Francais        English         Portugues          Espagnol        Swahili      Lingala      Kikongo      Tshiluba       Tetela

Bibliothèque  Champ de Boaz    Frère Branham    Frère Lee Vayle     Frère Billy    Ecodim     Evangelisation  

 

DIVINITE

Fidèle à Lui-même- Sa Parole

Questions et Réponses N°6

 [Godhead – Q&A #6

True to Himself–His Word]

3 Février 2001

Frère Lee Vayle

 

 1.  Prions. Père Céleste, nous Te remercions pour Ta présence, Ta grâce et Ta miséricorde à notre égard. Nous Te  prions  Seigneur de nous garder, de nous aider à être à jamais conscients de Ta présence et que nous marchions dans la lumière comme Tu es dans la lumière, ayant communion les uns avec les autres, avec le sang de Jésus nous purifiant. Nous prions, Seigneur, de nous aider dans notre étude jusqu’à la fin, afin que nous puissions croître en Christ, empilant Parole sur Parole, jusqu’à ce que nos vies soient véritablement remplies du Saint Esprit et en étant aussi conduits par le Saint Esprit. De n’importe quelle manière que nous désirerions être conduits, nous Te prions de nous conduire et nous Te donnons la gloire. Au Nom de Jésus, nous prions, amen. Vous pouvez vous asseoir.

 

2  Je voudrais de nouveau ce soir, parler un tout petit peu au sujet de “la Divinité”, car il semble que la seule manière d’enseigner aux gens ce que j’ai pu voir d’où je viens, au sujet de Dieu, c’est de comprendre jusqu’au  n ième degré, c’est cela, jusqu’à point où vous n’avez plus aucune question ou pensée qui surgirait dans votre esprit au sujet de la souveraineté de Dieu, et qui Dieu est de façon précise, et comment Il agit présentement en nous apportant les choses que nous désirons connaître. Ceci, bien sûr, est un désir et un cri pour la révélation telle que présentée dans Ephésiens 1.

 

3   J’ai mon propre langage auquel j’espère que vous vous y habituez. Vous ne le trouverez pas dans les livres. Vous le trouverez seulement dans la manière dont j’enseigne, parce que c’est la seule manière que je connaisse d’enseigner ‘la souveraineté’. Je n’ai pas été élevé sous l’enseignement de ‘la souveraineté’, mais j’y suis entré…oh, plusieurs années avant, et quand frère Branham a enseigné au sujet de ‘la souveraineté’, ce n’était pas difficile pour moi de comprendre assez de ce qu’il disait. Il l’a enseigné mieux que quiconque.
  

4   Maintenant, avant tout, nous pouvons lire dans I Timothée 1: 17, ce que j’avais lu auparavant:

(17) Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu, soient honneur et gloire, aux siècles des siècles !

 

 5  Et ainsi, nous découvrons quelqu’un, qui est une personne, et Il est Roi, ce qui est souverain – ce qui signifie qu’il est un souverain absolu – et Il est Eternel, mais Il est aussi immortel. Maintenant quand vous utilisez ce mot ‘immortel’ vous utilisez automatiquement un préfixe au mot ‘mortel’, ce qui provient du mot latin ‘mortuse’, ce qui est en rapport avec la mort. Et donc, c’est une personne qui n’a pas  la capacité de mourir.  Donc, si une personne aurait dit que Dieu serait mort, et ensuite ressusciterait de nouveau, vous êtes effectivement sur un terrain dangereux car Dieu n’a pas été créé – Il est éternel – ce qui signifie qu’Il n’a ni commencement ni fin, et cela en soi est au de-là de la compréhension humaine, à l’instant où vous essayerez de vous l’imaginer ou agir sur base de cela, vous serez perdus dans la mer du gnosticisme ou agnosticisme, ce qui est en fait de l’athéisme. Vous ne pouvez simplement pas y faire face. C’est comme qui dirait: “Bien, d’où Dieu provient-Il?

 

“Bien, Il a toujours été.”

 

« Que cela signifie-t-il ? »

 

Bien, la chose suivante que vous direz c’est: bien, suis-je vraiment ici ?

 

6   Bien, je ne sais pas. Je vois si certaines personnes sont présentes ou non. En fait, je me demande moi-même, si je suis ici la moitié du temps. Vous serez perdus dans un brouillard de confusion inévitable. C’est comme le lapin et le bébé en goudron, plus il veut s’en tirer, plus il est pris au piège. Vous devez en  arrivez au point où Paul est arrivé quand il a dit que toute personne qui croirait en Dieu, qui aurait une quelconque espérance au sujet du fait de connaître Dieu, ou celui qui vient à Dieu, croyant qu’il y a un Dieu, doit croire qu’Il existe, et Qu’Il est le rémunérateur de ceux qui Le cherchent [diligemment](Hébreux 11 : 16) 

 

7   Bien, la partie  « Le cherche diligemment »  est injectée là, mais l’autre partie “il doit croire qu’Il existe,” et bien sûr quand vous touchez à cela vous en arrivez au Complexe-Jéhovah, là où Jéhovah est ‘Celui qui existe par Lui-même’ –Le Grand Je suis. 

 

8  Donc, quand vous commencez à tergiverser dans vos pensées, essayant de vous représenter les choses, vous vous détruisez tout simplement, vous découvrez que cela  est dit dans I Corinthiens. Nous devrions aussi bien y arriver et le considérer, car nous sommes sur le sujet. Nous allons simplement prendre notre temps. Et il est dit ici dans I Corinthiens 2 : 2 :

(2) Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.

   

9   Maintenant, il leur parle sur base du salut donc il devait parler du sacrifice. Et vous saurez que ce qu’il fait ici s’élève contre tout ce que représentait Caïn en tant que semence du serpent, parce que Caïn a rejeté le sacrifice. Il a dit : « Je n’ai pas besoin du sang. Je suis un fils de Dieu. J’ai tout ce don j’ai besoin.

 

10   Et vous trouverez des prédicateurs modernes, plus particulièrement au milieu des méthodistes…et ceci est une des raisons pour laquelle je suis désolé pour Mr Bush, en tant qu’un méthodiste…ils sont peut-être les plus désespérés, des gens spirituellement bien conduits que je connaisse. Leur thèse est : nous sommes tous bons. Restez seulement éloignés des boissons alcoolisées, » du moins de temps en temps. Ils ont une petite conception morale, mais quand ils en arrivent à une question de connaissance, ils sont finis, parce qu’ils disent : « Bien, comment oseriez-vous apprendre à un enfant ou à quelqu’un qui a besoin d’un sauveur, qu’il est pécheur ? »

 

11 En d’autres termes, tout est positif, positif, positif. Il n’y a rien de négatif. Bien, ici, Paul est en train de réfuter la semence du serpent, et tout ce qui a comme fondement, la connaissance de la semence du serpent, ce qui est sensuel. Et souvenez-vous, Jacques a condamné cela comme étant quelque chose d’en bas. Et ‘sensuel’ ne concerne pas seulement les choses sexuelles. Sensuel’ signifie sentir’, vos ‘sensations’, ce qui est une partie de vos sens. Les gens marchent par le sens de la perception, non pas une perception spirituelle révélée.

  
 12  Et donc Paul crie de manière instantanée contre la semence du serpent, et non pas seulement une semence du serpent, mais vous devez vous rappeler que lorsque Adam et Eve s’étaient éloignés de la Parole, abandonnant l’arbre de vie au profit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils étaient immédiatement entrés dans la sphère de la connaissance, là où, ils sont devenus confiants en eux même, parce que c’est ce qu’ils ont voulu. Ils ne devaient  simplement pas dépendre du fait de vivre dans la chair, mais être gouvernée par elle, parce vous obtenez tout ce que vous avez à travers les cinq sens. Et vous agissez sur base de ce que vous obtenez de vos cinq sens.

 

 13  Ne pensez-vous pas que c’est vrai? Souvenez-vous lorsque vous étiez un enfant et que vous mettiez votre doigt dans la bouche du chien, et qu’il mordait votre doigt? Vous apprenez par l’expérience. Ce sont vos sens. Et les sens sont bons. Dieu nous les a donnés. Il y a des gens qui n’ont pas le sens de la douleur, et cela est très, très dangereux. L’appendice pourrait éclatée. Ils pourraient en mourir.


14
.  Ce que j’allais dire, parce que la semence du serpent est venu à l’existence, et Caïn était à cinquante pour cent un serpent de part son père ; et la vie, bien sûr, vient totalement du côté du père, parce que la femelle n’a pas de vie; et alors lui, portant la semence, avait eu une grande race des gens qui finalement se sont mariés avec les fils et les filles de la lumière. Les fils et les filles des ténèbres se sont inter mariés, comme il est dit dans Genèse 6, et nous terminons avec Noé, avant le déluge, comme le dernier être humain parfait, génétiquement parlant. 

15.  Et vous voyez ensuite que Dieu aborde Abraham, le conduit dehors, lui dit: “En toi seul, se trouve la Semence. Donc, il était le seul être humain qui pouvait être préservé dans le mélange, et le mélange était là, une race des gens qui plaisait à Dieu sur la base du fait que Dieu travaillait maintenant avec eux conformément à sa pré-connaissance, son élection et sa prédestination. Et comme je vous l’ai dit au départ – et je crois que cela est vrai à partir de ce que frère Branham a enseigné – que quand Dieu conduisait Israël hors de l’Egypte pour l’amener dans la terre promise, je crois que Dieu désirait les élever au point d’être une race humaine  qui pourrait en fin de compte être d’une grande valeur en tant que des véritables êtres humains, car Il a dit : « Tuez tous les habitants. Débarrassez-vous d’eux, complètement. Nous ne voulons aucun mariage. Nous ne voulons rien recevoir là. Et vous les hommes, veillez à ne pas avoir plusieurs femmes.”

 

Ils ont tourné tout autour et ont simplement tout mis en désordre. Ainsi, maintenant, frère Branham a dit : « Et Dieu créera de nouveau, non plus par le sexe, mais à travers la résurrection. » Il va ramener tous les corps dans un état glorifié – toute la semence de Dieu.
 


16   Ainsi, Paul ici place maintenant l’étape de la résurrection, et que lui, Paul a été détaché par Dieu afin de se détourner des hébreux, des Israélites, des juifs…qu’importe comment vous voudriez les appeler… pour les  nations. Et souvenez-vous que Paul parle du fait que Dieu a promis à Abraham qu’il aurait une postérité parmi les nations. Et vous voyez certainement que cela commence au temps du livre de Ruth et…Bien, avant cela, les juges, Josué…là où nous avons Rahab, la prostituée, devenant un des ancêtres dans la chair dans la tribu de Juda…descendant et alors Ruth apparaît, dans la suite du temps. Et nous avons d’autres qui sont apparus jusqu’à ce que nous avons vu que Dieu allait se déplacer vers les Nations, mais comme Paul l’a dit: “Nous savions que les nations seraient héritiers, mais non pas comme nous le savons maintenant. » Vous remarquerez que la révélation était manifestée.

 

17    Ainsi, ici nous découvrons Paul leur disant ceci: (I Corinthiens 2: 2)

(2)  Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.

 

18  Bang! Voilà, la porte s’est fermée. Pourquoi avons nous besoin d’un sacrifice? Qu’est ce qui ne va pas avec nous ? Bien, tous ne sont-ils pareils ? Voyez-vous, à l’instant où vous introduisez un sacrifice, cela fait deux choses, comme le dit Paul : cela aliène les juifs à cent pour cent, et cela amène l’intelligent, les nations, à s’en moquer. Voyez-vous ? L’un est grossier tandis que l’autre est stupide. Donc, d’accord.

(3) Moi-même j'étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement ;

 (4) Et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance,

 

19   Maintenant, à cet endroit précis Paul dit: “je suis venu vers vous comme un apôtre confirmé.” Maintenant, ceci est une chose étrange que les étudiants de la Bible admettent que la Bible ait été écrite par des prophètes confirmés, que la Bible soit confirmée. Mais la chose étrange au monde est qu’ils ne peuvent pas reconnaître un prophète quand ils en voient un.
  

20   Maintenant, comme je vous l’ai dit il y a de cela plusieurs années passées quand j’étais un enfant, j’avais vu un cardinal dans un livre pour oiseau. Maintenant, nous n’avons pas des cardinaux au Canada, et tout canadien qui se tient ici le sait, à moins qu’il y en ait quelques uns, quelques uns, à l’Ontario… Je ne pense pas qu’ils soient jusqu’au niveau de… mais quand j’ai vu un cardinal, croyez moi, je l’ai reconnu. Quand j’ai vu un prophète, je l’ai reconnu. Ce n’est pas donné à tout le monde de voir.  « En ayant des yeux, ils ne voient point, ayant des oreilles, ils n’entendent point.” (Marc 8 : 18)  Mais ayant des bouches, ils jasent beaucoup, ils jasent assez. Souvenez-vous : « C’est de la profondeur du Coeur, que la bouche parle.”

(Matthieu 12 : 34)

 

21   (5) Afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. (C’est la confirmation.)

(6) Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits,


Maintenant, à ce niveau c’est un langage qui est dangereux parce que cela peut vous entraîner dans une mauvaise compréhension du mot ‘parfait’. Cela n’est pas en rapport avec le mot perfection, comme les gens en comprennent le sens là-bas, mais cela est  en fait en rapport avec la compréhension de l’ancienne formule, ou la manière dont ils vivent, comme quand vous appartenez à une certaine société, et vous y avez été initié, vous connaîtriez les mystères. Et à moins que vous ne soyez initiés, vous ne connaîtrez jamais les mystères. Et à moins que vous ne soyez initiés par le baptême du Saint Esprit dans le corps du Seigneur Jésus Christ, vous ne pourrez jamais, jamais, jamais, jamais, jamais comprendre les mystères. Vous ne le pourrez pas et je vous le prouverai.

  

22   Nous allons lire tout au long:

(6) Cependant, c’est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits.


En d’autres termes, Paul dit: “La semence de Dieu connaîtrait ceci. » Maintenant, là en arrière il a dit : « Je prêche seulement la croix. Je prêche ce que Caïn a rejeté, et ce que la semence du serpent a à rejeter ». Et souvenez vous que rejeter la croix ou Christ crucifié est plus grave que la simple histoire de la mort de Jésus, car frère Branham  a expliqué la naissance virginale et ce qu’était Jésus de façon exacte. Comme je l’ai dit, Jésus n’a jamais été adoré et ne peut être adoré pour ce qu’Il est, mais pour ce qu’Il a fait, et il n’aurait pu le faire excepté pour ce qu’il était. Me suivez-vous ?

 

23  Maintenant, ce n’est pas un double langage. C’est à cent pour cent l’écriture – cent pour cent vrai. Et frère Branham a expliqué cela quand il l’a abordé en rapport avec la génétique – Dieu s’étant enveloppé Lui-même dans le sperme et dans l’ovule, qu’Il a créés. Voyez-vous ? Maintenant, rappelez-vous : Dieu a un corps. Et Il s’est Lui-même enveloppé à l’intérieur. Pour quelle raison ? Parce que cela devait produire le matériel, le matériel génétique et l’ensemble du circuit et tout ce qui était exigé pour que Dieu soit à mesure d’habiter dans ce corps, car Il est saint. Pensez-vous qu’Il pouvait vraiment demeurer dans un corps qui n’ait pas été saint ? Maintenant, nous parlons de la plénitude de la Divinité corporellement, non pas que Dieu soit simplement gentil envers nous qui sommes Ses enfants. Nous parlons à ce stade au sujet de la plénitude de la Divinité corporellement.

  
24  Ainsi, nous découvrons ici:

(6)… parmi les parfaits, sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des princes de ce siècle, qui vont être anéantis ;


Maintenant, qui s’appellent eux mêmes ‘princes’? Quel pape, ces deux dernières semaines a-t-Il ordonné…lequel ? Trente-sept princes…princes…du monde ? Où pouvez-vous mettre le doigt de Dieu sur l’un d’eux ?

 

25 … “cela rentre à zéro.” Cela ne rime à rien. Que fait-Il? Il est en train de truquer les cartes afin que le pape suivant soit un bon pape, et non pas un mauvais pape, lequel pape il sait qu’il vient. Et j’ai ici une déclaration du Rabbi Burns : « le meilleur plan de souris et la bande d’hommes …”

 

(7) Nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée.

 

26  Dans un langage clair, il vous dit: la sagesse de Dieu viendra, mais personne sauf un certain peuple la comprendra quand elle viendra. Et il n’y aura plus des points d’interrogations. Alléluia! Seulement des points d’exclamation et des surprises qui les feraient se réjouir et chanter les louanges de Dieu.

(7)… mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire.

 

27   Donc, en quoi le saint est-il glorifié? Il est glorifié dans la révélation. Oui, combien des personnes le font-elles? Je vais poser une question: est-ce là où vous vous tenez ce soir? C’est tout ce que j’ai laissé. Je suis âgé de quatre vingt six ans… combien de sensations me restent-ils encore, en dehors « Oô ! Haii ! Qu’est-il arrivé à mon dos ? Mais à l’intérieur, je suis en paix comme jamais au par avant, aimant le Seigneur comme jamais auparavant, Le connaissant comme jamais au par avant et si je mourrais excellent.

 

Vous dites : « Frère Vayle, qu’en sera-t-il si vous n’entrez pas là-bas ? »


C’est aussi bien, parce qu’Il est Dieu! Je ne vais pas crier contre Dieu à ce moment tardif du jour. S’il y a quelque chose que j’ai appris c’est la souveraineté.

 

28  (8) Sagesse qu'aucun des chefs de ce siècle n'a connue, car, s'ils l'eussent connue, ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de gloire. (Voyez-vous ? Maintenant, même ceux qui sont la semence sont aveuglés et ne l’ont pas su. Pourquoi ? Parce qu’ils avaient ce fragment à l’intérieur provenant du Serpent.)

 

(9) Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment.

(10) Dieu nous les a révélées par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.

(11) Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui ? (Maintenant, à ce stade précis, j’aimerais que vous puissiez écouter.) De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.

 

29   C’est l’Esprit dont frère Branham a parlé, disant qu’Il se tenait là, pour se saisir de toi et de moi, individuellement, de même que nous sommes sortis du ventre, et jusqu’au temps où le bébé respire, cet esprit qui entre, c’est un corps des muscles et des nerfs qui se contractent.

Maintenant, qu’est ce qui lui donne ces muscles et ces nerfs qui se contractent ? L’âme le fournit, au mieux que je peux y penser, parce que maintenant, ce corps, c’est le corps de l’âme, parce que nous avons laissé nos corps là-haut. J’ai expliqué cela, et je vais y revenir en un autre moment si vous voudrez avoir plus des réponses. Et nous avons maintenant ce corps, et cet esprit doit arriver à relier nos corps, nos pensées, nos cerveaux et toutes choses à l’âme. Et « Le souffle de l'homme est une lampe de l'Éternel ; Il pénètre jusqu'au fond des entrailles. » (Proverbes 20 : 27) Et sans cet esprit, l’âme et le corps ne sont pas vivants.

                                                                   
30 Les gens pensent: “Bien, frère Branham croyait dans l’avortement.” Ha! Une femme a écrit cela dans un livre. J’aurais aimé discuter avec elle. J’ai commis une erreur en ne prenant pas son nom, ni en lui écrivant ou en lui téléphonant, pour lui répondre : “Ecoutez, femme! Vous feriez mieux de vous taire. William Branham ne croyait pas au contrôle de naissance hormis la méthode naturelle que Dieu a ordonnée. » Vous savez, les gens pensent à beaucoup des choses, parce que frère Branham pouvait dire une certaine chose, et ils pensaient : « Oh, j’ai les réponses. »

  

31  C’est parce qu’ils ne savent pas que cette réponse provient de l’absolu à partir duquel elle a été tirée. Et c’est ici que je voudrais baser mon ministère: là où je connais ce qui est confirmé et ce qui n’est simplement pas indiqué mais qui soit véritablement AINSI DIT LE SEIGNEUR et la doctrine. Parce qu’en dehors de la doctrine, vous pensez que vous pouvez servir Dieu, j’aimerais seulement vous dire  maintenant: la Bible dit que vous ne le pouvez pas. Ainsi, ce groupe qui est au Canada et qui a quitté la doctrine et a donné un coup de pied à frère Branham, donc la femme a dit : « Je n’aimerais pas que mes petits garçons écoutent le nom de William Branham ! »

 

32  Bien, j’ai du nouveau pour elle: elle l’écoutera pour un long moment, et je suis très peiné pour elle, mais elle s’est elle-même condamnée par ses déclarations: “Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné. » (Matthieu 12 : 37) « C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle » (Matthieu 12 : 34) « le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor ; car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle. ». (Luc 6 : 45) raison pour laquelle frère Branham a dit : « je préférerai avoir un cœur juste mais une fausse doctrine plutôt que d’avoir une doctrine juste mais un cœur faux, » car alors vous obtenez ce que Paul a dit : « Avoir toute la connaissance, sans être remplis pleinement du Saint Esprit. »


33  …, j’aimerais avoir mon Coeur juste aussi, parce que c’est du Coeur que proviennent les meurtres, les adultères, les insultes, toutes choses sous le grand ciel de Dieu, car c’est une poubelle. Donc, en quoi votre doctrine est-elle bonne ? Dieu ne peut pas déverser le Saint Esprit sur une doctrine qui est dans une poubelle. La poubelle doit être nettoyée. Ensuite, quand la doctrine est correcte à l’intérieur, Dieu déverse la dynamique sur elle. Maintenant, j’espère que vous saisissez ce dont je parle parce que c’est simplement un franc parler. Certains d’entre vous ont trente ans de cela…vous devriez être à mesure de vous tenir avec moi, juste ce que je dis comme j’essaie de vous montrer les choses que frère Branham a dites ici, avec la Parole de Dieu pour les confirmer. Voyez-vous ?

 

34   (11) (Ce que personne ne sait, cet esprit au dedans de vous. Maintenant, il dit:) De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.


Donc, vous devez avoir l’esprit de Dieu pour oindre la vie de Dieu qui est au-dedans de vous et votre propre esprit, là au fond de votre âme, ainsi vous pouvez positivement connecter tout ce qui soit dans cette vie avec le Royaume du Dieu Tout Puissant, là où réside votre Père, Dieu Lui-même, et votre grand frère, Jésus Christ. Et vous ne l’aurez jamais à moins que vous ne soyez baptisés du Saint Esprit. Voyez-vous ?

(12) Or nous, nous n’avons pas reçu l’Esprit du monde.

  

35  Maintenant, c’en est une autre. Or, vous avez l’esprit humain à l’extérieur, vous avez  l’âme à l’intérieur, et le corps qui couvre les deux. Maintenant, vous avez quelque chose d’autre dont vous pouvez vous en contenter : ceci est l’esprit du monde. Maintenant, qu’est ce que l’esprit du monde ? Bien, c’est l’esprit du cosmos qui permet à l’homme d’apprendre toutes choses par le biais de la connaissance et il est appelé scientifique là où il s’enfiche de Dieu et quand Dieu lui est démontré, il s’en fiche malgré tout, parce qu’il est une semence du serpent. Et souvenez-vous, le prince de la puissance de l’air et le prince de ce monde – avec qui Jésus n’avait rien à faire – c’est satan. Donc Satan gouverne toutes choses excepté ceux qui sont remplis du Saint Esprit, c’est pourquoi frère Branham a dit : “Rien en dehors de cette Parole, ce Message, ne viendra à la vie.”

(12)… afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.

       
36  Et souvenez-vous, Paul a dit : “Lui, qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ? » (Romains 8 : 32) Ainsi, vous devez découvrir ce que signifie ‘toutes choses’, parfois dans le grec, c’est le mot ‘rhema’ ce qui est simplement en rapport avec la restauration de la mécanique, et ensuite ces choses doivent avoir un rapport avec le logos, ce qui est la vraie révélation de Dieu. J’ai regardé cela dans ma concordance, ainsi je sais de quoi je parle. ‘Rhema’ c’est simplement un mot mécanique. ‘Logos’ est la révélation spirituelle.


37  Maintenant, observez ce qu’il dit:

(12)… les choses que Dieu nous a données par sa grâce.

(13) Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.

 

En d’autres termes, il y a une grande distance qui sépare le naturel et le spirituel, entre la sagesse de Satan, ce monde, les princes de ce monde, et  l’Esprit de Dieu, les enseignements du Saint Esprit. Et vous pouvez le saisir seulement dans la sphère spirituelle, ce qui signifie que vous devez naître de nouveau avec l’Esprit de Dieu vous enseignant, et vous révélant la Parole de Dieu afin que vous puissiez  filtrer par l’expérience et l’enseignement qui l’accompagne, les choses qui ne sont pas de Dieu. Et donc, comme frère Branham a dit : « Il y a le filtre pour un fumeur et il y a le filtre de Dieu, » et le filtre de Dieu est la Parole révélée de Dieu, qui vient par l’Esprit. Et seul l’Esprit de Dieu peut vous l’enseigner.
  

38  Maintenant, observez:

(14) Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.


En d’autres termes, il y a là un processus de jugement. Maintenant, qu’est-ce qui est de Dieu et qu’est-ce qui n’est pas de Dieu? Descendons au cas le plus horrible ce qui est un cas d’un caniveau. Voici un prédicateur pentecôtiste, là-bas au West Palm Beach, lorsque frère Branham était là avec moi en 1953, et il était très fâché contre frère Branham. Et il a dit : « Je vous le dirai, ne me poussez pas, » il a dit : « si non je vous ferai connaître quel genre d’esprit qu’a Frère Branham. Il a un esprit familier.

 

Maintenant, cet homme est mort, et il a su plus tard qu’il était une semence du serpent. Maintenant, vous dites : « Frère Vayle, vous jugez »

 

Ne me dîtes pas que je juge. J’ai le droit de juger, parce que le jugement signifie ‘discernement’, ce qui signifie ‘juger entre’, et je juge entre le serviteur de Dieu et la semence du serpent. Et cet homme est la semence du serpent, car il ne peut dire qui est de Dieu.
 

39  Maintenant, si vous ne pouvez citer un prophète, et vous prétendez croire que la Bible a été écrite par les prophètes, et la Bible est confirmée à travers les prophètes, et le seul espoir que vous avez du salut…aucun de vous n’est né de nouveau, personne d’entre vous ne peut recevoir quelque chose en dehors des prophètes ! Ensuite, vous me picoter, vous avez des troubles, parce que je vous rencontrerai sur la route, parce que j’y serai. Je ne peux rien faire qu’être là. Je dois être là! Ainsi, je vais être jugé et je ne suis pas honteux de cette Parole. Je vous le dirai  maintenant même, parce que sans cette Parole vivante, il n’y a rien sur laquelle vous puissiez vous tenir – rien du tout. Votre expérience pentecôtiste de parler en langues – vous pouvez l’avoir! Je ne suis pas contre le parler en langues, et je ne suis pas contre les expériences. Mais vous feriez mieux de ne pas les mettre à la place qui n’est pas la leur.

40  Je l’ai ici dans mon livre que je suis en train de lire:

(15) L'homme spirituel, au contraire, juge de tout…

                                                 
Maintenant, vous dîtes: “Mais frère Vayle qui est spirituel? Je ne pense pas que vous le soyez. » Bien, je ne pense pas que vous l’êtes non plus. En effet, je serais plus spirituel que vous ne l’êtes, parce que je sais ce qu’il y a dans la Bible. La Bible dit exactement ici : « Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. (Romains 8 : 9) Et Il habite en moi ; Ainsi, je suis spirituel. Est-ce correct ?

 

Vous dites : « maintenant ; vous vous vanter”


Je me vante en Christ. Je me vante dans ma position en tant que semence. Je me vante en Celui qui m’a connu d’avance. Vous me dites que cette voix qui m’a dit : « si vous aviez jamais écouté un homme, c’est l’homme que vous écouterez»…Quelle voix ai-je écouté moi-même parlant à travers mes propres lèvres, « vous ne regardez pas à l’homme, vous regardez à Dieu » ?

Vous dites : « C’est l’expérience. »

 

41   Mais cela s’aligne avec la Bible. Qu’en est-il de la vôtre? Je ne me soucie pas d’un homme qui va écrire des livres, et quel prédicateur ferait ceci et quel prédicateur ferait cela. Je ne vous donnerai pas un seul petit sous pour eux. Ce qui importe c’est ceci:

(16)  Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l'instruire ? (Alors, qui peut oser dire à Dieu quoi que ce soit ?) Or nous, nous avons la pensée de Christ.


Ce qui signifie que nous sommes en possession de cette pensée que Dieu pouvait exprimer et utiliser : la pensée parfaite, qui ne pervertit jamais la Parole de Dieu. Et je continue de vous le dire : Pourquoi David, un homme selon le propre cœur de Dieu, a-t-il convoité la femme d’un autre homme, et commis adultère, tué le mari et pris la femme ? Il n’a jamais, jamais nié la Parole, et ne s’En est jamais écarté. Il ne L’a jamais vécue, parce qu’il n’y a qu’une seule personne qui ait jamais vécu la Parole, et il était la ‘Parole’, et il était l’Unique – engendré de la grande ‘Parole’ de Jean 1 : 1, au sujet de laquelle je suis désolé que certaines personnes ne peuvent pas voir que c’est Dieu. Ils ne le comprennent simplement pas. Bien.


  

42    Nous arrivons ici, et je voulais lire dans I Timothée 1: 17, et maintenant, je vais lire dans I Timothée 6: 13-16.

(13) Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus-Christ, qui fit une belle confession devant Ponce Pilate,

(14) De garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus Christ,

(15) Que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs,

(16) Qui seul possède l'immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n'a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l'honneur et la puissance éternelle. Amen !

 

Remarquez de nouveau le mot ‘immortalité’. Maintenant sur quoi est-elle basée? Bien, vous pourriez dire : « Vous y êtes, Jésus est Dieu. »

 

Non, non, non, non. Allez. Accordez-moi une pause, en quelque sorte.

                                                        

43  Allons ici dans Jean 1, et lisons cela. Jean 1: 18:

(18) Personne n'a jamais vu Dieu ; le Fils unique (L’Unique engendré), qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. (Ou qui L’a fait connaître.)

                                                                             
44  Et il dit ici qu’à la fin de temps, même en ce moment, je dirais, au souper des noces et dans tous ces grands événements qui vont arriver, nous connaîtrons Dieu à travers notre Seigneur Jésus Christ.

 

45  Donc ici, nous parlons maintenant, nous parlons également au sujet de la ‘Divinité’, et je dis dans mon propre langage ce que je préfère utiliser  concernant Dieu ou la Divinité, parce que la ‘Déité’, ‘Dieu’, et ‘Divinité’, c’est pratiquement la même chose. Vous ne pouvez pas dire comme les trinitaires : « la Divinité, c’est trois en un, ils en font un seul Dieu. »

 

Vous ne pouvez pas dire comme les Jésus seul: “Jésus est Dieu. Il est son propre père : simplement Dieu dans trois offices. » Ce n’est pas la Divinité.

 

46   La Divinité est absolument une Personne, seule, entière, unique, insondable, mystérieuse, omnipotente, omnisciente, point. C’est ça Dieu. Et Lui, pour ma part, quand vous parlez de Dieu, vous parlez de la substance, ou substantiellement : ce qui est réellement fondamental – qu’importe ce que vous voudrez dire. J’utilise le mot ‘intrinsèque’ et ‘essentiel’. Ils sont presque identiques. Vous pouvez à vrai dire utiliser presque l’un comme un synonyme, mais je ne le fais pas. ‘Intrinsèque’ signifie ‘qui appartient à la réalité’. En d’autres termes, ce n’est pas dilué, ce n’est pas altéré, ce n’est pas changé, parce qu’en effet il ne peut pas l’être dans le sens que, peut importe combien vous essayez, combien vous pourriez vous le détourner pour un usage non approprié, qu’importe ce que vous pouvez faire, de n’aucune manière cela ne peut le changer – cela ne peut le changer. Et la Bible dit : « Rien ne peut se faire pour ou contre la vérité. »

 

47  Donc par conséquent, quand j’utilise le mot ‘intrinsèque’, je parle au sujet de la réalité, la nature concrète de la chose, et remarquez: ne dépendant pas des circonstances externes: élever cela, abaissez-le, surchauffer cela, refroidissez-le, niez-le, moquez vous de cela, critiquez cela. Cela n’importe pas. Vous ne pouvez rien faire à ce sujet. Ce n’est affecté par quoi que ce soit de l’extérieur, point. C’est inhérent. Cela signifie qu’il existe dans une personne ou quelque chose de naturel, des qualités inséparables, caractéristiques, ou juste. C’est inné, montrant que c’est fondamental, inné, pas nécessairement hérité mais peut l’être.  
 

 48 Ainsi, quand vous parlez de l’intrinsécalité d’une chose, vous en parlez au sujet d’un singulier, un unique qui demeurez certainement vrai, qu’importe les conditions, le test, ou qu’importe ce que vous appliquez. C’est comme nous parlons en termes d’éléments : le fer. Vous parlez en termes d’oxygène, de sulfure… il y a beaucoup d’éléments. Quand j’apprenais la chimie, je pense qu’ils ont dit qu’il y en avait soixante dix- huit. Maintenant, c’est au de là de cent. (Présentement, il y a 118.) Et maintenant, ils essaient d’en fabriquer. Ainsi, qui sait?
  

 49 Maintenant, un élément constitue principalement de façon unique une unité, qui est particulier dans sa constitution, et vous pouvez l’associer avec autres choses et le séparer, comme H2O. J’ai vu cela être fait. Nous l’avons fait au labo. Bien, pas vraiment au labo, c’était sur le bureau du professeur, et nous l’avons observé être fait: prenant deux parties de l’hydrogène, une de l’oxygène, traiter cela à travers l’électrolyse. Aussitôt cela a formé de l’eau. Ensuite, il a fait le processus inverse. Aussitôt de ce côté nous avons obtenu de l’hydrogène, de l’autre, l’oxygène. Comment le savez-vous ? Comme une allumette, mettez-le d’un côté, allumez, mettez sur l’autre face. Ainsi vous obtenez du pur oxygène, mettez cela sur le fil. Cela brûlera le fil, c’est un élément.


  50   Voyez-vous ce que j’essaie de vous dire? C’est quelque chose qui évolue absolument dans la forme, raison pour laquelle frère Branham a dit: “Vous pouvez voir Dieu dans la nature à travers la continuité.” Ainsi, j’utilise des termes concernant Dieu, et je parle à propos de son intrinsécalité et son essentialité.

 

51   Maintenant ‘essentiel’. Nous sommes  là de nouveau de façon précise à ce qui est presque identique à ‘intrinsèque’, mais cependant en réalité, ce n’est pas ainsi. Là où l’une montre comment elle demeure à cent pour cent la pure vérité, l’autre vous montre concrètement ce que c’est. Ainsi, je pourrai dire : « Bien, j’ai quatre éléments, et il n’y a pas moyens que cela puisse changer. Droit comme une flèche. Oubliez cela. Ce sont tous les éléments qui devaient jamais être. Et ensuite, je me retournerai, et je dirais ce qu’ils sont.

52   Donc ‘essentialité’ c’est un peu plus; du point de vu contenu. Ainsi, ‘l’essentiel ou ‘l’essentialité’ provient du mot ‘essence’, et nous utilisons le mot ‘essence’ beaucoup des fois comme ‘huile essentielle; bouillie complètement, ce qu’il est dans la réalité. Nous utilisons aussi le mot ‘essentiel’ : ‘nécessaire’. Et ‘essentiel’ c’est nécessaire pour être ce qu’il est. Ainsi, nous utilisons le mot ‘essentiel’, quelque chose qui ‘est’ ou qui ‘existe’ : ‘une entité’. Maintenant remarquez, c’est ce qui fait de quelque chose ce qu’il est : la nature fondamentale de quelque chose. ‘Essentiel’ : de ou constituant l’intrinsèque. Maintenant, voyez-vous de quoi nous parlons. C’est ‘essentiel’ qui signifie ce qu’il est. L’intrinsèque comment il est.  

 

53  Donc ‘essentiel’ de ou constituant l’intrinsèque, la nature fondamentale de quelque chose, l’absolue, complète, parfaite et pure. Maintenant, donc par conséquent ‘essentiel’ contient en fait ‘intrinsèque’ excepté pour le fait que ‘intrinsèque’ va plus loin, parce qu’il montre sa perfection de ce qu’Il est concrètement.

  

54  Donc, si nous parlons du Dieu intrinsèque, essentiel, ce à quoi je pense de façon parfaite c’est Ephésiens 1, ainsi nous le lirons, car si Dieu est dans l’essentialité et dans l’intrinsécalité, ce qu’Il est. Il ne peut absolument pas changer, sous aucun aspect. Et Il n’est influencé par personne ni par quoi que ce soit, qu’importe que vous pensiez qu’Il soit. Nous avons un Dieu absolu. Et si vous voulez penser qu’Il est un partisan de la discipline sévère, qui regarde à travers ses lunettes, sous son nez, et qui ne sourit à personne, très rigide…vous ne pouvez pas le changer. 

 

55  Mais si vous avez un Dieu qui vous aime, et Il vous aime, et Il est content, et Il se réjouit et la satisfaction en vous…vous ne pouvez pas Le changer, parce que c’est ce qu’Il est. Vous dites: “Bien, je ne crois pas cela, oh, parce que je mène une vie si dure! Oh ! Les choses ont été si difficiles. Cela ne peut pas être vrai. »

 

C’est Dieu. Voyez-vous? Ainsi taisez-vous et asseyez-vous. Quand la Bible dit: “Que chaque langue se taise” – taisez-vous! Et quand elle dit : « chaque langue confesse » - confessez ! Et ce n’est pas un prédicateur stupide… « Pouvez-vous dire, ‘Amen’ ? Pouvez-vous dire, ‘Amen’?”

J’ai dit à un gars, “écoute, s’il te plait ne leur dit pas de dire, ‘Amen’. Ils ne savent même pas de quoi vous parlez.

 

Non, ils ne le savent pas. Ils se condamnent eux-mêmes. Je ne vous dis pas de dire « Amen »…Je le fais une fois après un moment, parce que je pense qu’à partir de maintenant vous avez assez de cervelle pour soit de dire , « Oui, » soit vous taire. Oui, parce qu’ici vous connaissez ma méthode. Je ne vous demande pas de dire : « Amen » si vous ne connaissez pas quelque chose. Mais si nous y passons dessus plusieurs fois, bien, je n’en dirai pas beaucoup, et je ne vais pas le faire.

 

56  Que dit Paul? Ephésiens 1:

(1) Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, aux saints qui sont à Éphèse et aux fidèles en Jésus-Christ :

(2) Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ ! (Maintenant, ceci est un message provenant de deux personnes : Dieu et le Fils Unique –engendré. Est-ce vrai ? Bien, c’est ce que c’est.)

(3) Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, (C’est deux d’entre eux) qui nous a bénis (Qui a ? Dieu a.) de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ !


57  Maintenant, cela vous montre de manière précise à cet endroit que Dieu agit à travers Christ, mais Il n’est pas Christ. Dieu oeuvre à travers Christ. Ainsi, si Dieu veut utiliser une certaine personne, c’est Son affaire. Et s’Il ne veut pas utiliser une certaine personne, c’est Son affaire. Etes-vous d’accord ? Pourquoi, certainement. Ceci c’est Son affaire. Maintenant, Il veut faire ceci. Voyez-vous? Raison pour laquelle Paul a dit: “Vous, nations, je voudrais vous dire quelque chose: tous vous avez des corps des serpents en vous, et même si vous êtes un fils de Dieu, vous vous êtes éloignés – vous êtes rebelles. Vos yeux ont étés aveuglés par le prince de ce monde. Vous écoutez aux mauvaises sources. Je vais vous dire quelque chose mais ce que je vous dis est confirmé. Vous, écoutez.   

 

58  Certains ont écouté, d’autres non. Ceux qui écoutaient, étaient l’Epouse. Les non enthousiasmés qui ne pouvaient pas parcourir tout le trajet, ils sont seulement arrivés à la justification – les vierges folles. Mais elles y arriveront. Comment ? Comme frère Branham a dit : “Si un petit bébé meurt, un petit enfant, avant d’atteindre l’âge de responsabilité, il est couvert par le sang.” Ainsi, ils y entrent à travers le sang. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas été prédestinés à faire partie de cette épouse, mais parce qu’ils sont des enfants de Dieu, à travers Adam… « Comme par Adam tous meurt… » Souvenez-vous, ils ont tous été en Jésus pour commencer… pourquoi dans le monde ceux qui étaient en Christ reviennent…En d’autres termes la Bible dit : « Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ. » (I Corinthiens 15 : 22) Ils auraient voulu être en Christ, cependant frère Branham a dit : « Si vous n’aviez pas de représentation là-bas, vous n’en avez pas maintenant. »

 
 
Huh ? Bien, c’est bon, oui.

      
59 O K

(3)… nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ !

(4) Selon Son bon plaisir (Personne d’autre, même pas Jésus.)

                 
 “Je pense que Jésus et le Père s’étaient mis ensemble, et ils avaient décidé…”

Oh, non, ils ne l’ont pas fait. Jésus a dit: “Tout ce que le Père m’a donné viendront à moi et personne d’autre.”

Le Père devait faire le don, non pas Jésus. Jésus a donné sa vie. Oui. La vie est revenue sur nous, de quelle vie s’agissait-il ? La Vie du Père. Quelle autre vie était là ?

(4) En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde…

Raison pour laquelle frère Branham a dit : « Le choix n’était pas : Je prendrai ceci, et Je laisserai cela ; Je prendrai ceci, et Je laissera cela. » Ce n’était pas cela de toute façon – « Je prendrai ceux qui sont miens. Vous pouvez prendre ceux-là ; ceux-là sont vôtres. »

 

60  Caïn était du malin. Oh, les pentecôtistes veulent changer cela en une sorte de datif dans le grec, et « ça ne signifie pas vraiment cela. »

Bien, c’est le cas ! Pourquoi ? Parce que juste au-dessus de cela, il parle de la semence de Dieu, ceux qui sont nés de Dieu. Ensuite, ils le mélangent par interpolation avec l’amour. Ho ! Ces interpolations ! Elles vous conduiront tout droit en enfer, si vous ne lisez pas la Parole de la façon dont Elle est écrite. Savez-vous la chose la plus dangereuse qu’un prédicateur puisse faire ? C’est de quitter ses notes et d’errer à côté en interpolant ici, et oubliant de quoi il était en train de parler.

 

61  Bien, j’ai fait plus de cinquante années de prédication, et je ne l’ai même pas fait six fois dans ma vie, ce n’est pas mal pour le vieux noggin, quoi que cela n’ait jamais été aussi bon. Vous ne pouvez pas jouer le fou tout autour. Voyez-vous ?

 

62  (4)… pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui. (Un point c’est tout. C’est le Grec. Qu’en est-il du reste du Grec ?)

(5) Nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d'adoption par Jésus-Christ (A Dieu Lui-même), selon le bon plaisir de sa volonté,

                        

Maintenant, à ce niveau, il y a seulement Dieu et Jésus. Je veux vous demander de nouveau : combien des déclarations Jésus avait-il ? Savez-vous ce qu’il a dit ? « Oui, oui, oui, oui. Je le ferai. Je le ferai. Je le ferai. Je le ferai. »

 

63  Il n’a pas dit, « Maintenant, Père, c’est très bien, mais tu sais, j’ai aussi un peu d’intelligence, parce que tu me les a donnés, et nous devrions nous mettre ensemble et nous comprendre ces choses. »

Les trinitaires aiment précisément cela. Ce n’est pas la souveraineté. C’est quelque chose qui provient de la fosse. Ce n’est pas Dieu.

(6) À la louange de la gloire de sa grâce qu'il nous a accordée en son bien-aimé

(7) En lui nous avons la rédemption par son sang (Et souvenez-vous, le propre sang de Dieu, conformément à Actes 20 : 28, c’est Jésus, vers qui frère Branham a amené à notre attention. Vous voyez, toute chose que frère Branham avait dite est scripturaire.), la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce,

(8) Que Dieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d'intelligence,

(9) Nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu'il avait formé en lui-même,

 

64  L’écriture ne dit elle pas : « Avec qui a-t-il délibéré pour en recevoir de l'instruction ? » (Esaie 40 : 14) Personne ! Maintenant, je parle au sujet de Dieu, je parle à propos de la Déité, je parle au sujet de la Divinité, et je parle au sujet du Père et du Fils du duo : L’un est Dieu et l’autre est le Fils de Dieu. Et souvenez-vous, Le Dieu qui est le Père, est le Dieu du Fils, et Paul a toujours dit : « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ. »

 

Revenez à Caïn et réfléchissez-y.

 

65  (10) Pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.

(11) En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d'après le conseil de sa volonté, (Avec qui a-t-il délibéré pour en recevoir de l'instruction ? avec Lui-même)

12 afin que nous servions à la louange de sa gloire, nous qui d'avance avons espéré en Christ.

 

66  Maintenant, vous voyez, Il vous dit ce qu’Il fait de Lui-même, ce qui est toute chose et comment Il oriente Ses desseins, lesquels plusieurs fois sont accomplis à travers le Fils – à travers nous aussi. Cela se fait, vous le savez. Raison pour laquelle vous avez le quintuple ministère et une Epouse aimable – Dieu orientant par Son Esprit.

 

67 Maintenant :

(12) Afin que nous servions à la louange de sa gloire, nous qui d'avance avons espéré en Christ

(13) en qui vous aussi vous avez espéré (Parce que cette ‘parole est ‘espérée’.), ayant entendu la parole de la vérité, l'évangile de votre salut; auquel aussi ayant cru, vous avez été scellés du Saint Esprit de la promesse, ( NDT version Darby)

 (14) Lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s'est acquis, à la louange de sa gloire.

 

68 Maintenant, vous voyez ce dont je parle : C’est Dieu, et vous ne pouvez en aucun cas faire de Jésus ‘Dieu’, parce qu’il n’est pas Dieu. Et je n’essaie pas de l’abaisser et de l’avilir. Je veux seulement la vérité, car s’il est Dieu, je veux le savoir. Et s’il n’est pas Dieu, je veux le savoir. Ensuite, où est-ce que cela s’harmonise ? Qu’est-ce qui se passe ? Il vous le dit : l’Unique Fils engendré, le seul qui soit né de cette manière là, ne se répétera plus jamais sous aucune considération, aussi mieux que nous connaissons la Bible. Voici celui-ci, et ensuite, quand Il a parlé au Fils : « Faisons l’homme à notre image »…Et cela ne nécessite pas de dire ‘images’. Pourquoi ? Parce que Christ est l’image de Dieu. La Bible ne le dit-Elle pas ? La Bible le dit ainsi. Alors, Dieu a une image. Il a mis Son Fils dans une image – la vraie image. Ensuite, Jésus et le Père avaient formé Adam à leur image – une seule image.

 

69 Maintenant, souvenez-vous, frère Branham a dit : « Dieu a un corps, » et chacun le sait. Bien, il vous dit : « Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. » Et vous savez que chaque personne de façon individuelle est identifiée par son corps. S’il n’y a pas de corps, il n’y a pas de personne. Je suis désolé, mais c’est comme ça que c’est…et je ne suis pas désolé. Pourquoi serai-je désolé ? Frère Branham l’a même appelé un ‘Corps – Parole’, et la seule manière que vous puissiez connaître ce corps,  c’est à travers la Parole – Dieu vous en donne la description.

 

70  Et ainsi, nous parlons au sujet de Dieu qui ne peut changer, ne peut s’améliorer –rien de l’extérieur. Chaque chose avec Dieu est à l’intérieur, et Dieu ne s’est pas créé Lui-même. Dieu ne peut pas se développer. C’est la manière qu’Il était.

 

Maintenant écoutez, je veux être honnête : dans la nature toute chose créée et reproduite, soit par naissance, tels que les mammifères soit les oiseaux avec les œufs ou les fourmis avec des œufs et les arbres avec les semences et les plantes et tout…je veux vous poser une question : est-ce qu’une chose peut-elle être différente de ce qu’elle est ? Non, elle ne le peut pas. Maintenant, vous pouvez le pervertir, mais vous ne pouvez pas changer l’original ; et si vous la laissez telle quelle, elle rentrera à l’original.

 

71 Ainsi, nous voyons ici que Dieu ne peut pas changer. Il n’y a rien en dehors de Lui. Il ne peut pas. Comment une chose créée par Dieu, peut-elle Le changer ? Elle ne peut même pas Le diminuer. Il n’est pas possible qu’Il soit diminué, et Il demeure seul. Ainsi, il n’y a pas moyen pour vous d’obtenir quelque chose mais un Dieu qui est essentiellement et intrinsèquement, ce qui signifie ‘quelque soit la substance qui Le constitue, Il est…Il, comme nous – et je suis prudent quand je dis ceci, car je suis en train de marcher sur un terrain où je pense que je devrais avoir frère Branham ici pour m’appuyer, lui étant un prophète – mais je ne crois pas que même Dieu puisse Lui-même changer, parce qu’Il a dit : « Je suis l’Eternel ; Je ne change pas. » Et je ne crois même pas que c’est un acte de la volonté personnelle de Dieu, en tant que Dieu qui se veut une certaine chose. Je crois que Dieu Lui-même, étant exactement ce qu’Il était, ne s’est pas développé, n’a pas appris. Il est le grand « Je Suis, » et exactement ce qu’Il est, Il a toujours été, et il ne peut y avoir aucun changement en Lui du tout.

 

72 Ainsi, par conséquent, comme frère Branham a dit : « Dieu peut-Il changer Sa pensée au sujet de Sa Parole ? » Et la réponse est : « Absolument pas, parce qu’Il est la Parole. »

 

73 La Bible vous le dit. Et ce mot ‘Logos’ signifie de manière absolue que l’extérieur est simplement l’expression de l’intérieur, et il n’y aurait pas l’expression de l’extérieur à moins que l’intérieur soit là pour s’exprimer lui-même. Comment allez-vous faire de Dieu, Lui qui est une Personne aimable, autre chose que le Dieu essentiel et intrinsèque, l’Etre de la Déité, car cela signifie que quand vous parlez de la ‘Déité’, c’est l’office et les qualités de l’état d’être. Et je voudrais que vous trouviez une écriture qui montre là où Dieu aurait jamais fait quelque chose à Lui-même. Mais ma Bible me dit que Dieu fait chaque chose par Lui-même. Et quand Il voulait utiliser une personne, Il l’utilisait. S’Il voulait envoyer un ange, Il pouvait le faire. S’Il a utilisé Jésus pour créer toute chose, Il a œuvré à travers Jésus pour créer : « Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde. » (2 Corinthiens 5 : 19) Mais vous voyez Dieu l’a fait. Et Il l’a fait selon Son Propre conseil. Il l’a fait car ce qu’Il était à l’intérieur et vrai à l’intérieur.

 

74 Donc, découvrons ce qu’est Dieu en réalité, et commencez à Le croire. Ne vous préoccupez pas de ce que vous voyez dans la nature. Ne vous préoccupez pas de ce que vous pensez connaître par expérience. Ne vous en souciez pas. Ça, c’est le tueur. Pensez-vous que frère Branham avait atteint le niveau qu’il avait par une autre voie en dehors de la révélation et par le fait d’accepter ça? Quand Dieu a révélé à frère Branham, après qu’il ait stoppé cette grande tempête là dans le Colorado, il a dit : « Cela ne se trouve pas sur bande ; vous ne l’aurez pas. Aucun homme vivant ne peut le connaître à moins que je le leur dise. » Et il a dit : « Frère Vayle, depuis ce temps là, je ne sens plus la culpabilité. »

(Fin de la première face de la bande audio.)

 

Souvenez-vous, Dieu a dit : « Voudrais-tu marcher avec moi ? » Il a dit : « J’aimerais cela. »

 

Juste avant sa mort, je connaissais, je savais, je pouvais le dire en lisant sur son visage, je vous le dis ; Je ne mens pas. Mais… Quand j’étais là à New York avec lui et…là bas à – à New York, nous étions ensemble dans la pièce, je l’ai regardé et j’ai su que quelque chose était arrivé, je pouvais le dire en le regardant.

 

75 Maintenant, je ne suis pas mystique, et « Lee Vayle est un grand monsieur qui connaît. » Faites sortir cela de vos têtes. Je vous dis ce que je connais et vous pouvez faire ce que vous en voulez. Mais je le dis parce que je vous le témoigne. Donc il me l’a dit.

 

Quand je l’ai rencontré le Dimanche avant l’accident, parce qu’il voulait me voir, et je pouvais lire sur son visage, un autre changement. Et il a dit : « Oui, Lee, j’étais à la montagne. » Il m’a dit qu’il n’avait pas peur. Et c’est l’amour parfait qui chasse la peur. Il devait avoir su qu’il était sur son chemin vers la mort.

 

76 Ainsi, j’ai voulu vérifier cela, si j’avais effectivement découvert quelque chose. J’ai demandé à Meda : « Avez-vous remarqué cela ? » J’ai demandé à Billy Paul la même chose. Ils m’ont dit qu’ils n’avaient rien vu. Qu’était-ce ? Une révélation. Comme frère Branham l’a dit : « Quand il vous est révélé que vous êtes guéri, vous êtes guéri. » Vous n’allez pas recevoir ça en dehors de l’Esprit de Dieu qui traite avec vous. Vous ne pouvez demander ; vous ne pouvez emprunter ; vous ne pouvez acheter. 

 

77 Chaque chose que Dieu fait, c’est à cause de Sa propre intrinsécalité et essentialité, ce qui signifie « Je suis l’Eternel, Je ne change pas. Puisse mon Fils, Jésus, me faire connaître par la Parole, et vous connaîtrez exactement Qui et ce que Je suis. » Raison pour laquelle c’est important d’aller à travers les Evangiles. C’est pourquoi c’est important de connaître ce que Paul a dit. C’est pourquoi en ce grand jour là…

 

Souvenez-vous, ils n’ont pas vu Jésus. Là haut avec frère Branham, là  haut derrière le rideau du temps, ils ont dit : « Bien, tu ne peux pas le voir. » « Tu ne peux pas le voir. Tu ne peux pas aller à lui. Il viendra à toi.»

 

78 Et ensuite, il a dit lorsque les questions étaient posées, il a dit : « J’ai prêché comme Paul. » Et chacun avait répondu en échos : « Nous nous reposons là-dessus. » Non, je vais vous dire quelque chose, frère Branham a prêché comme Paul à cent pour cent. Ce qu’il a prêché dans l’Apocalypse était juste de la crème et de la cerise au-dessus de cela. Car, pourquoi ? L’Esprit est venu non seulement pour révéler les profonds mystères mais pour nous faire connaître l’heure dans laquelle nous vivons. Vous trouverez cette citation dans « La Soixante Dixième Semaine de Daniel » et c’est Ephésiens 1 : 15 – 17 ; et cela se termine là où frère Branham a dit : « Vous avez maintenant tout ce qu’il faut pour vous introduire dans l’enlèvement. » Et c’est cet esprit qui est au milieu de nous maintenant, nous changeant et nous donnant ce que Jésus possédait.

 

79 Maintenant, et en ce moment là, frère Branham a dit : « Cet Esprit qui est maintenant au milieu de nous, sera incarné pour nous, nous le couronnerons Roi des Rois et Seigneur des Seigneurs. » Ce sera le Père, le Fils et le Saint Esprit, le Fils de David, le Fils de Dieu, le Fils de l’homme, le Lys de la Vallée, tout à fait agréable. Et c’est exactement ce que Timothée dit ici. Il a dit : (I Timothée 6 : 14)

(14) De garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus

(15) Que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs,

 

80 Il n’y a personne en dehors de Jésus, ce Fils, qui puisse réellement nous donner la connaissance, la révélation, la vérité, car c’est la raison pour laquelle Dieu Lui a donné cela. Et Jésus a dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Je suis la réalité. Personne ne peut venir au Père si ce n’est par moi, » …Vous voyez cela jusqu’à la fin, et c’est ici que nos voyons la Divinité.

 

81 Ainsi, j’étais en train d’écrire ici au tableau, dans cette pièce. Mais je vais simplement vous le lire, et je ne le noterai pas en bas, quoi que  je le veuille… Nous allons y aller un tout petit peu, et nous allons tracer ici un petit schéma. Nous placerons Dieu ici, et Il est la Tête. (Frère Vayle commence à tracer sur le tableau blanc. Son schéma achevé est présenté comme figure QA6-1.)

 

82 Maintenant, souvenez-vous, que Dieu en est la tête. Mais quand vous en arrivez à l’Eglise, il y a le sous-titre, qui est l’Unique Fils engendré, mais nous en parlerons.

 

Ainsi, O K, Dieu est la tête, Il est souverain- le Dieu souverain - complet. Voyez-vous ? ‘Complet’ signifie seulement ‘l’entièreté de cela’. Ainsi, nous regardons à la totalité. O K, une domination complète. Pourquoi ? Parce qu’Il le possède entièrement et Il est Dieu. Une domination absolue. Une juridiction absolue – la même chose. Ce qu’Il dit avance. L’autorité absolue. Pourquoi ? Car personne ne peut faire quoi que ce soit en dehors de Lui. Et ce qu’ils connaissaient, ils l’ont reçu de Lui. Ils continuent à le recevoir.

 

83 OK, maintenant, qu’est-ce qu’Il est ? Il est l’ultime. Il n’y a personne au-dessus de Lui. Un infini, complet…Et vous ne pouvez pas utiliser le mot ‘complété. C’est comme si Dieu avait fait quelque chose. Il est complet en Lui-même, et rien d’extérieur ne peut séparer de Lui.

 

Je pourrai là utiliser un pronom tel que ‘ce’, mais je ne le fais pas. Ou séparé de Lui peut qualifier comme Dieu.

 

Maintenant, je veux vous poser une question : la naissance signifie-t-elle une séparation ou non ? Eh bien, c’est certainement ce que ça veut dire, et ensuite, vous coupez le cordon ombilicale, est-ce vrai ? Donc, Jésus est distinct, est-ce vrai ? Alors il n’est pas Dieu. En aucune manière.

 

Cela est qualifié comme étant la Divinité. Et c’est parce qu’il n’y a pas d’autres dieux en dehors de Lui. Je vais mettre ‘aucun autre’ – ‘aucun autre à part’.

 

84 Maintenant, que pensez-vous qu’il arriverait si quelqu'un se serait élevé et se serait assis à ses côtés ? Mort ! Il ne peut le tolérer ! Non pas qu’Il soit un fanatique, « Bien, Je suis Dieu, Je l’ai accompli. Je contrôle les choses. » Ce n’est pas cela du tout. Ce n’est pas…Cela ne peut simplement pas se faire. Cela ne peut se faire. Qu’arriva-t-il au roi qui voulait s’interposer avec le sacrifice ? Il a payé un grand prix pour cela.

 

Il demeure Seul Dieu. C’est Sa Déité, déjà entouré. Pas par l’obscurité épaisse maintenant, mais par la création, les fils et ainsi de suite.

 

85 Très bien, maintenant nous en arrivons ici et c’est ici qu’apparaît le grand problème, car nous avons Christ. En fait, nous n’avons pas Christ, nous avons Jésus, qui est le christ. Voyez-vous ? Quand vous dîtes : « Seigneur Jésus Christ, » vous êtes en train de dire ‘Seigneur Jésus, qui est le Christ’. Et ‘Christ’ est la partie étrange de ce ‘nom’ c’est tueur, car ‘Christ’ peut signifier ‘celui qui oint’, ‘l’onction’, ou ‘l’oint’. Maintenant, il vous faut comprendre cela. Je n’essaie pas de l’imaginer.

 

86 Voici, ce que je fais : Je garde mon attention sur ce que j’essaie de vous montrer. J’ai entièrement décrit Dieu, comme je le pouvais, et maintenant, je le fais ressortir, car, souvenez-vous, avant qu’il n’y ait un grain de la création, même pas un atome, une lumière ne s’était formée. Donc, il n’y avait rien d’autre que Dieu, ainsi la lumière devait être une partie de Dieu et la lumière était simplement ce que vous pourriez appeler l’évidence qu’il y avait une partie du Fils, à partir de l’éternité du Père – Dieu donnant naissance au Fils.

 

Vous savez, pourquoi la naissance est une chose aussi particulière : la chair et le sang ne peuvent pas hériter le royaume de Dieu. Les gens ont ici des petites choses mélangées. Mais c’est en ordre.

 

87 Très bien, Jésus, qui est le Christ. Jésus, je l’inscrirai en bas, qui est le Christ. Ici, nous avançons simplement là. Le voici. Très bien, maintenant, son commencement était…Avant qu’il ne soit venu sur terre, Il était le Fils unique engendré. Il est l’unique à être engendré de cette manière.

 

88 Maintenant, voici l’essentialité et l’intrinsécalité, car nous regardons à Dieu comme Dieu, Lui qui est Esprit, qui est : Il est le grand Je Suis, et rien ne peut se faire à ce sujet. Maintenant, si la vie provient de Lui, ce Fils serait-Il autre chose qu’une partie de la vie de Dieu ? La réponse est non, frère Branham l’a confirmé en répondant quand la question lui fut posée : quelle est la différence entre Dieu et Jésus, il a dit : « Aucune différence excepté que les fils ont un commencement. »

 

89 Donc maintenant, il parle au sujet de la différence, rien entre Dieu et le Fils en ce qui concerne l’essentialité et l’intrinsécalité. Ainsi par conséquent, Il devait être fidèle et sans être Dieu, Il ne peut jamais être Dieu, mais le Fils de Dieu. C’est la raison pour laquelle Jésus peut qualifier dans Hébreux 13 :8, Le même hier, aujourd’hui et éternellement, avec les pentecôtistes Marc 16, son office, ce qu’il fait. De la même manière que Dieu Lui-même est Hébreux 13 :8 conformément à cette heure de Genèse 18, Dieu, le juge descendant avant le feu et avant la venue du Fils dans la chair. Et c’est ce que vous avez dans l’apparition aujourd’hui même.

 

90 Très bien, essentiellement à part, ou une portion, de la vie de Dieu, ou simplement, de Dieu… Dieu, comme je l’ai dit au par avant. Très bien.

 

Maintenant, séparé de Dieu. Maintenant, cela produit deux êtres possédant la Vie-Dieu. Maintenant, là-dedans, vous devez comprendre que la Bible L’appelle le Dieu vivant, et Jean dit : « En Lui était la vie. Et la vie était la lumière des hommes. » Vous avez à faire à ce qui était en Dieu, dans sa propre intrinséqualité que Dieu peut présenter de Lui-même et la place dans Ses fils et dans Ses nés de nouveau et sans qu’Il ne soit réduit, ni de n’aucune manière perdre une quelconque partie de la Divinité.

 

91 Maintenant, nous regardons aux fils qui ont maintenant la qualité innée de la part de Dieu en eux, qu’ils ont hérité par la naissance. Et, en aucun moment cela demeurait en eux, que Dieu leur ait donné de Sa Divinité. Il permet l’autorité, Il permet beaucoup des choses, mais si chaque fils de Dieu devait s’élever, et qu’ils étaient comptés comme le sable du bord de la mer que l’on ne peut énumérer et toutes les étoiles dans le ciel et toute chose qui avait été créée par le Dieu Tout Puissant, la compilation entière n’atteindra pas Dieu, un point c’est tout. Parce que nous traitons de quelque chose ici qui est vastement au-delà de notre connaissance, mais nous le recevons par la foi, « Celui qui s’approche de Dieu, » vous croyez qu’il y a un Dieu, vous venez, vous devez venir par la foi et vous savez ce qu’Il est. C’est l’élément de Jéhovah, Celui qui existe par Lui-même.

 

92 Et en aucun endroit, nous avons trouvé comme Dershowitz,  qui aime dire : « Dieu apprenait Lui-même, » Dieu ne s’éduquait pas Lui-même, Dieu est Dieu. Vous devez avoir l’absolu, qui est la souveraineté du Dieu Tout Puissant, deux êtres avec la Vie-Dieu, Dieu le Père et Dieu a un Fils.

 

93 Maintenant, remarquez que celui-ci est soumis, soumis. Maintenant, Il ne peut être Dieu s’Il est soumis. Ainsi, Dieu n’est pas soumis. Donc, Il est soumis, Il est soumis à Dieu. Et Dieu est Son Père. Ainsi, par conséquent, non pas la Divinité. Ainsi, nous comprenons cela. Car Dieu n’est soumis à personne, bien qu’Il est vrai que les actions de Dieu sont soumises à Son être.

 

94 Maintenant, voyez-vous, la raison pour laquelle je parle de l’essentialité et de l’intrinsécalité ? Dieu est  fidèle à Lui-même, car Il est la Vérité - la Vie Eternelle. Tout ce qu’Il fait c’est seulement à cause de ce qu’Il est. Par conséquent, ce qu’Il est influence sur ce qu’Il fait. C’est la raison pour laquelle, il est si important de connaître Dieu.

 

95  Et maintenant, souvenez-vous, au temps de la fin, il est dit : « Nous Le voyons face à face. » Prenons cela rapidement, c’est dans I Corinthiens 13. C’est lorsque vos dons disparaissent ; voyons cela. Oui, eh bien, nous n’aurons pas le temps d’en parler davantage ce soir, car nous allons bientôt terminer. Bien, nous essayerons d’avoir ces définitions totalement abordées d’ici, ce soir de toutes façons. Maintenant dans I Corinthiens 13 : 8-13

(8) La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra.

(9) Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie,

(10) Mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra.

(11) Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant ; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant.

(12) Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face ; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu.

(13) Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l'espérance, la charité ; mais la plus grande de ces choses, c'est la charité.

 

96   Maintenant c'est au temps de la fin que vient la perfection, ce qui veut dire que toutes les sept parties des sept âges de l’église sont accomplies. Et nous sommes maintenant dans le déroulement du face à face car Dieu est présent et la parousie -  nous en parlerons à un autre moment - ce qui signifie la présence; et la présence depuis l'Ancien Testament, est face, f-a-c-e. Et quand il est dit que Dieu était présent dans Moise, et Moise était présent à Dieu, c'était face à face. Maintenant, vous dites : « Bien, je ne pense pas avoir vu Dieu face à face. » Si vous avez vu frère Branham, vous avez vu Dieu, parce que c'est tout ce que vous pouviez voir à travers lui. Et quand il était face à face avec Dieu et qu'ensuite il vous l’a dit, alors vous recevez, un mandataire. Vous êtes pardonné, et vous L’avez vu face à face.

 

97. Maintenant : laissez-moi vous dire quelque chose, ce n’est pas une chose difficile comme vous pouvez le penser. Il y a quelques temps, Quand j'étais à Macon, en Géorgie, en visite chez Don Van Hoosier, il y a bien longtemps de cela, J'ai été présenté à un très beau, que pourriez vous vraiment dire, d'un tel jeune prédicateur, si vital, si charmant, aussi tranchant qu'une lame de rasoir.

 

Et il a dit : « Frère Vayle, quand je venais ici ce matin, j'écoutais ma radio, et j’ai écouté trois prédicateurs, »

et il a dit : « De deux premiers, je n’ai entendu que des paroles d'homme seulement, tandis que du troisième, j'ai entendu Dieu parler. »

 

Et cet homme était William Branham. Il ne le connaissait même pas.

 

Ainsi, de quoi suis-je en train de parler ? Approfondissons cela. Voici un prédicateur qui ne connaît rien au sujet de William Branham – qui ne l’a jamais suivi. Mais il a dit : « j’ai seulement écouté trois personnes : pour les deux premiers, j’ai écouté l’homme parler, mais pour le troisième j’ai entendu Dieu parler. » Et s’il avait entendu Dieu; « j’ai vu Dieu, je l’ai écouté ». Quel témoignage !

 

98 Par conséquent, il est soumis à Dieu, par conséquent, il n’est pas la Divinité, quoi que Dieu soit soumis à Lui-même à cause de ce que nous pouvons appeler sa souveraineté, de Son essentialité et Son intrinsécalité. Et Il est Celui qui est fort, soumis à Sa propre Parole.

 

Par conséquent, si vous voulez donner à Dieu une forme humaine, corps et âme, Dieu est dirigé par ce qu’Il est, et Sa manifestation physique envers nous, c’est Sa Parole. Ainsi, Dieu est lié à Lui-même.

 

Et c’est l’écriture, car il est écrit que quand Dieu ne pouvait jurer par un plus grand que Lui, Il a juré par Lui-même devant Abraham, Il s’est interposé. Ceci ne se trouve pas dans votre version du Roi Jacques. C’est une traduction littérale. Il s’est interposé. Le serment personnel de Dieu. Oh, c’est bon. J’aime cela. Je peux crier Alléluia maintenent même, mais personne ne criera avec moi.

 

99 Le suivant, c’est l’homme. Très bien, maintenant, « homme » contient la signification de deux concepts différents, l’un est « génétique », presque « générique », mais « génétique ». Nous ne parlons ni du mâle ni de la femelle. Nous parlons de la race. Et en même temps, nous parlons de l’homme dans la race. L’homme est un humain en opposition à la femelle, parce que nous montrons en type. Voyez-vous ?

 

100  Ainsi, très bien, nous avons ici la tête. Dieu est la tête de Christ. Maintenant, Christ est la tête de l’homme. N’est-ce pas, ce qu’enseigne la Bible ? C’est très bien. Cette soumission ici, vient à travers Jésus, c’est cela. Ainsi, il est la tête ; il doit l’être. Maintenant, soumis à Dieu, et cela vient - et vient à travers Christ.

 

   Maintenant, ensuite ici au-dessus, Jésus Christ. Très bien, Il est médiateur et intercesseur. Cela le couvre. Voyez-vous pourquoi ? Parce que l’œuvre salvatrice a déjà été accomplie, le sang a été répandu dans ce but.

Ainsi, Il est ici maintenant, pour nous y faire entrer et nous garder. Nul ne peut venir si ce n’est par moi : médiateur. Et ensuite, il intercède pour nous garder à l’intérieur. Il se tient devant Dieu ; Il est notre souverain sacrificateur, Il est notre avocat là-même.

 

101  Ainsi, le Fils est médiateur et intercesseur. Et Jésus est la tête de l’homme…maintenant, là encore, nous parlons des enfants de Dieu et c’est « l’homme ». Souvenez-vous, Dieu a créé tous les animaux, Il a créé les poissons, Il a créé les oiseaux et toutes choses ; et alors Il dit : « Je vais former l’homme » Maintenant, ce n’est pas le mâle, C’est la race. Comprenez-vous ce que je dis ? Quand vous parlez de « l’homme », vous pouvez l’appeler « mâle », et vous appelez « la femme » « femelle ». Mais « le mâle » et « la femelle » sont de l’espèce humaine. Voyez-vous ? Vous pouvez le remarquer quand Dieu a permis à Adam de nommer les animaux. Il n’y avait pas de femelle pour lui, et la Bible a dit : « pas d’aide semblable», et « aide semblable » ne signifie pas qu’elle était là pour l’aider. Cela est une traduction ou interprétation erronée. Cela signifie qu’il n’y avait personne de son espèce. Voyez-vous ? Nous avons eu l’espèce des moutons, l’espèce de chien, l’espèce d’oiseau, l’espèce du cheval, et maintenant, l’espèce humaine. Est-ce juste ? Et pourquoi sont-ils là ? La multiplication produit les espèces. Très bien, nous comprenons cela. 

 

Ainsi, Jésus est la tête de l’homme et la tête de l’église. Là, nous y sommes.

 

102  Maintenant, à l’intérieur de cela, nous en arrivons à l’homme en tant que mâle, ainsi nous avons une espèce, et nous avons ici l’implication du sexe, il s’agit du sexe masculin, le séparant de la femme. Par conséquent, nous avons ici la femme. Et l’homme est la tête de la femme.

 

Ainsi, ce à quoi vous regardez maintenant, la tête de la race, l’Epouse, l’Eglise, c’est Jésus ; et Il est un homme, est devenu homme, Il a revêtu de la chair, semence d’Abraham, au fil du temps. Et vous avez la femme en dessous de l’homme et c’est l’épouse. Et la femme est l’Epouse du mâle, elle provient de l’Epoux qui est Christ.

 

103  Ainsi, maintenant, l’autorité de la femme doit provenir à travers la seule voie que Dieu a établie dans l’église. Maintenant, l’homme fait de même. Nous regardons aux types aussi bien qu’à l’antitype, qui se trouve ici dans notre vieux petit univers. Donc, la femme est soumise à l’homme. Ainsi, c’est en ordre ; ne le modifiez pas.

 

104   Et nous allons en saisir les grandes lignes ici afin que nous puissions comprendre que nous ne nous introduisons pas dans une sorte d’affaire où les baptistes se sont creusés leur propre tombe. Maintenant, savez-vous que Carter avait quitté l’église Baptiste parce qu’il avait une sœur prédicatrice pentecôtiste, qui priait pour les malades, et faisait bien d’autres choses ? Actuellement, elle est décédée. Et maintenant, je ne le dis pas pour m’en moquer. Mais le pauvre Jimmy Carter, du fait qu’il était président ne signifiait pas qu’il avait une certaine connaissance des choses spirituelles. Il n’en avait aucune idée. Et je pense que Bush est un homme très bon, mais il n’en a aucune idée non plus. Avez-vous remarqué ce que Bush est en train de faire maintenant, et je vais sortir de mon sujet puis nous allons revenir à nos moutons, et nous allons y revenir. Très bien.

 

105 Il arrive des fois maintenant que je devance  la presse sur ce qu’ils écrivent. J’ai parlé de la détérioration, et vous avez tous entendu parler de la détérioration. Je vous ai parlé des PDG qui pillent tout ; ils ont commencé à parler des PDG. Je vous avais montré que les sidéens servent de couverture pour le SIDA, et la première des choses au sujet de laquelle ils parlent c’est de nouveau le SIDA. Mais j’en ai oublié une. J’en ai vraiment oublié d’important, et je ne savais pas que Mr Bush étant converti au christianisme méthodiste et une âme absolument charitable, suggère maintenant que le gouvernement avec un grand soutien financier suite aux taxes fédérales, puisse doter les institutions charitables, en particulier les églises, et leur laisser distribuer l’aide.

 

106  L’église et l’Etat s’unissant, et vous ne serez pas à mesure d’acheter ou de vendre sans ordre de leur part. j’ai oublié celui-là, désolé. Je n’ai pas toute la lumière. Mais j’ai une partie de la lumière, et je m’en moque, bien, disais-je « Lee, tu as certainement oublié celui-là.»     

 

 Très bien. Revenons en arrière. C’est l’église en désordre, voyez-vous ? Insoumise à Christ.

 

107  Maintenant, j’aimerais prendre Ephésiens ici et nous parlerons de la femme. Et ensuite, nous parlerons de l’homme, qui présentement représente l’église. Ainsi, nous y sommes. Dans Ephésiens 5 : 18-23, il est dit :

 

(18) Ne vous enivrez pas de vin : c'est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit ;

(19) Entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre coeur les louanges du Seigneur ;

(20) Rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ (Maintenant, ceci révèle Dieu dans la paternité- Dieu, le Père est différent du Fils, mais vous êtes soumis au Fils parce qu’il est celui qui vous introduit auprès du Père.),

(21) Vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. (Maintenant, cela vous révèle de vous soumettre les uns aux autres, pendant que vous offrez des actions de grâce à Dieu, au Nom du Seigneur Jésus Christ,)

(22) Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ;

 

(23) Car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.

(24) Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses. (Maintenant, remarquez la part du mari.)

(25) Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle,

(26) afin qu'il la sanctifiât, en la purifiant par le lavage d'eau par la Parole (Darby);

 

108  Maintenant, montrez-moi les hommes qui vivent cela, et je vous montrerai pourquoi les femmes sont désobéissantes. Les hommes n’agissent plus comme Jésus Christ, pas plus que je ne sais quoi. Frère Branham a dit : « Votre femme est votre reine » cela signifie que vous êtes censé la traiter comme une reine, et par conséquent, elle est obligée de vous traiter comme un roi, si non il n’y a pas de bons mariages. Maintenant, remarquez :

 

(27) Afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. (Maintenant, c’est ce qu’est censé produire un mariage. Un mariage peut produire une vie spirituelle telle qu’elle glorifie Dieu à l’intérieur comme à l’extérieur.)

(28) C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même.

(29) Car jamais personne n'a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l'Église, (Maintenant, une grande leçon est cachée à l’intérieur. Je peux aborder plusieurs points relatifs à l’écriture maintenant, mais je ne le ferai pas. Nous n’avons pas de temps ce soir.)

(30) Parce que nous sommes membres de son corps. (Certainement, que vous l’êtes. Maintenant, avec le Saint Esprit dans l‘épouse, dans chaque personne, cela devient le corps du Seigneur Jésus Christ.)

(31) C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair.

(32) Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l'Église.

 

109  Maintenant, ce n’est pas un grand mystère quand vous réalisez que l’homme est uni à la femme par un vœu, et Christ est uni à nous par un vœu. Même Paul a dit : « Je vis par la foi du Fils de Dieu. » Il n’a pas dit qu’il ne vivait même pas par sa propre foi. Et à propos, si vous voulez savoir pourquoi frère Branham dit que quand vous êtes né de nouveau ou baptisé du Saint Esprit, ayant contourné ce corps, n’est pas le grand problème tel que les gens le pense, parce que maintenant, avec le Saint Esprit, c’est proportionné. Vous pouvez vivre cette vie. Souvenez-vous, Paul a dit : « J’ai été crucifié avec Christ, néanmoins, je vis, non pas moi, mais Christ vivant en moi, et la vie que je vis présentement dans la chair, je la vis par la foi du Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est donné pour moi. »

 

110  Ainsi, frère Branham était correct à cent pour cent dans ces déclarations. Le secret est…Et frère Branham dit qu’il l’a eu mais il ne l’a point livré à l’un de nous, nous pouvions le connaître, et nous ferons mieux de l’avoir. Et je pourrai vous le prouver dans le livre des Ephésiens : apprenez à vous mettre hors du chemin, apprenez à vous mettre hors du chemin. Et comment pouvez-vous vous mettre hors du chemin ? Ce n’est pas un mystère – simplement aller à la Parole.

 

111  Maintenant, les femmes aiment être…lisons ici au sujet des femmes. Nous lirons ici maintenant, avant tout…Bien, nous arriverons dans 1 Timothée 2 : 11-12. Très bien.

(11) Que la femme écoute l'instruction en silence, avec une entière soumission.

(12) Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme ; mais elle doit demeurer dans le silence.

(13) Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite ;

(14) Et ce n'est pas Adam qui a été séduit, c'est la femme qui, séduite, s'est rendue coupable de transgression.

(15) Elle sera néanmoins sauvée en devenant mère, si elle persévère avec modestie dans la foi, dans la charité, et dans la sainteté.

 

112 J’ai parlé plusieurs fois à propos, ainsi je vais laisser cela. Mais le problème est que : la femme n’est pas censé prendre de l’autorité sur l’homme, elle n’est pas…Et maintenant, remarquez, l’autorité du mâle serait sur le plan de l’instruction, parce qu’il a dit : « Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme, mais de demeurer dans le silence. » Ainsi, ceci se rapporte à la femme et à la Parole. C’est la raison pour laquelle la femme ne peut pas prêcher. Et il en est encore question ici dans 1 Corinthiens 14, voyez-vous, c’est là où Carter a quitté l’église. Et cela montre où il se tient. C’est regrettable pour lui. Et je n’ai rien contre le fait de quitter l’église. Il a eu un bon discernement de la quitter, cependant trop de gens sortent, mais ils n’entrent pas.      

 

113  1 Corinthiens 14 :34

(34) Que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d'y parler ; mais qu'elles soient soumises, selon que le dit aussi la loi.

(35) Si elles veulent s'instruire sur quelque chose, qu'elles interrogent leurs maris à la maison ; car il est malséant à une femme de parler dans l'Église.

(36) Est-ce de chez vous que la parole de Dieu est sortie ? Ou est-ce à vous seuls qu'elle est parvenue ?

(37) Si quelqu'un croit être prophète ou inspiré, qu'il reconnaisse que ce que je vous écris est un commandement du Seigneur.

 

Actuellement, les femmes sont déterminées à prêcher. Vous n’allez pas les en empêcher. Il y a un gars, vous souvenez-vous (Frère Telgenoff). Il a dit : « Eve était la première évangéliste en feu. Elle est venue en courant parler à son mari. » 

 

114  Ainsi, nous découvrons ici que beaucoup des femmes affirment qu’elles peuvent prêcher, et elles vous le diront, « Bien, j’ai dédié ma vie à Dieu. » Non, elles ne l’ont jamais faite. Elles ont dédié leurs vies contre Dieu. La seule consécration que vous et moi puissions éventuellement faire, c’est envers la Parole et en voyant ce que Dieu nous exige par  la Parole et ensuite faire ce que la Parole dit. C’est ça la consécration. Toute autre chose serait un tas des sottises. Tout ce que vous puissiez dire : « Oh Dieu, je suis ici pour recevoir quelque chose de merveilleux, et Tu es merveilleux envers moi. » Oubliez cela.

 

115  La consécration signifie premièrement ‘mort’, m-o-r-t. et la partie suivante signifie ‘éradiqué’. Toutes choses disparaissent, faites-les simplement sortir de vous. Ainsi, vous êtes morts à tout ce qui est en vous et vous allez à la Parole de Dieu. C’est ça la consécration, si vous voulez vraiment savoir ce qu’il en est. Ainsi, quiconque vous a parlé de la consécration, « j’ai dédié ma vie… » Le plein évangile a dit : « j’ai dédié ma vie à gagner l’argent. » Bien, c’est la vérité. Vous vous êtes dédié au diable. C’est ce dont vous aviez besoin de la part de Dieu – l’argent.

 

116.  Très bien, nous avons ici un tableau et nous y sommes arrivés, nous sommes ici maintenant. Et voici ici l’image complète dans cette lumière, l’émanation des rayons, c’est Dieu. Et plus bas ici, se trouve le trône, et voici l’Agneau. Et partout ici, nous avons l’épouse, les cent quarante quatre mille, nous avons les anciens, et nous avons les créatures, et nous avons la création, tout ce que Dieu a fait, tout ce qu’Il désirait. Et puis ici, nous avons les autres. Ça ici, c’est l’Epouse. Les autres, ce serait les autres, et ils y amèneront leurs gloires. Et il n’y a pas besoin d’une lumière, car l’Agneau est la lumière. (Voir Tableau QA6-2.)

 

117  Ainsi, voici ce à quoi vous regardez : Dieu, point. La voie pour accéder à Dieu, c’est l’Agneau, le Fils. Dieu a œuvré à travers l’Agneau pour obtenir ce qu’Il voulait. La même vie descend ici à travers au-dedans d’une Epouse - Dieu obtenant ce qu’Il voulait, les cent quarante quatre milles – Des enfants de Dieu, Dieu obtenant ce qu’Il voulait. Tout cela de nouveau ici, cela arrive. Elles sont des vierges, frère Branham dit : « le même matériel provenant du même tissus, mais ils constituent le reste. » ils ont tous la même vie « car en Adam tous meurent, et de manière identique, tout sera en vie en Christ. »

 

118 Ainsi, tous ça ici, c’est l’oeuvre du Dieu Tout Puissant, Dieu veut l’Agneau qui remet toutes choses entre les mains du Père. Maintenant, souvenez-vous, le Père est déjà ici sur terre mettant toutes choses sous les pieds de Jésus, et la Bible l’enseigne, et je vous l’ai prouvé à partir de la racine ‘klousma’, ce qui signifie ‘Le Seigneur descend avec un cri’. Ce mot en grec signifie en réalité : ‘rendre soumis’ ce qui est un ordre.

 

119 Ainsi, Dieu est maintenant descendu ici, le Père, faisant que toutes choses soient soumises à Jésus, mettant toutes choses sous ses pieds. Ainsi, il viendra un temps quand le Fils remettra toutes choses au Père, et le Père sera le Tout en Tout. Maintenant, ceci est l’image de Dieu en vous. Vous n’êtes pas Dieu, et l’épouse n’est pas Dieu, et il n’y a personne qui soit Dieu à part Dieu Lui-même. Voyez-vous ?

 

120 Et c’est « Dieu était en Christ » réconciliant les enfants en qui demeurait la vie de Dieu, et même ici sur terre. Et les seuls qui ne puissent avoir la vie de Dieu en eux, au mieux de ma connaissance des écritures, parce qu’il n’y a aucune écriture vous révélant ce que sont les quatre êtres, le chérubin, le séraphin, et les anges, et ils existent parce que Dieu veut qu’ils existent. Mais ils pouvaient en réalité être détruits. Pourquoi ? Parce qu’ils ne sont pas éternels avec la vie éternelle de Dieu en eux, et c’est la raison pour laquelle frère Branham a dit : « Il viendra un temps où vous vous rendrez compte que vous avez toujours été sauvé. »

 

121 La seule manière pour que les gens puissent le comprendre, c’est qu’ils voient ce qui est dit dans 1 Jean 3 : 7, là où Jean est en train de parler et dit…

 

(7) Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste.

(8) Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable. (Ceci est une interpolation. Ça ne devrait pas se trouver là. Il pouvait la placer à un autre endroit. Il l’avait déjà dite. Maintenant, il dit ici : « car le diable a péché depuis le commencement… »)

(9) Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu. (Il vous révèle que la source de son existence c’est Dieu : la semence ! Et souvenez-vous, chaque semence portera du fruit, ainsi cette semence produira un corps que Dieu a pré ordonné à partir de ce qui était en Dieu, qu’il vous ait donné d’être un fils ou une fille. C’est ce que la Bible dit ici-même.)

(10) C'est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, (Et il ajoute, « de même celui qui hait son frère. » oubliez ces interpolations, allez au verset 12.)  non plus que celui qui n'aime pas son frère.

 (12) Et ne pas ressembler à Caïn, qui était du malin, et qui tua son frère.

 

122 Il parle de deux semences. Ainsi, qui se soucie de ce qu’ils font ?. Je ne me soucie pas de ce qu’ils font. Je voudrais savoir qui sont la semence. Ainsi, donnez-leur le test de la Parole. Caïn a failli au test de la Parole, et il a fait de son mieux pour tuer la semence. Abel n’a jamais failli au test de la Parole. Ensuite, dites-moi quelle est l’évidence du baptême du Saint Esprit. Oubliez même cela ; quelle est l’évidence d’être un né de Dieu ?

Disant Amen à chaque Parole, et le Saint Esprit l’éclairant si vous l’avez. Si vous ne l‘avez pas, vous êtes comme une vierge folle. Vous ne savez quoi dire.

 

Vous pourriez dire : « Bien, je ne le combats pas, je ne sais pas. Je vais simplement le laisser tomber. Je vais simplement avancer peu à peu, et … » Un genre de soi-disant croyant mais ce n’est pas là.

(12) Et ne pas ressembler à Caïn, qui était du malin, et qui tua son frère. Et pourquoi le tua-t-il ? Parce que ses oeuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes.

 

123 Et quelle était l’œuvre juste d’Abel ? Il a pris le sang d‘un agneau et l’a répandu. Et Caïn a refusé de faire la volonté de Dieu.

 

Mais il a dit : « Je l’ai simplement ici dans la Bible. Je sais, je peux offrir les prémices. Oh, j’aime les prémices. Je ne suis pas une semence du serpent. Je suis un génial – garçon génial. Je suis simplement bien. Vous y êtes, Dieu. »

 

Que dit le septuagénaire ? « Tu as droitement offert, mais si tu ne divises pas correctement, n’as-tu pas péché pour au tant ? » et Paul a dit : « dispensant droitement la Parole de la vérité. » vous y êtes.

 

Ainsi, voici votre tableau, par la suite, vous ne pouvez vous en éloigner, de n’aucune manière, dans le fond comme dans la forme. Très bien. Jésus n‘est certainement pas la Divinité.

 

124 Maintenant, je vais conclure avec quelques écritures, et nous allons rentrer à la maison. Bien, vous avez premièrement le service de la sainte cène. Nous allons dans Actes 2 : 22, et Pierre dit au jour de la pentecôte,

(22) Hommes Israélites, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu'il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ; (Qu’en est-il de celui-là ? Vous pouviez le lire aussi, 23-24.)

(23) Cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir par la main des impies. (Répondez à la question : qui a tué Jésus, les juifs ou les Romains ? Bien, allez de l’avant, répondez à la question.)

(24) Dieu l'a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il fût retenu par elle.

 

125 Très bien, nous allons dans 1 Timothée, et nous le connaissons tous, bien sûr que nous en sommes familiers, parce que ceci est le cogneur que j’ai eu à utiliser au Canada quand ils essayaient de faire de Jésus, Dieu. Et j’ai dit : « Très bien, laissez-moi simplement vous lire une écriture qui en dit assez. » ainsi, j’ai pris 1 Timothée 2.

(5) Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme,

J’ai dit : « pourquoi le lisez-vous, il y a un seul Dieu. Il y a un seul Dieu et un seul médiateur entre Dieu et les hommes, le Dieu Christ Jésus ? Approchez, pourquoi avez-vous changé la Bible ? » Voyez-vous, le diable l’a fait. C’est l’iniquité. C’est l’iniquité. Quand vous changez la Parole de Dieu, et la pervertissez, vous êtes plein d’iniquité. Ensuite, comment pouvez-vous faire de Jésus, Dieu ? Vous me donnez ce non sens au sujet de ‘Dieu, le Fils’. Cela ne marche pas, parce que ça n’existe pas. N’est-ce pas ? 

 

126  Allons dans Hébreux 5 : 1-5

(1) Car tout souverain sacrificateur pris d'entre les hommes est établi pour les hommes dans les choses qui concernent Dieu, afin qu'il (un homme) offre des dons et des sacrifices pour les péchés (Darby NDT),

(2) étant capable d'avoir de l'indulgence (cet homme peut éprouver de la compassion) pour les ignorants et les errants, puisqu'il (Homme) est aussi lui-même enveloppé d'infirmité (montrez-moi où Jésus n’a pas été sujet de chaque tentation, et Paul a dit qu’il a fait face à chaque tentation, sans qu’il n’ait péché) (Darby NDT);

 (3) Et c'est à cause de cette faiblesse qu'il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés, comme pour ceux du peuple. (Maintenant, c’est un être humain ordinaire.)

(4) Nul ne s'attribue cette dignité, s'il n'est appelé de Dieu, comme le fut Aaron.

(5) Et Christ ne s'est pas non plus attribué la gloire de devenir souverain sacrificateur, mais il la tient de celui qui lui a dit : Tu es mon Fils, Je t'ai engendré aujourd'hui !

(6) Comme il dit encore ailleurs : Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l'ordre de Melchisédek.

(7) C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété,

(8) A appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes,

 

127  Dites-moi comment Dieu peut-Il apprendre l’obéissance. « Oh, » vous dites : « Bien, il est simplement Dieu, le Fils. » Bien, préparez votre pensée. Donnez-moi une définition de Dieu. « Bien, dans ce cas le Père est tel ; le Fils est tel … »

Aha ! Ce n’est pas essentiel. Ce n’est pas intrinsèque. Je les défie. Voyez-vous maintenant pourquoi j’utilise les termes ‘intrinsèque’ et ‘essentiel’ ? Parce qu’ils sont corrects. Les seuls termes que je puisse utiliser. Oh je pouvais utiliser d’autres termes. Peut être que je veux impressionner. D’aucune manière !

(9) Et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel,

(10) Dieu l'ayant déclaré souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek.

 

Voyez-vous ? Il n’existait pas un ordre de Melchisédec. C’était l’ordre Aaronique. Mais cela devait être un homme. Il n’y a aucune possibilité que cela n’ait été un homme, éprouvé à tous égards comme nous le sommes.

 

128  Ainsi, prouvons-le. Vous dites : « Bien, je ne crois pas que vous puissiez le prouver. » Très bien, allons plus loin, Hébreux 2 : 9,

 

(9) Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. (le mot ‘homme’ ne devait pas être mentionné là. C’est chaque ‘fils’ – chaque ‘enfant’.) 

(10) Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut.

 

Cela vous révèle à ce niveau, que Dieu a fait toute chose à travers Jésus Christ. Dieu l’a fait. Dieu l’a fait ; Dieu l’a fait ! Je ne me soucie pas si c’est un tuyau en cuivre ou en plastique qui canalise le liquide fertilisant, le liquide fertilisant qui fait vivre les plantes. Ainsi, qu’importe ce que Dieu a placé en Jésus, Jésus était le canal. Dieu l’a fait. Dieu était en Christ réconciliant le monde. Dieu était en Jésus quand Il créait. Dieu l’a fait.

 

129 Maintenant, je ne dégrade pas Jésus, parce que si vous essayez de l’exalter dans la position de la Divinité, quand Dieu a dit : « Il n’y a personne d’autres à part moi, » Je pourrais dire que c’est Jésus, il ne le peut. Mais donnons simplement un exemple.

 

Une femme est tombée aux pieds de frère Branham et a dit : « Mon Seigneur et Mon Dieu. » et je l’ai vu connaître une dépression nerveuse, se roulant et s’agitant comme un animal sauvage blessé. Maintenant, si William Branham, un homme, pouvait en souffrir profondément, je peux m’imaginer que Jésus ne serait pas très content envers qui que ce soit qui essaierait de lui donner la place du Père. Pourquoi Dieu le glorifierait-Il à la place où il se trouve ?

 

130  Ecoutez, ne faites pas de Jésus ce qu’il n’est pas, et je pourrais dire beaucoup des choses à ce sujet, mais je ne le ferai pas. Pour ma part, cela ne le fera pas, parce que Jésus n’est pas absolu comme Dieu est absolu. Maintenant, Il peut être un absolu quand ce à quoi Il est indiqué pour être un absolu. C’est bien. Nous pouvons être des absolus pour ce que nous pouvons désigner. Mais vous ne serez jamais Dieu. Vous ne le pouvez pas, parce que Dieu est Dieu. Laissez-Le l’être. Et s’Il se revêt Lui-même et s’habille d’un épais ténèbres, laissez-Le faire jusqu’à ce qu’Il veuille briller à travers, parce qu’il le fera en Son propre bon temps. 

 

131  Très bien, (Verset 11a) « De deux et celui qui sanctifie » (C’est Jésus.) « et ceux qui sont sanctifiés » (C’est nous.) « sont tous issus d’un Seul. » Nous sommes tous issus d’un Seul. (11b) « c’est pourquoi, il n’a pas honte de les appeler frères. »

 

Ainsi, où est-ce que cela nous place-t-il ? Sommes-nous Dieu ? Oh, bien, Dieu était un grand verre d’eau, et voici un verre vide et un autre verre. Celui-ci (le premier) c’est Dieu plein d’eau. Voici Jésus présentement sans eau, et enfin l’épouse sans eau. Ainsi, Dieu s’est déversé à l’intérieur, et Il s’est déversé en Jésus. Nous n‘avons pas Dieu. Nous avons un nouveau Jésus - dans l’Epouse. » Frère Branham ne l’a pas dit. Il a dit : « la question n’est pas que Dieu ne s’est pas déversé en vomissant ou se serait amputé un bras ou un pieds, mais c’était un masque. » c’était un masque.

 

132  En d’autres termes, Jésus l’a pleinement représenté, et maintenant que vous et moi le voulions ou pas, nous sommes appelés à représenter pleinement Jésus et notre Père. Combien le font-ils ? La première chose à la quelle vous puissiez revenir, c’est la Parole, frère et sœur. Vous devez revenir à la Parole et il n’y a pas d’autres recours.

 

133 Ainsi, c’est à cela que nous regardons, croyez-moi. Et il n’y a rien d’autres auquel vous puissiez regarder, parce que, comme je l’ai dit, et il n’y a rien d’autre vers quoi vous puissiez regarder. Ainsi, Jésus n’est pas Dieu. Il n’est pas la Divinité, mais Il est certainement et complètement à la tête de tout ceci, mais aussi longtemps que Dieu Le désigne. Et nous sommes aussi au-dessus de toute chose en dessous de nous, aussi longtemps que Dieu l’ait déclaré, arrêté, permis, et voulu. Oh, oui, oui. « Béni soit l’homme que tu as choisi et accepté d’approcher de mon trône. »

 

134  Par conséquent, nous avons un Dieu souverain, et j’en parle depuis un certain temps, et maintenant, ce soir, je pense que j’ai fini. Je n’ai pas le temps de répondre aux questions, ce qui me rend joyeux, parce que je suis fatigué. Et je serai plus fatigué demain, ce que nous savons tous. Donc, très bien, inclinons nos têtes en prière.

 

135  Père Céleste, nous nous approchons de Toi ce soir, au Nom de Jésus, Te remerciant pour le temps que nous avons passé ensemble ici dans Ta Parole. Et, Seigneur, si j’ai dit quelque chose qui soit dégradant et ne complète pas Ta grandeur, Ta puissance et Ton honneur, je te prie de me pardonner et de m’instruire sur le sentier de la justice afin que je puisse dire la vérité, Seigneur, parce que je veux être dans la vérité. Et je veux seulement connaître la vérité car c’est la vérité ; non pas pour que je puisse l’utiliser dans un autre but que celui pour lequel la vérité a été donnée, et c’est tout, Père.

 

136 Et je sais que si nous apprenons à nous mettre hors du chemin de la vérité, et marchons dans la lumière, qui est la vérité, nous aurons communion avec Toi. Le sang nous purifiant, nous aimant les uns les autres, la grâce et la miséricorde abondera, et qu’importe ce qui pourrait arriver, nous passerons à travers, parce que les eaux sont ici ce soir pour nous transporter. Et je sais que cela pourrait sonner comme si c’était quelque chose de merveilleux, brillant, et de la manière que cela est, Seigneur. Mais je sais, Père, les eaux profondes, les eaux tranquilles et profondes, quoi que glissantes…et elles sont en train de l’emporter, elles nous en feront sortir.

 

137  Mais nous savons que quelque fois qu’il y aura un passage sombre. Cela pourrait être ce qui ne serait pas agréable, peut-être, de plusieurs manières pour nous jusqu’à ce que nos jours soient finis. Mais il y aura ce qui seront emportés à l’extérieur d’ici, les eaux pour nous faire passer par-dessus. La plus part d’entre nous passeront sans doute par la mort, mais il sont les plus vieux. Mais il y aura les plus jeunes, Seigneur, qui se tiendront ici, cinq cent, cinq mille, sept…Je ne sais pas, Seigneur,mais ils se tiendront ici comme des morts sortis de la terre, hors des tombes, ayant communion avec eux, et ils seront changés. Et ensuite, cet Esprit, Ton Propre Esprit, Seigneur, Toi-même, Père Céleste, Saint Esprit béni, nous amènera à cette réincarnation, et là nous le verrons et le couronnerons Roi des Rois et Seigneur des seigneurs.  

 

138  Ainsi, aide-nous ce soir à être prêts dans l’attente et en ne désespérant ni ne déviant de n’aucune façon, Seigneur, ni de sortir de cette Parole mais plutôt de rester avec Elle, se tenant derrière Elle, La croyant et bâtir au-dessus d’Elle jusqu’à ce que nous devenions des personnes-Parole à travers le Saint Esprit béni nous amenant plus loin. Merci pour Ton assistance, ce soir, Seigneur. Ensuite que pour les jours avenir, puissions-nous démontrer Ta grâce pendant que nous demeurons ici et la communion avec nos frères et sœurs. Au Nom de Jésus, nous prions. Amen.

 

(Frère Vayle continue avec la partie du service de la sainte cène et du lavage des pieds)