nous avons au-dedans de nous cette semence qui ne peut trouver son lieu de repos que dans l’absolu que Dieu a pourvu pour nous. Ainsi, ici vous seriez comme un pigeon voyageur avec des instincts mais n’ayant pas des maisons. Mais vous n’êtes pas comme cela. Cela vous montre simplement la condition misérable dans laquelle les gens se trouvent, mais ayant encore de l’espoir. Vous pouvez le voir au verset 13.

 

 (13) Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.

 (14) Car il est de notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié,

 (15) ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, il a voulu créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix,

(16) et les réconcilier avec Dieu l’un et l’autre en u seul corps, par la croix, en détruisant par elle l’inimitié.

 (17) Il est venu annoncer la paix a vous qui étiez loin, et la paix a ceux qui étaient près ;

 (18) car par lui les uns et les autres nous avons accès au près du Père, dans un même Esprit. (Ainsi, il y a les juifs, les gentils, l’église de Dieu, la séparation demeure comme l’a dit Paul).

(19) Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de la maison de Dieu.

(20) Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ, lui-même étant la pierre angulaire.

(21) En lui, tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur.

(22) En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.

 

Et maintenant, observez ce qui est dit ici dans le premier chapitre, après l’interpolation, là où l’Esprit de Dieu descend et ouvre le livre d’Apocalypse, parce que cet Esprit doit nous montrer l’heure et les temps dans lesquels nous vivons et les secrets profonds ainsi que les mystères de Dieu. C’est une déclaration de frère Branham dans « les 70 semaines de Daniel » Quand j’avais vu cette citation pour la première fois, j’ai su d’où elle provenait : ici même, dans Ephésiens.

 

10. Maintenant, cela nous amène à l’enlèvement, à quoi cela aboutit-il ? Ephésiens 1 : 21-22

 

 (21) au dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui peut être nommé, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle avenir.

 (22) Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Eglise.

 (23) qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.

 

Ainsi, la Bible vous montre ici même : vous y êtes, c’est ce temple, voyez-vous ? Ce qu’il est en train de faire présentement, c’est de révéler en détails à travers le reste du livre des Ephésiens, ce qui est contenu dans ce premier chapitre, lequel est la révélation de Dieu, ce qui signifie la révélation complète, de Genèse 1 :1 à Apocalypse 22 :21. Tout est là dedans, chaque détail de cela. Maintenant, c’est placé minutieusement mais tout est là dedans.

 

11. Maintenant, continuons à lire :

 

 (1) A cause de cela, moi Paul, le prisonnier de Christ pour vous païens…

 (2) Si du moins vous avez appris comment je fais part de la grâce de Dieu qui m’a été confiée pour vous (Observez comment vient cette merveilleuse grâce. Elle vient par un homme. Maintenant cette merveilleuse grâce qui est en Dieu est placée en Jésus Christ. En d’autres mots, c’est la seule personne à travers laquelle Dieu agit pour nous atteindre, et Il ne s’arrête pas là, Il va jusqu’au prophète. (Très bien)

 

(3) C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots.

(4) En le lisant, vous pouvez vous représenter l’intelligence que j’ai du mystère de Christ.

(5) Il n’a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ.

En d’autres termes, ce que l’Esprit de Dieu avait dit il y a longtemps par les prophètes était très superficiel, maintenant, ce n’est plus superficiel, car les détails sont donnés. Maintenant, gardez ceci dans votre pensée alors que vous comprenez, et je citerai encore : « pensez simplement combien c’est merveilleux. Le même Esprit, la même Colonne de Feu qui apporta la Parole à Paul, est ici pour la révéler. »

Et ce que Paul ne pouvait pas voir s’accomplir dans Philippiens, est accompli maintenant. Paul ne pouvait pas le faire, car c’est seulement à la fin de l’âge que le baptême du Saint Esprit est déversé et le Saint Esprit Lui-même prend le dessus ; et ça, c’est Son Esprit ou Dieu lui-même.  

 

12. Continuez à écouter maintenant, ceci est un livre merveilleux. J’ai toujours aimé Ephésiens, Ce qui est le cas pour toute personne qui est née de nouveau ou au moins qui pensent l’être. Mais personne ne connaît Cela comme nous. Personne, personne ; parce que personne n’avait le prophète. J’ai pris chaque livre que je pouvais avoir à ma portée, je suis toujours retournée au livre des Ephésiens et je voudrais savoir ce qu’il en est de ces versets, de 15 à 18 ?

 

Oh ils ont toutes sortes d’idées. Exactement comme dans 2 corinthiens 5 ; pour eux, c’est la résurrection. Ce n’est pas la résurrection ; C’est le corps vers lequel vous allez quand vous mourrez, ça, c’est dans le message de ce soir, si nous pouvons arriver jusque là. Frère Branham avait prêché pendant six heures, moi, je vais simplement le faire pendant cinq heures. Vous pouvez rire maintenant, mais il se pourra que n’allez pas rire. C’est une bonne chose, ces sièges si confortables.

 

13. Maintenant :

 

(6) Ce mystère, c’est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps (Oh là là, c’est la raison pour laquelle il y a deux parties à la première résurrection, voyez-vous ? Et c’est pourquoi il n’y a qu’une seule partie à la seconde résurrection quand tout le reste ressuscite) que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus Christ par l’Evangile (A propos, la première partie ou la moitié de la première résurrection ou la résurrection séparée, s’est accompli quand Jésus, le messie ressuscita.)

 

Bien, considérons maintenant cela de cette manière : Si la promesse était là, et l’opportunité offerte par Christ de partager, le tout était premièrement en Dieu, ainsi donc, j’ai la conviction que c’était Dieu le faisant à travers Christ, pas seulement permissif, pas seulement une manière, une conduite, mais en réalité Dieu était en Christ réconciliant le monde avec Lui-même. Ainsi donc, nous considérons ceci comme une question vraiment profonde. Je pense du moins que c’en est une.

 

 (7) dont j’ai été fait ministre selon le don de la grâce de Dieu, qui m’a été accordée par l’efficacité de sa puissance.

 

Maintenant, Paul vous dit juste là que c’est l’efficacité de la puissance agissante de Dieu qui amène le plan entier prédestiné à l’accomplissement divin, et cela vient par le canal de cet homme, Paul, qui a apporté la Parole et a établi le quintuple ministère dans Ephésiens 4 qui amène l’église à la perfection, ce qui signifie : là où se trouve la Tête, ayant été ramenée à la vie et ressuscitée, « le corps doit suivre.» Me suivez-vous ? Je suis en train de citer frère Branham de bout en bout. Si vous connaissez frère Branham, vous saurez d’où nous venons. Et je voulais vous montrer l’importance du prophète et du quintuple ministère [ou des cinq dons du ministère], car c’est ordonné. Maintenant, peut importe ce qu’un homme pense, ce qui compte, c’est ce que Dieu dit. Ainsi, c’est une partie de cela - ordonnée, commandée par Dieu lui-même dans sa souveraineté.

 

14. Il dit :

 

 (7)…par l’efficacité de la puissance agissante de Dieu en lui.

 

Maintenant, il utilise ces mêmes termes dans 2 Corinthiens quand il parle sur le fait que le voile était sur la face de Moise, et ils ne pouvaient pas atteindre la pleine révélation de Dieu, ils ne le pouvaient pas. Mais à Paul, il fut donné l’efficacité de la puissance agissante de Dieu dans le but d’ôter le voile et de faire connaître Dieu réellement, le faisant connaître par la prédication et le présentant comme étant le même, comme il a dit concernant Dieu, le Père, la même chose qu’il a dit concernant le Fils : « Le faire connaître. » Frère Branham dit la même chose en ce qui le concerne personnellement et au sujet de son ministère en 1962.

En d’autres termes, sans cette efficacité agissante de Dieu, Dieu qui accomplit son propre but, l’amenant à l’accomplissement, c’est de cela que nous sommes en train de parler : pas affecter, mais l’effet. Cela doit venir à travers ces hommes et particulièrement le prophète. Comme le dit frère Branham : « Vous ne pouvez adorer ou servir Dieu que par un prophète. » Maintenant, où vont donc votre libre-pensée et toutes vos idées ?

 

Vous dites : « Je n’aime pas cela, je suis un libre penseur. »

 

Ecoutez, je suis content de vous, mais je suis très content de moi-même parce que je suis libre. Dieu traitera avec moi, de la manière dont il l’a dite et je suis content qu’il traite avec moi de cette façon là. Etre conduit par un prophète est différent d’un homme qui vous conduit. Une fois, quand j’étais chez les pentecôtistes, ils ont essayé de me tirer par le nez. J’étais simplement sorti. Oh non, je n’entrerai pas dans une organisation. Toute ces âneries et ces bêtises. Oubliez cela. Mais je suis si reconnaissant d’avoir un prophète. Pourquoi ? Bien, parce que je pense être une semence, c’est cela la raison. Bien, je sais que je le suis. Je n’ai pas besoin d’y penser. Je dois y penser et me reposer et me réjouir en cela. Ma foi est basée sur la confirmation.

Mais vous savez la foi doit atteindre le niveau de la connaissance. Voyez-vous ? Et l’espérance transcende la foi. Ce qu’un homme cherche, il en a l’espérance. Ce qu’il voit il n’a pas besoin d’espérer pour cela. Bien, nous nous sommes avancés sur le chemin sans avoir la foi et l’espérance. Il n’y a qu’une seule chose qui soit resté, c’est l’amour…C’est Dieu Lui-même…Dans la présence du Grand Dieu. La même présence qui était avec Paul, laquelle Présence avait quitté le premier âge de l’église mais maintenant, elle est retournée pour amener une Epouse hors du dernier âge de l’église.

 

 

15. Maintenant :

 

 (8) A moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d’annoncer les richesses incompréhensibles de Christ ;

(9) et de mettre en lumière le moyen de connaître le mystère caché de toute éternité en Dieu qui a créée toutes choses [par Jésus Christ NDT] (Ainsi donc, vous avez ici même un mystère qui n’était pas connu, bien qu’il était là, caché dans la Parole, mais qui est en fait révélé maintenant.)

 (10) C’est pourquoi les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd’hui par l’église la sagesse infiniment variée de Dieu.

 Cela vous dit ici même que qui que soient ces gens, ce qui agit efficacement en Paul, par le Saint Esprit, la révélation vivante du Dieu Tout Puissant et tout ces grands mystères qui retentissent dans le ciel au point que ceux qui ne sont pas dans l’Epouse, ils n’auraient même pas d’indice de ce à quoi vous et moi pourraient avoir accès, et nous faisons partie de ce grand plan de Dieu, là où est manifestée Sa sagesse. La création intelligente de Dieu peut venir vers nous mais elle ne sera jamais une partie de nous. Nous ne sommes pas des fils par création mais réellement ‘‘de’’ ou ‘‘une partie de’’ Dieu.

Comme le dit le vieux cantique : « Les anges n’ont point connu la puissance rédemptrice du Sang. » Ce qui est, bien sûr, la croix et l’effusion du Sang, lesquelles sont une folie pour les grecs, les érudits, les sages, et les juifs, bien sûr, c’est un blasphème.

 

 (11) selon (Observez maintenant) le dessein éternel qu’il a mis a exécution par Jésus Christ, notre Seigneur ; (Maintenant avec ceci vous devez rentrer en arrière au premier chapitre. Voyez-vous ? Comme je l’ai dit, ce à quoi vous regardez, sont les détails placés là dedans ; de l’éternité à l’éternité ; de Dieu, rentrant à Dieu. Cela commence à le remplir.)

 (12) en lui nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance.

 

16. Or, la Bible ne vous dit pas que c’est notre foi qui le fait, bien que nous ayons un don de foi conformément à 1 Pierre. Frère Branham dit que la première vertu c’est la foi, ce qu’il dit est la vérité. Mais il dit en qui nous avons l’assurance – C’est à cause de Jésus Christ – nous avons accès avec confiance par sa foi à lui. « Et c’est ici l’assurance, » dit Jean, « Que nous avons en lui. » Voyez-vous ? Il y a une assurance, et la voici : «Et si nous savons qu'il nous écoute, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.» [I Jean 5 :14-15] Et souvenez-vous, vous savez qu’il vous écoute parce que vous n’aviez pas détourné vos oreilles pour ne pas écouter Sa Parole. Les seules personnes que Dieu n’écoute pas sont ceux qui détournent leurs oreilles de Sa Parole. [Proverbes 28 :9] Ainsi, s’ils s’immiscent, sous leurs fausses onctions, pour obtenir des choses de Dieu, ils rendront compte à Dieu au jour du jugement et recevrons une condamnation. En d’autres termes, ils seront punis d’un crime qu’ils ne pensent pas avoir commis, parce qu’ils parlent en langues, ce qui est un don de Dieu, ils prophétisent, ce qui est un don de Dieu, ils chassent des démons, ce qui est un don de Dieu, ils discernent les esprits ce qui est un don de Dieu : La foi, la guérison, les miracles, ce sont des dons de Dieu. Ils utilisent cela et cela devient comme une condamnation, ils deviennent des ouvriers d’iniquité, et ils sont jetés dehors, vous avez intérêt à commencer à y penser maintenant. Il y a une véritable assurance qui nous est garantie mais les autres ne font que présumer. Et souvenez-vous du message de frère Branham sur « Présumer ».

 

 (12) en qui nous avons l’assurance…

 

17. Maintenant, je ne me soucie pas au sujet des faux oints. Ils n’ont rien avoir avec moi. Si nous pouvons avoir un don des langues et l’interprétation ici, nous en voulons certainement. J’en veux. Si nous avions ne fût ce qu’une personne que nous reconnaissons avoir le don de discerner les esprits, pour s’asseoir dehors cette petite pièce dont Fr. Branham a parlé, on aller commencer maintenant même, ou je sortirai d’ici et chercherai un autre endroit pour prêcher, cela ne me dérangerait nullement, si je ne peux en trouver un ici, vous savez, je peux toujours aller là et trouver des gens qui aimeraient s’en occuper. Je sais que vous alliez aussi le faire. Mais où est- ce ? Vous devez y aller par La Parole, vous ne pouvez pas y aller avec vos rumeurs. C’est Matthieu 7, et vous vous tiendrez sur un terrain dangereux. Vous vous tiendrez au jugement et dans la condamnation pour avoir appliquer les Ecritures sans que vous soyez la personne habileté à le faire. Oui. « Plusieurs viendront en ces jours là, ayant fait ceci et cela… » C’est ici même dans la Bible, ici même dans le Livre. Il a dit : « Vous n’en aviez pas qualité, vous, pervertisseurs de la Parole de Dieu. »

 

18. Maintenant, ceci signifie qu’au temps de la fin, il y aura une assurance au sujet de laquelle frère Branham a fait cette déclaration ferme : « C’était mauvais à un certain moment et cela signifiait la mort que d’entrer derrière le voile de Christ, mais aujourd’hui ne pas y entrer c’est la mort. » Bien, si ce n’est pas Hébreux 6, je ne sais pas de quoi je parle, et certainement je ne pense pas être serviteur de Christ, si ceci est le niveau le plus élevé que je peux atteindre surtout en essayant de vous enseigner et de vous aider.

 

(13) Aussi je vous demande de ne pas perdre courage à cause des afflictions que j’endure pour vous : elles sont votre gloire. 

(14) A cause de cela, je fléchis les genoux devant Le Père,

(15) de qui… (Maintenant observez de nouveau) de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tire son nom,

 

Maintenant de quoi est-il question dans La Bible ? Si vous ne l’avez pas encore deviné, je vous le dirai très ouvertement : Dieu et Sa famille. De la Genèse à L’Apocalypse, chaque chapitre mis à part, chaque écriture isolée traite de Dieu et de Sa famille et la plus part d’entre elles sont assez mornes, jusqu'à la fin de temps où le prophète de Dieu a déclaré : « Nous péchons de milliers de fois par jour ». Nous rétrogradons de milliers de fois par jour.

Maintenant, je pensais : “Bien, frère Branham, je suis d’accord avec vous, je suis d’accord avec vous”.

 

 (15)  de qui toute la famille dans les cieux tire son nom, (Il n’y en a pas une qui soit trop peu nombreuse ou trop nombreuse.)

(16) afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur;

 (Souvenez-vous de la photo de frère Branham qu’Arganbright a prise- le genre de tête de mort et après il y avait un jeune homme derrière ? L’homme extérieur qui périt ; l’homme intérieur qui devient de plus en plus fort et riche jour après jour.

(17) En sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; étant enracinés et fondés dans l’amour,

Bien, si vous n’êtes pas enracinés et fondés dans l’amour, dites-moi, en quoi la prédestination consiste-t-elle ? C’est écrit là même.

“Il nous a prédestiné dans son amour.” Frère Branham a prêché presque un sermon entier à ce sujet. C’était la semaine de ses dernières prédications.

(18) que vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur.

Maintenant, souvenez-vous, il y a aussi un aspect contraire à cela. Maintenant, d’un côté, la compréhension de la largeur, la profondeur, la hauteur et tout, de l’autre côté, c’est la persécution qui vient, là où vous avez la hauteur, la profondeur et la hauteur et la largeur qui ne peut pas s’élever contre vous. Ainsi vous pouvez voir ici que nous sommes plus que vainqueurs par Christ qui nous a aimés.

 (19) et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis, jusqu'à toute la plénitude de Dieu, ne soyez pas embrouillé ici. La séquence est ‘‘la connaissance’’ puis, ‘‘l’amour’’ puis, ‘‘la plénitude.’’ 

 (20) Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, (Si vous pouvez Le laissez, Lui-même, contrôlez sa puissance qui agit en vous, si vous pouvez vous mettre hors du chemin – et cela a été le secret de la chose entière – Que Dieu puisse avoir la prééminence.) …

(21) à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen !

 

20. Maintenant avec cela, nous allons dans I Corinthiens 13: 8-12. Et il est dit ici :

 

 (8) La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra.

 (9) Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie. (C’est tout à fait vrai)

 (10) mais quand ce qui est parfait sera venu…

 

Maintenant, souvenez-vous, parfait ne signifie pas simplement parfait dans le sens que c’est entièrement beau et merveilleux. Cette perfection signifie que c’est entièrement complet ; c’est terminé, c’est fini. Retrancher un mot à Cela, ajouter un mot à Cela, vous aller ruiner Ça. 

 

(10) mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra.

 

Bien, vous ne pouvez pas avoir une chose parfaite à moins qu’elle ait toutes ses parties en elle. Ainsi, toutes les parties sont les sept ages de l’église avec les sept messages. Et le dernier message l’achève, et c’est vrai. Vous ne pouvez ni ajouter ni retrancher un mot. Avant ce temps là, vous le pouviez, mais maintenant vous ne le pouvez pas. Vous ne pouviez ajouter ni retrancher un mot au temps de Paul, et vous ne pouvez ajouter ni retrancher un mot au temps d’Apocalypse 20. Cela ne peut pas se faire.

 

21. Et souvenez-vous : Quand vous ne pouvez ajouter ni retrancher un mot, cela indique toujours un voyage jusqu’à l’accomplissement - Vous allez atteindre votre objectif. C’était dans le désert que Moise avait parlé – Dieu parlant au travers de lui – Vous ne pouviez ajouter ni retrancher un mot, parce qu’ils allaient entrer. Au même moment quand Paul commença le voyage, vous ne pouviez ni ajouter ni retrancher un mot. C’est dans le livre des Corinthiens et des Galates et tout au long des Ecritures. Il est dit ici dans Romains 1, le tout montre que vous ne pouvez ni ajouter ni retrancher un mot à Cela. 

 

Maintenant, à la fin de temps, donc, avant d’entrer, la Parole se répète comme il en a été au temps de Moise, Deutéronome, donné deux fois. Et ensuite, immédiatement après cela, vient le livre de Josué qui était une grâce spéciale. Qui entrèrent? Seulement deux vétérans et ceux qui étaient âgés de moins de vingt ans pendant le voyage. Ce sont eux qui étaient en tout cas unis à la Parole – ceux qui n’ajoutaient ni ne retranchaient rien à Cela.

 

22. Ainsi, maintenant, il dit :

 (9) Nous connaissons en partie, nous prophétisons en partie

 (10) Quand ce qui est parfait sera venu… (Il n’y a plus des parties qui restent)

(11) Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant…Quand je suis devenu un homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant. (C’est là que Melchisédek entre en scène, le grand mystère de Melchisédek)

 (12) Aujourd’hui, nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face a face…

Maintenant, Paul lui-même a déclaré que ce serait son ministère qui pouvait ôter le voile d’Israël, bien qu’eux-mêmes, ils n’ont pas voulu qu’il soit déchiré, mais son ministère était capable de le faire. Maintenant, Paul commence ici avec une vue claire qu’il donne aux gens. Bien sûr, temps de la fin, quand tout est dedans, cette vue était complètement obscure. Ainsi, avant le temps de la fin, vous recevez une partie de la révélation, du mystère et des merveilles de Dieu. 

 

23. Maintenant, souvenez-vous : pour commencer, c’était un témoignage pur et absolu de Dieu. Cela a commencé a descendre jusqu’au quatrième age, et vous découvrez que cela est entré dans un oubli absolu. Alors cela commença à revenir sous le cinquième, sixième, et septième âge de l’église. Et sous le septième, vous arrivez à l’endroit où il dit ici :

 

 (10) …les parties disparaissent

 (11)… J’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant

 (12) Nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face ; aujourd’hui, je connais en partie, mais alors je connaîtrais comme j’ai été connu.

(13) Maintenant, donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, l’amour, mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour.

Frère Branham répondit quand on lui posa la question : “Qu’est ce que ça signifie : Est-ce que ce qui est parfait est venue ? » Et il a dit : « Qui est parfait si ce n’est Dieu, qui est Dieu si ce n’est Sa propre Parole, et nous avons donc la révélation parfaite de la Parole de cette heure ».

 

Ainsi donc, nous avons la révélation parfaite et absolue du Dieu Tout Puissant par la Parole, parce que le Fils unique engendré par Lui, Dieu, L’a fait connaître. Et Paul l’a fait connaître, et il a fait connaître Son Fils, il a fait connaître l’Eglise, et ainsi maintenant nous avons la pleine divulgation, une révélation complète et pleine de Dieu et cela commence de l’éternité à l’éternité, et nous connaissons là où nous nous trouvons, l’éternité, le laps de temps, qui est la fin du temps, et l’éternité et le temps sont unis, et c’est « face à face, » parce que cela nécessite la présence de Dieu et le mot « présence » signifie « face ». Regardez cela dans l’hébreu : il signifie « face ». Si ta présence ne viens pas avec nous…Si Ta Face ne  viens pas avec nous, nous n‘entrerons pas [Exode 33 :15]

C’est une histoire entièrement différente. Nous n’allons pas dans un autre pays, comme une armée. Nous serons enlevés. Ainsi donc, cela nécessite la présence de Dieu pour faire cela, ce qui signifie qu’il est présent, la Colonne de Feu est ici, pour nous conduire dans le Millenium. Ainsi, nous comprenons cela. C’est maintenant face à face. Frère Branham a dit ça : ‘‘Le Dieu inconnu des trinitaires et des Jésus seuls est complètement connus maintenant.’’

 

24. Avec cela, nous allons dans II Corinthiens 3: 17-18

 

 (17) Or, Le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.

 (18) Nous tous dont le visage découvert reflète la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, par l’Esprit du Seigneur.

Maintenant, ici en arrière quand nous le lisons dans I Corinthiens, en ce qui concerne votre église des nations, cela ne sonne pas très bien, parce qu’il est dit : « Nous regardons au moyen d’un miroir de manière obscure.»

 

Maintenant ici, la Bible vous dit: “Nous tous dont le visage découvert, regardons au travers d’un miroir” – Et cela ne sera plus jamais obscur; Il ne peut pas y avoir des mystères et des choses non révélées de Dieu. Il n’y en a pas, parce que vous êtes en train de regarder dans la Parole pour voir là où vous vous tenez, parce que conformément à Jacques, vous regardez dans la Parole comme dans un miroir. Nous regardons là dedans.

Maintenant, remarquez ce que Paul dit, et j’étais en train d’en parler :

(1) C’est pourquoi, ayant ce ministère selon la miséricorde qui nous a été faite, nous ne perdons pas courage.

Qu’est-ce? Un homme avoir la capacité d’avoir des gens à un certain moment, qui ne regardent plus dans un miroir de manière obscure ? Mieux que cela; ce sera face à face et transformé de gloire en gloire. Maintenant vous êtes en train d’être transformé de gloire en gloire comme l’a dit frère Branham : “Quand Luther était venu sur la scène - en comparaison avec le catholicisme – Et il y avaient des gens qui étaient nés de nouveau, là. Ne vous en faites pas, ils étaient nés de nouveau – oh quelle gloire était-ce ? Et quand Wesley était venu sur la scène, oh, quelle gloire était-ce ? Et quand les pentecôtistes sont venus sur la scène, oh, quelle gloire était-ce ? Mais cette gloire-ci ne va jamais disparaître » Ça, c’est nous.

 

Ainsi, où en êtes-vous ? Et comment cela arrive-t-il ? Bien, Paul n’a jamais prétendu l’avoir fait. Il a dit que Dieu agissait en lui efficacement – efficacement et efficacement – et a été prouvé par une confirmation. Et frère Branham vient avec la même Colonne de Feu, avec la même onction mais à une époque différente, parce que c’est lors de cette époque que cela s’achève ! Il y aura une épouse qui sortira d’ici. Comme frère Branham l’a dit : « Si nous ne sommes pas l’Epouse, il y a une Epouse quelque part, et par la grâce de Dieu, je ne me tiendrai pas à travers son chemin. » Ce qui signifie… écoutez, même si cela commence avec deux ou trois gamins de quatre ans…ils sont âgés de trente neuf ans aujourd’hui. Qu’en pensez-vous ? Le temps tend doucement à la fin.

 

Maintenant continuons à lire :

 

 (2) Nous rejetons les choses honteuses qui se font en secret, nous n’avons point une conduite astucieuse et nous n’altérons pas la Parole de Dieu (Ça, c’est garder la vérité injustement) mais en publiant la vérité, nous nous recommandons… 

Confirmation ! Voyez-vous cela? La Confirmation “Nous recommandant nous même” – disant : “Ecoutez: Je le suis. Ecoutez moi. C’est moi qui ai ça.” C’est ce que Paul disait. Et William Branham disait la même chose : “C’est moi qui ai ça. Dites moi quand est-ce que cela avait jamais failli. Prouvez-moi que je ne suis pas confirmé !”

 (2) … a toute conscience d’hommes devant Dieu

Cette Bible ouverte devant moi, sachant qu’il y a un Dieu au ciel. Voyez-vous ? Je vous l’ai dit frère/sœur, cette Parole est sérieuse. Laissez moi vous dire quelque chose. Peu importe que je termine ceci ce soir ou pas. Là n’est pas le problème, parce que je peux toujours le terminer. Laissez moi vous dire quelque chose au sujet de la confirmation : Mohammed a-t-il été confirmé ? Ha ! Des sottises et des saletés. Il n’est rien, alors rien du tout. Joe Smith? Ha! Mary Baker Eddy? Madame Miller? Madame White? Buddha ? Confucius ? Citez-les ! Citez-les ! Aucun d’eux n’a été confirmé. Ainsi donc, sans la confirmation, vous ne connaissez pas Dieu; vous ne connaissez pas les rudiments au sujet de Dieu, vous ne pouvez même pas accéder à Dieu ; vous ne pouvez rien recevoir de Dieu ; vous ne pouvez pas adorer Dieu ; vous ne pouvez pas prier Dieu, vous ne pouvez pas naître de nouveau.

Bien…Bien…Jésus est mort !

Très bien, prouvez le. Prouvez-le. Vous ne le pouvez pas. Vous ne pouvez pas prouvez qu’il est mort.

« Bien, je le sais, parce que je suis pardonné. »

Bien, laissez moi vous dire quelque chose, les indiens sont si intelligents et si gentils qu’ils n’ont pas besoin du pardon. Le gentil alla en Inde et dit a certain de ces gens gentils : « Ecoutez, vous avez besoin d’être sauvé »

Il disait (La personne était un ivrogne) : “J’étais un batteur de femme … J’étais ceci, et autre chose, et Dieu m’a sauvé. »

Et le monsieur a dit, " Bien, vous sûr aviez besoin d'être sauvé ". Il a dit, " je n'ai jamais été une de ces choses ".

Prouvez-le ! Sans la confirmation, vous n’êtes nulle part, je ne suis nulle part non plus. C’est pourquoi je prêche si durement, parce que je me tiens exactement sur une Parole confirmée. Je suis inflexible, et sans cela, je ne vous aurais pas donné pas deux versets de cela pour chacun d’eux, parce que nous sommes à cet endroit où il y aura des gens qui laissent tomber toutes choses jusqu'à ce qu’il y ait seulement huit personnes qui entrent dans l’arche. Et je n’aimerai pas être l’un de ceux qui laissent tomber. Ceci me fait tenir bon. Ceci est toute mon espérance et mon soutien – mon poteau d’attache – mon absolu – mon ultime.

 

 (27) Et Paul les a gardée fermement. Il a dit : « Ecoutez, je veux vous dire quelque chose : Je me félicite comme si je vous disais : Je suis confirmé. Dieu s’est confirmé Lui-même à moi ; Il m’a confirmé à vous ; et ceci est une Parole confirmée, parce que, c’est la raison pour laquelle je suis ici, pour faire connaître Dieu, faire connaître Son Fils, faire connaître l’Evangile, pour vous dire ceci afin que vous puissiez voir en écoutant, et que vous puissiez connaître et avoir de la communion, et c’est la même chose que disait Jean : « Mes mains ont touché et mes yeux ont vu, et mes oreilles ont entendu…Je vous le dis, et si vous ne me suivez pas et ne m’écoutez pas, vous n’êtes pas de Dieu, mais vous êtes du diable, exactement comme Caïn l’était.

 “Houa ! Je ne peux pas l’accepter”

Bien sur que vous ne le pouvez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu. Faites marcher ça à votre façon. Faites ce que vous voulez faire. Pour moi, c’est en ordre. Je crois dans la confirmation. Je n’avancerai pas d’un seul centimètre sans cela. C’est l’essentiel frère/soeur. C’est l’essentiel. Si Dieu ne s’était pas interposé, Lui-même, c’est exactement ce qu’il a fait, et Il faisait tout à travers les prophètes, je serais livré à moi-même et à ce que j’ai en moi-même ou à ce que je peux produire qui puisse me donner de l’assurance, et je serais mon propre prophète et ne pas être confirmée.

Il a dit : “Croyez-vous réellement que c’est une lumière qui est de toute façon reflétée par l’Esprit de Dieu ?’’

Je le crois absolument. Absolument! J’étais tout autour de cela plusieurs fois sans le savoir. La parole d’un homme ne fait jamais ce que la Parole de cet homme a fait. La pensée d’un homme ne fait jamais ce que la Parole de cet homme a fait. La pensée d’un homme ne peut pas commencer à concevoir et expliquer ce que la pensée de cet homme a fait. Oubliez cela. Voyez-vous ? Quand Paul a dit : “J’ai la pensée de Christ,” il n’était vraiment pas en train de faire une petite remarque.

 

 Maintenant, observez :

 

 (3) Si notre évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent

 (4) pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglée l’intelligence, afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu

 

Maintenant cela vous montre là même que votre pensée doit s’ouvrir pour recevoir, et leurs pensées sont fermées, à tel enseigne qu’ils ne peuvent pas recevoir. Maintenant, qu’en est-il de la prédestination ? Bien, ma Bible ne me dit elle pas la même chose qu’Elle vous dit ? “J’aurai compassion de qui j’aurai compassion, et je rejetterai ceux que je rejetterai »

 

Et un homme reviens et a dit : “Bien,” il a dit : “Si c’est le cas, pourquoi blâme-t-il encore ? » [Romains 9 : 18-19]

 

« Qui es-tu, Ô homme ? » Tais-toi et assieds-toi. « Le vase d’argile dira-t-il à celui qui l’a formé : pourquoi m’as-tu fait ainsi ? » [Romains 9 : 20]

 

Si Dieu aime une personne et non pas une autre, c’est son affaire personnelle. Voyez-vous, les gens n’aiment pas cela. Nous aimons cela.

 

Vous dites : « Bien, c’est parce que vous pensez … »

 

Non, non, non. Loin de moi la pensée d’être l’un d’eux ou d’être de leur de nombre. Cela dépend de la souveraineté de Dieu, et c’est là où les gens commettent une erreur partout dans le monde : Ils n’acceptent pas la souveraineté ! C’est pourquoi ils sont embrouillés concernant la Divinité.

 

29. Maintenant : A partir d’ici, où allons-nous? II Corinthiens 3 : 17-18. Nous l’avons lu, et nous lisons le chapitre 4 : 1-7. [2 Corinthiens 4: 7]

 

 (7) Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée de Dieu, et non pas a nous    

 

Et Paul vous déclare ici même : Je suis une personne infirme. Il n’y a pas moyen que je le produise de moi-même et Dieu a pris le moindre d’entre vous afin que Dieu puisse avoir la gloire, parce que quiconque possède assez de puissance en lui-même, a trop de lui-même et n’a pas assez de Dieu.  

 

30. Maintenant rentrons de nouveau dans I Corinthiens, et nous parlons à propos du chapitre 2 : 1-16

 

 (1) Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse…     

Maintenant, remarquez, il n’a pas dit : « Je ne parlais pas, » parce que c’est ce qu’il était en train de faire – prêcher. Il disait : « Je vous l’annonce. Je vous l’annonce. Je vous l’annonce. Je présente la chose entière par la prédication. Je présente un portrait par la Parole et ‘‘Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné.’’ [Matthieu 12 :37]

 

Ainsi si un homme est justifié par ses paroles, et que par ses paroles il est condamné, il est de loin préférable d’utiliser la Parole de Dieu; alors vous ne serez pas condamné. Bien sur que si vous l’utiliser de la mauvaise manière, vous pouvez être condamné. C’est ce qu’on appelle « iniquité » --- … pervertir la Parole de Dieu. Satan était parfait dans toutes ses voies … sagesse et tout, beau, merveilleux…jusqu’à ce que l’iniquité a été trouvé en lui, ce qui signifie qu’il a altérer la Parole de Dieu. Il a dit des mensonges avec Cela. Ce n'est pas qu'il ne connaissait pas Cela. Il la connaissait assurément. Absolument. Très bien.

 

31. Maintenant:

 

(1) …vous annoncer le témoignage de Dieu. (Ça y est, là même, confirmé pour dire la vérité.)

(2) Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. (Pourquoi ? Parce que c’est là que vous commencez)

 (3) Moi-même j'étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement ;

(4) Et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance : (« Ainsi dit le Seigneur. » Voila la confirmation.) 

(5) Afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. (En d’autres termes, vous savez que ceci est la vérité parce que la puissance de Dieu est derrière ça. Et étant rempli du Saint Esprit, Elle commence à agir.)

 (6) Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, (Je vous l’ai dit, c’est comme le fait de se joindre à une loge : Ceux qui ont les clés du mystère.) sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis ;

(7) Nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire, (En d’autres termes, c’était tout écrit dans le ciel)

 (8) Sagesse qu'aucun des chefs de ce siècle n'a connue, car, s'ils l'eussent connue, ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de gloire.

 (9) Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment. (Maintenant, qui sont ceux qui L’aiment? Eh bien, ceux en qui son amour a été répandu dans leurs cœurs. Ce sont les élus ; ceux qui sont connus d’avances, les prédestinés. Ils sont les seuls qui puissent avoir un amour véritable envers Dieu. Les autres ne peuvent pas le faire.)

(10) Dieu nous les a révélées par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.

 

(11) Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.

 

 Maintenant, remarquez là même : cela vous parle de l’Esprit, il parle maintenant de l’homme, l’homme sensé qui est à l’intérieur du corps. Maintenant frère Branham dit : “Vous étiez en Dieu.” Il disait : « Vous étiez dans les reins de votre Père. Lévi était dans les reins de son arrière, arrière grand-père, Abraham. » Cela a été transmis à travers Isaac puis à travers Jacob et est descendu à Lévi.

 

Maintenant, où était Abraham? Il était dans les reins d’Adam. Où était Adam? Il était en Christ. Quiconque était en Christ était en Dieu. Donc cela a été transmis, jusqu’ici.

Maintenant : Frère Branham a dit : ‘‘Qui suis-je? Mes yeux, mon nez, mes oreilles…

 

Bien, cela se dévoile dans trois dimensions différentes. Marie disait : « Mon âme exalte le Seigneur, Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur. » Luc 1 :46-47

Qui suis-je ? Le corps, parce que vous êtes votre corps; mais vous êtes aussi votre esprit. Vous êtes aussi votre âme.

 

32. Maintenant, il est dit : 

 

 (11) Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui ?

 

« Le souffle de l'homme est une lampe de l'Éternel; Il pénètre jusqu'au fond des entrailles. » Proverbes 20 : 27 [Darby] Et frère Branham a dit : “Cet enfant n’est rien d’autre qu’un tas des muscles et des nerfs qui bougent, jusqu’à ce que il sorte et respire et qu’il pousse un cri, et un esprit, en attente de le recevoir, et il reçoit l’esprit. Il est maintenant vivant.’’       

Un instant. Si l’âme était venue, elle a dû venir de Dieu à travers l’homme. Et l’âme par conséquent se construit un corps qui n’était pas son vrai corps, mais qui était vivant. Il devait être vivant. Il n’a pas dit : « L’enfant est mort,” parce que vous ne pouvez pas dire qu’une chose est morte alors que ça bouge, et vous ne pouvez pas dire qu’il y a la mort alors que l’œuf est bon et frais, et que le sperme est vivant» ; car « l’homme », a dit frère Branham, « a la vie » Et cette vie doit être reproduite.   

Donc, il y a quelque chose là, mais cela n’a pas d’esprit. Maintenant de quoi suis-je en train de parler ?  De cette âme qui a contourné ce corps qu’elle aurait dû avoir, lequel devrait être éternel, et maintenant elle a celui-ci lequel est de la chair mortelle. Que fera-t-elle avec ? Rien du tout ! Elle ne peut rien faire. C’est ce que je suis en train de vous dire. C’est ce que je crois de ce que frère Branham a enseigné.

 

33. Maintenant, l’esprit de l’homme entre là, est permis par Dieu, mais n’est pas de Dieu, et cela connaît les choses de l’homme, ça raccorde les cinq sens qui étaient inactifs dans ce corps jusqu’à ce que l’esprit entre, ça raccorde la pensée, les nerfs, et toutes choses, ainsi, maintenant, vous avez un corps, une âme et un esprit. Et le corps est le vase à l’extérieur ; ensuite l’esprit à l’intérieur et en fin l’âme à l’intérieur de l’intérieur.

 

Et ensuite, maintenant, qu’on le veuille ou pas, cet esprit reçoit toute la connaissance qui vient ici, laquelle peut être la parfaite connaissance venant de Dieu, mais elle est mécanique… Ça doit faire descendre ça ici dans l’âme, et l’âme,  et elle produit alors,  avec le baptême du Saint Esprit, proportionnellement au corps- Parole, qu’elle ne pouvait pas avoir. Elle a dû contourner ; vous l’aurez plus tard. Maintenant, juste une minute, maintenant, observez : Si vous l’aurez plus tard, qu’est-ce que ça aura plus tard ? Donc, vous avez ces trois parties…heuh?...âme, esprit, corps. Me suivez-vous ? C’est aussi simple que A-B-C.        

 

Vous ne pouvez pas dire : “Bien, vous aviez contourné le corps.’’

 

 Qui est ce ‘‘vous’’ ? Le corps est là ; l’esprit est là. Ça n’a pas reçu ce que ça aurait dû recevoir, mais quand ça va quitter ici, ça aura ça. Mais le baptême rend cela proportionnel. Ainsi donc, vous devez avoir ici un raccordement parfait. Maintenant vous avez ce à quoi vous devez regardez.

 

34. Donc, c’est ce que j’essaie de vous dire ici à ce sujet. Je vois que ce que frère Branham a enseigné est ici même :

 

 (11) Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.

Ainsi, seul l’Esprit de Dieu peut prendre et nourrir votre âme avec cette véritable manne intérieure, parce que quand vous mourrez, le corps s’en va dans la tombe, et l’esprit va là où Dieu seul sait. Ça rentre simplement à Dieu qui l’avait donné : permis par Dieu, mais n’étant pas de Dieu. Et l’âme qui est le réel vous, s’en va conformément à la parabole : ‘‘Le jeune homme a levé ses yeux en enfer, et il a dit : « Mon âme, tu as beaucoup des biens emmagasinés pour beaucoup d’années… repose-toi : mange, bois, et réjouie-toi. » Il est allé en Enfer. Et là bas, il avait la mémoire, il avait les sentiments, il avait les remords, il avait l’amour, il a avait tout. Et frère Branham dit : « L’âme est la nature de l’esprit, ce qui lui donne une atmosphère »

               

Maintenant, si l’âme est une nature, alors elle n’est pas la chose véritable. Il y a quelque chose derrière elle, et ce n’est pas vrai. L’âme est la chose véritable. Elle doit être une partie de Dieu. Elle doit être une partie de Dieu. Votre esprit n’est pas une partie de Dieu. Votre corps non plus. Il faut que ce soit votre âme. D’où est-elle venue ? Comment y est-elle entrée ? Voyez-vous ?  

 

C’est la raison pour la quelle quand vous êtes baptisés du Saint Esprit, votre vie change, et à partir de cet instant, c’est question de la Parole : Que dit la Parole. Et si vous et moi pouvons apprendre à nous mettre hors du chemin, parce que nous avons encore cet esprit humain pourri qui ne connaît que les choses de l’homme. Il dira : « D’un moment à l’autre, cela ne peut pas marcher parce que La Parole dit le contraire. »     

 “Un instant. Dieu l’a dit. Dieu l’a dit.”

L’esprit pourra dire : « Bien, je ne me soucie pas que Dieu l’ai dit. Regardez, cela n’avait pas marché là. Quand l’aviez-vous essayé pour la dernière fois ? Oh, il vous donnera du fil à retordre. Certainement, il le fera. Il peut être assez rude.

 

35. De toute façon, voici ce que je vois ici dans cette vérité :

 

 (12) Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.

 

 (13) Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.

 

Autrement dit, il y a là deux domaines complètement différents. Ne les confondez pas. Et tous les deux traitent avec vous et moi, qui vivons ici même sur cette terre, dans nos corps, et ça traite des choses résultantes et non résultantes de chaque jour, comme si nous n’étions rien d’autres que des animaux. Mais nous ne le sommes pas. Nous avons une âme.

 (14) Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge. (Jugé entre, pour connaître ce qui est juste.)

 (15) L'homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n'est lui-même jugé par personne. (Comment le pouvez-vous ? Comment un homme peut-il juger ?)

 (16) Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l'instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ. (Ainsi, Paul vous dit là même : “C’est moi qui peut vous dire… C’est moi qui suis confirmé. » Et frère Branham s’est tenu sur la même position parce que : « La même Colonne de Feu qui était là, qui donnait la Parole, est maintenant ici, en train de La révéler. »

 

36. Maintenant, nous avons juste le temps qui nous permettra de lire ce que j’ai noté ici, ainsi nous pouvons ensuite aller à ce que j’essaye d’ouvrir à nous tous. Toutes les Ecritures que j’ai lues révèlent de façon ferme que la connaissance de Dieu consiste à connaître le véritable Dieu vivant dans une révélation personnelle ; c’est à dire, cette révélation peut être reçue par la race humaine, ou l’espèce humaine, parce que Dieu nous a Lui-même révélé tout cela selon la façon qu’il a choisi de le faire ainsi, cela, c’est à travers un prophète confirmé. Et non seulement que Dieu peut être connu, mais on peut également connaître Ses desseins et Ses plans et y adhérer. Non seulement on va connaître ces desseins et ces plans, mais on peut aussi y adhérer, et ce sont ceux qui sont nés de nouveau qui vont y adhérer, ceux qui descendent d’Adam à travers Eve. Mais, bien sûr, elle a tout gâché. Et maintenant, ça ne concerne que la semence d’Adam, ceux qui étaient les fils de Dieu originaux. Et si ils étaient des fils de Dieu originaux, alors ils seraient capables de produire ces enfants. Souvenez-vous, ils avaient des corps. 

 

37. Maintenant, Dieu peut-il être connu ? Certainement. Paul le confirme dans Actes 17 : 23 : « Je vais vous Le faire connaître et je ferai en sorte que vous Le connaissiez, et il nous dit aussi la même chose dans I Corinthiens 2, que je vous ai lu : « Dieu et les choses de Dieu peuvent être connus. » Et Paul fait connaître Dieu avec hardiesse, et voici ce qu’il dit…C’est ici dans Timothée, nous avons déjà lu cela plusieurs fois, I Timothée 6 : 13 :

 

 (13) Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus-Christ, qui fit une belle confession devant Ponce Pilate,

 (14) De garder le commandement, et de vivre sans tâche, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus Christ,

 

 (15) Que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le Roi des rois, et le Seigneur des seigneurs,

 

 (16) Qui seul possède l'immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n'a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l'honneur et la puissance éternelle. Amen !

De nouveau, Paul dit aussi : “Au Roi, éternel, immortel, invisible, le seul Dieu sage ». Il L’a incontestablement fait connaître et par la confirmation, il a prouvé qu’il y a un seul Dieu, parce que Dieu lui a répondu, et puisque Dieu lui a répondu, ce qui est la confirmation, Il leur apporte la vérité concernant la Divinité et concernant toutes ces choses que nous lisons dans le livre des Ephésiens, qui vont de l’éternité à l’éternité, de sorte qu’il est absolument démontré que Dieu est souverain et que Dieu est tout en tous, et que tout ce que Dieu fait par création et par Ses actes, sont par Dieu et pour Dieu et à Dieu, simplement aussi bien que venant de Dieu, si bien que toutes choses sont de Lui appartiennent.

 

38. Maintenant, voici ce qu’il dit dans I Timothée 2: 1- 7, et il a dit :

 (1)   J'exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes,

 (2)   Pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. (Manifestement, l’Amérique a oublié de prier, car regardez le désordre que vous avez à Washington. Si jamais il y a eu une bande des voyous et des menteurs. Comment cela ne peut-il pas s’empirer ? La grande majorité sont des criminels. C’est vrai. Cela fait pitié mais c’est comme ça. Ce sont des ivrognes, des violeurs des femmes, des drogués, des escrocs, et c’est prouvé par le fait qu’ils sont pour la plus part avocats. « AVOCATS » ce qui ne sera plus épelé A-V-O-C-A-T, [frère Vayle fait un jeu de mots lawyer (avocat) et liar (menteur) NDT)]

 

 (3)   Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur,

 (4)   Qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.

 (5)   Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme,

 (6)   Qui s'est donné lui-même en rançon pour tous. C'est là le témoignage rendu en son propre temps,

 

39. Ainsi, Paul a fait connaître Dieu. Il a fait connaître le Fils ; Il a fait connaître chaque principe rattaché à Dieu : à partir du plan de l’éternité à l’éternité, les moyens que Dieu utilise : ce que Dieu a à l’esprit, ce que Dieu est en train de faire au sujet de ce qu’il a à l’esprit, ce qu’il va faire au sujet de ce qu’il a à l’esprit, et tout cela s’achève dans le livre de l’Apocalypse, dans la Nouvelle Jérusalem. Et c’est là que cette portion intervient, les premiers versets de Ephésiens 1 : 15 jusqu’à environ 18, l’Esprit de Dieu, l’Esprit de sagesse et révélation entre dans l’église dans le but de faire connaître l’heure dans laquelle l’église vit, les temps, ce qui est en train d’arriver, les profonds mystères – les plaçant tous, c’est ce qui nous ouvre le livre de l’Apocalypse. Donc, très bien. Paul l’a fait connaître. Et Paul était en parfait accord avec Jean, le Révélateur. Et plus tard, Jean, le Révélateur, avait pris la charge pastorale de l’église d’Ephèse, laquelle était sous la charge de Paul pendant un moment.  

Ainsi, il fait connaître la relation des fils de Dieu à Dieu Lui-même, à travers Jésus Christ, et dévoile le plan entier de Dieu concernant Sa Divinité et les attributs et l’essentialité de Dieu Lui-même : «Au Roi éternel, immortel, invisible, le seul Dieu sage »,  « Qui seul possède l'immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n'a vu ni ne peut voir, » à qui appartiennent l'honneur et la puissance éternelle, » il continue à l’enseigné, en montrant la souveraineté de Dieu, en énonçant cela très très attentivement dans le livre des Romains du chapitre 9 qu chapitre 11, comme des croyants dans la foi de Paul, la foi et la doctrine chrétiennes, nous n’avons pas d’endroit où faire un tour et commencer, si ce n’est d’embrasser le Dieu, Jéhovah-Elohim, comme Abraham, Isaac et Jacob, le Dieu de Moise et des enfants d’Israël. Maintenant, puissions-nous ajouter « le Dieu de William Branham. »

 

Vous n’avez pas d’endroit où faire un tour, parce que vous voyez, depuis Paul, le peuple adorait dans une ignorance croissante, ne connaissant pas la vérité, mais elle était là. On l’a fait connaître. Et Dieu n’était pas connu comme il est connu maintenant – conformément à Ephésiens 1. Et la raison pour laquelle cela n’était pas connue, et qu’ensuite cela a été connue, c’est parce que Dieu interprète Sa Parole en l’accomplissant, et quand vous voyez Cela s’accomplir, vous savez que c’est Cela. C’est notre âge. Et en ce moment là, cela doit vous être expliqué. C’est le rôle de vos cinq dons du ministère. Cela se poursuit dans les enseignements du prophète, ou comme frère Branham le dit : “Briser cela en petits morceaux et en nourrir le peuple”

 

40. Lui seul est Dieu, à part Lui, il n’y a personne d’autre. Il est omniscient et omnipotent. Il est un Esprit invisible. Il est Saint et on ne peut s’approcher de Lui sauf qu’Il a pris des dispositions pour des individus qu’Il a choisies de L’approcher. C’est l’Ecriture. Paul savait que Jéovah-Elohim avait conduit Israël comme une Colonne de Feu, celui qui est apparu à Moise et qui a confirmé Moïse. Et ensuite, Paul, connaissant ce qu’il savait de sa formation concernant Jéhovah, Sa relation avec Israël, mais il n’a pas accepter ce qui était devant lui en Jésus Christ.

   

Ainsi Paul s’est mis à combattre à mort ceux de la foi chrétienne, parce qu’il niait que Jésus est le Fils de Dieu dans un sens que personne d’autre ne pouvait sans doute être le Fils de Dieu. Et c’est là que les Israélites se sont égarés, parce qu’ils pouvaient remonter leur propre origine jusqu’à Abraham, et Abraham pouvait remonter son origine jusqu’à Adam, qui était un fils de Dieu. Ainsi, si Adam était véritablement un fils de Dieu – Dieu, étant son ancêtre - alors, ça, c’était la race qui était anciennement connue comme « des enfants de la Lumière », les fils de Dieu, totalement animés – non pas baptisés du Saint Esprit. Non. Mais le ruisseau de vie dans le male et dans la femelle, Adam est certainement venu de Dieu, là où Dieu a soufflé en lui le souffle de vie et en ce moment là, il est devenu une âme vivante. Et c’est en ce moment là qu’il pouvait alors commencer à se multiplier. Vous remarquerez que c’est simplement à reculons de ce que nous avons aujourd’hui. J’en parlerai une autre fois.

 

41. Cela nous amène au Dieu de notre foi. Voyez-vous ? Etant donné que nous sommes impliqués dans le christianisme, nous parlons en terme de Père, Fils et Saint Esprit, cela ne se trouve pas visiblement exprimé dans l’Ancien Testament. Cependant, l’Ancien Testament parle du Père, Il parle du Fils, et Il parle certainement du Saint Esprit. Et ainsi donc, maintenant, nous arrivons à une question, mais ne laisser pas que ceci vous fasse pas échouer, parce que ce n’est pas ce que vous croyez que c’est. 

Alors, la question est la suivante : les juifs faillirent-ils de croire que le Seul et Unique Dieu était réellement trois dieux en un, à cause de l’Esprit, du but, de la puissance essentiels ? Ou les chrétiens aujourd’hui, dans leur majorité, ont-ils commis l’erreur en ne comprenant pas que Dieu est un Dieu unique : Jéhovah-Elohim d’Israël, qui avait enfanté un Fils, lequel fils n’est pas Dieu, et le Saint Esprit est la désignation de ce qu’est réellement Dieu côté substance, ce qui est le Saint Esprit. Maintenant, vous voyez, vous y êtes. Et la même chose est vraie aujourd’hui.

42. Maintenant, c’est ici que nous lisons beaucoup de citations, parmi lesquelles il y a plusieurs qui paraissent comme si il y a une confusion dans la présentation de la vérité au sujet d’un seul Dieu, qui a enfanté une multitude des fils, parmi lesquels il y a eu un Fils qui est Premier né et qui est unique. Comme le dit la Bible, cela signifie « Le Seul engendré » - « Unique », et placé de façon unique au dessus de tous les autres fils de sorte que la stature de ce Fils soit quelques fois surévaluée au point où certains croient qu’il est la Divinité ou Dieu. Maintenant, pensez-y, parce que c’est la vérité.

Ainsi, je suis en train de vous montrer qu’il y a une véritable révélation de Dieu ; et qu’est-ce ? Il y a une révélation de Son plan. Qu’est-ce? Dieu glorifia Son Fils, lui donna un Nom au dessus de tout nom, et une place au dessus de tous les fils et le Royaume, avec toutes choses sous ses pieds, excepté Dieu, le Père, Lui-même, qui Seul est le Dieu Souverain et béni éternellement. Amen.

Maintenant en abordant la question, nous allons entreprendre de voir l’Unique et Seul vrai Dieu et Jésus Christ, l’Unique Fils engendré, il y aura des termes comme Logos, théophanie, attributs et pensées, et nous verrons si frère Branham a réellement parlé d’un seul Dieu et de Son Fils, Jésus Christ, Qui n’est pas Dieu, mais qui est très élevé, et le Saint Esprit est Dieu agissant dans et à travers ses fils par Son propre Esprit, les remplissant, leur donnant la puissance, ainsi c’est Dieu dans sa plénitude que nous sommes en train de voir : Le Seul Vrai Dieu vivant, Tout sage, Tout puissant, mais affectueux et totalement souverain.

 

43.    Maintenant, nous espérons commencé par les années 50, parce que nous allons rentrer là où la confusion avait débuté, parce que dans les années 50, frère Branham avait dit beaucoup des choses qu’il n’a plus dites après que les Sceaux furent ouverts, et la période après les ages de l’église : les années 60, 61, 62, 63, et jusqu’à 65, là, il y a une clarification ; Il y a des éléments là dedans qui créent de la confusion, parce que les gens ne comprennent tout simplement pas que le principe ne peut pas faillir : il n’y a qu’un seul Dieu, un point c’est tout. Il n’y en a pas d’autre en dehors de Lui. Et qu’en dehors de Lui, il n’y en a pas un autre : Dieu seul peut être adoré. Personne d’autre ne peut être adoré, à moins que Dieu ait permis une adoration et un amour et une déférence à quelqu’un qui soit qualifié selon Dieu. Ce n’est pas le pape ! C’est Jésus Christ, le Juste. Et souvenez-vous, il n’est pas loué pour ce qu’il est, mais il est loué pour ce qu’il a fait. Et il ne serait jamais aimé et adoré pour ce qu’il a fait, parce qu’il ne l’aurait pas fait si ce n’est pour qui il était, et il en est de même pour toi et moi. 

Donc nous espérons commencer par les années 50 et ensuite monter jusqu’en 63, là où les Sceaux corrigent les erreurs et placent, aussi parfaitement que possible, la Parole dans la révélation pour cette heure, et cela peut être rendu parfait. Nous ne sommes pas réellement en train de penser en termes d’erreurs, parce que frère Branham n’avait pas commis d’erreurs. Il y a quelques petites incompréhensions dont il n’avait pas besoin dans sa doctrine. Il n’avait jamais changé dans sa doctrine. Il n’avait jamais fondamentalement changé dans sa doctrine. Vous trouverez qu’il avait toujours cru en un seul Dieu, un point c’est tout. Les problèmes seront qui fait quoi ?  A quel moment? Donc, il y a des incompréhensions comme dans les appellations, vous arriverez à des noms mis en apposition et vous allez penser : « Un instant, deux personnes différentes ? »

Non. Une ‘Macintosh rouge’ est une pomme, mais toute pomme n’est pas une Macintosh rouge. Les pommes ‘Sheepnose’ - elles sont délicieuses. Puis, il y des pommes appelées ‘Delicious apples’ [pommes délicieuses] – elles sont rouges, les dorées…d’autres différentes sortes. Mais toute pomme n’est pas délicieuse. Ainsi il y a un problème au niveau des appellations.

Ainsi, nous regardons à tout ceci, et nous regardons à la Parole et nous arrivons au point où nous sommes dans une position où – Merci Seigneur, nous ne sommes pas ici pour accepter la doctrine de Jésus seul. En abandonnant la doctrine trinitaire, cela ne veut nécessairement pas dire que nous devons devenir des Jésus seul. Beaucoup de personnes ont déjà fait cela. Je ne sais pas combien ils sont. Mais, ce genre de croyance, ils sont nombreux, mais je ne sais pas, car je n’interroge pas les gens.

 

44. Frère Branham n’était ni trinitaire ni unitaire à la manière de la doctrine organisationnelle des unitaires, mais il croyait à l’unicité de la Divinité : Qu’il n’y a eu qu’un seul Dieu, un point c’est tout, et Jésus était le Fils. Il n’était pas Dieu le Fils, il était le Fils de Dieu et il n’était pas éternel - Comme Dieu est éternel – car les fils ont un commencement, quoi qu’ils soient issus du même courant de vie ou de la même substance de vie, et peu importe le genre de couverture que Dieu donnerait à la substance, laquelle substance est esprit, cette vie sera toujours là, ce qui est une partie de la vie de Dieu. Il a dit qu’il se tenait entre les deux camps : Les trinitaires et Les unitaires, et il s’est tenu exactement avec l’apôtre Paul.

   

Et laissez-moi s’il vous plait dire ceci que la chose la plus importante pour frère Branham – c’est de nous ramener à Paul – comme il le dit : « Pensez-y simplement, combien c’est merveilleux que la même Colonne de Feu qui a amené la Parole à Paul soit ici en train de La révéler. » Et quand il fut enlevé derrière le rideau du temps dans je ne sais quelle dimension dans laquelle il fut ravi, ce qui probablement, l’enleva au Paradis…Qu’importe…là, il était avec des gens qui étaient une partie de lui et de son ministère, et il a dit, pendant qu’il répondait aux questions : « Bien, » il a dit : « J’ai prêché ce que Paul a prêché, » et ils crièrent tous, nous nous reposons là dessus. »  

 

45. Par conséquent, je voudrais que vous puissiez comprendre que frère Branham n’était pas venu ici pour ouvrir le Livre de l’Apocalypse. Si cela ne nous étiez pas ouvert et que nous soyons tous morts, cela ne ferait aucune différence, aussi longtemps que nous sommes un avec l’épître de Paul, non pas seulement dans la doctrine, mais en esprit.

Qu’a-t-il fait ? Il est venu nous apporter l’Evangile. C’était la loi de Moise. C’était l’évangile de Paul. C’était le message de William Branham. Et William Branham s’est placé lui-même avec ces deux autres hommes, et ça se trouve là, sur bande, où il a dit: “ Vois-tu Lee, nous n’avions pas eu la Colonne de Feu, qui était avec Moise,  depuis deux mille ans, de Paul jusqu’à maintenant. » Moise, Paul, William Branham, une trinité là même, trois, à qui la Colonne de Feu est venue, et souvenez-vous : Dieu Lui-même est venu à Moise, et Dieu a dit : « Je parlerai à mes prophètes par des songes et des visions, mais, il n’en est pas ainsi de mon serviteur Moise. Je lui parlerai face à face » - cela signifie face à face – « Je lui apparaîtrai, et nous parlerons face à face. »

 

Paul a fait cela, William Branham l’a fait. Voyez-vous? Ainsi, il devait nous ramener à la Parole confirmée, et en faisant cela, le Saint Esprit, le Saint Esprit lui donnerait non seulement une parfaite confirmation d’être capable de nous apporter le message de Paul aux nations, car il était un prophète des nations, en qui se trouvait un Esprit de Dieu, non seulement confirmant Dieu au prophète, le prophète pour les gens, mais accomplissant l’Ecriture d’Esaïe, là où il est dit: “ Les nations espéreront en lui. » [Romains 15 : 12] Et en ce temps là, quand il viendra au jugement, ce ne sera pas pour la destruction, mais se lançant en avant pour la victoire. Donc le jugement doit prendre place. Il n’y a qu’un seul juge : c’est Dieu, et à ce moment-là les gens des nations continueront jusque dans le Millenium.

 

Maintenant, si nous n’avions pas cette interpolation là, Ephésiens 1 : 15-18, il n’y aurait aucun moyen que vous puissiez probablement même penser que le livre de l’Apocalypse fait partie de la Bible, parce qu’il n’y avait aucun moyen pour que quelqu’un puisse le comprendre jusqu’à ce que ou à moins que le Dieu même qui L’a donné descende et fasse tout cela de nouveau. 

 

46. Ainsi donc, nous avons, par conséquent, la révélation parfaite. Nous avons une compréhension, et nous savons que dans ces citations, qui sont des centaines, je souhaiterai survoler la plus part d’entre elles sans les commenter, excepté peut être superficiellement à un ou deux endroits, en se souvenant toujours que Dieu est une seule Personne, en trois rôles majeurs et dynamiques de Père, Fils, et Saint Esprit et vous le verrez davantage alors que nous regardons à cela – les trois rôles.

 

Toutefois, hormis le fait de changer de rôles et de masques, et d’appellations différentes, Il demeure un seul Dieu, Jéhovah-Elohim. Ainsi, il y aura des Noms conformément à l’heure et à l’endroit, parce que souvenez-vous que Dieu a dit : « Par Mon Nom, Jéhovah, Je n’étais pas connu. » Cependant, Il était Jéhovah, Abraham le reconnut comme étant Jéhovah mais il n’était pas encore connu comme Jéhovah parce que jusqu’à ce moment là, Il s’était caché aux gens, comme un peuple charnel, qui serait Ses enfants. Et c’est de cela que Paul parle ici dans Ephésiens.

 

Ainsi, maintenant, nous avons ceux-ci qui entrent, et vous avez, en frère Branham, l’authenticité absolue de la part du Dieu Tout Puissant Lui-même, qu’en aucun cas un homme peut changer, qu’il aura la vérité comme Paul, de faire connaître Dieu aux gens qui sont en train d’adorer avec une fausse compréhension, sachant qu’il y a un Dieu, mais qu’ils ne comprennent pas.  

 

Souvenez-vous que frère Branham a dit: “Vous ne pouvez ni adorer ni servir Dieu en dehors d’un prophète » et c’est à cent pour cent vrai, parce qu’il n’y a de confirmation nulle part dans ce monde en dehors du message que frère Branham a apporté. Ce n’est plus dans l’épître de Paul. Je suis désolé mais ce n’est plus là. Pourquoi ? Parce que les hommes l’ont tellement perverti par leurs incompréhensions que les gens peuvent seulement lire avec une pensée pervertie, et une pensée pervertie ne peut recevoir la Parole de Dieu, parce que cela reste sous forme de mystère. Mais le mystère n’est plus mystérieux ou mystifiant, mais cela devient du cristal clair comme le face à face.   

 

47. En d’autres mots, la fin des temps, frère/soeur, vous dit simplement que c’est comme si chacun de nous était un prophète et se tient face à face avec Dieu. Maintenant, si vous ne l’acceptez pas, il y a quelque chose de faux avec vous quelque part, parce que le voile a été ôté. Il a été retiré. Dieu est totalement exposé. Ces choses qui Le cachaient, comme le dit l’Ecriture de façon distincte : “Elles ont été cachées dans le but d’être révélées »

 

Maintenant, c’est la même chose comme le disait quelqu’un : “Bien, J’ai perdu ceci afin de retrouver ça.” Mais ce n’est pas ce qu’est le mystère. Dieu voile cela délibérément, et à travers le voile, il vous dit exactement ce que c’est. Et la Parole est voilée dans un homme. Abordons cela, cette Parole est maintenant devenue à cent pour cent claire pour nous en ce moment et là dedans nous sommes à mesure de prendre et lire des centaines des déclarations faites par frère Branham au sujet de la Divinité ; et ainsi la raison pour laquelle j’ai lu cela en ce moment, c’est pour vous faire savoir et comprendre que c’est comme frère Branham l’avait dit. Et il l’a dit de telle manière que vous pouvez presque penser que la personne allait s’effondrer, Il a dit : “C’était Christ tout le temps,” et il faisait référence à Christ, le Saint Esprit, qui était Dieu. Donc vous avez…très bien, Jéhovah-Elohim…on peut noter là que c’est Christ. Vous pouvez noter là, le Nom de Dieu – Seigneur Jésus Christ. Frère Branham dit : « C’est Son Nom. » Il a aussi dit : « Son Nom était Jésus Christ. »

 

48. Ainsi, vous voyez quand vous arrivez ici, vous devez connaître votre poteau d’attache : il y a un seul Dieu. Personne d’autre n’est Dieu. S’Il pouvait atteindre une position spéciale, à travers quelques actes de mérite qui pouvait le qualifier devant Dieu pour recevoir toute sorte de considération, d’adoration, et d’adulation. Je n’aime pas le mot « adoration », mais je vais l’injecter là dedans – Adoration, parce que sous certaines conditions, cela est autorisé. Cela ne fait pas de lui Dieu. C’est strictement permissif. Et comme la Bible parle au sujet de la résurrection, Elle dit : « Toute chair n'est pas la même chair » il y en a une pour les oiseaux, une pour les bêtes, une pour ceci et une pour cela. Et il a dit dans l’ordre céleste, il y a des étoiles, et il y a la lune et le soleil, il y a des comètes là  haut, il y a des galaxies, et il dit : « Ainsi en est il de la résurrection. »

En d’autres termes, il y aura des gens là qui auront vécu la vie avec ce que Dieu leur aurait donné – apprenant à se mettre hors du chemin. Et ils brilleront là haut avec mérites. Ils recevront de merveilleuses couronnes et des dons, et comme la Bible le dit : « Ne laisse personne prendre ta couronne. » Et Paul dit : «Engagez-vous dans la course, mais courez selon les règles». Chaque homme peut vaincre une bataille. Chaque personne est assurée de déposer des trésors au ciel…trente, soixante, cent. A tout le monde est assuré la possibilité de vivre comme si vous n’aviez jamais eu un corps qui vous encombre. C’est pourquoi, Paul dit : «Je traite durement mon corps. »     

Avant, je pensais que c’était “ce lutteur passionné, soulevant l’homme ici… » Je vous l’avais enseigné il y a quelques années… comme… le projeter ici en haut… vous attraper un lutteur ici, et ensuite vous lui donner une vieille torsion d’avion, le projeter par-dessus bord. Pas du tout. C’est vous, offrant votre corps comme un sacrifice vivant à Dieu. Oh, combien nous pouvons entendre de telles âneries, sottises et radotages quand vous allez écouter certaines personnes qui n’ont pas le Saint Esprit. Je suis content de ce que nous avons le Saint Esprit.

Bien, très bien. Ceci a pourvu pour ce soir, et je veux que vous puissiez garder en pensée tout ce que je vous ai dit ; en posant le fondement, parce que nous vous avons parlé et montré le plan de Dieu, son accomplissement. La question est : « Qui est Dieu ? » je veux parler de Lui, comme le prophète l’a dit : « Avec le temps. » Ainsi, très bien.    

 

Prions: Père Céleste, nous Te remercions pour le temps de communion, et croyons, Seigneur, que par Ta grâce, si quelque chose grandit à partir de cette fondation qui a été posée, alors  c’est bien. Si ce n’est pas le cas, nous savons qu’en fin des comptes, nous avions dit, ‘‘Glorifie Ton Nom’’ minutieusement ou si ce n’est peut-être mieux que cela, mais nous essayons de T’exalter, sachant que Tu es Dieu. Et c’est vrai, Seigneur, si nous ne sommes pas l’Epouse, il y a une épouse quelque part, et par Ta grâce, nous ne nous intercalerons pas sur son chemin. Et il serait préférable que nous soyons simplement des amis de l’Epouse, ce qui serait la chose la plus merveilleuse sur terre, aussi longtemps que nous  sommes une partie d’Elle, Seigneur, c’est ce que nous croyons réellement être. 

Et nous T’en remercions, Seigneur, étant une partie avec cette révélation, et connaissant seulement cela, nous croyons Seigneur, c’est absolument là dans chacun de nos coeurs, étant descendu mécaniquement par la pensée, et maintenant nourrissant l’âme et ensuite se manifester à nouveau. Puisse l’homme extérieur périr, Ô Seigneur, puisse l’homme intérieur croître de plus en plus jusqu’au positif. Au Nom de Jésus, nous prions. Amen.

[Le service de communion et de lavage des pieds commence. NDT]