Francais        English         Portugues          Espagnol        Swahili      Lingala      Kikongo      Tshiluba       Tetela

Bibliothèque  Champ de Boaz    Frère Branham    Frère Lee Vayle     Frère Billy    Ecodim     Evangelisation  

La Divinité - Q&A #4

La Tangibilité de Dieu;

Jésus et Son Corps de Fils.

Le 5 novembre 2000

 

        Prions. Père céleste, nous Te remercions pour Ta bonté et Ta miséricorde envers nous ce matin, sachant que c'est par grâce, que ce n'est pas par notre choix, que nous sommes dans Ta Présence, mais c'est par Ton choix, car Tu as dit par le psalmiste : "Bénie soit l'homme que Tu choisis et fais approcher de Ton trône." Et comme Fr. Branham l’a si correctement dit : c'était la mort d’entrer au-delà du voile, le Saint des Saints. Maintenant, c'est la mort de ne pas y entrer. 

 

        Et nous comprenons, Seigneur, que c'est ça la chose en cette heure : Tu es ici, Tu es présent, Seigneur, T’étant entièrement révélé, manifesté et fait connaître. Et Tu es ici pour nous amener dans le millénium. Et je prie, Seigneur, que ce soit à tous moments notre pensée, notre compréhension, et que cela ne va pas diminuant mais que cela va plutôt augmentant de jour en jour, d’instant en instant, concernant la réalité, parce que Tu es la Réalité, et Tu es la seule Réalité, car nous réalisons que Ta Propre Parole a dit : "Quand tout est fini, Tu demeures, O Dieu". Etant une partie de Toi, Seigneur, nous demeurons aussi, mais nous ne sommes que cette partie, et nous sommes cette partie, dans la soumission, Te faisons confiance, étant parfaitement dépendant de Toi.

 

        Aidez-nous ce matin à marcher davantage sur cette route de la soumission et de la consécration à Ta Parole, afin que nous puissions être approuvés. Au Nom de Jésus, nous prions. Amen. Vous pouvez vous asseoir. 

 

1.     Hier soir, nous traitions la question qui a été posée à propos des nombreux principes que j'ais eu à traité, et quand je suis rentré à la maison j'ai commencé à y réfléchir, et je me suis rendu compte qu’une partie de la question était « qu’il voulait plus d'information à propos de quelques uns de ces principes, que nous avons vu, que Fr. Branham a formulé » et que personne d’autre n'avait jamais énoncé. 

 

        Je n'ai jamais vu quelque chose de pareil, dans aucun livre: par exemple, le principe de l'alpha et de l’oméga. Vous découvrirez, qu’habituellement ceux qui vont dans le Livre de l’Apocalypse en parle, mais leur connaissance est très, très limitée, parce qu'ils ne peuvent simplement pas les réconcilier comme Fr. Branham l’a fait, nous montrant que la clef était que l’ensemencement se trouvait dans le Livre de la Genèse, et que le livre de la moisson se trouvait là, dans le Livre de l’Apocalypse. Et nous avons découvert que l'alpha, ce qui a été semé, c’était à la moisson l'oméga. Et là se trouve un principe, et j'ai pris tout un message sur ça, sur l'alpha et l'oméga, pour montrer que vous devez toujours en venir au commencement et à la fin, et le commencement c’est toujours comme la fin; la fin c’est toujours comme le commencement. Mais ça pourrait être dans une forme multipliée, cependant c'est la même chose. 

 

2. Un autre principe, bien sûr, c’est le principe des deux vignes, ce qui est le principe des deux semences, qu’on a essayé de deviner et que différentes personnes ont prêchés: que le serpent était le père de Caïn, ainsi donc voilà quelques uns de ces principes, mais la vérité crue est que si vous comprenez la doctrine, vous trouverez tous ces principes là, à l’exception peut-être du principe tel que l’alpha et l’oméga. Qui, en soi, n’est pas une doctrine que vous trouverez dans la Bible, de manière aussi spécifique que d’autres doctrines, mais ça se trouve bien là comme une doctrine, parce que vous découvrirez "je suis l’Eternel; Je ne change pas [Mal 3:6], et ainsi de suite.  

 

        Mais la réponse était, cependant, une réponse générale, mais  néanmoins correcte. Si vous comprenez la doctrine, vous comprenez les principes. Si vous ne comprenez pas la doctrine, vous ne comprenez pas les principes. Souvenez-vous: la Bible dit : "Précepte sur précepte, règle sur règle, un peu ici, un peu là" [Esaïe 28:10]. Et d'ici que vous arriviez à l’endroit où c'est "un peu ici, un peu là", vous en êtes arrivés à 'Parole sur Parole', c'est littéralement aussi loin que la Bible peut vous amener. Et si la Bible vous emmène à cet endroit, comme Fr. Branham l’a fait en cette heure, "empilant Parole sur Parole", vous devenez une personne invincible. 

 

        Eh bien, je peux vous dire une chose: les gens qui connaissent les principes de Dieu, et ont "règle sur règle, Parole sur Parole", sont vraiment remplis du Saint-Esprit, et jamais ' ils ne trébuchent à la renverse' devant quoi que ce soit. Ils ne chancellent même pas à la renverse devant la présence de Dieu, parce qu'ils sont invités à Y entrer. Trébucher à la renverse, comme si Dieu vous a rejetés, alors où en êtes-vous aujourd'hui? Dans quel état êtes-vous? Pourquoi seriez-vous rejetés par votre propre Source? Les gens du monde continuent à essayer de trouver leurs racines ou origines. Notre "Source" nous a trouvés, et nous avons entendu Sa Voix et La suivons. 

 

3.     Ainsi, vous en arrivez à l’endroit où Fr. Branham a dit, dans Joël 2:7 où chaque homme est comme une troupe qui escalade une muraille. Il en parle comme de 'l’enlèvement'. Donc, nous voyons que les gens, aujourd'hui, ceux qui sont vraiment les croyants de la Parole, sont les vainqueurs. Et pour être un croyant de la Parole vous devez retourner au commencement, parce que "au commencement était la Parole, et la Parole a été faite chair", et cette même Parole... Eh bien, vous regardez à la Personne de Dieu Elle-même qui est faite chair. Vous regardez aussi aux enfants de Dieu qui sont faits chair. Vous regardez au Fils Unique être fait chair, et à nous, les enfants de Dieu, à notre tour, être faits chair.

 

        Et il y a un lieu d'habitation, et l'habitation vient au temps de la fin quand tous ceux-là sont rassemblés. Quoi que ce soit qui est venu de Dieu, retourne à Dieu. Fr. Branham explique que quand il parle de Jésus, et qu’il parle, en fait, de Dieu Lui-même, là où il y a le fait de sortir et le fait d’entrer, c'est à dire: sortir, ce qui est de descendre, puis retourner. Et c'est là où vous en arrivez à l’endroit où vous trouvez Dieu devenir le tout en tous. C'est au temps de la fin, au nouveau ciel et à la nouvelle terre. 

 

Ainsi, si vous comprenez la doctrine, vous allez comprendre les principes. Il n'y a pas moyen pour que vous puissiez vous en éloigner. Mais il y a aussi la pensée de ces principes, qui se trouvent dans la Parole, qui ne sont pas très clairement énoncés, mais vous savez qu'ils sont là, et des hommes les notent: comme Paul, dispensant avec droiture la Parole de la Vérité, et Fr. Branham a suivi Larkin dans ce domaine où vous devez avoir ces principes pour vous guider. 

 

4.     Et il en existe un que j’ai moi-même mentionné tant de fois: quand vous voyez le feu du jugement, n'essayez pas de le placer à aucun autre endroit. C’est au temps de la fin que le feu tombe. Dieu n'a pas du feu qui tombe ici et du feu qui tombe là pour détruire afin de purifier et de rénover. C'est au temps de la fin.  

 

        Beaucoup de gens lisent la Bible, ils voient ces choses qui ont été accomplies par les anciens prophètes, et ils voient ces choses qui ont même été accomplies dans l'âge de l'église primitive. Et ils commenceront à essayer d’appliquer ces phénomènes à eux-mêmes comme si c'était quelque chose que tout le monde pouvait faire. Si cela a été alloué aux prophètes, ou à une certaine époque, vous ne pouvez pas vous y référer dans le cas contraire. 

 

5.     Les Pentecôtistes ont fait cette grande erreur. Par exemple, quand tous les prêtres servaient à la consécration du temple, et que la gloire de Dieu était si forte, que les serviteurs dans le temple, selon les saintes Ecritures, sont littéralement tombés sous la puissance de Dieu. 

        Eh bien, c'est la où les Pentecôtistes ont ramassés cette idée de tomber. Eh bien, Fr. Branham a, en fait, dit que de tomber remonte à l’époque de Loren Fox et que c’était un mauvais esprit. Eh bien, maintenant, si c'est un mauvais esprit, ce n'est pas l'Esprit de Dieu. Dites moi alors, c'est l’esprit de qui. Eh bien, là encore vous avez vos deux semences, vos deux vignes, et vous avez vos deux esprits, et au temps de la fin les deux esprits sont si proches qu'il y a entre eux une différence de la taille d’un fil de rasoir, et vous ne pouvez pas les distinguer, à moins que, assurément, vous ne compreniez la Parole. 

 

        Maintenant, les Pentecôtistes s’en fiche pas mal. Ils jugent la Parole par l'esprit. Ca s’est passer dans mes réunions, et j'ai observé les gens qui l’ont fait, et ils se sont égarés loin de Dieu : des Jésus-Seul, ceux-ci et ceux-la. Vous ne pouvez pas juger la Parole par l'esprit. Vous jugez l'esprit par la Parole, parce qu'au commencement était l'Esprit, et l'Esprit était la Parole, et la Parole était Esprit, parce que Dieu est Esprit. 

 

6.     Il y a tant de choses sur lesquels, normalement, vous tombez dans la Parole et que vous manquez de placer correctement, mais en cette heure ne le faites pas, parce que nous avons un prophète, qui n’est pas seulement devenu historien, mais Fr. Branham est allé au-delà de Moïse et de quiconque quand il a remonté le temps, et il nous a déclaré que son ministère ouvrirait ces mystères qui n'étaient pas connus dés avant la fondation du monde. Maintenant, quand vous faites une déclaration comme cela, en soi, vous n'allez pas le trouver dans la Bible, mais ce sera là. Ce sera là, indiquant que cela peut réellement arriver. Et cela arrive au temps de la fin où aucune personne vivante, aucun historien, aucun prophète, aucun homme, n’a jamais été capable de remonter à la naissance réelle, littérale du Christ (d’où il est venu) montrant qu'il n'est pas Dieu, le Fils, mais qu’il est le Fils de Dieu. 

 

7.     Ainsi, quand vous en arrivez aux principes, comme je dis... Ecoutez, si vous êtes fondés dans la doctrine… C'est là où j'ai commencé: avec la doctrine. Puis j'ai commencé à comprendre les principes dont la plus importante serait le principe de l'alpha et de l'oméga, parce que si vous ne pouvez pas commencer avec Dieu, et tout finir avec Dieu, "au commencement Dieu", puis les Livres d'Esaïe et les différents prophètes commencent à l’expliquer... eh bien, aussi longtemps que les cinq premiers livres, avec Moïse et tout, la Bible entière explique la totalité d'un Dieu unique... en d'autres termes, Il était la somme. Il n'y en avait pas trois. Il y en avait qu’un.

 

        Eh bien, quand est-ce que le Fils intervient? 

 

        Eh bien, il y a assez d'Ecriture pour vous faire savoir qu’il y a là un Fils. Mais, en fait, la manière dont il est né, c’est tout un grand mystère. C'est parce que c’est suggéré, mais Fr. Branham était le seul qui était capable de remonter le temps pour nous dire ces choses. Il était le seul capable de remonter le temps pour nous dire ces choses qui ont résisté à l'épreuve du temps en tant que doctrine, et il était capable d'énoncer chaque doctrine fondé et, sous les Sceaux, de corriger chaque erreur.   

 

8.     Ainsi, là encore, vous entrez dans la doctrine... Et ce n'est pas difficile de comprendre la doctrine, parce qu'il y a certains mots dans la Bible: la justification... qu’est-ce c’est exactement? Qu’est-ce que c’est exactement la grâce ? Qu’est-ce que c’est exactement la prédestination? 'Exactement' maintenant, non pas ce que les gens pensent que c'est. Qu'est-ce que c’est exactement la prescience ? Qu'est-ce que c’est exactement l'élection? Qu'est-ce que c’est exactement la glorification? Qu'est-ce que c’est exactement l’Enlèvement, comment ça se passe?

 

        Ce sont ces choses qui sont, en fait, la doctrine, elles sont basées sur des principes, dont le plus important est #1: Dieu au commencement, Dieu à la fin, Dieu Le tout en tous, rien que Dieu, et sans Lui rien n’existe, mais avec Lui, il y a alors vraiment tout ce que Dieu Lui-même voulait produire et a produit.

 

        Ainsi, de même que les Ecritures disent que "quand tout échoue, tout est secoué et tombe, Toi, O Dieu, Tu demeures". Et bien sûr, vous retournez directement : "au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu." Ou, "au commencement", et le commencement... Vous ne pouvez pas dire que le commencement était Dieu. Vous devez dire, "au commencement était la Parole ", parce que quand vous remontez à Dieu, vous remontez à l’éternité. Et là, il n'y a rien qui suggère quoi que ce soit que quelqu’un saurait si ce n’est Dieu Lui-même. 

 

        Ainsi, comme Dieu commence à S'ouvrir et à S’éclairer Lui-même aux gens, alors vous trouvez 'au commencement' (ce commencement qui est une partie de l'éternité). Nous y revenons, nous avons déjà commencé à y revenir à un rythme accéléré. Non pas que nous revenions au premier jour au Jardin d'Eden, parce que c'est le principe : de Dieu nous retournons à Dieu. Ainsi, maintenant, nous revenons à l’éternité où le temps et l'éternité se mêlent et où maintenant, l'immortalité revêt l’éternité dans le sens que vous ne pourriez absolument jamais, jamais, jamais avoir un autre lapse de temps. S'il y a un lapse de temps, alors Dieu ne l'a pas révélé. Mais vous retournez directement là où Dieu est Le tout en tous. Ce sont des choses que nous prenons en considération.  

 

9.     Maintenant, avant que j'entre dans d’autres questions et réponses, revenons à Jean. 1:1: 

 

(1)    Au commencement était la Parole,  et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.  

 

        Et Fr. Branham a dit : "Si vous faites de Jésus 'la Parole', vous avez trois dieux." Bien sûr, cela se interprète comme il l’a dit : "je ne suis pas Trinitaire et je ne suis pas Unitaire", dans le sens de l'organisation Unitaire. Mais Fr. Branham était 'unitaire' dans sa doctrine sur l'unité de la Divinité : il n’y a qu’un seul Dieu, point, Qui, par essence, est souverain; et tout Fils, ou toute personne, ou n'importe quoi est absolument sous l'autorité de Celui Qui est souverain, et qu’ils le sachent ou pas, ou qu’ils le veuillent ou pas, ils sont à la disposition de Dieu.

 

        Et c’est là où Jésus, le Fils unique a surpassé en éclat tous les autres fils, parce qu'il savait qu'il était absolument à la disposition de Dieu. Il avait Dieu pour tendre et aimable Père, sachant qu'il était positivement une partie de Lui, qu’il devait se conformer à la complète sagesse souveraine de Son Père, et ne jamais utiliser ses propres pensées, mais compter uniquement sur son Père, sachant alors, par conséquent, que toute l’autorité et le pouvoir que Dieu lui avait donné, seraient absolument de Dieu, et cette autorité devait être utilisé comme Dieu la conduisait. 

 

        Et, vous savez, Fr. Branham a essayé d'aller aussi loin. Je sais qu’il n'est jamais allé aussi loin, mais il a fait savoir aux gens : "Ecoutez, c’est vous qui faites fonctionner le don qui est en moi, je ne le fait pas marcher par moi-même. Je ne peux pas utiliser ce don comme si c’est moi qui voulais l'utiliser, et je ne peux vous dire que ce que je sais, que Dieu me montre. Sans quoi, j'essaierai d'utiliser un don de la manière que Satan l'a utilisé." 

 

10.    Maintenant, c’est là où vos Pentecôtistes ne comprenaient pas Fr. Branham. Quand il est entré en scène, il a pris l'autorité sur les démons. Il a dit : "je vous ordonne", et les démons partaient sur son ordre. Et ils ont dit : "C'est de cette façon que c’était fait dans la Bible, et c'est de cette façon que nous pouvons aussi le faire." 

 

        Vous voyez, c'est vrai, c’était fait de cette façon dans la Bible, mais ils n’ont pas compris que c'était le ministère du Fils de l'homme revenu sur terre, et c'était Dieu opérant à travers un prophète, et faisant exactement comme Il l’a fait à travers Jésus: "Je ne peux dire que ce qu'Il me dit de dire. Je ne peux faire que ce qu'Il me dit de faire." Ce n'était pas un don donné à l’homme pour être utilisé à sa discrétion. 

 

        Mais ils sont allés de l’avant et ont pris l'autorité, et ils ont été capables de le faire (d’avoir l’onction sur eux) et alors, quand vous avez l’onction sur vous et que vous faites ce que vous voulez faire, ou pensez faire ce que Dieu veut que vous fassiez, mais que vous n’êtes pas en train de le faire, (Fr. Branham a prêché tout un sermon sur "Présumer") alors où en êtes-vous?

 

        Eh bien, vous savez la vérité vrai, je pense, la Bible dit cela à propos de Satan: le "chérubin oint qui couvrait." 

 

Eh bien, je veux vous poser une question : c’était quelle l’onction ? 

        "Eh bien", vous dites : "Fr. Vayle, sûrement, ce n'était pas l'onction de Dieu." 

 

        Maintenant, dites-moi comment savez-vous que ça ne l'était pas. Allons, maintenant, allez-y, vous ne pouvez pas le dire. Mais moi, je peux vous le dire étant debout ici: de mon point de vue, je crois, sans aucun doute, que c'était l'onction de Dieu sur celui-là. Voyez-vous? La prochaine question serait: S’il était oint, qui l'a oint? 

 

        C’était Dieu. Combien Dieu a t-il d'onction? 

 

        Ainsi, vous voyez, vous marchez sur un terrain très glissant. Mais vous n'êtes pas sur un terrain glissant quand vous comprenez qu’au temps de la fin les deux esprits seront si proches, qu’elles seront différentes d’un fil de rasoir. Or, que s’est-il passé avec Satan et son onction? Il a quitté la Parole. 

 

Alors, pouvez-vous être oints et vous éloigner de la Parole? Ils vous diront : "Non." 

 

        Vous avez tort. Dès le commencement, l’alpha c’est oméga. Voilà votre principe.  

 

11.    D'accord: 

 

(1)    au commencement était la parole, et la parole était avec Dieu, et la parole était Dieu.  

(3)    et toutes choses ont été faites par elle,… (En d'autres termes, la Parole a fait toutes choses en commençant à ce moment particulier.) 

 

        Maintenant Fr. Branham, dans ce verset des Ecritures, fait ressortir que ce que Dieu faisait à ce moment-la, c’était de 'devenir Dieu', où Il devenait tangible. Maintenant, où est-ce qu'il a déniché cela? Eh bien, il l’a déniché ici dans 1 Jean, et nous avons lu la tangibilité de Dieu. Maintenant, une 'tangente' est un terme mathématique, en science exacte: c'est une ligne, une ligne droite, habituellement. Je ne sais pas si j’ai jamais étudié des lignes  courbées quand j'étais en classe. Eh bien, vous pouvez avoir des courbes et tout, vous pouvez les tracer, et vous pouvez en faire ressortir n'importe quoi que vous voulez en faire ressortir.  

        Mais on parle habituellement d’une tangente quand une ligne droite touche la circonférence d'un cercle. Ainsi, qu’est-ce que c’est: la 'tangibilité', c’est la 'touchabilité.' 

12.    Ainsi, il dit dans 1 Jean: 

(1)    Ce qui était dès le commencement, (Maintenant, Jean retourne directement, ici de 1 Jean 1, à Jean. 1:1, et sans aucun doute que cette Épître a été écrite quelque temps après que l'Évangile de Jean ait été écrit. Selon Husher, il a été écrit en 90 après J-C)... Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, (Maintenant, remarquez cela.) ce que nous avons vu de nos yeux que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la Parole de la vie,  

 

        Maintenant, il dit ici la même chose dans cette Épître, il explique vraiment ce qu'il a dit dans Jean 1:1. Or, Fr. Branham a dit : "Autrefois, là au commencement, c'était la source de la tangibilité." Maintenant, observez ce que Jean dit. Il ne l’applique pas seulement à la tangibilité, mais il l’applique à la capacité de le voir, ainsi il a dit : "Nous l'avons contemplé." Maintenant, vous savez que personne ne peut voir Dieu et vivre. C’est impossible. Et la Bible dit aussi : "Personne n'a jamais vu Dieu." Vous ne pouvez pas le faire. Jésus a dit : "Le Fils Unique l'a fait connaître", mais personne ne peut voir Dieu.  

        Or, dans l'Évangile de Jean, Il vous est dit que personne n'a jamais vu Dieu ou ne verra Dieu. Vous ne pouvez pas voir Dieu, cependant ici, Il est dit (après que Jean le dise là-bas) : "Le Fils Unique l'a fait connaître", ou l'a complètement révélé par des mots et l’a parfaitement montré... et par conséquent, les mots sont des unités de mesures. Ils ne sont pas seulement descriptifs. Ils ont, en fait, le pouvoir de rendre vivant, dans le sens de votre intelligence, de votre compréhension et de votre acceptation afin que vous puissiez comprendre et appréhender ce qu’il y a dans la Parole, que Dieu et la Parole sont un, parce que la Bible dit qu'ils sont un. 

 

13.    Par conséquent, vous examinez, ce que j'ai dit tant de fois, Dieu le Rhema-Logos, parce qu'il devrait tout d'abord être Rhéma, qui se changerait en Logos parce que seul le Logos, en réalité, a la capacité de Se manifester Lui-même, en sorte que l’extérieur exprime l'intérieur. Maintenant, nous ne traitons pas seulement de sémantique dans le sens des mots. C'est bien au-delà de l’étymologie. C'est bien au-delà de n'importe quoi que nous observons dans le sens mécanique. C'est dynamique, parce que maintenant nous avons le littéral de ce qui est là, qui avant ne pouvait pas être compris ou être appréhendé. En d'autres termes, Il ne pouvait pas être vu, Il ne pouvait pas être touché, Il ne pouvait pas nous être familier. Nous ne saurions pas si nous sommes dans Sa Présence ou pas. Il pouvait être là, et nous ne le saurions même pas. C'est pourquoi la colonne de Feu est ici aujourd'hui, et personne ne le sait (à l’exception de quelques-uns parmi nous;) et nous le croyons.  

 

        Ils ne peuvent pas le croire, parce qu'ils ne sont pas dans le Logos. Ils vous diront qu’ils le sont, mais le plus loin qu’ils vont avec le Logos c’est simplement 'le logos est l'expression d'une pensée'. Et si je peux exprimer ma pensée, alors c'est le 'logos'. Ce n'est pas vrai. Ce n'est pas vrai. Cela doit aller au-delà, bien au-delà de ça. Quand je dis "vache" c’est tout ce qu’il en est. Vous comprenez ce qu’est une vache, parce que vous savez ce qu'est une vache. Quand je dis "vache" cela ne produit pas la vache. C'est seulement descriptif. C'est langue morte. C'est mécanique. C'est une mesure que vous et moi comprenons par expérience antérieure, parce que c'est ce qu’on nous a enseigné. Comment pouvez-vous arriver à cela avec Dieu? Quand est-ce qu’on vous a enseigné 'Dieu'? Que savez-vous au sujet d’expérimenter 'Dieu'? Vous n’en savez rien. Ainsi, quand vous parlez de Logos, vous devez parler d'une réalité, où Fr. Branham commence et l'amène à la tangibilité.  

 

14.    Alors, maintenant: "la Parole est devenu chair." Maintenant je vais vous dire quelque chose: la Parole devenant chair en Jésus, c’est la plénitude de la Divinité corporellement et la Divinité Suprême du Seigneur Jésus-Christ. Mais qu'en est-il de Dieu dans la chair en Adam? Qu'en est-il de Dieu dans la chair dans un prophète? Qu'en est-il de Dieu dans la chair dans une Épouse, et dans les vierges Sages et les vierges folles, où Dieu devient Le tout en tous? Ainsi, maintenant vous êtes de retour à la solitude de Dieu, n’est-ce pas? Un Dieu, Le tout en tous. Un Dieu souverain, engendrant, créant, Dieu "tout seul" qui reste exactement et à jamais Qui Il est, et ce qu'Il est, et ne changeant jamais quant à l’intrinsécalité et aux attributs exprimés de Sa Divinité. 

 

        Ainsi, même concernant l'inanimé, quand Dieu a dit : "Que la lumière soit;" il devait y avoir de la lumière, et la lumière était absolument la reproduction de ce mot 'lumière'. Ainsi, peu importe ce que c’est, à l’intérieur s’y trouvait la lumière, et cela s’est manifesté.  

 

15.    Ainsi, quand Fr. Branham parle de 'tangibilité', Dieu qui devient tangible, Jean est allé au-delà de ce que Fr. Branham a dit, comme définition, bien que Fr. Branham l’ait dit maintes et maintes fois. Voici ce que Jean a dit: 

(1)    Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé…

 

        Maintenant remarquez, il double 'contemplé' et 'vu de nos yeux'. Maintenant, il ne voit pas avec le coeur, et il ne voit pas seulement avec le cerveau en tant que tel. Ce n'est pas seulement une perception qui est en rapport avec l’esthétique ou l'éthéré. C'est juste comme cela: le saisir. Il est question de 'saisir et de retenir', c’est de ça que nous parlons, et nous parlons de Dieu, n’est-ce pas? Parce qu'il est dit : "Nos mains ont touché la Parole de la vie." 

 

16.    Ainsi, Fr. Branham avait vraiment raison de parler de tangibilité: le Dieu Qui est devenu extrêmement réel. Maintenant remarquez, il a dit : "concernant la Parole de la vie." Par conséquent, si vous parlez de la Parole de la vie, alors vous parlez de la vie qui est Dieu, et de la Parole qui est… Il a dit "La Parole de la vie", donc, si quelque chose vient 'de', alors ça sera une partie et une parcelle de ce qui est là. Voyez? Si un veau vient d'une vache, vous pouvez absolument comprendre que ce qui en est sortie est une partie et une parcelle de ceci. Maintenant, ce n'est pas un très bon exemple. Le meilleur exemple serait quand Dieu a dit : "qu’il y ait une vache", et cette vache s'est réellement trouvée là. Cette vache était la manifestation que vous pouviez voir de vos yeux, et l’examiner scrupuleusement. Pour vous rassurez que ce n'est pas un apparition… allez le toucher… "Ouais, c'est une vache."

 

        Maintenant, faire ce que je fais, ne ravilie pas Dieu. J'essaie de montrer ce que Fr. Branham a dit :"Vous pouvez trouver Dieu dans la nature, dans la création"

 

        Et Paul a dit la même chose. Si vous ne pouvez pas voir Dieu dans la création, et comprendre Dieu à partir de la création, vous ne croyez pas en Dieu, point, quant à ce qui est dans la Bible, et en particulier au temps de la fin, ou Fr. Branham est maintenant dans une position plus élevée que celle de Jean. Oui, sa position est même plus élevée que celle de Jean. Pourquoi? Parce que Fr. Branham repart jusqu’à Paul, et la position de Paul était plus élevée que celle de Jean, parce que Fr. Branham a dit : "Les disciples…ils ont mangé avec lui, ils ont dormi avec lui, ils ont pêché avec lui, ils ont tout fait …mais la révélation a été donnée à Paul." N’est-ce pas? Qu'est-ce que vous allez faire de lui? Maintenant, vous pouvez argumenter tout ce que vous voulez, et vous pouvez dire : "Eh bien, Fr. Branham n'était pas là pour voir, et Fr. Branham n'était pas là pour toucher". 

 

        Eh bien, j'ai du nouveau à vous annoncer: Fr. Branham était là pour voir, parce qu'il a vu la Colonne de Feu. Alors, est-ce que Fr. Branham a vu quelque chose de différent? Oh que non ! Il a vu ce que Moïse a vu, et il a aussi eu une vision de Jésus. Ainsi, il n'y a aucune différence. 

 

17.    Ainsi, Fr. Branham, en progressant, fait, en réalité, ressortir les saintes Ecritures, nous les ouvre, à vous et à moi, d’une façon telle que personne ne l’a jamais fait, parce qu'il repart directement au commencement, et même au-delà de Jean 1:1, où il n'est même rien dit du Logos; il est seulement question de Dieu étant tout seul: il n'y avait même rien de créé, et il n'y avait là rien à l’exception de Dieu. Même pas un atome. 

 

        Maintenant, cela remplit aussi les conditions à cause de ce qui est sortie… Et c’est ce à quoi je regarde: le Logos était avec lui. Cela vous montre que rien n’est là si ce n’est Dieu, puis ce qui s’est formé venait de Dieu Lui-même et c’est devenu ce qui, à son tour, allait montrer Sa visibilité et Sa tangibilité. C'est exactement ce pourquoi vous avez, ce que Fr. Branham a dit dans 2 Corinthiens 5 : "une demeure qui n'a pas été faite de main des hommes, éternelle dans les cieux." Et si Jean pouvait le dire, Paul pouvait le dire, et ainsi d’un bout a l’autre : "au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu" ça va ainsi d’un bout à l’autre, de bout en bout, à chaque Semence du Dieu Tout-puissant. Chaque Semence sans exception, aux cieux, aurait ça qui l’attend. 

 

Et Fr. Branham a dit : "Quand vous êtes nés de nouveau, vous avez entendu depuis de votre théophanie." 

 

        En d'autres termes, maintenant vous êtes complètement arrangé et complètement prêt, bien que ce ne fût pas le moment (vous l'aviez contourné) maintenant, à ce moment particulier, vous allez à ce corps particulier. Nous en parlerons plus tard dans les questions. 

 

18.    Ainsi, ici nous voyons que la vie a été manifestée, et nous L'avons vu. Maintenant remarquez: la Parole de la vie, c'est la Parole de la vie, celle qui était la jadis. Maintenant Jean dit : "La Parole même de la vie, la même vie, la même Parole, est maintenant en manifestation." C'est pourquoi Jean pouvait dire : "Et la Parole est devenu chair." Ce qui était là, c’était que Dieu S'était Lui-même donné, Se rendant disponible par la tangibilité. Et j'aime là où Jean dit : "Nos mains ont touchés la parole de la vie."

 

 (2)   … nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père…

 

        Maintenant, remarquez encore, il dit "que la vie éternelle qui était auprès du père." Maintenant, là encore, si c'est 'auprès' de quelqu'un, qu'allez-vous en faire? Et la vérité crue, c’est que c'est une personne. Vous ne pouvez pas dire : "Dieu, étant Lui-même éternelle, la vie Éternelle, parce qu'Il l’est, vous ne pouvez pas du tout dire que cette vie n'est pas le Père. Mais ce que vous observez ici, selon ma compréhension c’est que Dieu, assumant la position de Père, donne maintenant naissance. Et comme Il donne naissance, Il souhaite présenter des enfants qui soient tangibles. Et la tangibilité a commencé là jadis, comme avec lui, ce qui était le corps. 

 

19.    Ainsi, maintenant vous avez un Corps-Parole, vous avez un Corps-Esprit, et Fr. Branham l'a appelé une 'théophanie'. Maintenant, j'ai été en très profond désaccord avec Fr. Branham sur l'usage qu’il fait de 'théophanie' en l’appliquant à tous. Ça ne marchera pas, parce qu’en grec 'theophanero' veut dire que Dieu Lui-même Se fait voir. Et la seule façon pour que vous et moi puissions être des théophanies, ou en avoir une, c’est pour les mêmes raisons que nous sommes appelés 'messiettes', et que l’Épouse est appelée 'Mme Jésus. C'est un terme dérivé. C'est quelque chose de transmis, bien qu’en soi, c'est l’original et que c’est avec Dieu et que c’est une partie de Dieu. Et là encore, vous y verrez quelque chose: si c'était une partie de Dieu et avec Dieu, vous verrez la compartimentalisation, vous savez, faire des compartiments, en montrant comment tout s’élabore dans l’histoire singulière, et même en des générations singulières, jusqu'à la plénitude. 

 

20.    Ainsi, il a dit:  

(2)    ... nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée,

 

        Ainsi, maintenant Jean dit simplement, comme Fr. Branham dit : "Voici Dieu, et Dieu se rend absolument tangible, absolument manifeste, absolument approchable, et absolument vu dans les conditions que Dieu veut Se faire voir, et Fr. Branham l'a appelé 'voilé, '- Dieu Voilé ou Dieu Masqué. Et puis il a dit : "Dieu Se cache pour Se révéler." Et ce terme se trouve dans les Ecritures. Je vous l'ai fait ressortir et montrer dans le terme grec. Je pense que ça se trouve dans le Livre de Luc. Je ne l'ai pas encore vérifié, mais ça se trouve là. Ça vous montre ce que Dieu fait : ce pourquoi Il cache quelque chose, c’est dans le but de la manifester et de la reproduire.  

 

21.    Maintenant, c'est pareil avec les mystères : vous avez là dedans des mystères. Pourquoi sont-ils cachés ? Parce qu'Il veut les révéler. Et ce qui vous est caché, cette chose est en réalité révélée par les moyens mêmes par lesquels elle est cachée. Ainsi, Dieu se cache dans un prophète, qu'est-ce qu'Il fait? Il le fait dans le but de Se manifester pleinement et de Se faire connaître à cette occasion. Ainsi, Dieu s'était caché en Jésus, qu'est-ce qu'Il faisait? Il faisait exactement ce qu'Il voulait faire à cette occasion. Puis si Dieu Se cache dans l'Église (Et souvenez-vous, ce n'est pas le 'plénitude de la Divinité corporellement') et ne pensez jamais que toute l’Épouse ensemble aboutit à Jésus, aboutit à Dieu, parce que la plénitude de la Divinité corporellement c’est seulement quand Dieu s'incarne dans le vase de Jésus, Son Fils. Disons le catégoriquement. Et la Divinité Suprême, c’est seulement quand Dieu s'incarne dans ce Fils.

 

        Une chose telle que Dieu dans Son Église, en sorte que maintenant l'église est Dieu, n’existe pas: Dieu déversait dans Christ, Christ dans le Eglise… wham! Tout disparaît, et il ne reste que l'Église. Laissez tomber! Si ce n'est pas du diable, je ne suis pas de Dieu. Je vous le dit catégoriquement: si je n’ai pas raison, Lee Vayle va aller brûler en enfer. Je n'ai pas du tout la pensée d’un Dieu quelconque, mais d’un Dieu Suprême, et je vais vous dire une chose: si Dieu est dans l'Église, et que nous sommes tous une partie de Dieu, quelque chose quelque part est arrivé à Dieu. Alors ça ne m’intéresse pas, parce que je veux m’en aller d’ici, et je veux quelque chose de bien meilleur que ce que j'ai présentement! Ou qu’une personne, que j’ai vu, possède, quand il est question d’un homme ou d’une femme en Christ. Je suis véhément à ce sujet, et vous feriez mieux de croire que je le suis. Des milliards de parties de la Propre vie de Dieu ne constituera jamais la souveraineté. 

 

22.    Ce que les gens disent aujourd'hui et ce en quoi ils croient, je ne peux pas le croire; Je suis désolé. Je ne suis pas intéressé. Si c'est Dieu, je n’en veux pas. Eh bien, ce n’est pas Dieu. C’est à ça que je regarde, là [il montre du doigt la photo de la Colonne de feu avec Fr. Branham.]  La Colonne de feu au dessus d’un prophète, et dans un prophète nous donnant la tangibilité.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

"Celui qui m'a vu a vu le Père." 

"Qu’est ce que ça veut dire, Fr. Branham? "

"Vous me regardez, n’est-ce pas? " 

        "Non! Non! Bon sang! Je ne peux pas croire ça! Sacrilège! Sacrilège! "  

"Eh bien, avez-vous le Saint-Esprit? "

        "Oh, certainement, que oui! C’est merveilleux! " 

 

        Bande de païens menteurs ! J'irais plus tôt en Afrique où le sorcier guérisseur revendique qu'il peut se changer en hyène, et j'accepterais ça bien plus que cet autre rebut. Pourquoi une personne rabaisserait Dieu? Je vais vous dire pourquoi: parce qu'elles sont la semence du serpent. C'est tout ce qu’il en est; ça se résume à la semence du serpent. Dieu n'est pas un homme. 

 

Vous dites : " Qu’en est-il, si ce sont des vierges folles? " 

        Eh bien, je vous dirai: elles sont affreusement folles. Près d’être stupide. 

 

23.    (3)    ce que nous avons vu et entendu... (Maintenant, il a placé 'entendre' ici: nous l'avons vu, nous l'avons entendu, et l'avons touché.) 

 

        Hé, ne me dites pas ce n'est pas un stylo que je tiens dans ma main. Je l'ai vu. Je ne peux pas l'entendre, bien sûr. Mais je le touche.  

 

        Eh bien, j'ai deux chats à la maison. Ils sont des mignons petits chats. Je les touche tout le temps. Ils font, "Miaou, miaou", d’une manière plaisante quand ils veulent votre attention. Je les entends, et je leur parle, et ils "miaulent" en réponse. Bien sûr, nous ne discutons pas trop. Mais j'ai deux chats, et ne me dites pas que nous n'en avons pas. George le concédera. Nous avons deux chats... nous les touchons, les écoutons, leur parlons, les nourrissons. Si vous les touchez, vous saurez... Si vous êtes rudes avec eux, ils geindront ou ils vous grifferont. Ils sont réels. 

 

        Eh bien, qu’en est-il de ceci? Or, nous parlons de Dieu. Maintenant, le mot qui est utilisé ici, c’est 'Logos; Ainsi, Il est un ''Dieu-Logos''. Si Il est le ''Dieu-Logos'', Il vous est dit de manière absolument catégorique que Dieu est capable de Se manifester complètement dans une forme qui peut être appliquée à nos sens de telle manière que nous pouvons Le voir, L’entendre et Le sentir (que voulez-vous de plus?) et même L’entendre. Mais comment L’entendez-vous? À travers le prophète. Et Dieu ne change jamais.  

 

        C'est pourquoi il est dit dans les Hébreux : Dieu était dans les prophètes puis dans le Fils, dans les derniers jours. Cela ne veut pas dire qu’il n'y avait plus de prophètes. Ça veut dire que c’est le dernier et le plus élevé dans lequel Dieu entre. Il fait son voyage depuis genèse 1, passe par Malachie, directement dans Jean 1, 2, 3... Eh bien, de même que dans Luc, Marc. Et là, il y a l'apogée, parce que Fr. Branham a dit : "Tous les prophètes étaient une partie de la Parole, mais Jésus était la Parole entière." Et il était le Fils Unique, engendré d’une manière particulière. 'Fils unique' veut dire ' engendré du Père de manière unique.' Il n’existe personne d’autre comme lui. 

 

24.    Maintenant, remarquez ce qu'il a dit: 

(3)    ce que nous avons vu et entendu, nous vous l`annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ. 

 

        Maintenant, là même, il vous dit ce que Fr. Branham a dit : "La tangibilité de Dieu": Dieu, venant devant nous afin que nous puissions absolument l’appréhender par nos sens, et nos sens sont reliés à l'esprit, et l'esprit est relié à l'âme. Par conséquent, en tant que semence, nous avons toute la capacité de reconnaître et de comprendre Dieu au point où nous avons une communion absolue avec Lui. Et Fr. Branham a dit : "Vous étiez dans votre père et il voulait communier avec vous. Et à travers les liens sacrés du mariage et le terrain sacré de votre mère, vous avez été enfanté, et maintenant vous avez communion avec lui." 

 

        Par conséquent, nous examinons la même chose: la tangibilité. Dieu nous a enfantés afin d’avoir communion avec nous. Maintenant la grande question est: à quel point avons-nous communion avec Lui? Maintenant, c’en  est une bonne, n'est-ce pas? Et pourtant, c'est de ça dont il question. Mais il est dit : "Deux hommes marchent-ils ensemble, ont-ils communion, sans en être convenus? " [Amos 3:3] 

 

        Sur quoi allez-vous vous convenir? Eh bien, vous allez vous entendre sur ce que, tous les deux, vous aimez manger, ce que, tous les deux, vous aimez porter, la où, tous les deux, vous aimez dormir, la où, tous les deux, vous aimez vivre, ce que, tous les deux, vous aimez. En d'autres termes, êtes-vous compatible à un certain degré, qui n'est pas nécessairement purement mécanique, mais qui doit être en rapport avec l’intrinsecalité spirituel de la personne? Eh bien, montrez-moi n'importe quoi qui corresponde à cette description, en dehors de la Parole révélée de Dieu, et je le mangerai. Je serai heureux de le faire et de grandir par cela. Vous ne pouvez pas l'avoir d’aucune autre façon. 

 

25.    Par conséquent :"a moins que deux hommes marchent ensemble d’un même accord... " Quel est l'accord? Eh bien, admettons-le, avec Dieu étant souverain, absolument despotique en ce qui le concerne et Sa Parole, vous et moi, nous ne pouvons avoir communion avec Dieu que dans Sa Parole. C'est tout. C'est pourquoi la Parole est la lampe et la lumière sur notre sentier, à nos pieds." [Ps 119:105] "Et si vous marchez dans la lumière, comme lui, il est dans la lumière, nous avons alors la communion l’uns les autres." [1 Jn 1:7] En d'autres termes, comme Dieu S’est manifesté et S’est Lui-même fait connaître à vous en cette heure, et vous y croyez et y marchez, vous avez communion, et vous vous parlez les uns les autres, et vous avez communion, et Dieu écoute: "J'aime ce qu'ils se disent. J'écoute." Voyez? 

 

26.    Pas prier... Vous ne priez pas. Sortez un peu de ce régiment de prière. Il y a trop de prière faite, c'est, des prières inutiles, enlisant vos roues en priant, essayant de forcer la main de Dieu, essayant d'avoir Dieu de votre côté, essayant de faire de 'l’Urbana' la capitale de l'Ohio, au lieu de Columbus. Vous ne pouvez pas forcer la main de Dieu pour que deux et deux fassent trois et demi. Vous ne pouvez pas empêcher Dieu d’être Jéhovah-Rapha, ce qui est Dieu le Guérisseur, comme ce que veulent faire vos bandes de Presbytériens, Méthodistes, Baptistes et Dieu sait quoi, parce qu'Il est encore le Guérisseur. Et Il n'a jamais dit : "j’y substituerai des docteurs" non plus. D’aucune façon. N'importe qui, qui sait quelque chose, sait que le corps doit se guérir lui-même. Comme Fr. Branham l’a dit : "la guérison est en vous, mais n’allez pas trop loin avec ça." C'est ce qu'il a dit.  

 

27.    Ainsi, vous voyez, quand Jean parle de ceci, c'est ce que Fr. Branham nous disait. Et il dit: 

(4)    Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite.

 

        Or, Jean vous dit: c’est basé sur lui-même, ce qu'il a vu, et ce qu'il sait de sa communion absolue avec Dieu, manifesté dans la chair, il nous donne, à vous et à moi, tout ce dont nous avons besoin, et cela accomplit Deutéronome 18, bien que cet homme ne soit pas un prophète. Il n'a pas besoin de l'être. 

 

        Or, Marie de Magdala, de laquelle ils ont chassé sept démons, je crois, elle avait les même esprits que la prostituée qui a lavé ses pieds et a séché ses pieds avec les cheveux de sa tête, ils ont vu la même chose, ils ne l’ont pas compris (bien que Jean a vu la même chose, il ne l’a d’abord pas compris) mais ils l’ont compris plus tard.  

 

        Maintenant, voici un bon garçon appelé Jean, il ne fait aucun doute qu’il n'a jamais été pris en adultère, n'a jamais été en dehors de la loi, de même que Paul et Pierre et ces hommes, des braves hommes, et ils pouvaient toucher la Parole de la vie. Mais voici venir une prostituée, se souillant elle-même, et souillant une quantité d’hommes qui se souilleraient avec elle, et elle vient toucher Dieu. Elle lave Ses pieds. 

 

28.    Maintenant, dites-moi si ce n'est pas l’approchabilité et la tangibilité, exactement ce que Fr. Branham a dit. Dites-moi ce que c’est. Maintenant, nous parlons de la réalité. Or, Fr. Branham a dit : "Dieu Condescendant." Eh bien, si ce n'est pas la condescendance, dites-moi ce que c’est. Et si cela n’ouvre pas la voie pour la propitiation, et pas seulement une propitiation, comme si vous étiez réconciliés, que vous vous teniez loin ici, et Dieu dit : "D'accord, j'ai utilisé le Sang et maintenant c'est bon, et tu peux te tenir là, et je te laisserai te tenir là, et je ne t’emprisonnerai pas. Je ne t’enverrai pas à enfer, mais tu te tiendra là-bas." 

 

        Oh, quel bien ça fera? Je me tiendrai ici, réconcilié, je me tiendrai ici, justifié, et Dieu se tiendra là-bas. Nous sommes encore séparés. Quel bien cela fera-t-il? Eh bien, je suis maintenant dans un plus mauvais état, parce que c'est la limite quant à la propitiation et ce que ça fait.

 

        Alors, qu'est-ce qu'Il fait? Il nous sanctifie, nous baptise du Saint-Esprit, et nous amène à cent pour cent dans une unité, à cause de ça, Il nous rapproche de Son trône pour avoir communion. Maintenant, nous examinons ce dont Jean parle et ce dont Fr. Branham parlait. Ainsi, je peux vous dire une chose: le même Dieu Tout-puissant qui a traité avec Jean, a traité avec Fr. Branham, a traité avec Moïse, a traité avec Paul. Et c'est pourquoi Fr. Branham pouvait catégoriquement dire : "La même Colonne de Feu qui est apparu à Moïse, qui est apparu à Paul, m’est apparu", et Fr. Branham était dans les trois: un, deux, trois. Dieu fait toute chose en trois.  

 

        Puis, Il achève la chose entière en sept. Tout que ce Dieu fait est en sept, mais Dieu est en trois. Pas trois dieux. Je n'aime même pas la pensée de 'Père, Fils, et Saint-Esprit' des titres où Dieu a manifesté Son Fils. Pour moi, Dieu S’est manifesté dans le Fils. C'était Dieu, point. 

 

29.    J'ai une compréhension du Fils, je crois, et je comprends qu'il était le médiateur, en nous faisant entrer en Dieu. Il est aussi l'intercesseur qui nous garde à l’intérieur. Je comprends qu’il est maintenant même sur le trône, alors que le Père est ici en bas, amenant l'Église à la soumission, amenant tout sous les pieds de Jésus Christ jusqu'au jour où le Fils rend l’autorité au Père, et le Père devient Le tout en tous. 

 

        Je comprends ces choses. Je n'ai aucun problème. Et parce que je les comprends, je n'ai pas de problème. Et je sais que je dois m’approcher de Dieu à tous moments à travers Jésus Christ. Et l'église a commis la grande erreur de faire de Jésus égal à Dieu (et c’est ce qu’il est d’une certaine manière) mais il n'est pas Dieu. Il n'est pas la Divinité. Je suis désolé, mais il ne l'est pas, parce que Dieu n'est pas en lui. D’aucune manière. Le fait que Dieu était en lui, ce n'est pas la Divinité, de même que Dieu est en vous, ce n’est pas la Divinité, en ce qui concerne la Divinité Lui-même, ce qui est le Dieu Souverain, Créateur et qui maintient. 

        Je vous dis: essayez un instant de faire que le Dieu qui est en vous crée quelque chose. J'aimerais vous le voir faire. Comprenez-vous ce que je dis? C'est une question de grâce G-R-A-C-E. Gardez-la là. Gardez-la là. Gardez-la là. La grâce, et non pas une question de présomption. Pas de présomption. Savez-vous ce qui est arrivé au garçon qui a couché avec sa mère? Il les a tués tous les deux. Ne faites pas l'idiot avec Dieu. Ne faites pas l'idiot avec Dieu. Ne présumez pas. Nous entrons dans une affaire sérieuse, c’est sérieux parce que, au jour de la fin, la pleine manifestation que tout l'Israël a vue à travers le Fils bien-aimé, ce même ministère est apparu dans la chair humaine en notre heure. Par conséquent, Fr. Branham a dit : "Vous me regardez, n’est-ce pas? C’est la même chose." Savez-vous une chose? Paul n'a jamais dit cela, et pourtant il l’a dit. Ainsi, vous vivez dans un jour périlleux, périlleux (le jour de tromperie)  de tromperie subtile tout comme en Eden. 

 

30.    Maintenant [1 Jean 1:5]: 

(5)    La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c`est que Dieu est lumière, et qu`il n`y a point en lui de ténèbres.

(6)    Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.

(7)    Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.

 

        Ce n'est rien d’autre que Jean 3:16-19, où Il vous est dit: bien que Jésus soit mort pour ôter la condamnation, il y a encore de la condamnation. Pourquoi y a-t-il la condamnation? Parce que les hommes ne viendront pas à la lumière. Ils n'apporteront pas leurs actions à la lumière. C'est exactement ce que Caïn ne ferait pas. Il n'apporterait pas sa religion à la lumière de la Parole révélée, et c'est exactement ce pourquoi vous avez aujourd'hui: le monde entier dans l’obscurité, et le monde entier est maintenant fini, point, foutu, et c’est ce pourquoi huit personnes seulement sont entrés dans l'arche. Alors, ne cherchez pas dix mille ou dix millions de personnes. Ôtez cette idée de vos têtes. Vous devez examiner votre coeur et dire :"Dieu, est-ce que je marche dans cette lumière? "  

 

        Et si vous marchez dans cette lumière, vous avez communion, en marchant dans la lumière et la communion, comme Fr. Branham a dit : "Deux hommes dans un bateau" la communion. Et que font-ils? Ils parlent. Combien de gens dans ce Message croient Malachie 3: "Et Dieu a entendu ce qu'ils ont dit. Ils se sont parlé l'un l'autre." 

 

        Non, c’est toujours de crier à Dieu. Vous pouvez crier à Dieu tout ce que vous voulez. Ça ne changera pas Dieu d’un iota. Vous devez 'croire' Dieu. Et si vous n'êtes pas ordonnés à ça, vous ne croirez pas Dieu. Maintenant c'est un verset que presque personne ne peut comprendre. Là, dans Actes 13:48: "et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent."

 

        Maintenant, comment êtes-vous ordonnés à vie éternelle? Quand votre mortalité, ce corps physique, prend l’immortalité à cause de ce que Fr. Branham a appelé 'la théophanie'. Maintenant, vous êtes retourné juste là où vous devriez être, où vous étiez dès le commencement. 

 

31.    Ainsi, voici le tableau: 

(8)    Si nous disons que nous n`avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n`est point en nous.

(9)    Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

(10) Si nous disons que nous n`avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n`est point en nous.

 

        Eh bien, à qui parle-t-il? A la semence du serpent. Caïn est venu devant Dieu, et Dieu lui a dit : "Où est ton frère, Abel? "

 

        "Comment est-ce que je le saurais? Est-ce que je suis le gardien de mon frère? " 

 

        "Oh", Dieu a dit : "un instant. Je peux entendre le sang de ton frère crier depuis la terre. Tu l'a tué." 

 

        Et alors? " 

 

        "Eh bien, tu as péché! " 

 

        "Non! C’est lui qui m'a rendu fou de rage. S'il ne m'avait pas rendu fou de rage, je ne l'aurais pas fait. C'est de sa faute." 

 

        Avez-vous déjà entendu celle-là avant? "Il m'a attaqué. Il m'a piqué." 

        Vos enfants, nos enfants… "Il m’a soufflé dessus." Petits diables. "Né dans le péché, façonné dans l’iniquité. La chair du serpent, à défaut d’être la semence du serpent. Bien, vous avez saisi la pensée.  

 

        Ainsi, voici ce que je voulais dire, et j'ai pris longtemps pour le dire, au sujet de ceci, ici dans Jean: la tangibilité de Dieu (la tangibilité de Dieu).

 

32.    Maintenant, Dieu n'était pas dans le prophète beaucoup de fois, comme nous disions, et je sais qu'Il n'était pas dans le prophète quand il s'est tenu derrière la porte pour me faire peur en me sautant au dos! C'est très bien. Mais la chose est que je comprends 'la tangibilité'. "Vous me regardez, n'est-ce pas? " Vous voyez? La chose est que les gens veulent rendre Dieu si élevé et si sacré qu'ils ne peuvent pas comprendre que malgré Sa hauteur et Sa sainteté, nous sommes Ses enfants. Il nous aime, et Il veut la communion. Et Il est allé si loin pour avoir cette communion qu’Il a donné Son Fils unique, ce Fils obéissant a souffert, est mort et a versé Son Sang pour vous et moi, pour que nous puissions avoir cette communion.  

 

        Et c'est ce que Jean dit: la tangibilité, l'humanité de Dieu. C'est pourquoi la Bible pouvait dire : "Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu;" [Rom 3:23], et sont continuellement privés de la gloire de Dieu, que personne n'a jamais eu, excepté Jésus, et il a même dit : "Si c'est Ta volonté, que cette coupe s’éloigne de moi" [Mt 26:39]. Alors, Il a réellement transpiré du sang afin de l’endurer, mais il l'a supporté. Et Dieu a été complètement satisfait par le sacrifice parfait et le Sang versé. Mais remarquez ce que Dieu a du faire pour l'obtenir. 

 

33.    Par conséquent, quand l'appel du clairon retentit dans les Ecritures: "Le salut vient de l’Eternel", c’est à cent pour cent juste. Maintenant, parcourrez tous les neuf titres de la diversité de Jéhovah. Et si cela ne vous dit pas tout ce que vous voulez savoir au sujet de Dieu, alors parcourrez encore et encore et encore, et sondez votre Bible, et sondez le Message, et continuez à examiner, et continuez à examiner et continuez à examiner.  

 

        Et souvenez-vous, ne Le compartimentez pas comme si vous allez expliquer: "Il est Berger ici, et ici, Il est Guérisseur, et ici, Il est le Pourvoyeur, et ici, Il est ceci... Et voyons voir si je peux... Oh, oui, j'ai besoin de la guérison, alors "Alléluia, Seigneur! Alléluia, Seigneur! Seigneur! Seigneur! Seigneur! Guérisseur! Guérisseur! Guérisseur! " Oh, oui, oui, oui… quelque chose d’autre ici… Qu’est-ce que je voulais ici? Oh, oui… de verte pâturage… Berger, Berger, Berger, Berger. Oh, j'ai besoin de provision… "  

 

34.    Non, Un Dieu… Un seul Dieu, ayant tout cela, étant complet. Pourquoi croyez vous que la Bible dit que vous êtes complet en Lui? L'achèvement, c’est l’achèvement. Vous ne pouvez même pas faire une égratignure à une bille de roulement fait dans l’espace, ce qui est parfaitement vrai parce qu'il n'y a aucune gravité. Vous ne pouvez pas mettre dessus une seule goutte d'eau. Vous devriez l'essuyer. Vous ne pouvez même pas y piquer une épingle. Pourquoi? C'est complet. Le mot 'perfection' veut dire 'complet'. C'est pourquoi nous sommes parfait en Christ. Vous êtes ce parfait, et non pas seulement parfait, vous êtes de ceux qui ont adhéré à la loge: le Corps sacrée de Dieu, L'Eglise, l’Épouse, et vous connaissez les mystères. 

 

        "Eh bien, oh, Fr. Vayle." 

 

        Ne me dites pas 'Fr. Vayle’ à moi. Ecoutez, j'ai la Bible à ce sujet. Croyez-vous la Bible, ou ne croyez-vous pas la Bible? 

 

        "Oh, Fr. Vayle, vous savez, j'ai une pensée qui me vient à l’esprit." 

        Ouais, vous avez une pensée qui vient tout droit du diable. C'est juste, mon chou. Allez directement à papa maintenant, et dites-le. Tout ce qu'il a fallu à Eve, c’était une pensée; elle est directement sortie de derrière la protection de la Parole.  

 

        Et vous savez quoi? Les pensées se manifesteront elles-mêmes, pas seulement en paroles. Vous pensez à une vache, vous dites : "Vache." Que pensez-vous de 'l’adultère'? Ça traverse tout votre corps. Vous vous retrouvez en plein dedans, n'est-ce pas? Allons! Faites vite. Commencez à comprendre la vérité. " Par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné. " [Mt 12:37] Quelle Parole te justifiera? C’est seulement le Rhéma du Dieu Tout-puissant, qui est devenu une révélation, là où la mécanique du Rhéma devient la réalité de ce que Dieu voulait vraiment dire. Ce n’est pas qu'Il va commencer à créer et à faire beaucoup de choses dans lesquelles votre esprit et mon esprit pourraient courir à en devenir fou comme des mathématiciens fous ou quelque chose du genre, et s’imaginer des choses ridicules. 

 

        Non, non, et non. Sondez la Bible. La création est maintenant finie, point. Et la création se meurt, point. Et la seule chose qui ne meure pas, c’est une Nouvelle Création, dont vous et moi sommes une partie, à travers la puissance rédemptrice du Seigneur Jésus-Christ, baptisée du Saint-Esprit, l'homme extérieur périssant, l'homme intérieur grandissant jour après jour, et un jour ce sera complètement manifesté. Nous serons manifestés quand toutes les autres choses seront passées: La Nouvelle Création. Savez-vous comment nous devrions nous-même nous appeler? "L’Église de la Nouvelle Création", et voyez la boue s’envoler. Eh bien, nous sommes les seuls ayant droit. Allons! Nous sommes les seuls. Très bien. Le temps passe vite. 

 

35.    [Question #1] "Fr. Vayle: 'Divinité #15', que vous avez prêché dimanche"… peu importe… "Non pas qu'il n'avait pas de commencement avec l'éternalité de Dieu. Il avait effectivement un commencement avec l'éternalité de Dieu qui était cette vie, la même vie que vous et moi avons. C'est pourquoi Fr. Branham a dit : 'Il viendra un temps où vous comprendrez… '" 

 

        Eh bien, j'ai traité et je traite encore de cette question, et c'est à cent pour cent exact. Quand vous observez Dieu, il n'y a pas de commencement et il n'y a pas de fin. Par conséquent, vous n'appliquez pas 'au commencement' à Dieu en tant qu’une Personne. Vous devez l'appliquer à ce que Dieu fait en tant que cette Personne. Et Lui, étant un Père, Lui, étant la vie (Et la définition de la 'vie' commence absolument par la multiplication.) Dieu fut capable de Se multiplier. 

 

        Ainsi, au moment où Il a commencé à Se Multiplier, c’est quand Il a pris cette forme, et Jésus, étant une partie même de Sa vie, comme vous dites : "dans les reins de Dieu." Vous avez dit : "Lévi était dans les reins d'Abraham, son père, et il payé la dîme." Eh bien, Jésus était dans les reins du Dieu Tout-puissant et il est sorti à un certain moment bien précis, je crois que c’est littéralement après qu’on est parlé ici de ce commencement. 

 

        Mais vous et moi ne sommes pas entrés en manifestation comme l’a fait Jésus. Nous étions en Lui et cette vie a été placée en Adam. Maintenant, à partir d'Adam voilà venir une manifestation de ces vies dans lesquelles nous entrerons. Et tout est une partie de l'éternité, parce que nous sommes sortis de l'Éternel (Celui qui n’a pas de commencement et de fin.) C'est pourquoi Fr. Branham a dit : "Il viendra un temps dans votre vie, où vous comprendrez, vous découvrirez que vous avez toujours été sauvé." 

 

36.    Quelle partie de vous a toujours été sauvée? C'est le salut de l'âme. Alors quelle partie de vous n'avait vraiment pas besoin du salut? La partie de Dieu qui est votre âme. Maintenant, si une partie de votre âme n'est pas Dieu, je peux vous dire une chose: la partie qui est Dieu n'a pas besoin de salut. L'autre partie oui. Je ne crois pas un instant dans la 'doctrine des deux âmes' et tous ces trucs prêchés il y a des années par le grand adultère, Jones. Je comprends qu’il est en train de jouer le même tour que les polygames ont joué là-bas. Il n'était pas un polygame. Il est comme ce type dans l’Utah qui avait à peu près dix-huit femmes et même une jeune fille de treize ans.  

 

        C'est le seul chef d’accusation qu’ils n’ont pas pu retenir contre lui [d’être polygame]. Ce qu'il a fait (il très intelligent) il a divorcé d’une femme, il lui a dit : "Tu es toujours ma femme, mais j’en épouserais une autre." Alors, il a divorcée d’elle et en a épousé une autre. Et il a eu à peu près treize femmes, toutes vivant avec lui, mais seulement une seule était la femme légitime.  

 

        Je comprends que Jones est en train de jouer le même tour. Ces groupes d’hommes veulent être polygames. Je vous dirai comment le faire. Je viens juste de vous le dire, mais vous êtes des hypocrites, des menteurs, des démons, un tas de combinards dégoûtants. Vous savez? Quand est-ce que le Dieu Tout-puissant S’est manifesté à travers des poubelles, et tout? 

 

37.    Maintenant, vous dites : "Qu’en est-il de David? " 

 

        Qu’en est-il de David? Dieu a dit à David à travers Nathan : "Ecoute, t’ai-je déjà refusés quelque chose? " en d'autres termes : "Est-ce que je t’aurais refusés, cette femme, si tu étais venus à moi pour elle? " 

 

        Vous dites : "Fr. Vayle, est-ce que cet homme pouvait aller prier Dieu pour cette femme? " 

 

        Cette femme devait se marier à personne d’autre qu’à un Israélite, bien qu'il soit un converti à la religion israélienne. Elle devait se marier dans sa propre tribu. Et Dieu aurait pu l’ôter du chemin. Comment pensez-vous que David a eu sa seconde femme, Abigaïl? Dieu a ôté Nabab du chemin, ce vieux fou. Une fois qu'il fut mort et enterré, elle s'est mariée à David.

 

        Je veux que vous pensiez à ce que j'ai dit, et que vous lui donniez, si vous le voulez, une connotation, soi-disant sale. Allez-y. Il avait tous les droits sur elle, et il l'aurait mariée. Hein? Oh là là, la tête vous tourne et vos yeux tournent dans leurs globes. Essayez d'accuser Dieu, et essayez d'accuser le peuple de Dieu de quelque chose. Vous êtes bien silencieux. Continuez simplement à y réfléchir, parce que Nathan a dit :"Quand est-ce que je t’ai refusés quelque chose? Pourquoi tu ne m’en as pas parlé? " 

 

38.    Tout le monde pense à David, malgré ses 499 femmes, pour tout ce qu’on en sait, il la voulait, néanmoins. Eh bien, il l’a eu. Pouvait-il l'avoir? Ouais, il l'a même eue. Qu'est-ce que Dieu a condamné? La manière dont il l’a eu. Et le premier bébé devait mourir, et le second est devenue Salomon, le bien-aimé de Dieu. Maintenant, essayez de vous représenter cela.

 

        "Eh bien, je pense que Dieu doit simplement aimer le péché." 

 

        Non, non, et non. Vous ne comprenez simplement pas Dieu, c’est tout. Vous ne comprenez pas Sa Parole; vous ne comprenez pas ce qu'Il faisait. Les gens ne comprennent toujours pas ce que Dieu fait. ... Il existe peut-être six à quinze million de Juifs et seulement 144,000 seront sauvés. Pourquoi? Parce que vous ne pouvez pas entrer dans le temple, le pouvez-vous? À moins que vous soyez un Israélite bon teint de race depuis dix générations? Comment allez-vous les découvrir? Le garçon Juif qui s’est marié à Elizabeth Taylor.... Elle s'est mariée à deux garçons Juifs, n'est-ce pas? Elle est devenue Juive. Sottise. 

 

        Essayez de jouer au plus malin avec Dieu, et voyez où vous allez finir. Fr. Branham n’a-t-il pas catégoriquement dit : "La naissance virginale n'est en rien difficile comparée, maintenant, à la naissance d'un enfant-semence de Dieu." En remontant à des trillions et des trillions et des trillions d'ovules et de spermatozoïdes et de vie à travers un mélange de matière grossière… "Combien de puces il faudrait pour avoir une livre de suif, et combien de fois elles cligneraient des yeux."? D'accord. 

 

39.    [Question #2] "Fr. Branham a dit :" (c'est ma pensée, et non celle de Fr. Branham, qui dit) "'Il n'a pas mis de côté ce Corps-Parole, mais il l'avait sans aucun doute et L'a apporté avec lui, mais vous et moi, nous ne l'avons pas.' " 

 

        Maintenant, cela soulève une question. C'est de beaucoup comme quand Fr. Branham a dit : "Cela pourrait vouloir dire une chose ou cela pourrait vouloir dire ceci", où Fr. Branham a, en réalité, fait deux déclarations différentes à propos d’une chose, c’est ce qu'il a fait dans le Livre de l’Apocalypse. Je l’avais noté, mais peu importe. Je ne l'accuse pas de faire des erreurs ou autre, je dis juste que quelquefois vous voyez une chose d’une manière, et une autre fois vous le voyez d’une autre manière, et savez vous si vous le comprenez correctement des deux manières, et la question est: que lui, Fr. Branham, en était capable, mais pas moi. 

        Maintenant, quand Fr. Branham a dit qu'il est venu exactement comme nous sommes venus, excepté qu’il n'a pas contourné ce corps Parole ou corps Esprit... Maintenant remarquez que je n'utilise pas le mot 'théophanie'. Et tout ce que je pourrais faire si je devais utiliser le mot 'théophanie', je dirais... Vous voyez, ce n'est pas 'Dieu'. Il n'est pas 'Dieu'. C’est le Fils de Dieu. Ainsi, vous diriez 'le corps de la filialité', parce qu'il n'avait pas le corps de Son Père. Il avait, je crois, ce que Son Père avait, qui se rapporte au corps, comme vous et moi avons, je crois, parce que c'est éternel dans les cieux. Il ne l'a jamais contourné. Mais vous et moi, oui. 

 

40.    Maintenant la question est: l’a-t-il apporté avec lui? En raison de ce que Fr. Branham a dit : "Il ne l'a pas contourné", mon esprit logique dira sans aucun doute : "Fr. Branham nous dit, ou peut-être ne nous dit pas, mais nous dit vraisemblablement, je pense qu'il nous dit que c'est ce que Jésus a apporté avec lui. Mais quand je vais dans les Philippiens, je découvre qu'Il s'est vidé, "existant en forme de Dieu", l’Esprit et tout, avec ce Corps-Parole, "n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu,", mais s’est dépouillé lui-même, [Phil 2:6] alors je pourrais dire : "Non, il ne l'a pas apporté avec lui." N’est-ce pas? Maintenant, comment est-ce que je le sais? Justement, je ne le sais pas! Donc, je pourrais dire les deux, les deux situations. Je ne profane pas les Ecritures. Je ne change pas ce que Fr. Branham a dit. Je ne sais simplement pas.  

 

        Et si je le regarde d’une manière, je dirais :"C’était alors la mémoire, qui était dans ce corps, qu'il a apporté avec lui? " Et ce n’est pas nécessairement le cas. Pas nécessairement. Parce que quand l'homme riche "leva les yeux" en enfer, il n'a jamais eu ce genre de corps, mais certainement, il avait une mémoire. Ainsi, la mémoire résidait dans son âme. Ce qui ne veut pas dire que la mémoire ne pourrait pas résider aussi dans l'esprit, mais la mémoire est bien là. Ainsi, je n'ai pas de réponse complète. Si je découvre ce que Fr. Branham a dit pour le rendre définitif, assurément, je vous le dirai. Entre-temps, la Bible a dit : "Il s’en est dépouillé."  Je ne sais pas. Mais je sais que si cet homme-ci "leva les yeux", et que Lazare, lui, son âme, était au bon endroit, et que l'homme riche au mauvais endroit, c’est que tous les deux avait une mémoire, ils étaient tout les deux conscients. Ce pourrait être absolument vrai que Jésus s’est dépouillé de ce corps, le Corps-Parole, qu’il ne l'avait pas quand il est venu, mais il aurait pu l’avoir. Je ne sais pas.  

 

41.    Avançons un peu plus: l’hypnose. Fr. Branham a dit : "l'Hypnose n'est pas du spiritisme. C'est une particularité de l'esprit." Je veux que vous me disiez comment je peux prendre Glenn Ford… Il pourrait être mort maintenant; Je ne sais pas. C’est un acteur canadien du Manitoba, je pense, un acteur très remarquable, je suppose, peut-être même pour… à l’exception des jeunes ici… les plus âgés l'ont vu à une époque. Je pense que je l'ai vu une fois dans un film. Je n’en suis pas sûr. C’était l’un des acteurs les plus célèbres qui n’ait jamais vécu.

  

        Vous pouviez le faire fléchir sous hypnose, et il pouvait jouer de la musique classique, alors qu’il n'a jamais appris une seule note. Il pouvait parler en langue Égyptienne ancienne, alors qu’il ne l'a jamais étudié. Si l’hypnose est une particularité de l'esprit, et que ce n’est pas du spiritisme, comment est-ce qu'il l'a fait?  

 

        Eh bien, je vous l'ai proposé à différentes reprise: Je dis que cela réside dans l'esprit. Je ne le placerai même pas dans l’âme (je ne le crois pas, bien que, parce que l'âme vient du mâle, c'est bien, bien, bien, bien, en amont) du ruisseau de la vie. Ce pourrait-il que l'âme ait pu ramasser cela, il y a des siècles et des siècles, parce que c’est la même vie qui descend en aval? Parce que ça m’est égal si un arbre d’érable pousse ici dans l’Ohio ou pousse là-bas dans le Désert du Sahara arrosé d’eau, c'est toujours la vie de l'érable, point. Ou ce pourrait-il que ce soit cet esprit permis par Dieu, et que Fr. Branham a catégoriquement dit : "il y a eu un tiers qui sont tombés du ciel", et cet esprit pouvait alors être très sage et qui sait tout, et l'homme ne devait qu’être hypnotisé pour que cet esprit commence à lui parler. 

 

42.    Tout ce pourquoi je dis ceci, c’est pour vous faire savoir qu'il y a des choses là dedans qui sont très, très difficile à comprendre, mais qui sont très, très véridiques. Je me souviens, il y a des années, je parlais à une dame, son père était capitaine de vaisselle. Il ne parlait qu’anglais, mais dans un délire à l’hôpital, il a parlé danois, et l’homme à côté de lui, qui était danois, le comprenait. Maintenant, est-ce que c’était Dieu? Est-ce que c'était le diable?

 

        Je me souviens, il y a des années, un homme était très malade, et il entendait des voix, sa belle-fille et son neveu étaient très alarmés, alors ils ont dit : "Fr. Vayle, je crois que mon oncle, vous savez, est possédé d’un démon, il entend des voix. Viendriez-vous l’examiner?  

 

        Eh bien, je suis allé l’examiner, et j'ai dit :"Non, je ne vois pas de démons ici." J'ai dit : "il n'y a pas de spiritisme. Je n’arrive pas à le comprendre."  

 

        Et très vite, le docteur est venu et il a dit : "Oh, il a un durcissement des artères. Cela fait que les gens entendent des voix." 

 

        Alors, comment savez-vous que les voix que vous entendez, ne sont pas un endurcissement des artères, et que vous entendez quelque chose qui vient de l’intérieur de vous?  

 

43.    Vous savez, vous ne pouvez simplement pas catalogué toutes ces choses. Vous ne pouvez pas dire que c’est juste une question de mémoire. Vous ne savez pas: est-ce que c'est Dieu qui vous a parlé? C'est comme un gars dont j'ai lu l’histoire, il y a quelque temps, dans le Reader’s Digest. Sa femme croyait absolument en Dieu, et elle croyait dans la foi, et elle croyait dans les miracles et tout. Et elle croyait dans les choses qui se passent dans le surnaturel. Et son mari se moquait d'elle. Il était un homme scientifiquement orienté, et un très brave homme (il en rigolait, ils se faisaient des blagues, vous savez, qu’elle était bornée, ou qu’il était borné. Alors, un jour sa mère a téléphoné et a dit : "Vous savez", a-t-elle dit : "j'ais eu une très mauvaise journée, aujourd'hui." 

 

        "Qu’est-ce que c’était, mère? " 

 

        "Eh bien, vous savez cette belle bague d’émeraude que votre père m'a donné? Je suis allé en ville aujourd'hui, et quand je suis revenu ma bague avait disparu"... et elle lui a dit. 

 

        "Oh", a dit-il: "c'est sous le siège de la voiture. Pourquoi est-ce que j'ai dit cela? C'est fou, mais", a dit-il: "ça se trouve là." 

 

        Alors ils ont appelé la mère au téléphone, et elle a fouillé toute la voiture. Elle n’a rien trouvé, mais rien… rien du tout.

 

        Bien des années après, ils sont partis visiter sa mère, alors il a dit : "je vais refouiller la voiture." Alors il fouilla la voiture, ils rirent en disant : "Eh bien, nous avions pratiquement démonté la voiture, " mais Dieu merci ! Ils n'avaient pas vendu la voiture. Le vieux break était encore là. Alors, il se mit à chercher, il ne put le trouver. Il prit une lampe et chercha ici et là, puis soudainement il pensa, étudia, tira, et voici, la bague était juste à l’intérieur de l’endroit où se trouvait le siège, cela put tomber là dedans. A partir d’un petit levier ou quelque chose, il retira la bague et l'amena à la maison. 

 

        Maintenant, il était un homme changé. Il ne croit toujours pas en Dieu, pour autant que je sache. Mais qu’est-ce qui l'a fait savoir cela? Eh bien, vous pourriez dire: soit c’est Dieu soit c’est le diable. 

 

        Eh bien, c'est une assez bonne réponse, parce que ça neutralise tout, et vous êtes tirés d’affaire. Quand à moi, je ne sais pas. Je ne sais pas. Mais l'homme se pose encore des questions et il en rit encore, mais il sait que ça peut arriver, parce que ça lui est arrivé, à lui, et il est un croyant incrédule. 

 

44.    Qu'en est-il du gars qui se mourrait de la tuberculose? Je connaissais sa famille, ses parents, que vous connaissez plus ou moins; et il se mourait de TB, et sa femme était une Nazaréenne, et sa belle-mère, et tout le clan était Nazaréen, et il se moquait des Nazaréens à en mourir de rire, et il les détestait. Il n'y avait pas de rapport entre lui et l'Évangile, alors ils ont dit : "Laissez-nous prier pour toi, et tu pourra être guéris." 

 

        "Oh", a-t-il dit: "Ha, ha, ha, non, non. Non", a-t-il dit: "mais je vous dis: si ça vous fait vous sentir mieux, alors allez-y." 

 

        Ils ont prié. Boop! Il a été parfaitement guéri. Que dites vous de celle là. Le gars est devenu pasteur Nazaréen. Alors, c’était rentable. Très bien. 

 

45.      [Suite de la question #2] "Il n'avait pas de commencement... " 

 

        Oui, assurément. Son commencement a commencé de la même manière que le vôtre et le mien: quand le bébé sort de l'utérus et respire, l'esprit peut entrer et s’accrocher à l'âme et à tout votre système nerveux, ce qui contracte les muscles et les nerfs, à ce moment-là ça vous donne la vie d’un être humain, et non ce que vous étiez jadis avec votre Père. Maintenant, c'est complet. C'est de la façon dont Dieu vous veut. Ainsi, c’est la même chose avec ceci. Il était dans le Père; absolument dans le Père. Et c’était compartimenté comme la vie qui était dans la Vie. Ainsi, c’était comme ça. 

 

46.    [Suite de la question #2] "Dans quel contexte le Fils a-t-il apporté le corps Esprit-Parole? "  

 

        Eh bien, j'ai déjà expliqué cela. Je ne sais pas s’il l’a vraiment fait, c'est juste parce que Fr. Branham a dit : "à cause de cela, Il avait des souvenirs", et j'ai pensé, eh bien, s'il avait ceci à cause de cela, alors il l'a apporté avec lui, mais vous allez dans les Philippiens... ça ne l'annule pas. Ça ne répond simplement pas à votre question. S’est-il dépouillé lui-même? Il s’est dépouillé de quoi? Si vous vous étiez dépouillé vous-même, seriez-vous alors encore 'vous-même'? Hein? Eh bien, si vous dépouilliez ou vidiez le gobelet, est-ce que vous auriez encore un gobelet? Alors, vidé ou dépouillé de quoi? C’est une bonne question. Mais je n’ai pas de réponses. Ca ne m'intéresse pas. Savez-vous pourquoi? Ça ne me concerne pas. Ça ne me concerne pas. 

 

47.    [Suite de la question #2] "Comment cela rejoint la première déclaration, faite il y a quelques années, 'Il a mis de côté sa forme théophanique, et toutes les autres formes, puis son spermatozoïde est potentiellement devenu un homme?' " 

 

        Je vous en ai parlé: Je ne sais pas. Je regarde d'un côté; Je regarde de l'autre. Alors je dis : "aurait-il besoin de son Corps-Parole si Dieu s'était enveloppé dans le spermatozoïde? " 

 

        Eh bien, non. Mais en a-t-il eu besoin ensuite? Ça se pourrait. S'il l'a mis de côté, est-il parti la reprendre? Ha! En voilà une question: s'il l'a mis de côté, et est descendu au Hadès, il n'est pas monté pour l'avoir, parce qu'il a dit : "Ne me touche pas car je ne suis pas encore monté", cependant, il se tenait là comme une personne glorifiée, immortelle et complète. Maintenant, dites moi [la réponse], alors je vous dirai : "Merci. "

 

        Ne me posez pas la question. Ne me posez pas la question. Laissez simplement cela pour le Seigneur. Soyez simplement heureux que nous allons prendre les nôtres. Et vous savez, nous connaissons tout au sujet du nôtre. Nous allons aller au nôtre si nous mourons, et si nous ne mourons pas, ça nous rencontre dans les airs. N’est-ce pas? Fr. Branham l'a dit. Si ça ne nous rencontre pas dans les airs, ça veut dire que c’est juste ici même.  

 

48.    Une autre question:  

[Question #3] "Pouvez-vous encore expliquer l'application des Ecritures, Héb. 1:5-6 se réfère-t-il  au Fils de Dieu en terme de naissance physique, sa résurrection et sa naissance initiale de Dieu avant…? " 

 

        Eh bien, j'ai déjà amplement expliqué cela, parce que c'est juste une question de compréhension pratique. Eh bien, nous l’examinons encore, 5-6: 

(5)    Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit: Tu es mon Fils, Je t`ai engendré aujourd`hui? Et encore: Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils?

 

        Eh bien les anges sont des créations. C'est tout. Il n'y a absolument pas d’Ecritures qui disent que Dieu est le Père de quoi que ce soit, si ce n’est de Ses enfants, point. Maintenant, laissez-moi vous montrer où le sophisme intervient, ce que Paul corrige. En ce moment, les gens disent : "Nous sommes les enfants de Dieu par création." Sottise! Un mensonge qui vient des profondeurs de l'enfer! Nous ne sommes pas enfants de Dieu par création! Nous le sommes par une naissance concrète, ce qui veut dire 'naître ou sortir de', et par conséquent Paul corrige chaque chose sans exception en notre jour, en disant: "Qu'essayez-vous de me dire? Quand Dieu s’est-il déjà adressé à un ange, qu’Il a créé, en disant : "Tu es mon Fils." Quand le Fils est sortie, qu’a-t-il dit? "Tu es mon Fils! "  

 

        Et que s'est-il passé dans les Évangiles? Où est-ce cela là-bas, où Jésus a dit : "Qui dit-on que je suis? " Et Pierre a dit : "Tu est le Fils de Dieu." Il a repris la parole et lui a dit : "tu es heureux. Tu es Simon." [Mt 16:16-18] C'est une salutation, et la salutation était au ciel, basé sur la reconnaissance. Ainsi, le Père a dit au Fils : "Tu es mon Fils, aujourd’hui je t'ai engendré." Et il a dit : "Père! " 

 

        Et vous et moi, à cause de la nouvelle naissance, disons : "Père! " 

        Il a dit : "Tu es mon Fils. Tu es racheté par le Sang. Je te remplis du Saint-Esprit, et vous criez : "Père! " 

 

49.    Cela répond à votre question. [Hébreux 1] 

(6)    … Que tous les anges de Dieu l`adorent! (Donc les anges peuvent adorer le Fils, mais Dieu veut l’adoration qui vient de Ses Fils.) 

(7)    De plus, il dit des anges: Celui qui fait de ses anges des vents, Et de ses serviteurs une flamme de feu.

(8)    Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu est éternel; (Maintenant, ce n'est pas Elohim; vous feriez mieux de le croire. Ça veut dire… comme 'Seigneur'.) Ton trône, toi qui est Exalté, c'est pour toujours; Le sceptre de ton règne est un sceptre d`équité;

(9)    tu as aimé la justice, et tu as haï l`iniquité; C`est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu (Par conséquent Elohim, Elohim Lui-même) t`a oint d`une huile de joie au-dessus de tes égaux.

(10) Et encore: Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l`ouvrage de tes mains;

(11) ils périront, mais tu subsistes; Ils vieilliront tous comme un vêtement,

(12) Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés; Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point.

 

        Maintenant, remarquez là même: Dieu n'a pas des années. Il est éternel. Jésus a des années (il appartient à la nature humaine) de même que vous et moi. 

 

(13) Et auquel des anges a-t-il jamais dit: Assieds-toi à ma droite, jusqu`à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied?

(14) Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut?

 

        Et ainsi, il les place dans l'ordre divin: Dieu, le Fils de Dieu, et les enfants de Dieu, point. Puis, dans cette structure, il existe d'autres ordres, mais ceci est l'ordre divin. Et là vous verrez que chaque ange, chaque archange, chaque chose crée, sans exception, on peut s’en débarrasser, et à un moment donné ils peuvent être effectivement retirés, comme dissous, comme n’ayant jamais été créer, et qui resterait-il? Le Père et le Fils, et quiconque et quoique ce soit qui sera confirmé dans l’alliance, et c'est fini. Et tout revient au Dieu Souverain, point. 

 

50.    [Question #4] "Après la Résurrection, l’enlèvement, est-ce que nos corps glorifiés sont-ils de chair et d’os, comme énoncé dans Luc 24, où Jésus dit qu’il était dans l'esprit? " 

 

        Eh bien, nous pouvons aller dans Luc 24:39. En fait, la réponse est à la fois les deux, si vous connaissez mon opinion sur ça, ou ce que je crois. 

(39) Voyez mes mains et mes pieds, c`est bien moi;... 

        Maintenant, remarquez ceci. Voyez-vous? C’est ce que j’aime au sujet de la Parole étant un corps, et vous serez dans votre corps, parce que vous êtes votre corps, parce que votre corps est la manifestation de quoi? De la vie qui est vous. Et ainsi, ça doit être comme avec Dieu: touché, vu, auquel on rends témoignage, et par lequel on communie et avec lequel on demeure ensemble dans une communauté, la famille.  

 

(39)  … un esprit n`a ni chair ni os, comme vous voyez que j`ai.

 

        Jésus n'avait pas du tout de sang, mais il avait assurément une chair et des os, et les deux ont été glorifiés, parce qu'il a traversé les murs du bâtiment. La vibration était plus rapide que celle de la lumière. C'était si rapide qu’il pouvait traverser la pierre et les petits espaces qui sont dans les pierres. Souvenez-vous: tout est en mouvement, même une pierre; les molécules se déplacent. Cela peut prendre cinq millions d'années pour qu’une molécule puisse se déplacer d’un quart de pouce, pour autant que je sache, mais c’est en mouvement. Et souvenez-vous, il y a plus d'espace dans un atome qu'il y en a pour ainsi dire dans l'univers.

 

51.    Vous savez la science déclare des choses merveilleuses. Vous vous souvenez de la vieille petite chanson : "Les puces avaient des puces sur leurs puces", et ainsi de suite? Maintenant, ils ont ramené le petit cochon du Dr. Hobbes sur un atome ou quelque chose comme ça. N’est-ce pas? Je l'ai lu dans le journal… je ne comprends pas trop bien ces choses. Mais vous savez, ils ont des petites choses sur des petites choses sur des petites choses, et quand vous entrez dans les nanosecondes, pour ce qui me concerne, vous êtes entré dans un bourbier. J'aime mieux ça que le quasar. Je peux le comprendre. 

 

        Non, quand vous êtes glorifiés, tout comme Jésus, le Sang de Christ était fini, mais voici votre tableau: Fr. Branham a catégoriquement dit que Jésus, dans la résurrection, s'est assis avec les disciples, leur a fait un sandwich au poisson, et en a mangé un. Ainsi, c’est ça un corps glorifié, mangeant des sandwichs au poisson.

 

        Maintenant, c'est une bonne question: Pouvons-nous manger du poisson dans le millénium? Eh bien! Tout le monde veut que le millénium soit végétarien à cause du Livre de la genèse. Comment saurai-je? Je sais une chose: quoi que ce soit que je mange, je vais l’apprécier, et je n'aurai pas d’indigestion. Ces choses ne me tracassent pas du tout. Simplement, J'aime y penser en quelque sorte d'une manière qui soit en quelque sorte pratique.  

 

52.    Ainsi, souvenez-vous, quand Fr. Branham a dit qu'il a vu ces corps auxquels il allait aller, il a dit : "Ils pouvaient vous étreindre sans sensations sexuelles." Ils avaient des émotions. Ils avaient l'amour. Ils avaient sans aucune doute des rires, et tout. Mais ils ne pouvaient pas manger, parce qu'il a dit qu'il pensait qu'ils iraient là-bas, qu’ils ne pourraient même pas se serrer la main, comme un nuage qui traverse un nuage, ou un petit brouillard ou un brume ou juste quelque chose là de flottant, en quelque sorte, vous savez, parce qu'ils pouvaient se serrer la main et s’étreindre les uns les autres.

 

        Ce sont des personnes réelles, authentiques et vraies, dans un endroit réel, faisant de choses réelles, et ils sont ensemble dans la communion, mais ils ne mangent pas et ne boivent pas. Et vous savez une chose. Il y a une chose, au dessus toute autre chose au monde, au sujet de la race humaine. Quand ça se résume à une seule chose, qu'est-ce que c'est? Manger et boire. Vos vêtements, vous les aurez même gratuitement là-bas.  

 

53.    1 Cor 15:50. Je le laisserai telle qu’elle. Écoutez: Je ne traite pas trop de ce sujet, parce que je veux être surpris. Surprenez-moi! Surprenez-moi! Oui, je veux être surpris, et je vais l’être, aussi, parce que vraiment, personne n'a vraiment un indice au sujet du millénium. Il y aura l’adoration au temple. Maintenant, qu’est-ce qu’il va y avoir? Essayez un peu de vous l’imaginez. Nous n'avons pas ça ici; ça laisse perplexe.

 

        Comment pouvez-vous vraiment traiter de quelque chose que vous n'avez pas? Je vous dirai à quoi ça ressemble: vous êtes comme le gars qui est allé se coucher affamé. Il était affamé, et il eut un rêve où il mangeait de la dinde rôtie, du purée de pommes de terre avec de la sauce au jus de viande garni de farce, du pain à la farine de maïs et tout. Le lendemain matin, il s'est réveillé l’estomac rempli d’air, dans une condition plus pire qu’avant.  

 

        Comme l'homme dans le désert qui se mourait de soif, il eut un rêve comme quoi il se trouvait au bord des eaux de la vie, il en buvait, encore et encore, et il se réveilla la bouche aussi sec que du coton. N'essayez pas de vous l’imaginer. Je vais juste attendre pour voir... je n'ai pas un seul indice, à l'exception d'une petite quantité d’allusion faite ici et là. 

 

54.    Il dit dans 1 Cor 15:50: 

 (50)         Ce que je dis, frères, c`est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n`hérite pas l`incorruptibilité.

 

        Cela vous dit simplement que dans votre état présent, il n'y a pas moyen pour que vous soyez une partie du futur royaume. C'est exactement ce que Jésus a dit aux gens. Ils ont dit : "Maître, je veux vous poser une question: il y avait cette femme, et elle avait un mari, et il est mort, alors elle devait se marier au frère, et ils avaient de la chance parce qu’il y en avait tout un tas. Mais elle, elle n'avait pas le choix, donc elle s'est mariée au suivant, et il est mort. Ce n'était pas un empoisonnement à l’arsenic. Il s'est juste fait qu’il est mort. Donc, ne vous énervez pas. Puis le troisième aussi est mort, le quatrième, le cinquième, le sixième et le septième. Elle en a eu un grand nombre… Elle s'est juste débarrassée des hommes de toute une famille. Maintenant, Seigneur à qui sera-t-elle la femme dans la résurrection?"

  

        Et il a dit : "Taisez-vous et asseyez-vous, parce que vous ne savez rien! Vous ne faites qu’ouvrir vos gueules pour essayer de me faire des crocs-en-jambe. Laissez-moi vous dire quelque chose: dans la résurrection ils ne se marient, ni ne se donne en mariage. Ils sont comme les anges au ciel. Ils sont purement asexués. Et elle ne sera la femme de personne, quant à ce qui est d’être une femme". Mais, sans aucun doute, si tous, ils réussissent à se retrouver au ciel, elle sera leur l’amie à eux tous, rien que des frères et soeurs, tout comme Fr. Branham a dit.

 

        Ainsi, c’est de ça qu'il parle: la chair et le sang ne l'hérite pas. Il n'y a pas moyen.

 

55.    Maintenant, laissez-moi vous dire exactement le pourquoi: revenons à Jean, et nous avons lu ce que Jean dit [Jn 1:11]: 

 

(11) Elle est venue chez les siens, et les siens ne l`ont point reçue.

(12) Mais à tous ceux qui l`ont reçue, (C'est Dieu) à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir (l'autorité) de devenir enfants de Dieu,

 

        Maintenant, il vous dit là même que c'est la clef pour savoir qu’ils sont enfants de Dieu, de même que Fr. Branham a dit : "Vous savez que vous êtes l’Épouse parce que vous croyez le Message de l'heure." Non pas des évidences physiques du baptême du Saint-Esprit, parce qu'il n'en existe pas. Cela vient absolument sans sensation, sans une évidence manifestée; mais vous savez que vous avez reçu le Saint-Esprit, parce que vous recevez la Parole de l'heure. Parce que l'évidence est: quand Il sera venu, Il vous conduira dans toute la vérité et vous enseignera toutes choses. Maintenant est-ce la vérité, est-ce toutes choses? Et si vous ne l'avez pas reçu (le message), vous ne l’avez pas (le Saint Esprit). Alors avançons un peu plus.  

 

56.    Maintenant il dit ici: 

(13)  ... lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l`homme, mais de Dieu.

 

        Mais souvenez-vous, ils devaient venir de cette manière, parce que vous n'avez pas de bébés sans désir sexuel, mais là dedans ce trouve la Semence que Dieu a ordonné à venir de cette manière, malgré cela les gens souillent l'acte, tout comme Eve l’a fait, prenant Adam au piège. Bien qu’aujourd’hui, c’est devenue une chose complètement sauvage et horrible, la Semence vient encore de cette manière, mais elle ne continuera pas ainsi. Vous devez naître de nouveau. Si vous êtes la Semence, vous naîtrez de nouveau, et cela veut dire que le Saint-Esprit a fait de votre corps un temple dont chaque cellule est touchée, et votre corps reviendra avec vous dans la résurrection. La seule manière par laquelle vous pouvez dire qu'un corps est ressuscité, c’est à cause du fait qu’il descend comme un corps et revient comme un corps, parce que la résurrection signifie que 'ce qui est descendu, c’est ce qui remonte' (la réapparition). Ainsi, la vie monte, puis elle cesse de monter. 

 

        Est-ce que votre âme cesse de monter? Laissez tomber! Votre âme ne cesse pas de monter, et votre esprit va quelque part dont vous ne savez rien. Votre corps cesse de monter. Connaissez-vous, la dernière montée que votre corps fait? Rigor mortis (rigueur cadavérique)! Quand les organes se dégradent, votre corps involontairement s’effondre. Alors il renaît. Comme Fr. Branham a dit : "Dieu créera encore, pas à travers le sexe, mais en rassemblant tous les éléments de votre corps: la potasse, la lumière cosmique, le calcium", et tous ces choses sur lesquelles le Saint-Esprit était descendu, Il ramène tout cela, même si c’est devenu du gaz, ça sera touché, et ça reviendra, parce que Job a dit : "Dans ma chair, sur cette terre, je verrai Dieu." [Job 19:26] Et aussi, il l’a vu. Il est revenu dans la résurrection, et Jésus Lui-même l’a conduit dans la gloire.  

 

        Ainsi, voilà la réponse à votre question. Et il est temps d’arrêter. Donc, si jamais nous revenons ici, nous traiterons davantage de questions et nous aborderons le livre de la Genèse d’une manière que nous n’avons jamais abordé avant, parce que quelques unes des choses, qui sont là, dans ce premier chapitre, sont vraiment étonnantes. Ils sont surprenants, parce que c'est la vérité. Pouvant nous nous lever maintenant pour être congédiés. 

 

        Notre Bienveillant Dieu et Père, à nouveau, nous Te remercions pour nous avoir donner ce temps pour être ensemble, ayant confiance, Seigneur, que nous n'avons rien fait contre Ta Parole, mais qu’avec Ta Parole, nous n’avons fait qu’amener les gens à une édification, à une sincérité et à placer leur confiance en Toi à travers la connaissance, qui nous a été confirmée, que, par un serment, Tu a juré de nous donné, T’étant interposé Toi-même, en ce temps de la fin, en descendant et en Le confirmant.  

 

        Et c'est quelque chose, Seigneur, qui dépasse notre compréhension: que Toi Qui est saint, Qui, jamais ne renie Ta Parole, soit descendu, ait réellement confirmé ce qui a déjà été affirmé et qui est en vigueur. Que nous sachions cela, l’ayant rendu plus clair, comment alors se pourrait-il que nous ne T’ayons pas vus face à face, à un degré tel, dont je ne sais pas l'ampleur, que nous nous connaissons. Nous sommes connus de Toi et nous Te connaissons. Ainsi, nous Te remercions, Seigneur, que c'est vrai, et nous disons encore avec Fr. Branham : "Si nous ne sommes pas l’Épouse, il doit exister une Epouse là dehors quelque part, et par Ta grâce, nous ne nous tiendrons pas sur son chemin", mais nous serons amis de l’Epoux, nous tenant à côté, encourageant tout par des acclamations, sachant que c'est juste, c'est vrai, et c'est réel. 

 

        Et ainsi, Seigneur, nous apprécions simplement tout et nous sommes debout devant Toi aujourd'hui et disons : "Nous savons que c'est Jéhovah-Elohim Qui est venu à nous, c'est le Père de ce Fils qui a versé son Sang pour nous et qui, maintenant, est Médiateur-Intercesseur, c'est celui-là, et nous Te rendons la gloire et l’honneur, Seigneur, j’espère, même dans une moindre mesure, Père.  

 

        Nous nous en sentons si démunie de cette connaissance, et pourtant, Seigneur, nous l'avons, et nous attendons qu’une vivification de plus en plus grande tombe sur ce que nous avons, jusqu'à ce que nous nous tenions ici debout, racheté et glorifié, nous chanterons Tes louanges avec un abandon, et pas seulement un abandon, Seigneur, mais avec la vraie connaissance et la profondeur que nous désirons tant, afin que nous ne soyons pas guindés en nous-mêmes comme si nous pouvions, peut-être, faire quelque chose, mais que nous soyons émus, Seigneur, par la réalité ; et tous ces liens, toutes ces petites toiles d'araignée et tous nous auront quittés, et à ce moment-là nous saurons comme nous n'avons jamais su avant, parce qu’à ce moment-là nous aurons cette capacité, cette habilité, cet accroissement, et nous seront là debout avec Toi, puis nous monterons là où Tu T’incarne au Souper des Noces. 

 

        Père, ces choses nous dépassent, mais nous savons qu'elles ne nous dépassent pas dans le sens qu'elles ne seront pas nôtres. Elles sont nôtres, et la réalité s’approche, nous gagne, nous devance, nous vainc, et nous amène dans Ta gloire. C'est de cela dont nous sommes reconnaissants, le Berger cherchant la brebis, la ramenant à la maison. Que la gloire Te revienne, Seigneur, du plus profond de nos âmes et de notre compréhension; nos esprits, notre corps, l’âme et l’esprit sanctifié à cela jusqu'à ce que le saint marche dans la lumière et que cette communion soit là, comme Jean l’a dit et nous l'a confirmé et que c’est maintenant encore confirmé. 

 

        À Toi nous donnons la gloire. AU Nom de Jésus Christ. Amen. 

 

        "Prend le Nom de Jésus Avec Toi."