Francais        English         Portugues          Espagnol        Swahili      Lingala      Kikongo      Tshiluba       Tetela

Bibliothèque  Champ de Boaz    Frère Branham    Frère Lee Vayle     Frère Billy    Ecodim     Evangelisation  

 

la Foi et la Confession

Par

Lee Vayle, Docteur

Grace Gospel Church

1965

 

Le message d’hier soir,  ‘La Foi et la Pensée’, est souvent mal reçu ou mal accepté par beaucoup de personnes, parce qu’elles ont l’impression, que cela démolie considérablement les «bastions» qu’elles ont une fois eu au sujet de la foi ; et pour certaines personnes cela a une connotation quelque peu Science Chrétienne. C’est simplement un peu difficile pour les gens de comprendre que Dieu a établi des lois.

Or la religion n’est pas seulement de l’émotion. Je pense que nous sommes des personnes émotives, mais souvent… parfois nous ne réussissons pas à comprendre que même la « paix » est une émotion.

Il y a des années, quand je suis né de nouveau… j’ai été sauvé dans une église Pentecôtiste Indépendante, et je crois que vous admettrez qu’ils enseignaient en tout point ce que ces mêmes personnes enseignent aujourd’hui, comme quoi l’Esprit de Dieu amène la « puissance ». Mais l’enseignement est négligé en ce qu’ils insistent sur le fait que « c’est une expérience puissante ». C’est ainsi qu’ils amènent tout le monde à être aussi tendu que des avions à réactions sur le point de décoller, et c’est ce qu’ils sont assurément, mais ils n’ont pas d’hélice ou quelque chose, alors il est certain qu’ils vont percuter des montagnes ou quelque chose de semblable et partir en fumée.

Qu’est ce qu’une personne aussi nerveuse que moi ferait d’une expérience d’une puissance d’avion à réaction? Je n’en ai pas besoin. C’est bien une chose dont je n’ai pas besoin et ne devrais pas avoir besoin; mais on m’a enseigné d’y aller avec un tigre dans le réservoir et un chat sauvage sous le capot. « VROUM! »

Je n’en ai pas besoin et personne n’en a besoin en cet âge de Laodicée, du 20ième siècle. Ce dont nous avons besoin, c’est d’une expérience de « sac de sable » pour nous apaiser en sorte que Dieu puisse avoir de l’emprise sur nous. Ainsi les nombreuses fois où je parle de « la foi et la pensée », les gens ne comprennent pas que ce message est destiné à tempérer les gens de sorte que Dieu puisse traiter avec leur pensée.

Et « C’EST DANS LE CALME ET LA CONFIANCE QUE SERA VOTRE FORCE… » (Es. 30 :15), et Il a dit : « EFFORCER VOUS DE VIVRE EN PAIX [ETUDIER A ÊTRE  CALME OU TRANQUILLE. selon la version anglaise du roi jacques] » (1 Th 4 :11) la chose la plus importante en ce monde, c’est d’avoir votre pensée sous le contrôle de Dieu, parce que vos actions découlent de votre pensée, n’y aller pas par vos émotions! Je me demande comment est-ce que Daniel ou plutôt combien les trois enfants hébreux se sentaient bien?

Ils ont dit : Soit vous adorez le roi, soit vous serait jeter au feu!(Daniel 3: 6, 11).

“Oh youpi, c’est bien! On va être jeté au feu! Youpi!”

Pensez-vous qu’ils ont agi ainsi? Cette perspective d’être brûlé vif, mon frère et ma sœur, était terrifiante.

De toute façon, pourquoi ne fermez-vous pas l’œil de la nuit ? Parce que vous êtes inquiet pour une toute petite chose insignifiante qui pourrait éventuellement vous mettre quelque peu en difficulté, dans l’embarras ou autre? Mais ces hommes risquaient de mourir par le supplice du feu.

Maintenant, prenons un peu du genre “tigre dans votre réservoir,” ou “chat sauvage sous votre capot. » Hein ? Oh, non!  Ils étaient effrayés et tout tremblant. Un pas de plus signifiait: “si je dois être jeté au feu, je le serai.” Maintenant où sont vos grands « youpi », courant partout, grimpant au mur, déchirant un tapis, criant ? C’est subitement tombé à l’eau, n’est-ce pas?

Si la pensée n’est pas sous contrôle, les actions seront irrégulières, parce que vous ne pouvez accomplir que ce qu’indique votre pensée. Par conséquent, il nous faut revêtir la pensée de Dieu si nous devons marcher et agir comme Jésus Christ. Il nous faudra penser comme il a pensé en chaque circonstance, et alors agir comme il aurait voulu que nous agissions. La pensée ne doit pas être submergée par les émotions.

Ce soir, notre message fait suite au message d’hier soir, et il s’intitule « La foi et la confession ». Cela parle de nos « paroles », et la Parole de Dieu parle tout autant de nos ‘paroles’ que de nos ‘pensées’, et  peut-être plus encore.

Je n’ai pas pris de texte hier soir mais ce soir j’en prendrais un, et je le lirai et vous ne le comprendrez pas, mais ne vous en faite pas, je vais l’expliquer ; parce que si Dieu ne vous le montre pas, vous ne le comprendrez jamais… c’est aussi simple que ça. Hébreux 6:16-18. Hébreux 6 La foi et la confession,” ou la confession positive de la Parole de Dieu comme étant lié à ce que peut accomplir votre foi.

“CAR LES HOMMES JURENT PAR CE QUI EST PLUS GRAND QU’EUX, ET LE SERMENT, EN CONFIRMANT LEUR PAROLE, MET UN TERME A TOUTES CONTESTATIONS.”

Maintenant, parlons de cela pendant un instant. Ne vous êtes-vous jamais arrêté pour penser aux implications de ce petit verset où il est dit : “CAR LES HOMMES… JURENT PAR CE QUI EST PLUS GRAND QU’EUX, ET LE SERMENT, EN CONFIRMANT LEUR PAROLES, MET UN TERME A TOUTES CONTESTATIONS.” ? Maintenant, si vous vous approchiez d’un homme et que vous lui donniez votre parole, pensez-vous qu’il l’accepterait ? Oh, il vous rirait au nez. On ne peut même pas se fiait à un contrat à cause des beaux caractères d’imprimerie, et puis en dépit des beaux caractères d’imprimerie on ne peut toujours pas se fier au contrat parce que la loi peut violer la loi et faire échec à la loi. Mais il est dit ici que tout ce que les hommes faisaient, c’était de donner leur parole et ça suffisait. Maintenant, pouvez-vous vous imaginer le 20ième siècle prêt à accepter cela ?

Maintenant tous ce que Dieu a fait, c’était de donner Sa Parole. Mais les hommes ne sont pas prêts à croire la parole des uns des autres. Eh bien, tout d’abord, pourquoi le devraient-ils ? Vous avez les hébreux. Observons ces juifs; si vous ne le saviez pas, vous le savez maintenant. Une fois par an, au moins, ils ont un « jour d’annulation des vœux». En d’autres termes, ils annulent leurs vœux. Ainsi ils savent qu’aujourd’hui, dans les prochaines 24 heures, ils peuvent annuler chaque vœu qu’ils ont fait sans exception. Ainsi ils peuvent vous escroquer et bien, et s’en frotter les mains, parce qu’ils sont très religieux en le faisant : « Alléluia! Gloire à Dieu ! »

 

Maintenant le catholique, lui, trouve cela « divin ». Dieu approuve s’il escroquait un protestant. Qu’en est-il du protestant ? Leurs paroles ne valent pas grand chose parce que ce sont ceux avec qui je fais affaire… pas les juifs, ni les catholiques, mais les protestants. Ne serait-ce pas bien que la parole d’un homme vaille quelque chose ?

 

Vous voyez, c’est pourquoi nous avons du mal à croire la Parole de Dieu parce que nous ne pouvons simplement pas croire la parole d’un semblable; parce qu’en général, ça ne vaut pas la peine d’être cru. Nous ne pouvons même pas croire notre propre parole, parce que nous pouvons même manquer à notre parole ou nous en défiler. Cela m’est arrivé tant de fois que ce n’est pas chose facile de faire très confiance.

Mais vous voyez, c’est ça qui détruit la foi dans la Parole de Dieu, parce que comment pouvez-vous dire que vous aimez Dieu alors que vous haïssez l’homme créé à l’image de Dieu ? Ainsi personne ne place trop sa foi dans la Parole de Dieu en raison du fait qu’il n’a plus l’habitude de croire la Parole de Dieu, parce qu’il voit tout ce qui se passe dans la vie des hommes.

Savez-vous ce que le mot ‘foi’ signifie dans le dictionnaire? Ça veut dire : « croire la parole d’un homme sur base du témoignage personnel, sans plus de preuve, ou ajouter foi à sa parole sans aucune preuve. »

C’est la même chose avec Dieu, Dieu n’a rien à vous prouver. Il le dit et c’est fini. Vous dîtes : « Dieu, donne moi un signe. » Dieu n’a pas à vous donner de signe, c’est tout !

Eh bien, continuons à lire, parce que ce n’est pas mon message, c’est juste une pensée. (Hébreux 6:17): EN CE SENS, DIEU, VOULANT DONNER AUX HERITIERS DE LA PROMESSE (c’est vous et moi) UNE PREUVE SUPPLEMENTAIRE DU CARACTERE IMMUABLE DE SA DECISION, INTERVIENT PAR UN SERMENT,…

Dieu est immuable et Sa Parole est ferme. L’homme est la seule création terrestre qui peut à la fois raisonner et parler.

“LE COEUR DU JUSTE” (La pensée du juste) “MEDITE POUR REPONDRE. MAIS LA BOUCHE DES MECHANTS DEVERSE DES MAUVAISES PAROLES.”

Un véritable croyant prendra le temps de penser avant de parler. Mais le méchant est caractérisé par le fait qu’il ne prendra pas du tout le temps de penser. Il se mettra à dire des choses sans réfléchir. C’est ce que la Bible enseigne, ainsi nous devons le croire et l’accepter.

Avec cela à l’esprit, nous allons étudier la foi par rapport à la confession de nos pensées, ou l’expression en parole de nos pensées. Revenons maintenant à notre texte. Remarquez: “CAR LES HOMMES JURENT PAR CE QUI EST PLUS GRAND QU’EUX, ET LE SERMENT, EN CONFIRMANT LEUR PAROLE, MET UN TERME A TOUTES CONTESTATION.” C’est l’affirmation de départ ou de principe. EN CE SENS, (Remarquez) DIEU, VOULANT DONNER AUX HERITIERS DE LA PROMESSE UNE PREUVE SUPPLEMENTAIRE DU CARACTERE IMMUABLE DE SA DECISION, INTERVINT PAR UN SERMENT,” 

Maintenant, écoutez! Qui Dieu consulte-t-Il (pour prendre une décision)? L’homme? Non monsieur! Les anges? Non monsieur! Dieu S’est Lui-même consulté. Alors qu’est-ce que le conseil de Dieu ? Le conseil de Dieu, ce sont les pensées de Dieu. Maintenant, remarquez, il est dit : « Dieu confirme sa décision par un Serment. »

Écoutez-moi attentivement. Les conseils de Dieu sont-elles confirmés, ou les pensées de Dieu sont-elles confirmées avant qu’Il ne les ait dites à l’homme? Non monsieur! Avant que Dieu n’ait dit Ses pensées à l’homme et les ait fait connaître par le langage parlé, Il aurait pu avoir d’autres pensées. C’est vrai. Il aurait pu penser d’autres pensées; Il aurait pu changer d’avis. Bien sûr, nous savons que Dieu ne fait pas ce genre de chose, mais Il aurait pu et l’homme n’en aurait rien su. Mais dès l’instant où Dieu a révélé Sa pensée à l’homme en les prononçant, il ne peut plus les retirer, elles ont été confirmée. Dieu S’est identifié.

Et, frère et sœur, quand vous et moi, nous parlons, nous confirmons nos paroles. Le comprenez-vous ? Parler est grandement lié au fait de penser. Ce que vous dîtes, c’est ce que vous pensez. Et quand vous le dîtes, vous l’avez confirmée, vous y avez apposé votre sceau d’approbation. C’est cela. Vous vous êtes identifié.

Maintenant, allons à 2 Corinthiens 4:13 et laissez-moi vous Le lire:

“ET COMME NOUS AVONS LE MEME ESPRIT DE FOI, SELON CE QUI EST ECRIT: J’AI CRU, C’EST POURQUOI J’AI PARLE! NOUS AUSSI NOUS CROYONS, ET C’EST AUSSI POURQUOI NOUS PARLONS.”

D’après la Parole de Dieu, la Foi parle, Elle pense, et Elle parle. Comme nous vous l’avons montré hier soir, la Foi pense d’une certaine manière, de même la Foi parle d’une certaine manière.

Maintenant, comment est-ce que la foi parle? La Parole de Dieu nous le dit; mais afin de le faire ressortir et de bien le faire comprendre, Elle nous dit d’abord comment la Foi ne parle pas. Allons aux Romains, au 10ième chapitre, du verset 6 à 11: “MAIS VOICI COMMENT PARLE LA JUSTICE QUI VIENT DE LA FOI: ...”

La voilà Elle parle. Comme la traduction Moffatt de la Bible dit :

 “LA FOI-JUSTICE PARLE.”

La foi-guérison parle. La foi-approvisionnement parle. La foi-de-n’importe-quoi parle. Elle parle! Ça règle la question! Les Ecritures concordent, n’est-ce pas? Il est dit aux Corinthiens, Elle parle, il est dit ici, Elle parle. Le Saint Esprit ne peut pas se tromper. Il ne peut pas dire une chose à un endroit puis faire volte-face et dire autre chose à un autre endroit. C’est ça.

Maintenant, écoutez: “VOICI COMMENT PARLE,...” Il va vous dire comment la foi parle. Puis Il l’exprime par la forme négative pour bien le faire ressortir: “NE DIS PAS EN TON cœur : QUI MONTERA AU CIEL ? C’EST EN FAIRE DESCENDRE CHRIST ; OU : QUI DESCENDRA DANS L’ÂBIME ? C’EST FAIRE REMONTER CHRIST D’ENTRE LES MORTS. QUE DIT-ELLE DONC? ”

Comment est-ce que la foi ne parle pas? Elle ne pose jamais, jamais, jamais, jamais de question. Ils disent : « Qu’en est-il de toute cette justice, Dieu qui fait quelque chose pour nous ? » et la réplique : « Dieu est descendu dans une chair humaine et est mort sur la croix, et Il est ressuscité pour notre justification, nous rendant juste. »

Et, bien sûr, le philosophe a dit: “Eh bien, n’est-ce pas étrange? Comment est-il descendu? Qui L’a fait descendre?” Et ils ont dit: “Maintenant que vous l’avez fait descendre et qu’ils L’ont tué, qui a ressuscité Dieu?”

Beaucoup de bla-bla-bla, de verbiages. Des questions. D’où sont-elles venues ? Elles viennent de la pensée qui raisonne, qui n’a jamais pensée les pensées de Dieu ; et pensant leurs propres pensées, elles tirent leurs propres conclusions. Mais les Ecritures disent que la Foi ne pose pas de questions. (Romains 10 :8-9)

 

"QUE DIT-ELLE DONC? LA PAROLE EST PRES DE TOI? DANS TA BOUCHE ET DANS TON COEUR." (C’est là où Elle Se trouve, dans le cœur.) "...OR, C’EST LA PAROLE DE LA FOI, QUE NOUS PRÊCHONS. SI TU CONFESSES DE TA BOUCHE LE SEIGNEUR JESUS, ET SI TU CROIS DANS TON COEUR QUE DIEU L’A RESSUSCITE D’ENTRE LES MORTS, ...”

 

Le voila encore. La foi est liée à quoi ? Parler, penser, et ressusciter les morts. Vous voyez comment ces messages cadrent bien ensemble. Vous ne pourriez pas, même si vous essayez pendant des millions d’années, séparer cette Parole de Dieu. Vous ne pourriez pas le faire parce qu’Elles concordent toutes. Le voici encore ici même dans cette Ecriture. Il n’y a pas une seule chose que je vous ais dit que je ne peux appliquer des milliers de fois dans la Bible aux lois de la Foi.

La foi dit ce que Dieu a déjà dit au sujet de la condition. Vous voyez ? (Rom. 10:10) :

"CAR EN CROYANT DU COEUR ON PARVIENT A LA JUSTICE, ET EN CONFESSANT DE LA BOUCHE ON PARVIENT AU SALUT,"

Remarquez encore ici le cœur et la bouche, la pensée et la bouche. Souvenez-vous qu’en hébreux et en grec « le cœur » signifie « la pensée » dans pratiquement chaque phrase sans exception, et j’ai examiné plus de 500 endroits sans exception et je les ai localisés. 

Maintenant: " CAR EN CROYANT DU COEUR ON PARVIENT A LA JUSTICE, ” et qu’est-ce que le cœur dans ce cas? Tout l’être moral de l’homme. Mais ça ne descend pas ici [dans le cœur] avant que cela n’entre premièrement ici [dans la pensée]. Cela doit venir par la voie de la pensée; et comme l’intelligence morale de l’homme l’accepte, ça devient alors une partie de lui, et il est dit : « ET EN CONFESSANT DE LA BOUCHE ON PARVIENT AU SALUT, » Remarquez maintenant, il est dit : si tu crois et confesse, tu l’obtiendras.

C’est ce que les gens doivent croire au sujet de la guérison pour être guérie. Vous devez le confesser pour être guérie. Vous ne pouvez pas enseigner ça au gens. Ils pensent que vous êtes de la Science Chrétienne ou quelque chose d’autre. Ils pensent qu’ils doivent le sentir, comme cette femme en Floride. Elle a dit : « quand j’ai la chair de poule, je sais que c’est Dieu. Alors j’ai dit : « Alors, Il est le Dieu de la chair de poule. »

Or j’en ai entendu et j’en ai trop entendu. Ce ne sont pas vos sensations ! Vos sensations peuvent vous trahir. Au moment où vous pensez que vous avez raison à cent pour cent, il se pourrait que vous ayez tort à cent pour cent. Au moment où vous pensez que vous vous dirigez vers le Nord, vous découvrez que vous vous dirigez vers le Sud. Certainement ! Ne vous orientez pas par vos sensations, orientez-vous par ce que Dieu a dit à propos des conditions.

Vous ne devez pas perdre votre temps sur ce que vous pensez, vous ne devez pas perdre votre temps sur ce que vous dites. Vous devez penser ce que Dieu a pensé, et dire ce que Dieu a dit.

Ecoutez maintenant, Dieu a dit de ne pas poser de question ou alors vous n’utiliserez jamais votre Foi. Laissez-moi vous le prouver par une illustration. Allons à Matthieu, au chapitre 13. C’est le chapitre sur les paraboles, mais nous ne parlerons pas des paraboles, nous allons lire plus loin que les paraboles, et c’est Matthieu 13:53-58:

"LORSQUE JESUS EUT ACHEVE CES PARABOLES IL PARTIT DE LA. IL SE RENDIT DANS SA PATRIE (Sa propre ville), ET SE MIT A ENSEIGNER DANS LEUR SYNAGOGUE, DE TELLE SORTE QU’ILS ETAIENT ETONNES ET DISAIENT: " (#I) "D’OU LUI VIENNENT CETTE SAGESSE" (#2) " ET CES MIRACLES?" (#3) "N’EST-CE PAS LE FILS DU CHARPENTIER?" (#4) "SA MERE NE S’APPELLE-T-ELLE PAS MARIE?" (#5) "ET SES FRERE, JACQUES, JOSEPH, SIMON ET JUDE?" (#6) "ET SES SOEURS NE SONT-ELLES PAS TOUTES PARMI NOUS?" (#7) "D’OU LUI VIENT DONC TOUT CELA?"

Sept questions -- La folie complète de l’homme; et Il n’accomplit aucune œuvre puissante. Il s’éloigna d’eux. Commencer à mettre Dieu en doute sur la manière dont Il va faire les choses. Très bien. Il s’éloignera aussitôt!

Le prédicateur dit: “Dieu m’a donné une révélation. Nous allons avoir une grande chose du genre missionnaire. Nous allons envahir l’île, (ou) construire une église, ou faire quelque chose ; mais d’où est-ce que viendra tout l’argent ? « Vous l’avez perdu à ce moment là. VOUS l’avez manqué ! Vous avez coupé la branche sur laquelle vous étiez assis, vous avait travaillé à votre propre ruine. Vous ne croyez pas en une « révélation ».

Noé a dit: « Il va pleuvoir! » « D’où est-ce que la pluie viendra ? Je n’en ai jamais entendu parler. Il n’y a pas de pluie par ici» ils sont tous mort ! Ils sont tous mort! La foi parle ; mais elle ne pose jamais de question. Elle dit ce que Dieu dit.

Vous vous souvenez des femmes qui sont allé à la tombe ce matin-là, les trois? « Qui va rouler pour nous la pierre ? Qui va rouler la pierre ? » La pierre était déjà roulée.

Dieu s’est réservé le droit d’être un dictateur. Une chose que vous ne devez jamais faire, c’est de mettre Dieu en doute. Dès l’instant où vous mettez Dieu en doute, vous avez coupé votre corde de sauvetage de la Foi. Laissez tomber ; la réponse vous a échappé. Alors vous devez retournez au bas de l’échelle et tout recommencer ; parce que la foi ne pose pas de question. Elle parle, mais elle ne pose pas de question. Elle dit ce que Dieu dit.

Maintenant, commençons par examiner ceci un peu plus attentivement. Retournons à II Corinthiens, au 4ième chapitre, et observons cette image. Or souvenez-vous, VOUS ne pouvez pas parler à moins que vous ne pensiez. Vos paroles confirment vos pensées, et cela veut dire que vous irez dans la direction de votre pensée et de vos paroles. (II Cor. 4:8-10): NOUS SOMMES PRESSES DE TOUTE MANIERE, (J’en ai assez de cette situation difficile et pénible) DANS LA DETRESSE " (je suis foutu. C’en est fini de moi.) PERSECUTES. (Ils ne m’auront pas la prochaine fois!)

Est-ce que c’est écrit de cette manière? Alors pourquoi est-ce que nous la lisons ainsi? Vous dîtes: « Non, frère, je la lis comme c’est écrit. »

Alors si vous la lisez comme c’est écrit pourquoi ne la vivons nous pas, puisque nous lisons pour vivre ? L’homme vivra par la Parole de Dieu. Il n’est pas dit que l’homme lira la Parole de Dieu. Il mémorisera la Parole de Dieu, parlera de la parole de Dieu. Il est dit: “Il vivra par la Parole de Dieu. Eh bien, est-ce que nous ne le faisons pas ?

Paul a dit: " NOUS SOMMES PRESSES DE TOUTE MANIERE." Alors quoi? C’est normal. Qu’est ce qu’il (en) pense, et que dit-il d’autre? "MAIS NON REDUITS A L’EXTREMITE."

Hein! Nous sommes comme ce vieux chant : « Personne Ne Connaît Mes Souffrances. Non, tout le monde s’en fout parce que tout le monde a son lot de souffrance. Ils ne veulent pas connaître vos afflictions en plus des leurs.

Un jour, j’ai rendu ma mère si furieuse qu’elle aurait pu m’arracher la tête. J’ai dit : « M’man, tu n’as jamais été déçu. »

 « Qu’est-ce que tu veux dire par là? » m’a-t-elle demandé.

Je lui ai répondu : « tu as toujours cherché des ennuis et tu en as toujours eu. » (Ce n’était pas original, je l’avais lu quelque part, mais cela s’appliquait bien à son cas) " NOUS SOMMES PRESSES DE TOUTE MANIERE.”

“ Alors quoi? C’est ça qui me démoralise. Pourquoi ça arrive? Qui s’en soucie? C’est là, n’est-ce pas?”

Hein! Que se passerait-il si vous descendiez la rue et trouviez une liasse de billets ? Vous feriez de votre mieux pour ne pas savoir à qui ils appartiennent, n’est-ce pas, parce que vous aimeriez bien les empocher, ces billets de dollars ? Ce que je veux juste illustrer, c’est « la nature humaine » --nous sommes un peu avide d’argent. Oh, nous ferons de notre mieux pour penser que Dieu est derrière tout cela, n’est ce pas ? « Oh la la, la la, ne (nous) posons pas de question… à cheval donné, on ne regarde pas les dents » prenez simplement le tout, pour ainsi dire.

C’est Dieu Qui envoie ces ennuis:

"NOUS SOMMES PRESSES DE TOUTE MANIERE, MAIS NON REDUITS A L’EXTREMITE (nous ne sommes pas réduits à l’extrémité); DANS LA DETRESSE MAIS NON DANS LE DESESPOIR (nous ne sommes pas désespérés); (nous sommes) PERSECUTES MAIS NON ABANDONNES; (nous sommes) ABATTUS, MAIS NON PERDUS."

C’est pourquoi j’ai dit l’autre nuit, et continue à vous l’enfoncer dans la tête, que si Dieu ressuscite les morts, quelqu’un doit mourir. Quelqu’un doit être abattu, pour que Dieu puisse le relever. Mais nous ne voulons pas de cela.

Nous disons : « Seigneur, garde-moi d’être abattu»

Alors votre foi ne passera jamais à l’action, parce que la foi doit déplacer des montagnes et ressusciter les morts. C’est ce qu’elle fait. Je n’essaie pas de manger du potage avec une fourchette, j’utilise une cuillère. Alors pourquoi essayez-vous de faire de votre foi « un lit de plumes, » alors que c’est un puissant instrument avec lequel s’engager dans la bataille, et s’occuper des affaires du Roi des rois ? 

"ABATTUS, MAIS NON PERDUS; PORTONS TOUJOURS AVEC NOUS DANS NOTRE CORPS LA MORT DE JESUS, AFIN QUE LA VIE DE JESUS SOIT AUSSI MANIFESTEE DANS NOS CORPS."

En d’autres termes, nous pouvons voir la mort tout autour de nous, mais la Foi ressuscite les morts. Et ainsi la Puissance Vivante de Christ devient manifeste parce que nous avons utilisé notre Foi.

Pensez-le, dîtes-le, mais pensez ce que Dieu a dit et dîtes ce que Dieu a dit. C’est ce que le Livre enseigne. Je ne sais pas ce qu’on vous a enseigné dans les différentes écoles Bibliques, au séminaire ou autre, mais si on vous a enseigné comme on m’a enseigné, vous avez dû essayer beaucoup de raccourci : la méthode « faites-le-plus-vite », la méthode «faites-le-bruyamment » ; la méthode « en jeûnant » ; cette méthode-ci et cette méthode-là ; la méthode « argent », et la méthode « faites-des-affaires ». Allons donc ! Revenons à la méthode de Dieu.

Si vous pensez que je plaisante, lisez le 11ième chapitre des Hébreux et voyez ce qu’est réellement la foi. Ils sont allés au combat. Il est dit que leurs femmes reçurent leurs morts, et que d’autres ont été sciés. Ils ont affronté la mort avec Foi. Ceux-ci sont tous mort dans la Foi. Ils sont tous mort dans la Foi. Vous voyez?

Maintenant retournons aux Psaumes 138:7, parce que nous voulons rester avec la Parole, car c’est tous ce qui compte. Si nous prêchons autre chose que la Parole, vous feriez mieux de ne pas croire. Mais si je prêche la Parole, vous devez La croire. Psaume 138 :7, écoutez :

"QUAND JE MARCHE AU MILIEU DE LA DETRESSE, TU ME RENDS LA VIE," (Vous voyez?) "TU ETENDS TA MAIN SUR LA COLERE DE MES ENNEMIS, ET TA DROITE ME SAUVE."

Qu’est ce que David dit? David dit à Dieu : « c’est en ordre si je suis submergé par les forces de mes ennemis; Tu es avec moi, ça fera l’affaire. » eh bien, n’est-pas ce qu’il dit ?

Quelles sont les conditions? Il a des difficultés, il a des problèmes, il y a urgence. Qu’est-ce qu’il en dit ? Eh bien, ce que j’ai lu : « QUAND JE MARCHE AU MILIEU DE LA DETRESSE, TU ME RENDS LA VIE,”

“Seigneur, quand est-ce que je peux m’éloigner de ceci, et avoir une bonne nuit de sommeil, et personne pour me harceler, et je me sentirais si bien, je me sentirais mieux?

NON! NON! Il dit: “je suis AU MILIEU DE LA DETRESSE, DIEU SERA MA FORCE, " parce que la Foi ressuscite les morts pressés au-delà de toute mesures en sorte que Dieu puisse faire quelque chose.

Il y a un tel fouillis dans ces choses à cause de cette manière de vivre de Laodicée dans laquelle nous sommes engagés. (Apocalypse 3:17):

"...JE SUIS RICHE, JE ME SUIS ENRICHI ET JE N’AI BESOIN DE RIEN," (mais nous ne savons pas que nous sommes) "MALHEUREUX,... MISERABLE,... AVEUGLE ET NU. “

Et ces gens qui pensent avoir le Saint Esprit, vont partout, sous prétexte qu’ils parlent en langue et ont eu quelques manifestations. La Bible dit clairement (Ap. 3 :17) :

“... UN COLLYRE POUR OINDRE TES YEUX, (l’onction du Saint Esprit.)

S’ils L’avaient, Il ne leur dirait pas de chercher à en avoir ! Eh bien, allons donc ! Ce n’est pas moi qui ai écrit le Livre. Je ne L’ai pas écrit ! Ce n’est pas de ma faute si c’est écrit comme ça. Mais je ferais mieux de faire quelque chose à ce sujet. Et j’ai étudié pendant assez longtemps pour savoir que beaucoup de ceux qui disent avoir le Saint Esprit, n’En ont pas. Beaucoup sont des escrocs, mais ils parlent en langues et se comportent comme s’ils avaient quelque chose.

Si j’ai l’air dur, que cela ne vous dérange pas, parce qu’il y a un Dieu Qui est de loin beaucoup plus dur que moi. Nous n’avons pas été appelé à vivre dans le péché. Nous avons été appelé à vivre ici droitement devant Dieu.

J’aime ce que David a été capable de faire ici. Il a dit : « au milieu de la détresse. » mais il a aussi dit : « Dieu, Tu es avec moi » et il a aussi dit : « c’est dans cette détresse que je revivrais » vous voyez ? « Je verrais Dieu à l’œuvre. »

On ne Le voit pas à l’œuvre quand il n’y a pas de détresse. Dieu se met à l’œuvre pour nous au milieu de nos détresses. C’est à ce moment là qu’Il rend Sa Parole vivante pour nous. Alors ne manquons pas de voir Dieu dans les nuages sombres et dans les jours de bataille !

Vous parlez de voir Dieu dans les jours de nos combats ? Oui, monsieur ! Avez-vous remarquez que jusqu’ici le message fait littéralement de Dieu notre Commandant en chef, notre Général à Quatre Etoile, et nous des soldats ? Lui, Il donne les ordres et nous, nous les recevons !

Suivons simplement cette pensée en allant vers un grand soldat du Roi ! C’est ici dans Josué, chapitre 1, aux versets 1-9:

"APRES LA MORT DE MOÏSE, SERVITEUR DE L’ETERNEL, L’ETERNEL DIT A JOSUE, FILS DE NOUN, ASSISTANT DE MOÏSE: MOÏSE, MON SERVITEUR, EST MORT; MAINTENANT, LEVE-TOI, TRAVERSE LE JOURDAIN QUE VOICI, TOI ET TOUT CE PEUPLE, EN DIRECTION DU PAYS QUE JE DONNE AUX ISRAELITES. TOUT LIEU QUE FOULERA LA PLANTE DE VOTRE PIED, JE VOUS LE DONNE, COMME JE L’AI DIT A MOÏSE: VOS FRONTIERES S’ETENDRONT DEPUIS LE DESERT ET LE LIBAN QUE VOICI, JUSQU’AU GRAND FLEUVE, LE FLEUVE DE L’EUPHRATE, TOUT LE PAYS DES HITTITES ET JUSQU'A LA GRANDE MER, AU SOLEIL COUCHANT. NUL NE TIENDRA DEVANT TOI, TOUS LES JOURS DE TA VIE. JE SUIS AVEC TOI COMME JE L’AI ETE AVEC MOÏSE; JE NE TE DELAISSERAI PAS, JE NE T’ABONDENNERAI PAS. FORTITIE-TOI ET PRENDS COURAGE, CAR C’EST GRACE A TOI QUE CE PEUPLE HERITERA DU PAYS QUE J’AI JURE A LEUR PERES DE LEUR DONNER. SEULEMENT FORTIFIE-TOI, AIE BON COURAGE, EN OBSERVANT ET EN METTANT EN PRATIQUE TOUTE LA LOI QUE T’A PRESCRITE MOÏSE, MON SERVITEUR : NE T’EN DETOURNE NI A DROITE NI A GAUCHE, AFIN DE REUSSIR PARTOUT OU TU IRAS. CE LIVRE DE LA LOI NE S’ELOIGNERA PAS DE TA BOUCHE ; TU Y MEDITERA JOUR ET NUIT POUR OBSERVER ET METTRE EN PRATIQUE TOUT CE QUI Y ECRIT, CAR C’EST ALORS QUE TU MENERAS A BIEN TES ENTREPRISES, C’EST ALORS QUE TU REUSSIRAS. NE T’AI-JE PAS DONNE CET ORDRE : FORTIFIE-TOI ET PRENDS COURAGE ? NE T’EFFRAIE PAS ET NE T’EPOUVANTE PAS, CAR L’ETERNEL, TON DIEU, EST AVEC TOI PARTOUT OU TU IRAS.»

Voici un soldat qui était sous [l’influence d’] un message confirmé. Il est appelé « serviteur de Moïse » (verset 1). Or il doit avancer par la Parole et sous l’autorité de la Parole de Moïse !

Et nous pouvons prendre Josué et l’appliquer à cette heure, parce que notre prophète confirmé, avec le ministère d’Elie, a placé Josué et Caleb au temps de la fin comme étant le conducteur et la véritable Epouse. Remarquez ce que l’Epouse doit suivre, parce qu’Elle suit Josué, et Josué est motivé par la Parole.

"CE LIVRE DE LA LOI NE S’ELOIGNERA PAS DE TA BOUCHE ; TU Y MEDITERA JOUR ET NUIT POUR OBSERVER ET METTRE EN PRATIQUE TOUT CE QUI Y ECRIT, ... " Remarquez ce qu’il est dit ? Il est dit que ce que vous pensez, et ce que vous dites, c’est ce que vous ferez. Or si vous voulez vivre la parole de Dieu, vous devez y penser et en parler, alors vous l’accomplirez. Hein ? C’est ce qui est dit.

“... POUR OBSERVER ET METTRE EN PRATIQUE TOUT CE QUI Y ECRIT, CAR C’EST ALORS QUE TU MENERAS A BIEN TES ENTREPRISES, C’EST ALORS QUE TU REUSSIRAS. NE T’AI-JE PAS DONNE CET ORDRE : FORTIFIE-TOI ET PRENDS COURAGE ? (n’aie pas peur de le faire,) ET NE T’EPOUVANTE PAS,..." Oh, Frère, parfois vous aurez des difficultés à cet endroit. Vous pouvez être consterné si vous ne faites pas attention.

 « Comment est-ce que je vais penser les pensées de Dieu ? Comment est-ce que je vais dire ce que Dieu a dit ? Je ne sais pas si ceci est vraiment ce que ça veut dire. Oh ! Restons en retrait et faisons comme si nous ne voyons rien. »

Hein! Non! "...CAR L’ETERNEL, TON DIEU, EST AVEC TOI..." Il est avec toi, Il n’est pas si loin que ça, Il est avec toi. Pourquoi? Parce qu’Il est EN vous. (1 Jean 4 :4) : "...CAR CELUI QUI EST EN VOUS EST PLUS GRAND QUE CELUI QUI EST DANS LE MONDE."

Pierre et Paul … (par la bouche de deux témoins 2 Cor. 13:1) ont dit la même chose. Maintenant allons ici aux Hébreux 10:23, et je vous le lirai: "RETENONS FERMEMENT LA PROFESSION DE NOTRE FOI  [la version anglaise du roi Jacques. NDT.], CAR CELUI QUI A FAIT LA PROMESSE EST FIDELE."

Allons maintenant à 1 Pierre 4: 11: « SI QUELQU’UN PARLE, QUE CE SOIT SELON LES ORACLES DE DIEU; » Pierre a dit : “si quelqu’un parle, que ce soit selon ce que Dieu a dit ou alors qu’il se taise. »  « Qu’est ce que vous en dites? »  (m’) a dit quelqu’un »

“Je n’ai rien à (en) dire; cherchons ce que Dieu (en) a dit.” Hein ? C’est vrai ! Trouvons ce que Dieu (en) a dit.

Allons encore dans le livre des Hébreux, au 10ième chapitre. Je vais vous montrer quelque chose (là). Les traducteurs (de la version de la Bible) du roi Jacques, je suis désolé de le dire, ont fait une erreur très flagrante. Dans ce verset, tout d’abord, le mot n’est pas « PROFESSION », c’est « CONFESSION ». Le préfixe « con » signifie « avec » et « dire avec ». « CONFESSONS NOTRE ESPERANCE SANS FLECHIR… »

Mais ils ont commis une autre erreur flagrante. Le terme n’est pas « FOI », et je peux le prouver. J’ai là dans le coffre de ma voiture ma concordance hébreux-anglais-grecque et je peux l’amener ici et vous le montrer. Ce n’est pas du tout « FOI », c’est « ESPERANCE ». Ainsi, on devrait lire : « RETENONS FERMEMENT LA CONFESSION DE NOTRE ESPERANCE … »

Mais qu’est-ce que « l’ESPERANCE »? « L’attente fervente ». Qu’est-ce que « l’attente fervente » ? Nous pouvons l’avoir tout ce que Dieu a dit. Alors qu’est-ce que vous tenez ferme ? Vous confessez constamment la Parole de Dieu devant chaque problème. Mais vous ne pouvez pas parler sans penser. Ainsi pensez et dîtes ce que Dieu a dit de chaque circonstance. Est-ce que vous me suivez ?

Pourquoi est ce que les gens cherchent à esquiver ceci? Parce que, à l’instar d’Eve, ils veulent avoir leur propre voie. Ils se fichent de la voie de Dieu ; c’est (leur propre voie) qu’ils veulent Et ils feront même ce que frère Branham a enseigné, si parfaitement, pensant qu’ils rendent service à Dieu, mais c’est en dehors de Sa Volonté.

Vous n’arriverez pas à convaincre une seule femme prédicateur, sur un millier, que Dieu ne l’a jamais appelé à prêcher, parce qu’elle est là essayant d’en sauver un millier pour Dieu, alors que Dieu ne l’a même pas envoyé. Mais elle est prête à jurer qu’elle fait du bon travail pour Dieu. Et beaucoup d’hommes, si nous pouvons les appelé des hommes, viendront au tour d’elle et se placeront sous son autorité et ferons la même chose, en disant ça doit être vrai parce que « nous voyons l’onction… nous voyons ceci, nous voyons cela. »

Frère et sœur, si vous ne le voyez pas dans la Parole vous feriez mieux de laisser tomber. Laissez tout tomber, parce que vous êtes séduits. Si Dieu a dit qu’elle ne peut pas prendre l’autorité (1 Timothée 2 :11-15), et le seul moyen pour que vous preniez l’autorité, c’est par la Parole, alors elle ne peut pas prendre l’autorité. C’est ainsi que c’est écrit, c’est ainsi que c’est. Nous n’avons pas à insister sur ce point, c’est ce que nous faisons encore chaque jour de nos vies : nous pensons ce que nous voulons penser des conditions, et disons ce que nous voulons dire, puis soudainement, nous nous tournons vers Dieu en disons : « Oh Seigneur, entend ma prière. »

Et Il dit: “je ne peux pas vous entendre. C’est impossible parce que vous avez élevé vos paroles au dessus de Mon Nom. Et c’est seulement Ma Parole Qui est  exaltées. » (Psaumes 138 :2).

Au Nom de qui priez-vous? Au Nom de Jésus, c’est vrai? Alors quoi que vous disiez au dessus de ce Nom, comme vous signeriez une lettre, est élevée au dessus du nom, n’est-ce pas ? Et vous écrivez votre propre nom, -- et dîtes : « Jésus, je sais que Tu ne l’a pas dit mais, Tu vois, c’est ce que je veux. » et vous ne faites qu’utiliser le Nom : « au Nom de Jésus. » Et vous n’aurez rien du tout ; vous n’obtiendrez rien du tout ! Vous devez  utiliser Sa Parole, et ce qu’Il a dit, pour pouvoir l’obtenir. Et vous L’implorez par la voie de votre prière et dîtes : « au Nom de Jésus, » et c’est fait.

Puis quant aux circonstances, jusqu’à ce qu’Elle S’accomplisse, jusqu’à ce que vous voyiez la bonne Parole de Dieu S’accomplir, continuez à penser à Ses pensées et à dire Ses Paroles. Pourquoi? Parce que vous « confirmez », vous voyez ? –vous confirmez ce qu’est la pensée, vous la faites devenir «OUI ». Vous voyez ? Vous lui donnez de la force ; vous La faites littéralement S’accomplir. La chose est de tenir ferme, fort et tenace : inébranlable, car c’est ce que ça veut dire.

Voyons maintenant au 11e chapitre des Hébreux, aux versets 13 et 14: "C’EST DANS LA FOI QU’ILS SONT TOUS MORTS, SANS AVOIR OBTENU LES CHOSES PROMISES, (ils ne pouvaient pas recevoir la promesse du Messie parce que ce n’était pas le temps.) MAIS ILS LES ONT VUES ET SALUEES DE LOIN, EN CONFESSANT QU’ILS ETAIENT ETRANGERS ET RESIDENTS TEMPORAIRES SUR LA TERRE. CEUX QUI PARLENT AINSI MONTRENT CLAIREMENT QU’ILS CHERCHENT UNE PATRIE. "

Alors dans ce cas, ils étaient à la recherche d’un pays. Que cherchez-vous ce soir ? Cherchez-vous la guérison? Eh bien, n’est-ce pas? Cherchez-vous une maison dans laquelle il fait bon vivre ? Cherchez-vous l’aide de Dieu parce que vous êtes démuni d’argent ? Quoique vous cherchiez, il est dit que vous (puissiez) clairement dire ce que vous cherchez auprès de Dieu. C’est ce qui est dit.

Maintenant, lisons le verset suivant: …ET S’ILS AVAIENT EU LA NOSTALGIE DE CELLE QU’ILS AVAIENT QUITTEE," (s’il n’avait pas oublié et avait parlé d’UR en Chaldée)…

Abraham aurait fait demi-tour. Il aurait rétrogradé, et c’est ce qui ne va pas avec les chrétiens, soi-disant et les vrais chrétiens, aujourd’hui. Ils rétrogradent parce qu’ils pensent leur propre pensées. Mais Dieu y a déjà pensé. Et pourtant ils disent ce qu’ils ont conçu dans leurs propres pensées. Alors ils font aussitôt demi-tour. Ils manquent la promesse.

Voulez-vous que Dieu que vous donne quelque chose ? Vous voulez être guérie ? Alors vous feriez mieux de penser ce que Dieu a dit à votre sujet, et montrez clairement que c’est ce que vous cherchez, alors vous l’aurez.

Vous dites: « Que se passe t-il si je faillis ? »

Montrez-moi une personne qui n’a pas failli, et je vous montrerais l’unique Personne Qui n’a pas failli, c’est Dieu. Vous n’êtes pas Dieu. Vous êtes faillible. Il y aura des fois où vous serez découragé et vous le manquerez. Mais revenez aussitôt et recommencez et suivez le chemin jusqu’au bout. Et vous ne pouvez confesser rien d’autre que ce que vous pensez. Et Il a dit : « n’osez rien confesser d’autre que ce que j’ai dit ; » et aussi, n’osez rien penser d’autre que ce que j’ai pensé.

« David, que penses-tu de ces circonstances qui t’entourent depuis que Dieu t’a dit que tu seras le Roi ?

« Eh bien, » a-t-il dit : « je vais vous dire ce que j’en pense ; je crois que Dieu a raison à cent pour cent. Je pense que je serais le Roi. En fait, je sais que je serais le Roi. » Et il le fut.

« Anne, que pense-tu des circonstances, tu es stérile ? »

 « Eh bien, je vais te dire ce que j’en pense. Je pense les pensées de Dieu. Dieu a dit de demander et il vous sera donné. Ainsi donc, je pense continuellement que je vais avoir un fils, et je confesse que je l’aurai. » Et elle l’eut.

C’est une loi établi. Et je ne me soucie pas des prières qui sont exaucées occasionnellement, mais je me soucie « d’une vie victorieuse » où Dieu est abondamment manifesté par notre marche et où Ses bons et précieux dons nous sont donnés. Je ne parle pas des personnes désinvoltes; je parle de personnes qui sont une armée de solides phalanges alors qu’ils vont de l’avant ; et chacun (d’eux) obtenant des résultats de Dieu. Et voici la manière dont cela est fait.

Comme nous somme arrivés aussi loin, nous sommes maintenant disposés à décrire encore l’expression (extérieure) de notre Foi. C'est-à-dire que nous devons confirmer nos pensées par des paroles de même que Dieu a confirmé Ses pensées envers nous. Nous devons penser des pensées de Foi, et nous devons les confirmer en confessant ces mêmes pensées. Comme les Ecritures ont dit : (2 Corinthiens 4 :13) : "...NOUS AUSSI NOUS CROYONS, ET C’EST POURQUOI NOUS PARLONS,"

Qu’est-ce que vous croyez ? Je crois que Dieu est mon guérisseur (dites-le). Je crois que Dieu est mon guérisseur (dites-le). Je crois que Dieu est mon pourvoyeur (dites-le). Je crois que Dieu est ma protection, ma délivrance (dites-le). Je crois que Dieu est ma justice (dites-le). Vous voyez ? Vous devez dire ce qu’Il a dit. Penser ce qu’Il (Lui) a pensé.

« Oui, mais je ne suis pas très juste ; je n’agis pas si bien. »

Pensez ce qu’Il a pensé et dîtes ce qu’Il a dit. Dieu vous met en garde. Ne vous avisez pas d’avoir des pensées plus élevés que ce que vous devez avoir comme pensée (Romains 12 :3 ; 2 Cor. 10 :5). En d’autres termes, ne vous avisez pas de dire : « je suis un libre penseur. » il y a trop de ce genre aujourd’hui ; c’est de l’anarchie. Car ce que vous pensez vous le direz, et vous confirmez (ainsi) ce que vous pensez, et si c’est contraire à Dieu, vous vous détruisez. Car jamais vous ne vaincrez Dieu.

Nebukadnetsar a essayé cela. Dieu l’a tellement rabaissé ; et quand il en est sorti, il a dit : «  Que l’on sache ceci : il agit comme il lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre ; Il élève qui il veut ; Il abaisse qui Il veut. (Daniel 4 :35)

Et même Moïse a commencé à regarder tout autour, aux circonstances, et il est reparti à Dieu en criant. Et il dit : « Oh Dieu, non seulement Tu ne l’a pas fait, mais (en plus) les choses s’empirent. »

Et Dieu dit : « Tiens-toi tranquille. Je t’ai dit ce qui arriverait. Je SUIS l’ETERNEL ; c’est ainsi que je fais les choses, et toi aligne toi (sur Moi). Vous voyez ?

Mon frère, ma sœur, si nous ne faisons pas ceci, nous finirons toujours par essayer de persuader Dieu, essayer de plaire à Dieu (dans une certaine mesure) d’une manière ou d’une autre, essayer de taquiner Dieu, essayer de supplier Dieu. Ou alors nous essayons simplement de convaincre subitement Dieu, dans une certaine mesure, pour qu’Il le fasse. Puis, oh la la ! Nous sommes contents.

Ecoutez, ceci est une loi établit par Dieu, à laquelle Dieu prête attention et à cela seule : coupez-vous des hommes ; coupez-vous de vos propre pensées ; et par dessus tout, coupez votre langue à moins qu’elle ne dise ce que Dieu dit.

Cette loi de la confirmation de nos pensées, qui les rend réelles, qui les rend puissantes, est démontrée par les Ecritures. Dans le Livre des Proverbes, chapitre 18, aux versets 20-21; laissez-moi vous montrez comment cela fonctionne :

" DU FRUIT DE SA BOUCHE, L’HOMME RASSASIE SON VENTRE, ..."

Maintenant, pour les anciens, c’est ce qu’ils appelaient “le ventre”: la pensée du plexus solaire (le siège de la pensée), et cela se référait à “l’homme intérieur” ou à  “l’homme conscient. » En d’autres termes, en contra distinction du corps. Vous voyez ?

Vous pourriez regarder la photo d’un homme, ou vous pourriez regarder un homme et dire : «  quel genre d’homme est-il ? » vous ne savez pas quel genre d’homme il est vraiment, à moins que vous ne connaissiez l’homme intérieur. Vous pourriez observez Abraham Lincoln, vous pourriez dire : « regardez-moi ce vilain type, il ne pouvait pas être un grand homme. » Mais il était l’un des hommes le plus merveilleux que Dieu ait suscité dans toute l’histoire de l’humanité. Mais à le voir, vous ne le saurez pas. De même la Parole parle du véritable homme intérieur.

Maintenant, remarquez ce qu’il est dit :

"DU FRUIT DE SA BOUCHE, L’HOMME RASSASIE SON VENTRE, ..." (qu’est ce que le fruit de la bouche? Les paroles qui en sortent) "C’EST DU PRODUIT DE SES LEVRES QU’IL SE RASSASIE. LA MORT ET LA VIE SONT AU POUVOIR DE LA LANGUE. CELUI QUI L’AIME EN MANGERA LES FRUITS."

Qu’est-ce qu’Il dit ? Il dit que ce que vous dites de votre bouche deviendra de plus en plus important. Et vous l’aimerez. Vous l’aimerez. Et cela vous tuera ou vous guérira. C’est aussi simple que ça.

Maintenant laissez moi illustrer. Vous vous souvenez de l’histoire de ce gars qui a attrapé un petit poisson ? Eh bien, il était parti à la pêche un jour et a attrapé une petite truite de 10 pouces de long, ou un sorte de poisson de 10 pouces de long, et il est rentré raconter ce qui lui était arrivé. Il a dit : « vous savez c’était vraiment une lutte, Oh là là, quelle lutte ! Et avant qu’il est fini de décrive combien il était un grand pêcheur, le poisson a grandi de 2 pouces. Il a dit : « Oui, j’en ai attrapé un de 12 pouces. Oh quelle lutte ! Et ce qui est drôle, c’est que quand les paroles sont sorties de sa bouche, sont entrées dans ses oreilles, et qu’il les a entendues, et c’est descendues à l’intérieur et il les a  aimées. Et quand elles sont encore sorties, il était de 14 pouces ; ses paroles sont passées par ses oreilles, descendues à l’intérieur et le poisson est devenu plus grand (il mesurait environ 16 pouces), et elles sont passées encore par ses oreilles, à l’intérieur, et il est devenu encore plus grand, jusqu’à atteindre 18 pouces.

Et c’est exactement ainsi que nous sommes. Si vous écoutez des commérages et que vous ne les rapportez pas, ils meurent. Mais dès l’instant où vous les dites, juste une fois… miam-miam ! Vous les aimez, maintenant que vous les avez entendus. Ils descendent ici à l’intérieur, et ils ressortent plus grand. Gloup-gloup ! Vous les aimez. Et ils entrent ici, et descendent ici, et ils ressortent plus grand. Et très vite ça devient tout une histoire.

Et vous savez une chose, c’est comme ça que sont les gens quand ils parlent de leur symptômes et de leurs problèmes. Vous commencez à parler de vos problèmes vous les entendez, ça les confirme ; alors cela devient plus important. Ça entre ici, descend à l’intérieur, ressortent encore… ça devient de plus en plus important, et très vite vous ne pouvez parler que de vos problèmes. Et la chose bizarre est que vous êtes content et satisfait de manière sadique et morbide. Et c’est de la pure psychologie. Alors osez dire ce que Dieu a dit, ce qui est la VIE. Souvenez-vous, toute autre parole qui n’est pas de Dieu, c’est la MORT. Seule Sa Parole DONNE LA VIE (Jean 6:63): "...LES PAROLES QUE JE VOUS AI DITES SONT ESPRIT ET VIE."

Et souvenez-vous, seul l’Esprit vivifie, par conséquent, SEULE LA PAROLE DE DIEU A LA PUISSANCE DE RESURRECTION. Maintenant il est dit : « Voulez-vous que cette Parole devienne réel, riche et vivante, et s’accroisse, et fasse de vous un véritable Chrétien de la Parole ? Voici comment cela se fait : pensez ce que Dieu a dit de la situation, dites ce que Dieu a dit et continuez à penser, continuez à parler

Vous dites : « Frère, je le fais un peu, et bien sûr ce n’est pas devenu comme une montagne. »

Écoutez mon ami, c’est juste comme… si vous allez En vivre, c’est du PAIN pour vous. Cela va être comme se muscler la première fois que vous commencez un travail rude. Oh la la ! Le matin suivant ça fait mal. Aïe ! Ouïe! J’ai fait des exercices de musculation, et je sais de quoi je parle. Après avoir fait du cheval la première fois, c’est comme si vous ne pourrez pas vous asseoir pendant une semaine. Mais continuez simplement, et bientôt les courbatures disparaissent, et les muscles commencent à se former. Et vous vous y adapter de plus en plus ; et plus vous y travailler, plus gros c’est.

Ainsi quand vous appliquez votre pensée à la LOI Divine DE LA FOI, EN PENSANT SES PENSEES à propos de la situation, et EN DISANT CE QUE DIEU A DIT, Elle deviendra plus importante, et quand vous L’entendez, cela La confirmera et en sortant Elle devient plus importante. Confirmez La encore et Elle grandira en importance, … jusqu’à ce que ce soit si important qu’Elle se met à fonctionner. Car souvenez-vous, C’est appelé un grain de semence-Foi (de la taille de la) moutarde, mais Elle déplace des montagnes (Matt. 13:31 ; 17:20). Et la seule façon d’augmenter votre Foi, c’est par ce processus. (Sauf que ce n’est pas exactement votre Foi qui s’accroit, c’est juste que vous entrez maintenant  dans « ce Canal» (Esaïe 35 :8) où cette Foi va commencer à opérer.) Car souvenez-vous, la Foi parle. Ne l’oubliez pas. J’ai dit : LA FOI CONFESSE ; ELLE PARLE.

Si vous pensez que vous pouvez faire agir votre foi sans parler… bon maintenant, voilà ! Allez-vous croire vos propres paroles ? Maintenant, ce n’est pas moi qui ai écrit le Livre ! Mais j’ai fait une petite étude dans ce sens, et il est dit ici « QUE L’HOMME RASSASIE SON VENTRE. »

Vous dites : « je serais satisfait quand j’aurai cette réponse de Dieu. »

Voici la manière de l’avoir : ne parlez pas des épreuves et de la pauvreté ; parlez de la bonté et de l’approvisionnement de Dieu (vous voyez ?) dites la Parole de Dieu.

Ecoutez! Nous savons que les problèmes conjugaux, entre mari et femme, sont dû, à 90%, aux finances. C’est le consensus que nous obtenons par des études. Maintenant, que faut-il que les chrétiens fassent quand ils sont sur le point de manquer d’argent? Prier?

Non. Ne priez pas! Il est dit (Luc 6:38): « DONNEZ, ET L’ON VOUS DONNERA… »

N’est-ce pas? Pensez autre chose que ces pensées, et dites autre chose que ces Paroles, vous n’obtiendrez rien de Dieu, car il est écrit : « DONNEZ, ET L’ON VOUS DONNERA :" "...ON VERSERA DANS VOTRE SEIN UNE BONNE MESURE, SERRE, SECOUE ET QUI DEBORDE ; CAR ON VOUS MESURERA AVEC LA MESURE DONT VOUS MESUREZ. ”

Donnez des dollars, vous aurez des dollars: donnez des billets de dix (dollars), vous aurez des billets de dix (de dollars); vous donnez des billets de vingt (dollars), vous aurez des billets de vingt (dollars); donnez des billets de cinquante (dollars), vous aurez des billets de cinquante (dollars); des billets de cent, vous aurez des billets de cent. Non pas que vous voulez être avide d’argent, mais parce que la Parole de Dieu le dit. Et dans les moments difficiles et que les temps sont durs,  c’est le moment de vous examiner et de commencer à donner.

Donner sa dîme, ce n’est pas donné, parce que la dîme, c’est mettre Dieu en première position. Commencer à donner et à le confesser? Je ne veux pas dire d’aller partout dire aux gens que vous donnez. Mais confessez que c’est là la manière de le faire : « DONNEZ, ET L’ON VOUS DONNERA. »

Vous voyez ? Chaque promesse dans la Parole de Dieu doit être méditée et doit être confessée dans les conditions pour lesquelles la Promesse a été faite.

Vous n’avez pas besoin d’une Promesse à moins qu’il y ait des conditions défavorables. Pourquoi Dieu vous promettrait la guérison, si vous ne tombiez jamais malade ? Pourquoi vous Promettrait-Il l’approvisionnement si vous ne manquiez jamais d’argent ? Pourquoi Promettrait-Il de prendre soin des veuves s’il n’y a pas un homme qui meurt et laisse derrière lui une veuve ? Pourquoi Dieu dirait-Il qu’Il remplit ceux qui sont vides s’il n’y a personne qui se vide ? Chaque Promesse a à Sa base des conditions défavorables.

Maintenant, à quoi sert les conditions défavorables ? Vous pointez Dieu… et lorsque vous êtes pointé vers Dieu, que faites-vous ? Vous remplissez votre pensée des Paroles concernant ces conditions et vous dites : « Alléluia ! J’attends maintenant ; il va le donner. »  Et c’est exactement ce qui arrive.

Voulez-vous augmenter l’usage de votre Foi ? Alors vous devez Le dire, frère et sœur; et vous devez dire ce que Dieu a dit. Et vous devez Le dire, frère et sœur, devant toute chose qui n’est simplement pas comme cela devrait être. Mais souvenez-vous de (Rom. 8:28): « TOUTES CHOSES CONCOURRENT AU BIEN DE CEUX QUI AIMENT DIEU,… »

Il est dit dans les  Proverbes 12:14: "PAR LE FRUIT DE LA BOUCHE...

Écoutez! « PAR LE FRUIT DE LA BOUCHE» Souvenez-vous, Dieu est un Dieu bon, donnant des bonnes choses, le souverain sacrificateur de tous dons excellents. « PAR LE FRUIT DE LA BOUCHE ON EST RASSASIE DE BIENS,»

Savez-vous pourquoi la plupart de nous ont des problèmes. Nous avons des grandes bouches et des petites oreilles! Nous avons besoins d’avoir de grandes oreilles et d’une petite bouche. C’est vrai ! Le seul moment où notre bouche devrait être grande ouverte, c’est quand nous disons ce que Dieu dit, et vous ne pouvez pas en dire assez. La Bible aussi le dit explicitement. Proverbes 13:2-3: " PAR LE FRUIT DE LA BOUCHE ON JOUIT DU BIEN."

Remarquez! « … JOUIT DU BIEN» Vous voyez, vous mangez, participant de la Vie. « CELUI QUI VEILLE SUR SA BOUCHE GARDE SON AME, CELUI QUI OUVRE DE GRANDES LEVRES COURT A SA PERTE. »

C’est exactement ce que la Bible enseigne. Allons au Psaume 109, et aux versets 17-20. Il est dit : « IL AIMAIT LA MALEDICTION: QU’ELLE TOMBE SUR LUI ! » (Ça tombera, ça tombera !) « IL NE SE PLAISAIT PAS A LA BENEDICTION: QU’ELLE S’ELOIGNE DE LUI ! QU’IL REVÊTE LA MALEDICTION COMME SON VETEMENT, QU’ELLE PENETRE COMME DE L’EAU DANS SON INTERIEUR, COMME DE L’HUILE DANS SES OS ! QU’ELLE LUI SERVE DE VÊTEMENT POUR SE COUVRIR, DE CEINTURE DONT IL SOIT TOUJOURS CEINT !  TEL SOIT, DE LA PART DE L’ETERNEL, LE SALAIRE DE MES ENNEMIS, ET DE CEUX QUI PARLENT MECHAMMENT DE MOI !»

C’est absolument vrai, c’est ce qui arrive. Vous voyez ? Souvenez-vous : Dieu doit amener en jugement toute langue qui s’élève contre les autres.

Nous devons être très prudents. Proverbes 15:1 dit:

« UNE REPONSE DOUCE CALME LA FUREUR, MAIS UNE PAROLE BLESSANTE EXCITE LA COLERE. »

Et le Proverbes 10:11 dit: « LA BOUCHE DU JUSTE EST UNE SOURCE DE VIE, »

Et que dit Jacques? (Jacques 3:11). Un puit n’est pas fait pour donner de l’eau douce et amère, n’est-ce pas ? De quoi parlait-il ? De la langue. N’est-ce pas? Certainement. Certainement! « LA BOUCHE DU JUSTE EST UNE SOURCE DE VIE, »

Proverbes 12:19: « LA LEVRE VERIDIQUE EST FERME POUR TOUJOURS,… »

Remarquez-le! LA LEVRE VERIDIQUE... Qu’est-ce que c’est? Jean 17: « TA PAROLE EST LA VERITE. » Qu’est-ce qui sera établi ? La Parole de Dieu, non pas la mienne et la vôtre. Proverbes 12:19: "MAIS LA LANGUE FAUSSE NE DURE QU’UN CLIN D’OEIL."

Qu’est-ce que c’est qu’une « LANGUE FAUSSE » ? Tout ce qui n’est pas la Parole de Dieu, parce que (Romains 3:4): QUE DIEU SOIT RECONNU POUR VRAI, ET TOUT HOMME POUR MENTEUR;...

Tout ce que nous disons d’une chose que Dieu n’a pas dit est un mensonge. Lui seul a la Vérité. Proverbes 12:18: «MAIS LA LANGUE DES SAGES APPORTE LA GUERISON. »

Nous y voila! Savez-vous ce qui nous rend malade ? Notre langue rend aussi les autres malades. N’est-ce pas? Absolument! La plus grande malédiction aujourd’hui, et le plus grand problème aujourd’hui, c’est notre langue! Vous savez quoi ? C’est un autre signe de l’âge de Laodicée! Pourquoi ? Parce que l’âge de Laodicée c’est là où Jésus a dit (Apocalypse 3:17):

« PARCE QUE TU DIS... »

Ils ne disent pas ce qu’Il dit, ils disent ce qu’ils disent, et ce qu’ils veulent dire. Nous devons revenir à dire ce que Dieu a dit et en rester là. Cessez tout autre discours. Pierre a dit: « SI QUELQU’UN PARLE, QUE CE SOIT SELON LES ORACLES DE DIEU; » Dites ce que Dieu a dit ou taisez-vous! Nos chaires sont remplies de la pensée des hommes, de tous sauf ce que Dieu a dit. Qu’il n’en soit pas ainsi au milieu de nous. Laissez cela tranquille, faite ce que Dieu a dit.

Il n’y a pas longtemps, je vous ai lu 2 Corinthiens 4:8-10 sur la manière de parler de Paul : NOUS SOMMES DANS LA DETRESSE." il a dit : « mais c’est en ordre. « MAIS NON DANS LE DESESPOIR. » Il a dit: « nous sommes abattus, mais nous ne sommes PAS PERDUSIl disait : « nous sommes PERSECUTES, MAIS NON ABONDONNES. » Il a dit «  C’est en ordre. » voilà la manière de parler.

Maintenant, est-ce ainsi que les gens de l’Ancien Testament parlaient? Pour le savoir, allons aux Psaumes 118:8 à 15: « MIEUX VAUT SE REFUGIER EN L’ETERNEL QUE SE CONFIER A L’HOMME ; »

C’est ça que vous voulez dire ? Vous voyez ? Nous ne nous fions pas en l’homme, nous nous fions en Dieu. Voici une belle confession. Voici ce que ce psaume dit : « MIEUX VAUT SE REFUGIER EN L’ETERNEL QUE SE CONFIER AU NOBLES. »

Maintenant le noble est plus grand que le peuple, ou l’homme ordinaire. Ne vous fiez même pas en des hommes qui ont beaucoup d’aptitude. « TOUTES LES NATIONS M’ENVIRONNAIENT : (remarquez) AU NOM DE L’ETERNEL, JE LES TAILLE EN PIECES. »

Remarquez sa confession: “je suis environné, mais je suis toujours victorieux.”

C’est ce que Paul a dit (Philippiens 4:13): « JE PUIS TOUT PAR [CHRIST] CELUI QUI ME FORTIFIE. »

Psaumes 118:11 dit: « ELLES M’ENVIRONNAIENT, M’ENVELOPPAIENT … »

Ne vous y trompez pas. Ceci n’est pas la Science Chrétienne qui dit : « Oh, ils ne sont pas là ; je ne suis pas malade. Le péché, la maladie n’existe pas. «DES ABSURDITES! Ils sont là ! (je peux les voir). Mais que cela ne vous tracasse pas!

« ELLES M’ENVIRONNAIENT, M’ENVELOPPAIENT: AU NOM DE L’ETERNEL, JE LES TAILLE EN PIECES. » (Vous voyez ?) ELLES M’ENVIRONNAIENT COMME DES ABEILLES: ELLES S’ETEIGNENT COMME UN FEU D’EPINES; » (rien que ‘tsss’, les voilà partis) «  AU NOM DE L’ETERNEL, JE LES TAILLE EN PIECES. TU ME POUSSAIS FORT POUR ME FAIRE TOMBER; MAIS L’ETERNEL M’A SECOURU. L’ETERNEL EST MA FORCE ET MON CHANT; » (je vais chanter) « IL EST DEVENU MON SALUT. DES CRIS DE TRIOMPHE ET DE SALUT S’ELEVENT DANS LES TENTES DES JUSTES : LA DROITE DE L’ETERNEL AGIT AVEC PUISSANCE!... »

Maintenant, nos propos nous confirment dans les bons ou les mauvais sentiers, peu importe le sentier sur lequel nous sommes engagés, nous y serons confirmés par nos propos. Et nous allons aux Psaumes 140:1-3:

« ETERNEL, DELIVRE-MOI DES HOMMES MAUVAIS! GARDE MOI DES HOMMES VIOLENTS QUI MEDITENT DES MAUVAIS DESSEINS DANS LEUR CŒUR » (remarquez « MEDITENT » c’est à ce moment là qu’ils y pensaient.) « ET CHAQUE JOUR COMPLOTENT LA GUERRE! ILS AIGUISENT ELUR LANGUE COMME UN SERPENT? ILS ONT SOUS LEURS LEVRES UN VENIN DE VIPERE. PAUSE. » (Arrêtez-vous un peu et pensez-y)

Comment détruisez-vous un homme? Quelle est la meilleure manière ? Commencez à raconter des histoires sur lui. Voulez-vous tuer le ministère d’un homme ? Commencez à raconter des histoires. Voulez-vous ruiner un homme en politique ou à une fonction ? Commencez à raconter des histoires. C’est ce qui est dit ici. Il a dit: « DELIVRE-MOI DES HOMMES MAUVAIS! GARDE-MOI DES HOMMES VIOLENTS » Remarquez ! Qu’est-ce que la violence ? L’imagination du cœur étant méchante, la pensée est faussé, elles se rassemblent pour la guerre. C’est le poison d’aspics sur leurs lèvres.  Avec cela lisez le 12e verset : « LE BEAU PARLEUR NE S’AFFERMIRA PAS SUR LA TERRE; ET L’HOMME VIOLENT, LE MALHEUR LE POURCHASSERA SANS TARDER. »

Dieu dit que la fin de ces hommes sera la destruction, même s’ils font de leur mieux pour détruire un autre homme. En d’autres termes, quand ils se lèvent en jugement et détruisent avec leur langue, n’en faite rien. Dites ce que Dieu en dit; mais N’ESSAYEZ PAS LEURS TACTICQUES SINON VOUS SEREZ DETRUITS. Parce qu’il est distinctement dit ici : « LE BEAU PARLEUR NE S’AFFERMIRA PAS SUR LA TERRE;  12.”

Et Tite 3:2 dit: « DE NE MEDIRE DE PERSONNE, »

Seul celui qui dit la Vérité peut être affermi. Qu’est-ce que la Vérité ? « Ta Parole est la Vérité… » C’est correct, -La Parole de Dieu est la Vérité, rien d’autre ne compte. Esaïe 57 :19 dit :

« CREANT LES FRUITS DES LEVRES. » (Dieu dit: “je fais s’accomplir ce dont les gens parlent") "PAIX, PAIX A CELUI QUI EST LOIN ET A CELUI QUI EST PRES! DIT L’ETERNEL.JE LES GUERIRAI. »

Job 22:28 DIT: "TES RESOLUTIONS REPONDRA LE SUCCES, SUR TES SENTIERS BRILLERA LA LUMIERE."

Maintenant nous pouvons voir combien c’est faux de confesser nos peurs; parce que si nous confessons nos peurs, nous confirmons nos peurs (Job 3:25). Et si nous confessons nos difficultés, nous confirmons nos difficultés. Mais si nous confessons notre ESPERANCE (la Parole Promise), nous confirmons notre ESPERANCE. Vous voyez? Et il nous faut le faire.

Vous savez, Frère Branham raconte l’histoire du cousin de Jack Moore. Maintenant Jack Moore avait un cousin… je ne sais pas qui ou ce qu’il ou elle était, mais de toute évidence cette personne passait par des moments difficiles dans sa vie. Ainsi une nuit dans un songe, Dieu a donné comme une vision dans un songe. Et ce cousin était dans une chambre avec rien d’autre dans cette chambre qu’une très petite table, et une Bible posée sur la table et toutes les portes et fenêtres étaient fermées. Tandis qu’il regardait, un petit démon est entré par dessous la porte. Il a traversé le plancher en se pavanant, et [il était] grand d’un demi pouce pour cette grande personne et il a dit « Wou ! » « Et quand il a dit : « Wou ! » cette personne a reculé en sautant, et comme la personne reculait en sautant, le démon est devenu plus grand. Et alors il s’est avancé une fois de plus en se pavanant et a dit « Wou ! » et quand il le fit, la personne a encore reculé en sautant, et le démon est encore devenu plus grand. Après environ une huitaine de fois le démon «était aussi haut que le plafond et la personne était loin en bas ici.

Il a pensé: “Oh Dieu, qu’est ce que je vais faire?” Alors il a finalement remarqué la Bible et il (ou elle) est parti prendre la Bible des deux mains et a commencé à La citer. Et à chaque fois que celui-ci en citait une au démon, le démon reculait en sautant et devenait plus petit jusqu’à ce qu’il ressortit par dessous la porte.

Maintenant c’est absolument une authentique révélation de Dieu quant à ce que nous, en tant que Chrétiens, nous devons faire. Jésus Lui-même a vaincu le diable par la Parole de Dieu. Il L’a pensé, il L’a dit, ça s’accomplissait. Et il était affermi parce qu’Il a confessé et il nous est dit de confesser avec notre Souverain Sacrificateur, parce qu’il le souverain sacrificateur de notre confession. Dites ce que Jésus a dit. Qu’est-ce qu’Il a dit ? Il a dit (Jean 5:19,30) : “Je ne dis que ce que mon Père dit, et c’est tout ? » Dites ce que Dieu en a dit !

Pensez-le, et confirmez et renforcez et augmentez-le en proclamant vos pensées de Foi. Vous me comprenez ? C’est précisément une loi établie.

Si vous dites: « Frère, je veux quelque chose de Dieu dans ma vie, alors pensez-le, parlez-en, pensez-le, parlez-en, insistez et ne vous arrêtez pas. Pourquoi? Hébreux 10:23: « CAR CELUI QUI A FAIT LA PROMESSE EST FIDELE. »

Comme un homme a dit: « Dieu ne m’a jamais abandonné, bien que beaucoup de fois Il est intervenu à moins de cinq minutes. »

Dieu n’est pas dans des mauvaises affaires. Maintenant allons au Psaume 145 et commençons à lire au verset 4 :

"QUE CHAQUE GENERATION CELEBRE TES ŒUVRES [A UNE AUTRE GENERATION], ET PUBLIE TES HAUTS FAITS !  JE [PARLERAI DE] LA SPLENDEUR GLORIEUSE DE TA MAJESTE ; JE CHANTERAI TES MERVEILLES." (De quoi allez-vous parlez ? Vous allez parler de combien Dieu est merveilleux, et combien merveilleux sont Ses œuvres.) «  [ET LES HOMMES PARLERONT] DE TA PUISSANCE REDOUTABLE, ET JE RACONTERAI TA GRANDEUR.  " (Maintenant écoutez, observez le verset 7 :) "[ET LES HOMMES PROCLAMERONT abondAmment]"  le seul endroit dans la Bible qui vous dit de bla-bla-bla, parler, parler, parler, parler, parler, parler, parler, c’est ici même,) " LE SOUVENIR DE TON IMMENSE BONTE ...”

Il vous est dit de faire de la publicité. C’est vrai! Il vous est dit de faire de la publicité jusqu’à ce que les gens pensent que tous ce dont vous savez parler, c’est de Dieu et ils diront : « Arrête de parler métier ».Parlez de proclamer « le souvenir », et parlez des choses merveilleuses que Dieu a fait, et qu’il fait, et qu’il va faire. C’est le seul endroit dans la Bible qui vous dit quand parler et continuer à parler et ne pas s’arrêter de parler, mais de faire de la publicité.

 « ILS PROCLAMERONT ABONDAMMENT LE SOUVENIR DE TON IMMENSE BONTE. »  En d’autres termes, ils garderont à l’esprit la bonté de Dieu, ce qu’Il fait, a fait, et fera, et ils en parleront. Maintenant, c’est ce que la Bible dit. Maintenant Psaumes 145:7-20: "...et qu’on célèbre ta justice  (maintenant que va-t-il dire?) "l’eternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté. l’eternel est bon envers tous, et ses compassiosns s’étendent sur toutes ses oeuvres. toutes tes œuvres te louerons ô éternel! et tes fidèles te béniront. ils diront la gloire de ton règne, et ils proclameront ta puissance et la splendeur glorieuse de ton règne. ton règne est un règne de tous les siècles, et ta domination subsiste dans tous les âgês. l’eternel soutient tous ceux qui tombent, et il redresse tous ceux qui sont courbés. les yeux de tous espèrent en toi, et tu leur donne la nourriture en son temps. tu ouvre ta main, tu rassasies à souhait tous ceux qui a la vie. l’eternel est juste dans toutes ses voies, et miséricordieux dans toutes ses œuvres. (C’est ainsi que vous êtes supposés parler.) l’eternel est près de tous ceux qui l’invoquent avec sincérité [dans la vérité]; (qu’est-ce que la Vérité? La Parole. Vous invoquez Dieu par Sa Parole, il n’y a pas une autre manière.) il accomplit les désirs de ceux qui le craignent, (quand Le craignez-vous ? quand vous dîtes ce qu’Il dit, cela prouve que vous Le craignez.) il entend leur cri (Pourquoi? Parce qu’ils Lui redonnent Sa Parole.) et il les sauve. l’eternel garde tous ceux qui l’aiment, et détruit tous les méchants. »

Qui aime le Seigneur? Ceux qui gardent Ses commandements. Que sont Ses commandements ? Confessez ce qu’Il en a dit. Voilà ! Tout y est écrit pour vous.

Maintenant, comment allez-vous réduire ou vous débarrasser de ce que nous ne voulons pas? Ceci vous dit comment être affermi et confirmé dans ce que vous voulez de Dieu. Comment vous débarrassez-vous de ce vous ne voulez pas ? Allons à Matthieu 15. Tout écrit pour nous ici dans la Bible. Rien n’est laissé au hasard. Matthieu 15:11:

"CE N’EST PAS CE QUI ENTRE DANS LA BOUCHE QUI SOUILLE L’HOMME ; MAIS CE QUI SORT DE LA BOUCHE, C’EST-CE QUI SOUILLE L’HOMME."

Hein! Parler, parler, parler! Maintenant Matthieu 12:37:

"CAR PAR TES PAROLES TU SERAS JUSTIFIE, ET PAR TES PAROLES TU SERAS CONDAMNE."

Vous voyez, les gens pensent que c’est la manière dont vous agissez qui compte. Mais ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que c’est ce que vous pensez et dites qui vous fait agir. N’est-ce pas ? Ainsi, si vous voulez cessez d’agir comme un pécheur et (vous voulez) agir comme un Chrétien, commencer par penser et parler et vous ferez ce que vous pensez et dites.

Car vous voyez ici, c’est là où ils deviennent fou. Ils pensent qu’ils peuvent contourner les règles que Dieu a établies, vous ne le pouvez pas. Ecoutez-moi ! La personne vivante la plus parfaite, la plus juste que vous rencontrerez, c’est l’homme dont la pensée est gardé par la Parole de Dieu, et dont la langue est remplie de la Parole de Dieu, comme le Vieux Bosworth (et vous savez de quoi je parle) et William Branham.

Le Vieux Bosworth (et je le connaissais bien), il passait des nuits  à la maison et tout ; et je veux vous dire ce dont ce frère était rempli… c’était de la Parole de Dieu. Elle était dans sa pensée nuit et jour. La nuit, Dieu remplissait sa pensée de Sa parole. Il avait tout le temps une petite torche près de son lit; et Dieu le réveillait la nuit après quinze minutes de sommeil. Et il restait éveillé pour écrire une pensée que Dieu lui donnait. Il redormait pendant une demi-heure, se réveillait, prenait la torche, écrivait une autre pensée que Dieu lui avait donné. Il recevait (ainsi) des sermons venant de Dieu chaque nuit.

Puisse ma fin être comme la tienne. Je ne sais pas si je vais réussir comme lui ; mais comme il gisait mourant (j’étais avec lui juste une ou deux semaines avant qu’il ne meure, mais je devais le quitter à cause des réunions), le Vieux Bosworth avait là son fils et ses deux filles, et au lieu d’avoir une chambre de malade comme à l’hôpital, comme nous le pensions (où ils voudraient nous mettre tous dehors et nous dire que le Vieux doit être au repos maintenant, pour ménager ses forces), ils venaient juste de dire qu’il allait mourir de toute manière, alors pourquoi ménager ses forces parce que c’était comme s’il était déjà mort. Alors ils chantaient des chants autour du lit du patient ; ils jouaient des solos de piano ; ils jouaient et chantaient en duo, et chantaient en quartet ; et tous discutaient des choses de Dieu. Il respirait à peine. Il disait : « Rien que le Sang, » louant Dieu. Mais ils ont dit que deux heures avant qu’il ne meure, il s’est assis sur son lit, les yeux grands ouverts, et il serrait les mains et parlait à tous « les saints (déjà) partis », et eut un moment « d’Alléluia ».

Puisse ma fin être comme la tienne. Vous n’arrivez pas là par hasard ! Vous n’arrivez pas là par une certaine action, par une prière ou un raccourci. Vous en arrivez là par le renouvellement de la pensée, par le processus de penser et ensuite parler. Alors vous agirez, parce que vous ne ferez que ce que vous pensez et dites. Pourquoi ? Parce que vous ne pouvez agir qu’en pensant d’abord, et alors votre parlé confirme votre pensée ou vos pensées. Ainsi ce que vous dites, c’est dans ce sens que vous irez. Vous dites : « frère, je ne suis pas un hypocrite ! »

Je ne parle pas d’un homme qui, à un moment donné parle de cette manière, et un moment après parle d’une autre manière. Je parle d’un homme qui le parle et le pense. Et s’il le pense et le parle, il le fera. Si vous voulez voir Dieu se mouvoir dans votre vie, voici la manière de le faire. De toute autre manière,  vous êtes susceptible de  vous accrocher à vos pensées. Vous devez vous rattachez aux pensées de Dieu pour toutes conditions ; pensez le, dites le, et ça s’accomplira. Vous voyez ?

Si vous voulez augmenter votre vie, pensez le, dites le ; et si vous voulez faire réduire une certaine chose, arrêtez d’y penser et arrêtez d’en parler. Certainement. Vous savez aujourd’hui, frère et sœur, nous avons besoin de ce message plus que vous ne le pensez. Avec sur chaque panneau publicitaire une femme nue, qu’est-ce que cela va faire à un homme ? Et chaque femme avec ses sales culottes et ses robes dos nu et ses slips ! Eh bien, ce sont les pensées des hommes.

À quoi pensez-vous, jeune fille, quand vous vous habillez ainsi? Laissez-moi vous poser la question : « A quoi pensez-vous ? » Pensez-vous que vous pouvez mettre du charbon ardent dans votre sein et ne pas brûler ? (Pr. 6 :27). Vous femmes, vous n’êtes pas si intelligentes que ça quand n’importe quel homme peut vous faire descendre du sentier de la rose trémière à la convoitise sexuelle. Tout ce qu’ils doivent faire c’est de poser pour la galerie, spécialement l’homme marié, le chien le plus (moralement) corrompu de tous.

Je suis un prédicateur brutal, je sais; mais je suis ici pour vous aider. Il n’y a qu’une seule chose que je connaisse et c’est de vous parler durement pour faire passer le message, parce qu’on vous a trompé. Même l’église Quakers dit que c’est en ordre d’avoir des rapports sexuels si ce n’est pas que pour s’amuser. C’est quelque chose de vrai ou autre. Oui, c’est un vrai adultère, voilà ce que c’est; et vous pouvez aller en enfer pour cela. Des cultes puants, pourris ; ils s’appellent les « amis » ; les « amis » des démons, et non de Dieu ! Il n’y a jamais eu un temps aussi mauvais, où on a besoin d’amener nos pensées sous contrôle, et c’est pratiquement impossible, avec ce qui se passe, de supporter ce que nos yeux voient. Mais cela est possible ; cela peut être fait et cela doit être fait. Cela doit être fait parce qu’Enoch a marché dans la foi puis « il ne fut plus» (Ge 5 :24).

Ainsi vous devez marcher avec Dieu; et vous ne marcherez jamais avec Dieu à moins de marcher dans Sa Parole. Et vous ne marcherez jamais dans cette Parole à moins que vous n’En remplissiez votre pensée et votre bouche, parce que c’est ce qu’enseigne ma Bible. C’est exactement ce qu’Elle dit.

Laissez-moi vous le lire une fois de plus, frère et sœur, dans le Livre des Colossiens afin que nous n’ayons pas de confusion ici ou personne n’est de problèmes ou ne soit gêné. Elle dit ici dans les Colossiens 3:10 :

« ET AYANT REVETU L’HOMME NOUVEAU QUI SE RENOUVELLE, DANS LA CONNAISSANCE, SELON L’IMAGE  DE CELUI QUI L’A CREE. »

En d’autres termes, cela vient par le processus de la pensée. Voulez-vous de la PUISANCE ? Alors pensez ce que Dieu pense (Actes 1 :8)

Pourquoi les églises dénominationnelles sont-elles sans PUISSANCE? Parce qu’elles pensent ce que les théologiens pensent ; et ils pensent que Actes 19 :2 dit : « avez-vous reçus le Saint-Esprit quand vous avez cru, » et disent : « vous ne L’avez pas après. » La Bible ne dit pas cela dans le Livre des Ephésiens (1 :3), qui est écrit et basé sur le 19ième chapitre des Actes ; et ainsi ils s’arrêtent net, parce que leurs théologiens pensent que vous avez le Saint Esprit quand vous croyez.

Non! Vous L’avez APRES que vous ayez cru! Et s’ils remplissaient leurs pensées plein de la pensée de ce que sont les pensées de Dieu et les disaient, ils seraient plein du Saint-Esprit ; parce que c’est ce qu’enseigne la Bible. La vie et la mort sont dans le pouvoir de la langue !

Maintenant, appliquons cela à Abraham encore une fois, n’est-ce pas? D’accord, nous retournons à Genèse 17:5-6. Souvenez-vous, il nous est dit de suivre les traces d’Abraham, au sujet de la foi. Par conséquent, nous devons faire ce qu’il a fait. Remarquez :

"ON NE T’APPELERA PLUS ABRAM; ..."

L’avez-vous saisi? Savez-vous vraiment ce que cela signifie? C’est une bonne chose que vous n’ayez pas dit: “Oui,” parce que je doute que vous le saviez. Allons aux Romains 8 :33

 « QUI ACCUSERA LES ELUS DE DIEU ? » Cela signifie le faire comparaître devant le tribunal et dire : « vous avez fait ceci, et vous l’accuser. Vous voyez ? Cela signifie traduire un homme en justice ; donner tort à un homme et le faire comparaître devant le tribunal. Ainsi maintenant il est dit : « qui ose critiquer et juger un élu de Dieu ? » c’est une question !

Maintenant il n’y a qu’une seule personne qui peut faire cela, et c’est Dieu lui-même. Il n’y a personne d’autre qui peut le faire. Cependant, que dit la Bible? Elle dit: « c’est Dieu qui justifie. »

Que signifie justifier? Déclarer “JUSTE”! La traduction Weymouth dit: « qui osera  traduire en justice un élu de dieu. » Dieu dit que je suis juste.

Alors maintenant, si vous êtes né de nouveau, qu’êtes-vous : coupable ou juste ? Dîtes-moi, qu’êtes-vous ? Juste ! Ainsi la Bible dit : « ne t‘appelle plus jamais un pécheur ; ton nom ne sera plus Abram ; tu n’oseras jamais plus penser de toi-même comme pécheur. Abraham, tu ne seras jamais, jamais (plus) penser ou appeler Abram. » Avez-vous compris?

Quelqu’un dira: “ je ne peux m’appliquer ce principe parce que, vous voyez, je sais que je ne suis une telle bonne personne. »

D’accord, d’accord. Je peux dire quel genre de semence vous avez. Vous n’avez pas la semence de Dieu, parce que le peuple de Dieu ne dicte pas Dieu; c’est Dieu qui leur dicte. Abram (s’il était comme nous, des Laodicéens du 20ième siècle), Dieu lui aurait dit : « Abraham, on ne t’appellera plus Abram; alors, Abraham, ne t’hasarde plus à être appelé ou à t’appeler toi-même Abram. »

 ‘Eh bien, Seigneur, c’est si gentil de ta part. Mais Tu vois je ne suis pas exactement Abraham; j’aurai bien voulu l’être et, oh, il se peut que je le sois parfois.

Mais vois-Tu c’est à peine si je peux m’appeler moi-même Abraham.

Je veux vous poser une question. Pensez-vous qu’Abraham a fait ça? Jamais, n’est ce pas ? Il est dit ici qu’il « CRUT DIEU » Qu’est-ce qu’il crut ? Ce que Dieu a dit à son sujet ! Et il devient ce que Dieu a dit de lui ! Parce qu’il l’a dit. Allez partout en disant que vous êtes un pécheur, vous ne vivrez jamais une vie victorieuse, parce que vous ne croyez pas ce que Dieu a dit. Et Dieu a dit : « Tu es juste !! »

Laissez-moi vous posez une autre question. Combien êtes-vous juste ce soir ? Vous êtes aussi juste que Dieu, parce que la Bible (2 Co. 5 :21) dit :

"celui qui n’a point connu le peche? il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de dieu."

Combien êtes-vous justes? Vous êtes aussi justes que ne l’est Dieu ce soir, d’après la Parole de Dieu; mais combien parmi nous en parle? Eh bien, je suis coupable comme vous. Ce n’est pas seulement sur vos têtes à vous que je tape; je tape aussi sur la mienne. Je suis tout autant coupable que vous. Je suis tout le temps en train de dire que je suis un raté. Alors allez de l’avant… nous irons de l’avant en disant que nous sommes des ratés et combien nous sommes rétrogrades, et combien nous sommes des imposteurs et combien nous ne somme pas…  et combien tout autre chose. Et nous allons finir par nous retrouver des laissés pour compte, à moins que Dieu ne fasse un plus grand miracle que je me demande même si j’y espère.

Parce que Dieu en avait assez des murmures d’Israël, Il a tué tous le groupe et a pris deux âmes sur trois millions, et personne d’autre. Et ils ont jeté leurs cadavres comme du fumier dans le désert.

Maintenant si quelqu’un venait ce soir et disait : « Pensez-vous être intelligent ? » vous direz probablement : Oh non ! Eh bien, je n’ai même pas fait l’école primaire. Non je ne suis pas très intelligent. »

Mais (par contre) vous êtes trop malin pour Dieu, n’est ce pas ? Êtes-vous trop malin pour Dieu ? Nous sommes… il doit y avoir quelque chose qui ne marche pas quand nous nous vantons de notre ignorance, et puis soudainement nous somme plus malin que Dieu.

Oh, oui! Il a dit (2 Corinthiens 10:5): "nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de dieu" (La PAROLE).

Est-ce que nous le faisons ? Alors dites ce qu’Il a dit : « Abraham, pas une seule fois tu n’ouvriras ta bouche pour t’appeler Abram. Et Si quelqu’un d’autre le fait, dit : « je suis désolé, mon nom a changé, je suis Abraham. » c’est exactement ce qu’enseigne la Bible ;

Maintenant allons aux Romains, chapitre 4, et au verset 19 et 20et sans faiblir dans la foi, il ne considera point que son corps était déjà usé [mort]..."

Comme cet homme qui a dit: « eh bien, j’ai assez de problèmes, mais ma femme me rend fou. N’eut été elle, je serai un vrai saint. »

Ha ! Menteur que vous êtes. Si Jésus Christ Se tenait d’un côté (s’il y avait trois personnes dans la Divinité) et le Saint Esprit de l’autre côté, de vous, et le Père juste derrière vous, vous n’y arriverez toujours pas. Cela n’a rien avoir avec votre femme ; chaque homme portera son propre fardeau. Rien n’avoir avec le mari. Vivre une pleine vie Chrétienne n’a rien avoir avec Sarah. Malgré le dilemme de Sarah, et son dilemme (il avait environ cent ans, et elle avait environ quatre-vingt dix ans), il est dit: “il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à dieu,” (témoignant et louant). (v. 21) “et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir.”

Et par conséquent, Dieu lui a donné juste comme Dieu a dit qu’Il le ferait.

Frère et sœur, nous devons marcher sur les traces du fidèle Abraham, pensez-le, et dîtes-le, et devenez-le ; car c’est l’exacte vérité. » Vous allez dire ce que Dieu a dit que vous êtes, vous deviendrez ce Dieu a dit que vous êtes. Dite-le, persévérez et continuez jusqu’à ce que Dieu accomplisse les œuvres, ce qu’il fera certainement;

Ainsi nous découvrons, d’après ce que nous avons étudié, qu’une bonne et correcte attitude mentale… (Maintenant, remarquez) … qu’une bonne et correcte attitude mentale à l’égard de n’importe quelle promesse dans la Parole, cette attitude étant confirmée et reconnue par la confession de la Parole, procurera en fin de compte, sans faillir, cette promesse au croyant.

Si vous voulez obtenir la promesse de Dieu, ayez une bonne attitude à Son égard. Chaque promesse a été donnée pour une condition donnée. Ne l’oubliez jamais ! La promesse doit avoir une condition défavorable sinon ce n’est pas une promesse. Une condition défavorable.” Maintenant que vous avez la condition, il y a une promesse, ainsi ne pensez jamais à ce que produit la condition;  pensez seulement à ce que Dieu a dit de la condition, et cela confirmera vos pensées. Et, comme vous les dîtes, cela augmentera, vous serez affermis, et Dieu vous donnera les résultats.

Arrêtez d’essayer d’aller vers quelqu’un pour obtenir des résultats; allez à Dieu pour vous-même. Il y a des années quand j’ai été nouvellement sauvé, j’étais sauvée depuis environ deux semaines, et on m’a demandé de prêché à de jeunes gens; et c’est ce que j’ai fait.

En ces jours-là, on avait une femme Pasteur qui ne savait pas mieux. Une personne merveilleuse, très pieuse, mais en dehors de la volonté parfaite de Dieu essayant quand même de rendre un service à Dieu d’une manière que Dieu n’a jamais ordonné. Elle faisait de son mieux ; mais ça ne marchait simplement pas. Et cela n’a jamais marché jusqu’à ce qu’ils eurent un homme. Et alors Dieu a commencé à bénir, parce que c’est ce que Dieu voulait. Elle était une personne charmante ; mais je me souviens, si je devais prêcher, je disais : « Sœur Thomas, prie (pour moi) » j’avais une grande foi dans ses prières et elle était une grande femme de prière. Elle méritait que les gens aient confiance en ses prières. Mais un jour vint où j’ai sus que la personne qui pourrait mieux prier pour moi, c’était le vieux frère moi-même, et depuis lors je prie moi-même (pour moi-même).

Vous voyez où je veux en venir? Il est temps de grandir ! Il n’y a simplement pas de raccourcis. Le don de la guérison, mon frère, ma sœur, ne peut travailler qu’en pourcentage, parce que tout les gens qui ont un don travaillent en pourcentages. Vous devez utiliser votre propre foi.

Comment est-ce que je grandis dans la foi? Comment suis-je affermi ? Comment est-ce que je deviens fort ? La Parole de Dieu nous a dit que dans chaque condition pensez ce que Dieu en a dit, dites ce que Dieu en a dit, persévérez et en temps voulu vous aurez la réponse, et c’est tout.

Demain matin, je parlerai sur la “Confession négative”. Le message de demain matin éclaircira celui-ci, vous vous demanderez pourquoi vous avez manqué ne serait est-ce qu’une portion. Ils vont de pair. Ce message l’éclaircira tellement que s’en est fantastique. Tout est dans la Parole de Dieu, tout.

Puis dimanche soir, le message sur « L’épreuve de notre foi »

J’expliquerai pourquoi les gens perdent la réponse à leur prière. Il y a certaine chose que Dieu exige de vous. Quand vous désirez les promesses de Dieu. Dieu exige quelque chose de vous; si vous pouvez le saisir, dés lors cela s’ouvre pour vous.

Et voila! Je crois que vous avez tire profit de ce message. Je suis un peu dur avec les gens. Ce n’est pas mon intention de l’être. Mais nous vivons dans un âge difficile où nous avons besoin d’un peu plus de force ou de quelque chose pour nous réveiller. Nous avons besoin de quelque chose pour nous pousser à sortir de notre suffisance.

Nous avons été trop longtemps sous la tutelle du gouvernement. Il est temps d’être sous la tutelle du Dieu tout puissant et d’y aller à Sa manière, et pensez-Y. Quel est votre problème ? Je ne sais ce que c’est ! Pensez simplement ce que Dieu a dit, dites ce que Dieu a dit, persévérez, et vous aurez la réponse.

Levons-nous pour être congédié. Gracieux Père Céleste, nous (Te) sommes très, très reconnaissant de nous avoir permit d’être ici ensemble pour pénétrer Ta Parole, O Dieu. Seigneur, ce soir je sais que nous somme un peuple qui se laisse facilement entraîner hors du droit chemin. Pauvre Eve, elle s’est détournée du droit chemin pour avoir écouter Satan. Et, O Dieu, je me fais du souci ce soir parce que je sais, quand la pression vient et que le vieux accusateur des frères s’élève et que les conditions deviennent défavorables, que nous sommes trop enclin à nous égarés et d’ôter nos yeux de Jésus Christ.

Nous sommes enclin à oublier (Hébreux 12:1) ... puisque  nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins," ceux qui ont suivis les traces d’Abraham, qui ont suivis les traces de Jésus Christ pour être affermis, pour avoir leur regards sur le Seigneur ; pour penser ce qu’Il en pense, et pour dire ce qu’Il dit.

Car tu nous as dit Seigneur, que la foi-justice ne posent pas de questions; mais ce qu’elle fait, c’est de dire ce que Tu en as dit, et tu sais que l’homme ne peut pas parler à moins qu’il ne pense.

Dieu, aide les gens à voir cela. Aide-les à comprendre. O Seigneur, que l’acte découle de la pensée et du parlée, parce que l’homme ne peut agir à moins qu’il ne pense et le fait de parler augmente ses pensée. Et il marchera réellement de manière tortueuse ou lamentable, s’il pensait autre chose que tes pensées, et parlait d’autre chose que Ta Parole. Mais Seigneur, si Tu remplissais sa pensée et sa bouche de Ta Parole, il va marcher aussi droit qu’une flèche, en plein dans la Parole de Dieu. O Dieu, aide Ton peuple à voir cela. Et si n’importe quel homme marchait dans cette Parole, Seigneur, nous savons qu’il partira aussi (dans l’Enlèvement).

Tu as dit (Jean 15:7) : "SI VOUS DEMEUREZ EN MOI, ET QUE MES PAROLES DEMEURENT EN VOUS, DEMANDEZ CE QUE VOUS VOULEZ, ET CELA VOUS SERA ACCORdé.”

Que les gens voient la Vérité, O Seigneur, que ceci est le Chemin. Et non pas pour avoir occasionnellement une réponse, pas plus qu’ils ne seront satisfais d’un repas occasionnel, ou d’un lit occasionnel! Mais comme Tu as donné à l’homme un appétit régulier pour la nourriture et Tu lui a donné le privilège de … de sa vie, maintenant, Seigneur, puisse-t-ils comprendre qu’il y a un privilège qui leur est accordé de manger de Ta Parole, de vivre dans Ta Parole, et d’avoir un approvisionnement constant de ce que la Parole a dit être à eux.

Dieu, je prie sincèrement pour moi-même, parce que c’est ce que je veux. Je ne veux pas être comme un hypocrite, soir après soir, parlant au gens de cette chose, et m’en retournant sans moi-même l’appliquer. Seigneur, j’ai un peu appris, mais je suis si long à apprendre et ne me soucie pas de ce que Tu fais, O Dieu, pour me fait aller jusqu’au bout. Fait le simplement, Seigneur, et je dirais : « Merci » parce que c’est justement ce dont j’ai besoin.

Dieu, puisse Tu me corriger, mais, je Te prie, pas avec colère, parce que je sais que la colère vient bientôt et je ne veux pas me retrouver meurtri et endolori à cause de la colère de Dieu. Je veux être corrigé maintenant ! Corrige-moi maintenant, Seigneur ! Corrige nous maintenant, O Dieu. Change-nous et nous serons changés.

Maintenant, Seigneur, nous Te consacrons nos pensées, O Dieu.

O Dieu, aide nous à voir le sérieux de la chose, que nous devons amener nos pensées captives. Tu n’as jamais dit que c’est Toi qui le ferais ; mais Tu as dit que c’est à nous de le faire. Dieu, aide nous maintenant. Seigneur, secoue-nous si nécessaire ; tu sais ce dont nous avons besoin ; c’est tous ce que je peux dire et demander dans la prière. Toi-même, Tu sais ce dont nous avons le besoin.

Dieu, donne-nous maintenant ce dont nous avons besoin. Donne le nous maintenant ! Nous sommes prêts pour cela. Nous plaidons auprès de toi, Seigneur, ne nous oublie pas. Corrige-nous, O Seigneur, corrige-nous. Tu as dit "moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime" (Ap 3:19) châtie nous, Seigneur, parce que nous nous repentons, non seulement de ce que nous faisions, mais aussi de notre vie intérieur. Comme nous nous sommes repentis, Jésus, nous nous livrons maintenant à Ta miséricorde Divine. Nous le pensons vraiment de tout notre cœur.

Maintenant au Roi Eternel, Immortel, Invisible, le seul Dieu Sage, soit toute la Puissance et l’Honneur et la Gloire particulière, à travers ses vies entièrement consacrées au Maître. Amen. Que Dieu vous bénisse !