Francais        English         Portugues          Espagnol        Swahili      Lingala      Kikongo      Tshiluba       Tetela

Bibliothèque  Champ de Boaz    Frère Branham    Frère Lee Vayle     Frère Billy    Ecodim     Evangelisation  

SERVICE DE COMMUNION

QR N°5 Partie 3

2 Décembre 2000

Lee Vayle

       

1. Maintenant, vous savez, il n'y a pas beaucoup de passages qui parlent de la Communion. Mais lisons simplement une fois de plus Jean 13 :

  

(1) Avant la fête de la Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, ayant aimé ceux qui lui appartenaient dans le monde, les aima jusqu’à l’extrême.

  

   Et, bien sûr, nous savons que Jésus devait retourner à la position qu’il avait auprès de Dieu, mais, bien sûr, avec une plus grande gloire qu'il n’avait avant de la quitter. Et nous découvrons que cela est écrit dans les Hébreux au chapitre 12:

  

(2) Faisons-le en gardant les regards sur Jésus, qui fait naître la foi et la mène à la perfection. En échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix en méprisant la honte qui s’y attachait et il s’est assis à la droite du trône de Dieu.

  

   Et, vous remarquerez également qu'avec cette glorification, le sacerdoce a changé de tribu, de la tribu de Lévi à celle de Judas. Et, bien sûr, cela accomplissait le type parfait du Roi David qui s'est assis sur un trône terrestre où il était le prophète roi. Ainsi Jésus, maintenant, quitte la position de prophète, qu’il avait, pour devenir roi, le grand prophète roi.

    

2. Et en ce temps singulier, avec la descente de Dieu, quand le livre a été retiré de la main du Père, que les sceaux ont été brisés, et que le livre a  été rendu au Père, nous savons que le Père a quitté le trône, et que le Fils est sur le trône pendant que Dieu amène toutes choses sous les pieds de Jésus. C’est ce qu’Il est en train de faire maintenant, en amenant premièrement l'église à la soumission, parce que la tête spirituel est ici. Et comme la tête ressuscita des morts, le corps doit également ressusciter des morts, afin qu’il y ait une union avec le corps, ce qui se fera certainement, car si la tête est monté, alors le corps doit [également] monter, parce que le corps doit être là où se trouve la tête. Et maintenant nous ne parlons pas d'une tête comme si nous avions un corps décapité, que nous étions là comme un groupe de personnes sans tête courant ça et là. Nous parlons de la pyramide, la pyramide de l’épouse, là où elle monte dans l’enlèvement et s’unie aux autres qui sont allé jusqu’au trône, quelque part, d'une manière ou d'une autre. Les Psaumes, vous savez, racontent, depuis l’époque d’Abraham jusqu’aux différentes autres époques, comment ces prémices ressuscitèrent quand Jésus ressuscita, les tombes s’ouvrirent, ils montèrent au ciel quand Jésus monta au ciel. Ils chantèrent ce cantique "Qui est ce Roi de Gloire", et ils hurlèrent de merveilleux et puissants hosannas à ce sujet.

  

3. Ainsi, quoi qu’il en fut, il savait qu'il allait y retourner: [Jean 13]

 

(2) c’était pendant le souper. Le diable avait déjà mis dans le coeur de Judas Iscariote, fils de Simon, l’intention de le trahir.

 

(3) Jésus savait que le Père avait tous remis entre ses mains, qu'il était venu de Dieu et qu’il retournait vers Dieu.

  

   Maintenant, je pense qu’il y a différentes manières de le voir. On peut le voir notamment de deux manières différentes. D’une part, sachant que le Père avait tous remis entre ses mains, où, pour l'accomplissement de Son plan, Dieu avait tous remis entre les mains de Jésus. Et d’autre part, au même moment, Dieu a ouvert la porte pour que Satan prenne la relève. Et là on a un plus grand problème qu’au moment où le diable est venu vers Jésus après quarante jours de jeûne, où il lui a dit : "Maintenant si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent du pain. Si tu es le Fils de Dieu, saute du haut du temple ici et montre toi en spectacle pour que les gens sachent qui tu es. Ou" il a dit : "prosterne toi et adore moi, et je te propose un raccourci: tu peux avoir tous les royaumes dès maintenant." or, la porte est une fois de plus ouverte pour que Satan entre en scène. Et il entra en Judas, et à ce moment-là allait s’accomplir la fameuse trahison.

  

4. Ainsi toutes choses sont incontestablement entre les mains de Jésus. Il doit affronter Satan, le Père le quitte au jardin de Gethsémani, et il sait qu'il va retourner à Dieu. Il sait ce qui l’attend, parce que Dieu avait déjà dit : "je vais te donner une gloire plus grande que celle que tu avais". Or, il le comprenait. Il n’avait pas seulement la connaissance qu’il avait depuis la pré-incarnation, mais il avait en lui une connaissance plus grande que celle de la pré-incarnation à ce moment-là, au moment où il entrait dans la gloire. Et vous savez une chose? Nous en avons nous-mêmes une assez bonne connaissance, si seulement nous pouvions nous asseoir et y réfléchir.

  

5. Et il a dit : [Jean 13]

 

(4) il se leva de table, quitta ses vêtements et prit un linge qu’il mit autour de sa taille.

 

(5) Ensuite il versa de l’eau dans un bassin et il commença à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait autour de sa taille.

  

(6) Il arriva donc vers Simon Pierre qui lui dit : « Toi, Seigneur, tu me lave les pieds ! » Qu'est-ce que tu fais?

  

(7) Jésus lui répondit : « ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le comprendras par la suite. » laisse-moi faire.

  

(8) Pierre lui dit : « Non, jamais tu ne me laveras les pieds. » Et Jésus lui répondis : « Si je ne te lave pas, tu n’aura pas de part avec moi."

  

   Maintenant, est-ce que vous aimez cela? Vous voyez, encore une alliance. Ne discutez pas avec Dieu. Trouvez ce qu’est l’alliance. C'est ça la chose à faire: trouvez s'il y a une alliance. Y a-t-il quelque chose là dedans qui m’est utile? Bon, admettons-le, Dieu est tout pour Sa famille. Tout. Il n’existe rien qu’Il n’est pas pour Sa famille, Celui qui est grand et puissant en amour et en sagesse. Ainsi, venez à Lui dans un bon esprit, c’est à dire dans l’humilité. Et comme un enfant, vous désirez apprendre, et Dieu ne vous privera de rien.

 

6. Il y avait une petite chose je faisais, et je devrais y revenir. Quand j'avais besoin de guérison, je prenais un livre écrit par le vieux Bosworth et commençait à lire au sujet de la guérison. Je ne faisais que lire et relire. Et je disais : "C'est ainsi. Je comprends. Maintenant j'ai compris." Et alors je me levais et j'allais bien. J'ai rétrogradé. Vous savez dans mon ministère, je n’œuvre plus dans cette sphère, mais ce n'est pas une excuse pour ne pas obtenir la guérison. Vous qui êtes ici vous n’avez pas du tout l’obligation d’œuvrer dans un ministère, si ce n’est d’être de bonnes épouses, de bons maris, de prendre soin de votre famille, de donner un bon témoignage et de mener une vie décente. Et admettons-le. Vous avez tout. Personne ne manque de rien.

  

7. Ainsi il a dit : « Ecoutez, j'ai ici une alliance, et vous feriez mieux de la comprendre, si vous voulez faire partie de l’alliance. »

  

(9) et Simon Pierre lui dit : «Seigneur, non seulement les pieds, mais encore les mains et la tête !»

  

   Maintenant, il va se vautrer dedans. Eh bien, la guérison c’est le pain des enfants. Est-ce que vous allez en faire du gâteau, du boeuf et du boeuf stroganoff et toute autre chose? Vous savez les gens deviennent complètement fous. Bon, pourquoi deviennent-ils complètement fous? Prenez-la juste comme elle se présente; croyez-la comme elle se présente. Dès que vous commencez à essayer de vous améliorer vis à vis de la Parole révélée de Dieu, vous tombez dans le gnosticisme. Et bientôt, vous entendrez des voix féminines. Non pas que vous ne les avez pas déjà entendus, mais ce sera plus pire encore.

  

(10) Jésus lui dit : « Celui qui s’est baigné n’a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur, et vous êtes purs, mais pas tous. (Bien sûr, il parlait là de Judas.)

 

8. Maintenant il a dit : vous êtes déjà purs, c'est pourquoi vous n’avez besoin que de vous laver les pieds. Ne me parle donc pas d'un bain de la tête aux pieds. "Oh, Seigneur, du sommet de la tête à la plante des pieds, rince moi et lave… " "Oh, tais-toi. L’alliance vient de Dieu. Allez-vous écouter l’alliance : « Venez et plaidons,» dit le Seigneur? "Même si vos péchés sont couleur cramoisi, ils sont rouges, vous êtes dans une horrible confusion; vous pouvez être blanc comme la neige. Voulez-vous bien m'écouter? J'ai quelque chose pour vous." Tout le monde pense que Dieu veut leur prendre quelque chose. Tout ce qu'Il nous prend, c’est le péché, et c'est un fruit infect. Puis Il nous donne les véritables dons qui viennent d’en haut.

 

 

9. Vous connaissez, le mot dédicace, dans la Bible? Il veut dire venir avec les mains vides, grand ouvert, pour obtenir quelque chose. Tout le monde pense que la dédicace c’est: « Dieu me voici, prend ça, Dieu moi voici, prend ça. » Dieu dit : « Tais toi et assis toi, ouvre tes mains, qu’est-ce que tu as? Rien. Bon, je vais te donner quelque chose. » Hein? La femme dit : « Oh, je suis consacré à Dieu, alléluia, je suis appelé à prêcher. » Des bêtises! Consacré à Dieu? Mon œil [Non. NdT.]! La dédicace, c’est une seule chose: la Parole, la Parole, la Parole. Hein? Met-moi Seigneur sous le tuyau d’arrosage; lave-moi de haut en bas. Non, vous êtes né de nouveau; le médiateur est là. Confessez vos péchés; il pardonnera vos péchés. Il vous aidera.  

 

 

10.          (11) En effet, il connaissait celui qui était prêt à le trahir; voilà pourquoi il dit : « Vous n'êtes pas tous purs. »

 

 

(12) Après leur avoir lavé les pieds, il reprit ses vêtements, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je vous ai fait? »

  

(13) vous m'appelez Maître et Seigneur, et vous avez raison, car je le suis. (« Je ne le nie pas », dit-il. « Vous le savez, et je le sais. J'ai le pouvoir de le prouver.») 

(14) Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres.

  

   Alors à quoi renvoie cette image? C'est une image de personnes qui savent qu’ils pèchent tous continuellement. Comme Fr. Branham a dit : "Nous rétrogradons un millier de fois par jour, péchons un millier de fois par jour." Nous sommes tous, sans exception, un gâchis. Nos pensées parlent plus fort que nos paroles au ciel. « Oh, oh, alléluia Jésus; je t’aime Seigneur Jésus; » puis nos pensées disent : « Oh là là, j'aimerais en coller une à ce type à côté de moi. » Vous n’avez pas besoin de le dire. Cela parle plus fort que vos 'alléluias' et 'gloires à Dieu' au ciel.

  

11.          Donc ce que Jésus dit ici c’est: écoutez, le lavage des pieds est un signe ici parmi les frères et les soeurs, parce que les veuves devaient pratiquer le lavage des pieds, les femmes se lavent les pieds et les hommes se lavent les pieds, absolument. C'est ce que vous devriez faire. C'est le signe… Ecoutez, je me tiens ici comme un pécheur racheté par grâce, complètement faillible. Je suis testé. J’ai des torts. Je pèche. Je le confesse. Je ne suis pas, étant ici, une personne parfaite; je ne suis pas mieux que vous. Je suis comme vous. Vous êtes comme moi. Je vous lave les pieds. Vous me lavez les pieds. Nous prions l’uns pour les autres, parce que nous en avons sûrement besoin. C'est ce que vous faites. C'est ce que nous faisons tous.

  

12.          Que pensez-vous que Jésus est en train de faire comme intercesseur? Il intercède continuellement pour nous garder tous dans la communion. Fr. Branham nous a appelés des messiettes. Ainsi vous pourriez dès maintenant nous appeler de petits intercessorettes, parce que c'est de cela qu’il s’agit. Voir une personne et dire : «Eh bien, si vous avez blessé mes sentiments, merci, il n’y a pas de problème, je vous pardonne; et j'espère que si j'ai blessé le vôtre, vous me pardonnez.» Il s’agit simplement de les laver. Vous savez, il s’agit de laver entre les orteils: toute cette malice et le germe… la poussière de malice.

  

13.          L’évêque Pillai nous a enseigné ce que c'était, quand Jésus a dit : « Secouez la poussière de vos pieds.» Les gens ont pensé à secouer la poussière (de leurs pieds) mais c’était sans rapport. Il veut dire la poussière de malice. Débarrassez-vous de vos haines, de vos colères, alors que vous êtes en chemin avec les gens. Vous savez, quand les gens marchent ensemble. La Bible vous dit de marcher ensemble. Elle a dit si une personne marche seul, et qu’il tombe, il ne peut pas se relever seul. Ainsi il faut pour marcher (ensemble) deux personnes, comme ça il y a quelqu'un pour vous aider à vous relever.  

 

   De même, de deux personnes qui dorment dans un lit, si l’un a froid, l’autre peut le réchauffer. Si vous êtes là seul, vous mouriez de froid, à moins que vous empiliez des couvertures ou quelque chose. La Bible est pleine de petites choses aimables qui vous font simplement dresser la tête et comprendre que ce sont des principes simples de la vie.

 

14.          Maintenant il a dit :

  

(15) Car je vous ai donné un exemple afin que vous fassiez comme je vous ai fait.

  

   Il a dit : "Ecoutez, chacun de vous a causé du désordre. Il a dit : « Pierre, tu viens de tout foutre en l’air. » Il leur dit : « La foule m'accuse. Ils me poursuivent pour se saisir de moi. Je n'ai commis aucun tort. Qu’en est-il de vous, mes petits? Quand ils vous poursuivront, souvenez-vous; vous avez commis bien des torts.» Vous voyez?

 

15.          Ainsi nous avons une petite illustration ici de ce dont nous parlons. Ainsi il a dit : «je vous ai donné un exemple.»

  

(16) En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son Seigneur; ni l’apôtre plus grand que celui qui l'a envoyé. (Donc, si Jésus l'avait fait, et il est le parfait, nous ferions mieux aussi de le faire. Le lavage des pieds est absolument un commandement légitime de Dieu.)

 

(18) je ne parle pas de vous tous: Je connais ceux que j'ai choisis: mais il faut que l’Ecriture s’accomplisse : celui qui mange le pain avec moi a levé son talon contre moi. Voyez?

 

(19) je vous le dis déjà maintenant, avant que cela n’arrive, afin que, lorsque cela arrivera, vous croyiez que moi, je suis.

  

(20) En vérité, en vérité, je vous le dis, qui reçoit celui que j’aurai envoyé me reçoit, moi, (Jésus a-t-il envoyé Fr. Branham? Dieu l’a-t-il envoyé? Toujours est-il que recevoir Fr. Branham c’était recevoir en fait Jésus Christ. Recevoir Christ c’est recevoir Dieu. Car c’est ce qu'il est dit ici même:)et qui me reçoit reçoit celui qui m’a envoyé. »  

    

   Par conséquent, quand Fr. Branham est entré en scène, qu’il a été absolument démontré qu’il a été envoyé par Dieu, et qu’ils l'ont rejeté, ils ont rejeté Jésus, ils ont crucifiés de nouveau pour eux-mêmes le Fils de Dieu, et ils ont rejeté Dieu.  

   "Eh bien, vous voyez, Dieu n'a pas envoyé Fr. Branham sinon Il serait venu vers nous."

  

   Ha! C'est la preuve que Dieu l’a envoyé. Il ne l'enverrait pas vers une bande d'assassins dénominationnels.

  

   J'ai écris une note ici: Jean 14:12:

  

(12) En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera même de plus grande, parce que je vais vers mon Père.

  

16.          Ainsi c’est ça le lavage des pieds. Le lavage des pieds? Courage! Pardonner tout le monde; ils vous pardonneront. Décidez et dites dans votre cœur : c’est le moment pour moi de laver tous mes péchés. Débarrassez-vous-en. La poussière de malice est lavée à travers la Parole de Dieu, parce que j'ai appliqué la Parole de Dieu à ma vie. Je fais le lavage des pieds, je fais ceci, et je prends les emblèmes de la même façon, parce qu'il m’a ordonné de le faire. Je le fais sans malice, sans colère, et sans reproche envers qui que ce soit. Laisser aller; laisser tomber. Vous n'allez pas vous en souvenir une fois au ciel, quoi qu’il en soit. Alors ça ne sert à rien de s’y accrocher, parce que vous ne pouvez pas l’emporter avec vous. Ainsi ce soir c’est le moment de le faire. Levons nous maintenant. Que les frères s’avancent.  

    

   Prions. Père céleste, nous te remercions pour ce privilège que nous avons de prendre ces emblèmes et de nous laver mutuellement les pieds sachant, Seigneur Jésus-Christ, que cela représente Ton grand sacrifice. Et puis, cela représente en même temps, le fait que tu as absolument plu à Dieu, ton Père, et que tu L’as parfaitement satisfait, en sorte qu’il n'y a pas d’autre sacrifice. Il n'y a pas d’autre chemin. C'est fini, et nous le confirmons sachant que même si nous prenons cela maintenant, nous te rencontrerons et en prendrons de nouveau [avec toi] de l'autre côté, et nous apprécions cela.

  

   Et aussi par le lavage des pieds, nous savons que c’est le moment pour nous de nous débarrasser de toutes ces petites choses insignifiantes, de toutes colères ou ressentiments et de tout autre chose, Seigneur, que nous pouvions avoir alors que nous marchons dans cette vie, surtout la poussière de la malice, parce que nous savons que cela est une chose absolument horrible ; et que nous soyons satisfait en nous-mêmes de Toi, de nos frères et sœurs, de marcher dans la lumière, d’avoir la préférence l’uns pour les autres et d’être là pour s’aider et se bénir les uns les autres comme nous devrions le faire, parce que, Seigneur, Tu nous a aussi donné cette exemple, et Tu nous a même prévenus, que quand les gens nous maudiront, nous devrons les bénir en retour. A plus forte raison s’accomplirai ce que le prophète a lui-même dit : « Vous qui aimez ce message, cette Parole, combien devriez vous vous aimer les uns les autres,» et c’est ce que nous faisons. Et nous savons que c’est ce que nous faisons parce que c’est Toi qui déverses cet amour dans nos cœurs pour qu’elle s’étende à l’autre et réconcilie de plus en plus ce cercle. Et nous découvrons cette belle unité de l'esprit comme nous avons ici ce soir, et nous nous réjouissons d’une joie ineffable sachant que comme ce petit service de commémoration continue maintenant, Père, et s’achève, c'est bon pour nos âmes. Nous te remercions pour cela. Aide chacun, Seigneur, à l’accomplir par la foi, sous le sang et étant remplis du Saint-Esprit. Au Nom de Jésus, nous prions. Amen.